AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2714450261
Éditeur : Belfond (18/09/2014)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 67 notes)
Résumé :


Après Mauvais pas et Mauvais garçons, la suite de la série culte du créateur de frissons, au suspense détonant arrosé d'une bonne dose d'humour. Le grand retour de Zack Walker ou quand un gaffeur patenté s'improvise chasseur d'ours et débusque à la place un nid de psychopathe...

Aux États-Unis, de nos jours Tel père, tel fils dit le proverbe et la paranoïa de Zack Walker n'a rien à envier à l'anxiété chronique de son géniteur. Pourtan... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
DoVerdorie
  15 octobre 2014
Grmblgrmbl, chnoute ! Ça m'énerve de perdre mon temps. J'avais envie de lire ce livre puisqu'il fait (e.a.) le récit d'un ours qui réduit un homme en miettes et ... (Plait-il ? Oui, c'est exact, j'en veux à quelques personnes de mon entourage actuellement)... et donc, mon imagination allait bon train... or, l'auteur ne m'a même pas permis de jeter un coup d'oeil sous le linceul enveloppant le cadavre mordu avec entrain.
Ça débutait pourtant bien, avec un Zack Walker (dont c'est ici la 3ème aventure qu'on peut cependant lire indépendamment) à qui on fait croire que cela pourrait être son père qui avait servi de boustifaille au plantigrade. Mais, heureusement pour le Zack encore vert (il a eu le droit de regarder sous le drap mortuaire, lui !), voilà que son père se pointe après avoir fait discrètement "ses petites affaires" en ville. (Ville : un trou perdu quelconque de moins de 2000 colporteurs de ragots dans une région forestière ...je connais...j'y habite). Papa, après son arrivée, se tord aussitôt la cheville et Zack (énergumène un peu naïf, un tantinet couard mais néanmoins sympathique) se sent obligé de rester auprès de son paternel (qu'il n'a pas vu depuis des années !) pour lui filer un coup de main.
Et c'est ainsi que Zack va mettre ses pognes dans la gadoue et ses panards dans un nid de barjots psychopathes...
La 4ème de couverture (que je vous déconseille de lire) promet un "thriller haletant et désopilant" et il est vrai que mes lèvres se sont, de temps à autre, incurvés légèrement vers le haut après avoir étouffé un bâillement.
"L'enquête" se tient en quelques rounds (prévisibles), des dialogues à tire larigot et beaucoup de flan. S'il n'y avait pas eu mon intérêt certain pour les relations, parfois conflictuelles, entre le père et le fils, ainsi que le secret de famille dégoté au fond de la mémoire en pointillés de Zack... ce livre aurait été (pour moi !) de fort mauvaise compagnie.
(2,6/5)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          464
Luna26275
  02 octobre 2015
Merci, merci Babelio et les éditions J'ai Lu ! Grâce à vous, j'ai découvert un très bon livre et un auteur à l'écriture vraiment prenante !
Je dois dire que je n'avais jamais lu de livre de cet écrivain auparavant, donc je ne connaissais ni Mauvais garçon ni Mauvais pas.
C'est en partie la couverture qui m'a séduite dans ce livre, l'exemplaire que je possède nous montre un petit chalet en bois dans un champs enneigé avec en premier plan un arbre aux branches nues. le paysage me paraissait attrayant et parfait pour un bon policier.
Puis vient le résumé qui m'a totalement séduite, je l'ai adoré et il m'a vraiment intrigué, mais surtout et avant tout c'est le lieux qui m'a décidé. Crystal Lake, un endroit qui m'émerveille autant pour sa beauté naturelle que pour tous les meurtres que notre gentil ami, Jason Voorhees y à commis dans Vendredi 13. Étant fan de ce film je ne pouvais laisser passer l'occasion de manquer d'autres aventures vécus dans ce lieux si symbolique à mes yeux.
Bref, cette lecture me semblait parfaite, alors il n'y avait plus de doute, je devais le cocher !
L'ensemble était vraiment bien, cohérent et j'ai bien aimé les descriptions des paysages.
Les personnages m'ont parus un peu moins intéressants, le héros caractérisé par son imagination débordante de fana de science-fiction nous apparait aussi comme étant très simple et naïf d'esprit. Les autres personnes ne sont pas vraiment plus brillantes, entre un citoyen obsédé par l'idée de révolutionner le monde en faisant porter aux adultes des couches et une famille de psychopathe raciste et extrémiste, ce livre nous offre un lot d'individus tous plus étranges les uns des autres. Il y a quand même bien sûr des exceptions à la règle, mais sinon passons pour les personnages.
Je m'attendais à un roman plus noire et violent, mais je l'ai trouvé assez convivial par apport à mes premières impressions, attention, ce n'est en rien un mauvais point, j'ai été tout de même agréablement surprise. Les frissons attendrons encore un peu !
L'histoire était intéressante et l'humour était bien dosé.
Par contre, j'ai trouvé le coupable un peu trop prévisible mais la toute fin était quand même bien manigancé, après que les révélations majeures nous est été donnés, c'était un vrai chamboulement qui m'a déconcerté. Je ne m'attendais pas à cela.
le suspens est très présent et l'histoire est bien écrite. On comprend bien et on est pas surchargé de détails inutiles qui alourdissent le récit. Un très bon ensemble très intéressant et plaisant à lire. En dehors de quelques petits bémols, Lindwood Barklay a vraiment fait du bon travail en nous sortant ce bouquin, je le félicite en particulier pour son style très agréable et très drôle. Ce serait avec plaisirs que je lirais d'autres oeuvres de cet auteur.
Cela fait un an, que Zachary Walker s'est retiré de sa carrière d'écrivain pour se tourner vers le monde du reportage, maintenant grand reporter au Métropolitain sous la direction de Sarah, sa rédactrice en chef, ainsi que sa femme. Alors qu'il est attablé à un café, il reçoit un coup de fil l'informant qu'un homme à été retrouvé mort près du domaine de son père, Arlen, et que justement celui-ci aurait disparu. Affolé, il se rend tout de suite sur les lieux en s'imaginant les pires scénarios possibles. Heureusement pour lui, il est très vite rassuré ( quoique à moitié, bien sûr ce n'est pas réjouissant de retrouver un mort près de la maison de son père ) le cadavre ne correspond nullement à celui de son paternel. La mort sur les dires de tous, semble avoir été provoquée par un ours. Arlen choisit se bon moment pour refaire son apparition, mais aussi vite qu'il est arrivé il se trouve qu'il va se tordre la cheville en tombant. Dirigeant plusieurs locations, il ne peut se permettre de manquer au travail. Zack à sur le coup proposé de s'occuper de tout en attendant la fin de sa guérison. Il se retrouve donc coincé dans ce petit coin de paradis et il ne va se priver d'en profiter. Mais Zack à un doute qui va vite être confirmé : le meurtre n'a pas été commis par un ours, mais est purement et délibérément un meurtre manigancé...
Une bonne lecture, j'ai passé un très bon moment avec ce bouquin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Roggy
  13 octobre 2015
Je suis définitivement abonnée à Linwood Barclay lors des Masses Critiques ! Merci aux éditions J'ai lu pour ce joli cadeau !
Ce polar aux accents très contemporains et à l'écriture très accessible est simple sans être simpliste. On se retrouve imbriqué dans la peau de Zack, brinquebalé dans son aventure, otage malgré nous de l'univers particulier que l'auteur crée à chaque fois.
Linwood Barclay ressort des secrets de famille bien gardés qui vont dynamiter toutes les certitudes. Les limitations intellectuelles de certains personnages sont amusantes. L'ensemble est riche en action, le rythme est bien maîtrisé et les infos sont distillées juste au bon dosage.
Du Linwood Barclay pur jus, regorgeant d'une pointe d'humour noir malgré la gravité de certaines situations.
Commenter  J’apprécie          160
Patience82
  24 juillet 2016
Au début de cette lecture, je me suis dit que c'était un polar, avec une écriture simpliste, mais sans plus. Et puis je me suis prise au jeu, et me suis attachée aux personnages. L'histoire est devenu prenante et je n'ai pas lâché le livre jusqu'à la fin. C'est le genre de policier où on découvre très rapidement qui est le méchant, et l'intérêt se porte sur la façon dont le héros va pouvoir le démasquer.
Une lecture détente rapide et agréable.
Commenter  J’apprécie          170
Bazart
  17 novembre 2014
« La famille ça fait partie des p'tits soucis quotidiens mais pourtant c'est une vie qu'on aime bien ». Bien sûr dans une chronique littéraire une citation plus ronflante comme : « famille je vous hais. » (André Gide) ou bien : « L'homme un misérable petit tas de secrets » (André Malraux) serait plus appropriée comme incipit, mais pour Zack Walker notre journaliste, anti-héros gaffeur préféré, un modeste refrain de notre Sheila national devrait faire l'affaire.
Etre père de famille et époux modèle est un travail quotidien cela Zack le sait bien, mais c'est au moment où tout semble calme de ce côté que son vieux père retiré dans une région sauvage lui demande de l'aide. Si être père est difficile, notre héros avait oublié qu'être fils l'est tout autant. Régler son Oedipe à plus de quarante ans c'est possible, il faudra peut-être affronter quelques fantômes du passé.
Arlen le père de Zack possède des chalets et des barques qu'il loue à des pêcheurs au bord d'un lac dans une région paisible. Enfin paisible….Jusqu'à ce que l'on retrouve le cadavre d'un homme déchiqueté par un ours, et qu'une Gay Pride de quatre personnes doit défiler durant le corso fleuri de la fête annuelle de cette petite bourgade de moins de deux mille âmes.
C'est sans compter cette famille qui vit retirée du monde dans une ferme tout près du lac et qui ne ressemble pas du tout, mais alors pas du tout à la famille Ingalls de la petite maison dans la prairie. Après avoir marché sur la queue d'un crotale dans « Mauvais Garçons » sa précédente aventure, Zack va sans le vouloir ouvrir la cage aux fauves. Humour, action, pêche à la ligne, un thriller familial et politique qui fait drôlement peur.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
pandarouxpandaroux   08 octobre 2015
Il s'empare du couteau qu'il a utilisé pour couper la viande, tient la lame entre le pouce et l'index, puis plus vite que l'éclair, le catapulte contre le mur. La lame traverse la souris, la clouant contre la plinthe où elle se tortille.
- Superbe ! crie Jeffrey qui décolle de sa chaise pour retirer le couteau du mur, la souris empalée sur la lame.
Il le remet d'un air triomphant à son grand-père. D'un coup de poignet, celui-ci envoie volet le rongeur à travers la fenêtre ouverte. Dehors, les chiens se battent pour cette extrra.
Wickens essuie sa lame sur son pantalon et tranche encore un peu de rôti.
- Je vous ressers? nous demande-t-il à papa et à moi.
- Non, je vous remercie.
- Je suis rassasié, jure papa.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          53
rkhettaouirkhettaoui   03 octobre 2014
S’étant acheté un ordinateur, il m’envoie un mail d’une ligne pour accompagner la photo d’un gros maskinongé ou d’un brochet qu’il a pêché. Pour un homme âgé qui résistait au changement, il a embrassé certaines nouvelles technologies avec enthousiasme. Je pense que ses hivers longs et glacés ont sans doute contribué à le faire évoluer, lassé d’être aussi isolé. Son ordinateur le relie au monde d’une manière qu’il n’aurait jamais crue possible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   03 octobre 2014
Quand j’écris pour les informations générales, Sarah est souvent ma patronne, mais je dépends aussi d’autres rédacteurs en chef pour des rubriques spécifiques. Telle est l’existence d’un grand reporter du Metropolitan placé sous l’autorité de plusieurs maîtres qui se bagarrent entre eux pour passer en priorité.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   03 octobre 2014
L’astuce est d’éliminer la mauvaise image des couches pour adultes afin que les gens les utilisent sans en avoir honte. Les vieux avec des problèmes de vessie ne devraient pas être gênés.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   03 octobre 2014
Je suis trop amoureux de mon travail. C’est plus que de l’amour, c’est de la rage. Mais j’adore prendre le large. Je pourrais m’offrir des voyages n’importe où, mais j’aime être ici.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Linwood Barclay (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Linwood Barclay
France 3 lance la mini-série "L'accident", une adaptation du quatrième opus du créateur de frisson Linwood Barclay, "Contre toute attente", co-produite et portée par l'acteur Bruno Solo. Lors du tournage, Linwood Barclay s'est rendu sur place, une expérience unique que l'auteur nous évoque dans un reportage exclusif En savoir plus sur "Contre toute attente" : https://bit.ly/2LJ0QhI
autres livres classés : polar canadienVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Les voisins d'à côté" de Linwood Barclay.

A qui appartient l’arme que l’on a retrouvé dans l’herbe près de la maison des Langley ?

à Lester
à Drew
à Mortie

10 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Les voisins d'à côté de Linwood BarclayCréer un quiz sur ce livre