AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782757813805
544 pages
Éditeur : Points (01/01/2009)
3.4/5   15 notes
Résumé :
1798. Les armées de Bonaparte occupent Rome et s'apprêtent à piller le Vatican. En tentant de soustraire d'inestimables manuscrits à la convoitise des Français, Antonin Fages, prêtre et bibliothécaire, découvre une étrange confession rédigée en une langue qui le ramène à son enfance occitane et à ses débuts d'humble vicaire en Margeride, à la terrible année 1764, quand une calamité dépêchée par Dieu dévorait dans les campagnes enfants et jouvencelles. La découverte ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
fee-tish
  15 décembre 2009
Un thriller sur fond historique ? Ce roman en est bien l'illustration. Au cours de ses 525 pages, l'auteur nous entraîne dans une histoire se déroulant sur trois strates différentes. Nous suivons Antonin Fages en 1798, alors qu'il est bibliothécaire dans une prestigieuse bibliothèque à Rome (la Vaticane). le personnage est français mais exilé en Italie suite à ses idées révolutionnaires. Il a une cinquantaine d'années. Puis, il découvre le manuscrit controversé et là, l'auteur nous plonge dans sa lecture pendant une bonne partie du livre. Cette lecture a ensuite pour effet de replonger Antonin Fages dans ses souvenirs d'enfance.
C'est à travers les souvenirs d'Antonin que l'on plonge littéralement dans le sujet historique du roman. Nous sommes téléportés en plein coeur du Gévaudan, à l'époque où sévit la Bête. La description de chaque scène est un plaisir dans cet ouvrage ! On se retrouve au milieu des forêts humides et denses du pays à traquer la Bête. J'ai eu beaucoup de plaisir à m'imaginer les paysages de cette contrée françaises.
De plus, le roman nous offre un panel d'éléments très intéressants sur la vie paysanne de cette époque. Les régions du centre de la France sont éloignées géographiquement de toute métropole. Si tant est qu'elle soit en plus entourée de montagnes, l'isolement est total. Au début des attaques de la Bête, en 1964, le tout Paris et notamment Louis XV est affolé et met tout en oeuvre pour y mettre un terme. le livre montre effectivement qu'un nombre important de battues sont effectuées. Cependant, lorsqu'un envoyé du roi annonce avoir tué la Bête, s'en est finit. On ressent le désespoir des habitants alors que les attaques continues mais que la capitale ne réagit plus. Finalement, on a l'impression que personne n'a vraiment cru à ce fléau.
L'auteur a su me passionner par son récit. le choix de l'histoire de la Bête du Gévaudan est intéressante car, au final, nous n'avons jamais su ce qu'était ce fléau. Un auteur a donc tout le loisir de laisser parler son imagination. Ici, Patrick Bard nous donne une version tout à fait vraisemblable.
A savoir que la Bête du Gévaudan a réellement existé. Patrick Bard a d'ailleurs consulté les registres paroissiaux entre 1964 et 1967 et l'on dénombre plus de 150 morts dû certainement à cette Bête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Bruno19
  29 mai 2015
Ce roman est double:
Le récit commence à Rome en 1798 aux lendemains de la Révolution Française. La France est sous le directoire. le général Bonaparte est parti en campagne en Egypte mais il a aussi envoyé ses troupes à Rome pour faire le siège du Vatican. le pape Pie VI est emprisonné, les cardinaux ont fuit pour la plupart et Bonaparte a contraint le Pape à signer un traité. Outre les demandes financières, le futur Napoléon a exigé la fourniture de 500 manuscrits de la bibliothèque Vaticane ainsi que des documents d'archives secrètes ayant trait à la France.
Antonin Farges, abbé français exilé à Rome au poste de bibliothèquaire, essaye avec ses camarades de dérober les plus précieux manuscrits afin de les soustraire à cette rapine.
En effectuant ce "sauvetage", l'abbé va tomber sur un manuscrit qui va le ramener vers son passé, son enfance et ses débuts de prêtre, en France, dans le gévaudan.
Ces 100 premières pages sont l'introduction du récit. A présent, nous découvrons le contenu du manuscrit. Il s'agit du récit d'un homme qui serait aujourd'hui qualifié de "serial killer" racontant ses débuts dans le meurtre.
Cette transition de 25 pages achevé, vient l'histoire de la vie d'Antonin Farges à compter de 1764 jusqu'à son exil romain en 1793, fuyant la Terreur et les mensonges du pouvoir sur "lo calamitat del bon dieu", la calamité du Bon Dieu, la bête du gévaudan. Cette deuxième histoire nous occupera 220 pages durant, puis retour à Rome en 1798 où bien des gens recherchent ce manuscrit pour l'utiliser ou le detruire, mais prêts à tout pour l'obtenir (y compris le meurtre et la torture). Cette traque du manuscrit durera encore 150 pages...
Deux époques historiques comme toile de fond, un mystère célèbre. Une première partie peut être un peu moins haletante que la suite mais au final une bonne fiction avançant une hypothèse plausible sur le mystère de "la bête".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
belette2911
  30 mars 2012
Livre assez spécial dans son genre. Surtout par son commencement, trente ans plus tard, durant le siège de Rome et le pillage de la ville, sans oublier des archives du Vatican. Ce que certains rustres font avec des livres m'a donné envie de hurler. Un peu de respect avec les livres ! Revenons à notre critique…
Il y a des moments plus creux dans l'histoire, par contre, quand Antonin raconte la « traque » de la bête, ça bouge beaucoup plus et on ne sait plus quoi penser. Surtout que la narration des aventures d'Antonin est entrecoupée par le récit d'un autre homme, blessé à la guerre et qui va hériter d'un chien-loup assez… énorme !
Sans compter que l'on dira que l'on a tué la bête et on en « fabriquera » même une, en bourrant une dépouille de loup avec de la paille pour le faire paraître plus grand. Antonin sait que c'est faux et les victimes qui se feront dévorer aussi. Mais c'est trop tard pour elles.
Bref, un véritable chassé-croisé aura lieu entre les deux hommes et fera monter le rythme cardiaque du lecteur, surtout lors des attaques de la Bête (sans que vous sachiez, dans le récit, si c'est celle de l'homme blessé à la guerre ou une autre !).
Ce ne sera que trente ans plus tard qu'Antonin aura une réponse en lisant le manuscrit écrit par ce soldat blessé et en replongeant dans ses souvenirs… au péril de sa vie !
Un vrai roman historique, une histoire palpitante et une solution qui tient la route selon mon avis tout personnel.

Lien : http://the-cannibal-lecteur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
matb_pao
  22 novembre 2018
le contexte historique et politique complexe et très présent a parfois un peu entravé ma lecture mais il s'agit d'un bon livre, très bien documenté, au héros attachant et à la thématique passionnante. Sans compter que l'explication apportée au mythe de la Bête du Gévaudan semble absolument cohérente !
Commenter  J’apprécie          00
GribouilleChat
  15 août 2009
La 4e de couverture du roman le chien de Dieu de Patrick Bard m'a fait craindre d'avoir affaire à un roman très "danbrownesque": un groupe secret de prêtres romains met à l'abri des livres, dont un mystérieux manuscrit qui provoque dans son sillage les morts les plus atroces.
Or, ce n'est pas vraiment cela (suite sur mon blog).
Lien : http://artetlitterature.blog..
Commenter  J’apprécie          10


Videos de Patrick Bard (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Bard
Perluète #07 - interview de l'invité : Patrick Bard, journaliste, auteur, photographe. Quelle que soit sa forme, le travail de Patrick Bard s'inscrit dans la réalité de notre monde. Il a signé en 2020 un essai biographique sur l'américain Piero Heliczer, artiste aussi important qu'oublié, qui vécut dans le Perche, comme lui.
Réalisation : ©appris
autres livres classés : bête du gévaudanVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Et mes yeux se sont fermés

Quel est le thème évoqué dans l'histoire ?

la déscolarisation
le terrorisme
la radicalisation

11 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Et mes yeux se sont fermés de Patrick BardCréer un quiz sur ce livre