AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782017868774
352 pages
Hachette Jeunesse (23/04/2021)
4.07/5   1255 notes
Résumé :
OMBRE. GUERRE. CHAOS.
Un royaume envahi par les ténèbres.
Une élite magique qui se bat sans relâche contre ce mal.
Des citoyens envoyés en pâture aux créatures qui peuplent le Shadow Fold.
Parmi eux : Alina Starkov.
ESPOIR. DESTINÉE. RENOUVEAU.
L'avenir de tous repose sur les épaules d'une orpheline qui ignore tout de son pouvoir.
L'Invocatrice de lumière.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (351) Voir plus Ajouter une critique
4,07

sur 1255 notes

RosenDero
  12 juillet 2018
Alina et Malyen sont orphelins mais inséparables. Lors d'un voyage au travers de la terrible "Non-mer" peuplée de créatures maléfiques, leur vie va basculer...
--
Voilà avec quel pitch je me suis laissé avoir.
On nous promettait de la fantasy dans un royaume "envahi par les ténèbres" et une jeune orpheline "que chacun attendait", je m'étais dit "cool, c'est peut-être très classique mais avec une auteur aux manettes et une héroïne atypique ça promet un peu de renouveau".
Mal m'en a pris...
Et oui, car si le début est prenant et plutôt prometteur (même si je ne comprends pas l'intérêt de tous ces termes en russe qui, mis en italique, cassent l'immersion ; sans parler de cette similitude désagréable entre notre univers et celui décrit ici), j'ai vite déchanté face à un flot de mièvrerie-guimauve-rose-bonbon-licornes-pailletées-et-mots-doux-écrits-à-l'encre-de-tes yeux-dans-mon-journal-intime-hello-kitty-parceque-la-vie-c'est-trop-pas-beau-quand-on-est-loin-de-son-amoureux-trop-choupi-musclé...
Kévina, sors de ce corps !
Hum, donc, oui, plus clairement : l'histoire noire et épique promise laisse la place à une vulgaire romance sur fond de complot ourdi par un grand méchant du twist de la mort (visible à des kilomètres pour qui aurait déjà entendu parler de Zerglings ou de Nurglings... d'ailleurs faut arrêter avec les termes angliches et les références à l'Église où à la Russie, ça donne un sentiment de gloubiboulga et une nausée de tous les diables).
Sans parler des 200 premières pages où je me suis fait suer comme un rat mort (et incontinent !) face à "l'apprentissage" d'Alina, caricature d'ado, cyclothymique et schizophrène, qui pense davantage à sa garde robe et son petit minois qu'à faire la lumière sur sa situation.
Bref, comme je l'ai dit à certaines, j'ai cru lire un fan-fic d'Harry Potter écrit par Meg Cabot, les gâteaux en moins (enfin, ici on a une superbe scène de brioche, c'est pas mieux). Je n'aime pas les Poudlard-like, encore moins quand ils sont saupoudrés de coeurs en pâte à sucre rose...
Exemple ?
- Est-ce que je t'ai manqué, Alina ? [...]
- Oui, tous les jours, répondis-je sincèrement.
- Toi, tu m'as manqué toutes les heures.
un autre ?
- J'ai vu comment il te regardait, reprit-il.
- J'aime comment il me regarde ! criai-je presque.
un dernier ?
- Merci de m'avoir retrouvée.
Peut-être rêvais-je déjà, mais, quelque part dans les ténèbres, je l'entendis chuchoter:
- Je te retrouverai toujours.
Je ne jette pas la pierre à tous les lectures qui ont aimé ce récit, je comprends qu'on puisse apprécier, et que les romances brisées, impossibles, pleines d'attente et d'espoir puissent être un thème auquel on adhère ; ce qui me chagrine, c'est que ça n'était pas prévu par le contrat... nulle part je n'ai lu les mots "amour" "gloire" ou "beauté"... ni même le simple "romance"...
Bref, si je devais retenir un truc bien de ce roman ce serait l'idée du royaume coupé en deux par une force maléfique inconnue et mystérieuse. le reste n'a rien à voir avec de la fantasy pour amateurs de fantasy "classique", et sera davantage à recommander aux adeptes des romans d'amour version fantasy (sans vampires, toutefois ; mais on a un Darkling, alors ça passe).
--
Merci tout de même à Babelio et aux éditions Milan pour cet envoi. Car même si ce ne fut pas le succès espéré, je suis heureux d'avoir été sélectionné pour donner mon avis sur ce roman.
Et je vais aller lire le tome 2, en espérant qu'Adam et Eve s'étouffent avec un morceau de pomme :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          8525
Gridou1744
  11 décembre 2021
Well, well, well... j'ai enfin commencé la trilogie Grisha !
Pour être honnête, j'ai voulu lire ce livre car je souhaitai voir la série Shadow and Bone sur Netflix. Et je préfère découvrir un nouvel univers en lisant qu'en regardant une série ou un film, si cela est possible.
Bref, me voilà lancée dans l'aventure – aventure, que j'ai beaucoup appréciée.
Pour faire un résumé rapide  : nous suivons l'histoire d'Alina, orpheline, ayant pour seul ami Malyen (qu'on appellera « Mal » durant tout le livre) orphelin lui aussi. Ils vivront une enfance et adolescence ensemble tissant une forte amitié. A l'âge adulte, Mal deviendra traqueur et Alina carthograhe.
Dans ce monde existe des Grishas ; c'est à dire des personnes ayant des pouvoirs. Il existe une certaine hiérarchie selon les différents pouvoirs que je n'ai pas encore bien comprise... Et au dessus de tous subsiste le Darkling (le plus puissant).
Nous découvrons donc que le royaume, gouverné par un roi inefficace semble-t-il, est en guerre. En effet, une partie du royaume est envahi par des ténèbres nommées « Shadow Fold ».
Lors d'une traversée du Shadow fold afin de rejoindre l'autre rive par nos protagonistes et leur groupe, le bateau (si c'est vraiment ça) est attaqué par des volcras (créatures volantes qui mangent les humains et ont peur du soleil). Alina, afin de protéger Mal ainsi qu'elle-même (mais surtout dans un instinct de survie), laisse ses pouvoirs dont elle ignorait l'existence prendre le dessus et sauve tout le monde.
A partir de ce moment là, l'histoire commence. Alina devient officiellement une Grisha. Elle est une invocatrice de lumière. La seule pouvant mettre fin au Shadow Fold et sauver le royaume. Par son nouveau statut, elle sera séparée de Mal.
Alors, comme vous l'avez peut-être deviné, j'ai eu beaucoup de mal à comprendre l'univers (d'où ma note 4/5). J'ai eu un temps d'adaptation, d'assimilation assez long. Il y a beaucoup beaucoup de vocabulaire important qui a (ou est) une consonance russe. Je revenais souvent en arrière pour me rappeler ce qu'était tel ou tel mot. Évidemment on s'y fait, mais je n'ai pas trouvé ça aisé. Il est écrit que ce livre peut être lu à partir de 12 ans... sur ce point là, je ne sais pas.
Pour le reste, j'ai beaucoup aimé ma lecture ! On est très rapidement mis dans le bain par la découverte des pouvoirs d'Alina. J'ai trouvé que la lecture était fluide, les événements s'enchaînent bien. Je ne me suis pas du tout ennuyée.
Pour la romance : techniquement, il n'y a pas de triangle amoureux mais je l'ai ressenti comme tel.

J'ai lu une critique (qui m'a fait beaucoup rire d'ailleurs, celle de RosenDero) indiquant que ce livre était de la guimauve parsemée de paillettes sur une licorne rose, je répondrai que non. Pour moi, la romance ne prend pas toute la place dans cette histoire. Lisez la saga Insaisissable (Shatter Me), et là je serai d'accord.
Aussi, j'ai commencé ce livre sans aucune idée de l'univers dans lequel je m'embarquais, je n'avais pas lu les résumés, ni vu la bande-annonce de la série. Je savais seulement que Grisha est devenu presque un classique. Et je ne regrette pas ! Je vais me plonger tout de suite dans le tome 2...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          626
iz43
  06 novembre 2020
Grisha est une véritable pépite que je me suis empressée de lire dès que j avais une minute de libre ( ou pas ) et qui m a fait lutter contre le sommeil alors que mes paupières voulaient se fermer.
C est dire tout mon enthousiasme et mon engouement pour ce livre.
Nous sommes dans un univers fantasy accessible aux non amateurs du genre. Ambiance à la Russe : pour le choix des noms, des vêtements...
Nous suivons deux orphelins Alina et Mal qui ont grandi ensemble et se sont engagés dans l armée comme cartographe et comme traqueur. Alors qu ils embarquent sur un bateau ils sont attaqués par des créatures horribles. Aline sauvé la vie de Mal alors que le pouvoir dont elle ignorait l existence, se libére. Il semblerait qu Alina soit capable de sauver le monde. Elle est emmenee au palais du roi pour suivre une formation auprès d autres grisha. Mais Alina devra se méfier des apparences.
L histoire est palpitante. J ai adoré l'univers décrit et je me suis vite prise d affection pour Alina. J avoue que je serai tombée à pieds joints dans les pièges. J ai adoré également l intrigue amoureuse.
J ai tremblé jusqu à la fin et j ai une furieuse envie de me jeter sur la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          606
Fifrildi
  14 juillet 2018
Je tiens tout d'abord à remercier Babelio et les éditions Milan pour cette Masse critique privilégiée.
Je vous le dis tout de suite, j'ai plus envie d'aller lire la suite que d'écrire cet avis… mais chaque chose en son temps ^_^
J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire, mais je me suis vite laissée embarquer dans cette aventure palpitante dans une Russie imaginaire.
Les Grishas sont des personnes qui ont certains pouvoirs. Il y a l'Ordre des vivants et des morts (Caporalki), l'Ordre des invocateurs (Etherealki) et l'Ordre des fabrikators (Materialki).
Alina Starkov et Malyeb Oretsev sont enfants quand des Grishas viennent dans leur orphelinat pour les tester. Mais ils ne semblent pas être des leurs. Ils sont donc incorporés à l'adolescence à l'armée. Alina y est cartographe et Mal est un traqueur.
Alors qu'ils traversent le Shadow Fold (la non-mer) ils sont attaqués par des volcras. Ce sont des créatures qui vivent dans le Shadow Fold et se nourrissent de chair humaine. Alina sauve la vie de Mal d'une manière étonnante et elle est amenée devant le Darkling.
Le Darkling est le leader des Grishas. Grâce à son pouvoir d'amplificateur, il découvre qu'Alina est une Grisha d'un genre tout à fait particulier : c'est une invocatrice de lumière.
Alina et Mal sont séparés et… l'aventure commence !
Une écriture agréable, une progression de l'intrigue bien menée, des personnages attachants, du suspense, de la magie, et une furieuse envie de lire la suite. Cela tombe bien, vu que cette Masse critique privilégiée incluait le deuxième tome (le 3ème tome de cette trilogie n'est pas encore sorti mais il est déjà dans mon pense-bête virtuel).
Merci pour ce bon moment de lecture!


Challenge multi-défis 2018 (70)
Challenge Plumes féminines 2018 (Un roman d'une auteure jeunesse)
Challenge défi de l'imaginaire (SFFF) (102)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          487
florencem
  12 juin 2020
Cela faisait un petit moment que je voulais me lancer dans la trilogie Grisha, et après deux déceptions livresques, je me suis dit qu'il était temps de retrouver un univers qui m'avait plu, ainsi qu'une auteur brillante. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Ayant découvert Six of Crows en premier, j'avais une notion de ce qu'étaient les Grishas, mais ma lecture remontant un peu, les souvenirs étaient très très flous ! Qu'importe, je me suis donc lancée !
J'ai beaucoup aimé l'ensemble. J'avais quelques appréhensions au vu de certaines critiques, mais franchement, j'ai été prise dans l'histoire tout de suite. le seul petit défaut que je pourrais trouver avec ce premier tome réside dans le fait que certains événements étaient très prévisibles. Ce n'est pas très grave en soi, et franchement, je pense que quand on est un gros lecteur, il devient assez difficile d'être surpris. Mais le fait d'anticiper aussi facilement peut aussi un peu gâcher une lecture. Je dis bien « un peu ». Parce que vraiment, j'ai eu du mal à lâcher le roman.
L'univers est travaillé, avec une certaine complexité que nous apprenons à dompter petit à petit. Il y a des termes propres à l'histoire, un passé chargé, mais je ne me suis pas sentie noyée. Alina est pour cela un très bon personnage qui nous fait naviguer et qui apprend en même temps que nous. C'est toujours quelque chose que j'apprécie car en plus de trouver le processus plus facilement assimilable, il y a aussi cette connexion qui se fait avec le héros.
Parlons justement des personnages. Alina… je ne sais pas si je me suis attachée à elle, ce qui est assez étrange. Je l'aime beaucoup car elle évolue et elle est différente de ces personnages féminins très forts et sûrs d'elles que l'on voit de plus en plus. Elle est plus réelle en un sens, et j'ai trouvé très intéressant de la voir évoluer. C'est surtout dans l'acceptation qu'elle joue un grand rôle, et l'on voit très bien ce que cela peut faire à un être humain d'accepter ce qu'il est autant physiquement que psychologiquement. Pour ma part, ce n'est pas quelque chose que je vois souvent en littérature. J'ai un gros faible pour Genya qui n'est pas encore trop exploitée, mais on sent un grand potentiel. Mal… est trop stéréotypé pour moi, même s'il reste adorable. le gros point fort reste le Darkling. Je me suis faite bernée, plus ou moins… mais j'avoue que c'est un personnage très intéressant de part ses différents facettes et sa psychologie (chose que j'adore !). J'ai hâte aussi de voir ce que Leigh Bardugo va en faire. Il y a un tel potentiel en lui, et c'est assez original, surtout vu sa place dans le récit.
L'histoire est assez classique pour de la fantaisie, bien que l'univers soit riche, et encore une fois, ce n'est pas quelque chose de négatif. J'y vois une quête personnelle mais aussi un monde à comprendre, apprivoiser et sauver. Il y a aussi beaucoup de nuances. C'est quelque chose que l'auteur semble beaucoup aimé, et je trouve cela super. Les motivations de chacun ne semblent pas forcément bonnes ou mauvaises car on arrive à voir l'ensemble de leur histoire et de leur réflexion. Les luttes de pouvoir, la politique, l'oppression… On sent rapidement que les Grishas sont à un moment de leur histoire où tout va basculer pour le pire ou pour le meilleur. Et leurs destins sont aussi liés aux autres peuples. Ce n'est pas seulement Alina dont on suit l'aventure, il y a une dimension bien plus grande que cela.
Le premier tome de Grisha, Les orphelins du royaume, est donc une réussite pour moi. Il y a tous les ingrédients que j'aime, et une intrigue solide et bien menée. Les personnages sont aussi intéressants et le « duo » Alina / Darkling promet des moments assez intenses. Je croise maintenant les doigts pour ma lecture du tome deux, qui est souvent en dessous dans une trilogie, mais gardons confiance !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310


critiques presse (2)
Elbakin.net   16 septembre 2013
Ces récits courts au sein d’une famille de "faucheurs" déclinent assez finement tous les thèmes qui tournent autour du trépas. Et par ailleurs, un album novateur qui propose sa "réalité augmentée"
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
SciFiUniverse   12 avril 2013
Leigh Bardugo réussit donc à proposer un roman de qualité, à l'écriture bien maîtrisée, apte à faire passer un agréable moment tant aux adolescents qu'aux adultes friands de ce genre d'histoire.
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
Citations et extraits (78) Voir plus Ajouter une citation
devoreusedelivreschdevoreusedelivresch   22 mars 2021
- Comment sont-ils, ces enfants ? demanda la femme.

- La fille a du talent pour le dessin. Le garçon est surtout à son aise dans les prés et la forêt.

- D'accord, mais comment sont-ils ? insista-t-elle

Ana Kuya fit la moue avec ses lèvres flétries.

- Comment sont-ils ? Ils sont indisciplinés, contrariants et bien trop attachés l'un à l'autre. Ils...

- Ils écoutent tout ce que nous disons, termina le jeune homme en violet.

Le garçon et la fille sursautèrent. L'homme avait le regard rivé sur leur cachette. Ils se recroquevillèrent derrière la colonne, mais il était trop tard.

La voix d'Ana Kuya claqua comme un coup de fouet :

- Alina Starkov ! Malyen Oretsev ! Descendez tout de suite !

A contrecoeur, Alina et Mal descendirent l'escalier en colimaçon étroit situé à l'extrémité de la galerie. Lorsqu'ils furent en bas, la femme en rouge, leur fit signe d'approcher.

- Savez-vous qui nous sommes ? demanda-t-elle.

Ses cheveux étaient gris acier, son visage marqué, mais magnifique.

- Vous êtes des sorciers ! bafouilla Mal.

- Des sorciers ? répéta-t-elle en se tournant vers Ana. C'est ce que vous enseignez à ces enfants ? Des superstitions et des mensonges ?

Gênée, Ana Kuya s'empourpra.

- Nous ne sommes pas des sorciers, poursuivit la femme en rouge, le regard noir et féroce, à l'intention d'Alina et Mal. Nous pratiquons la Petite Science. Nous assurons la sécurité de ce pays et de ce royaume.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
MarquePageMarquePage   24 septembre 2013
- Toi, tu m'as manqué toutes les heures. Le pire, c'est que ça m'a pris par surprise. Je me surprenais parfois à marcher vers la Tente des Documents sans aucune raison, par habitude, parce que j'avais vu quelque chose que je voulais te raconter, ou juste pour entendre ta voix. Alors je me souvenais que tu n'étais plus là, et chaque fois, chaque fois, cela me coupait le souffle. J'ai risqué ma vie pour toi. J'ai traversé la moitié de la Ravka pour toi, et je serais prêt à le refaire encore et encore rien que pour être avec toi et pour t'entendre maudire ce fromage tous les jours. Alors ne me dis pas que ta place n'est pas avec moi, ajouta-t-il d'un ton féroce. ( Il était soudain tout près de moi, et mon coeur s'emballait dans ma poitrine.) Je regrette d'avoir mis si longtemps à te voir, Alina, mais, désormais, je te vois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
MarquePageMarquePage   24 septembre 2013
Le soleil se leva dans notre dos, ses rayons roses se reflétant sur les tours fines de la ville et éclatant en une myriade de pépites dorées sur l'eau de la baie. J'avisai le port dans lequel étaient amarrés de grands navires et, au delà, du bleu, du bleu et encore du bleu. La mer semblait s'étendre à l'infini, jusqu'à un horizon incroyablement lointain. J'avais vu un grand nombre de cartes. je savais qu'il y avait la terre de l'autre côté, à des milles et des milles. Il faudrait plusieurs semaines de bateau pour la rallier. Et pourtant j'avais l'impression vertigineuse de me retrouver au bout du monde. Une brise légère soufflait depuis l'océan, charriant une odeur de sel et d'humidité, portant les cris des mouettes.
- C'est tellement... grand, finis-je par dire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
FifrildiFifrildi   12 juillet 2018
- Comment vous êtes-vous débrouillée avec la reine? demanda-t-il.
- Je n'en ai pas la moindre idée, répondis-je honnêtement. Elle m'a dit des choses gentilles, mais en me regardant comme si son chien venait de me régurgiter.
Commenter  J’apprécie          250
MarquePageMarquePage   24 septembre 2013
Au début, j'eus l'impression de naviguer dans un épais nuage de fumée, sauf qu'il n'y avait ni chaleur ni odeur d'incendie. Les bruits semblaient étouffés, et le monde devint silencieux. Je regardai les skiffs des sables qui nous précédaient s'enfoncer dans les ténébres et disparaitre les uns après les autres. Je me rendis alors compte que je ne voyais plus la proue de mon skiff. Très vite, je ne distinguai même plus ma propre main sur le bastingage. Je regardai par dessus mon épaule. Le monde vivant n'était plus là non plus. Les ténèbres nous envahirent, noires, légères, absolues. Nous étions dans la Nappe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Leigh Bardugo (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Leigh Bardugo
Après "Bienvenue au club", le CNL en partenariat avec Public Sénat, met en avant les conseils des lecteurs en leur donnant la parole dans l'émission #LivresetVous. Une nouvelle chronique à ne pas manquer tous les vendredi à 17h30.
Géopolitique : un monde à la carte ! Comprendre le monde avec cartes et atlas, c'est l'ambition des deux invités de Guillaume Erner dans « Livres & Vous » : Nepthys Zwer et Alexandre Negrus. Cette semaine, Lyse, étudiante et membre du club de lecture de l'université d'Orléans, répond au thème de l'émission en convoquant deux ouvrages : Inconnu à cette adresse (Kressmann Taylor) et Grisha (Leigh Bardugo).
Une émission présentée par Guillaume Erner, en partenariat avec France Culture.
#livresetvous #bienvenueauclub #publicsenat #franceculture #universitéorléans
Suivez le CNL sur son site et les réseaux sociaux :
Site officiel : www.centrenationaldulivre.fr Facebook : Centre national du livre Twitter : @LeCNL Instagram : le_cnl Linkedin : Centre national du livre
+ Lire la suite
autres livres classés : fantasyVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Connaissez vous bien Six of Crows?

Quel est le surnom de Inej ?

l'araignée
le fantome
le Spectre

7 questions
101 lecteurs ont répondu
Thème : Six of Crows, tome 1 de Leigh BardugoCréer un quiz sur ce livre