AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2745995529
Éditeur : Milan (11/10/2017)

Note moyenne : 4.22/5 (sur 114 notes)
Résumé :
Depuis des siècles, le royaume de Ravka est divisé par le Shadow Fold, épaisse nappe de ténèbres peuplée de créatures sanguinaires. En tant que cartographe pour la Ire armée, Alina doit le traverser pour la première fois. Aussitôt, des volcras l'attaquent. Elle est sauvée par Mal, son meilleur ami, dont elle est secrètement amoureuse et qui, à son tour, se retrouve acculé par les créatures. Elle émet alors malgré elle une lumière puissante, qui repousse les volcras.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (72) Voir plus Ajouter une critique
Saiwhisper
  29 décembre 2017
Une belle surprise ! L'immersion dans l'univers s'est faite aisément. Malgré quelques facilités scénaristiques, certains événements prévisibles ainsi que quelques impressions de déjà vu/lu, j'ai quand même adoré cette lecture ! C'est surtout le tandem Alina/Malyen qui m'a plu. Alina est une héroïne attachante, franche, naturelle, un peu ingénue qui manque de confiance en elle, mais qui va quand même de l'avant. Quant à Malyen, c'est un jeune homme loyal, doué, à la fois bavard et silencieux, observateur et dynamique. On regretterait presqu'il soit absent pendant la moitié du roman, mais ce choix est compréhensible… Qu'il se tire dans les pattes ou se soutienne, le duo fonctionne à merveille et fait des étincelles ! Suivre ces deux protagonistes m'a beaucoup plu. Les personnages secondaires comme le Darkling (un puissant meneur doublé d'un sorcier surpuissant), Baghra (une vieille femme pleine de sagesse à la langue affûtée) ou encore Genya (une Grisha avec un sacré franc parlé dont le caractère m'a rappelé Dame Della de la duologie d'« Eon et le douzième dragon » d'Alison Goodman) m'ont captivée. Que leurs actes soient bons ou mauvais, je me suis attachée à tout ce petit monde, si bien que j'ai rapidement balayé les points négatifs, préférant savourer chaque instant…
Le monde imaginé par Leigh Bardugo est assez riche et bien dépeint. On apprend à le découvrir petit à petit aux côtés d'Alina qui va ouvrir progressivement les yeux sur tout ce qui l'entoure. Elle va non seulement découvrir le front en faisant son service militaire et en partant à la guerre dans le Shadow Fold, une sorte de monde des ténèbres où subsistent des créatures maléfiques comme les volcras, mais également le monde de la Cour. Là-bas, tout est dans le paraître, la jalousie et les mesquineries… Il y a énormément de codes à respecter. Toutefois, la belle héroïne n'est pas uniquement là pour les mondanités : elle se doit de maîtriser ses pouvoirs latents qu'elle a si longtemps cachés ! En effet, face à une situation désespérée, elle a démontré qu'elle savait utiliser la Lumière. Elle se doit de rapidement contrôler sa magie, car le danger rôde et les assassins sont nombreux… Certes, on se retrouve encore une fois face à une héroïne plongée malgré elle dans une prophétie, mais j'ai aimé la tournure qu'a pris l'auteure. On alterne entre leçons, rapprochements, désillusions et découvertes, si bien que l'on n'a pas le temps de s'ennuyer. Ajoutons à cela que la plume est fluide et addictive, ce qui donne encore plus envie de progresser dans le récit.
L'ouvrage n'est pas exempt de défauts néanmoins, je me suis régalée à suivre l'Invocatrice de Lumière ! D'ailleurs, j'attends la suite avec enthousiasme et impatience ! Il est à noter que le livre ne se termine pas sur un gros cliffhanger, ce qui est de plus en plus rare. Certes, on a envie de savoir la suite, cependant on n'est pas non frustré(e) d'être coupé en pleine action ou face à un twist inattendu sur les deux dernières lignes. J'apprécie grandement cela ! Enfin, je tenais à souligner le fait que la couverture est somptueuse avec ses bords, le titre ou ses éléments dorés. Bref, un chouette roman ado/young adult qui plaira certainement aux adeptes du genre Fantasy. J'espère que le second tome saura corriger l'un des trois défauts que j'ai mentionné au début de ma critique…
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
Agillian
  26 mars 2018
En Ravka, une élite douée de pouvoirs exceptionnels domine le pays : les Grishas. Combattants, soigneurs, façonneurs, ils sont recrutés dès l'enfance, et commandés par le plus puissant d'entre eux, l'invocateur de ténèbres, le Darkling.
En Ravka, une abomination sépare le pays en deux depuis des siècles : le Shadow Fold, une mer de ténèbres peuplée de monstrueuses créatures.
C'est en essayant de traverser cette non-mer qu'Alina va prendre conscience qu'elle possède un don hors du commun qui pourrait bien changer la face du monde.
Un premier tome qui me laisse un peu mitigée. L'intrigue est prometteuse mais je me suis ennuyée pendant une bonne moitié du roman avant que les choses ne deviennent un peu plus dynamiques. J'ai trouvé toute la partie se déroulant à Os Alta sans grand intérêt, l'apprentissage de son pouvoir, façon école de sorcier, n'ayant rien d'original si ce n'est de permettre au lecteur de maîtriser un peu mieux les différentes castes Grishas.
Mais ce qui m'a gênée surtout, c'est que j'ai eu beaucoup de mal à avoir de la sympathie pour la jeune Alina qui, malgré la promesse d'un destin tout à fait exceptionnel, n'a de cesse de se préoccuper de son physique et de ses amourettes et se décourage à la première difficulté quand il s'agit de sauver Ravka tout entière ! Heureusement que les personnages secondaires sont globalement moins insipides et donnent un peu de profondeur au récit.
En revanche, j'ai beaucoup aimé le dernier tiers du roman, le Fold m'intrigue tout particulièrement et j'aurais aimé que l'on y passe plus de temps. L'univers créé par Leigh Bardugo à d'autre part l'air vraiment riche et j'ai hâte de le découvrir davantage, je pense donc que le tome 2 me séduira davantage que cette mise en place un peu longuette.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Tiboux
  11 mai 2013
Par où puis-je commencer ?!
Lorsque j'ai trouvé Grisha dans la boite aux lettres, j'ai été trop contente. Je me réjouissais de le lire puisqu'il collait à mon univers en apparence. Je me souviens très bien avoir démarré la lecture sur le champ. Puis, les aléas de la vie ont eu raison de moi. J'ai reposé le bouquin... Puis, panne de lecture. Chaque fois que je posais les yeux sur la couverture, j'avais peur de replonger dedans. Pourtant, il le fallait bien. Je lui ai tourné autour durant presque trois semaines. Je voulais tellement aimer cette découverte que je me suis mise la pression toute seule. Avec le recul, je me rends compte que j'ai eu peur d'être déçue. Aussi, pour cette raison, je n'arrivais pas à lire Grisha.
Hier soir, je me suis - enfin - décidée à repousser toutes mes frayeurs. Confortablement installée au chaud sous une couette moelleuse, j'ai repris la lecture depuis le début. Très vite, après les premiers chapitres, je me suis retrouvée embarquer dans l'univers de Leigh Bardugo. Les mots défilaient devant mes yeux sans que je puisse reprendre mon souffle. Difficile d'expliquer ce phénomène mais quelque chose m'a envoûté car il fut impossible de lâcher le roman. Plus, je tournais les pages, et plus, je commençais à comprendre pourquoi Grisha est le coup de coeur de Castelmore. D'un coup, toutes mes peurs se sont envolées, je me suis perdue dans les néandres de Ravka.
Quand je me suis décidée à sortir le nez de la lecture, j'avais déjà englouti grosso modo 80% du livre. Une fois que mon regard avait décroché des mots, j'ai commencé à ressentir la fatigue. Malgré ce fait, une partie de moi ne pouvait pas arrêter la lecture, comme ça. Mais, mes yeux ne suivant plus, je me suis malheureusement couchée. le sommeil fut difficile à trouver parce que mon esprit était resté aux côtés des Grisha. Dans mon imagination, je me voyais très bien avec un Kefta noir pour amorcer à mon tour une nouvelle ère. Toute la nuit, endormie ou éveillée, j'étais moi aussi une Grisha. Cependant, ce que je voulais le plus, c'était retrouver Alina ainsi que Mal. Je n'ai cessé de penser à eux. A mon réveil, je n'avais qu'une idée fixe : retourner dans le royaume de la Ravka. Qu'importe le temps, qu'importe les projets des uns et des autres, il était clair et net que je n'étais pas disponible...
Je ne ressens pas souvent cet appel où un livre exerce une emprise invisible sur moi. Lorsque, je ressens cette force, j'en suis profondément heureuse. Cela me promet de belles choses par la suite... C'est ainsi que je me laisse couler dans le récit... La lecture est différente quand l'Appel est là. Elle m'entraîne dans une autre dimension en quelque sorte. Je vois et ressens les choses avec beaucoup plus de puissance. Tout est amplifié, notamment mes sentiments et émotions. C'est encore meilleure, je vous avouerai.
Si vous êtes friands de magie ou en tout cas, tourne ce qui tourne autour de ce thème, Grisha serait susceptible de vous plaire. Dans cet univers, la magie est plutôt appelée Petite Science. Tout le monde ne peut maîtriser la Petite Science, il faut être prédisposé à cela. Pour ma part, j'adore l'imagination de Leigh Bardugo à ce propos. Les Maîtres de la Petite Science sont répartis en Ordre ; c'est à dire : L'Ordre des vivants et des morts, L'Ordre des Invocateurs ainsi que L'Ordre des Fabrikants.
La romancière offre un véritable univers autour de cette Petite Science. de plus, le récit est fluide, rythmé grâce à un mélange d'action, de descriptions, de dialogues. L'ensemble est harmonieux à la lecture. L'ennui n'y a pas sa place ou alors c'est que cet ouvrage n'est clairement pas pour vous. du côté des personnages, je me suis attachée à nos deux héros. Pendant un moment, je n'arrivais pas à situer l'âge des protagonistes. Je ressentais une grande maturité que je ne savais plus si j'étais avec des adolescents ou des jeunes adultes. Cette maturité m'a clairement ramené vers Legend - également paru chez Castelmore - où Day avait réussi à me perturber vis à vis de son âge. Cela m'a fait du bien de rencontrer des personnages mûrs. Disons que ça me change des lectures légères...
Toujours est-il que je me sens très proche d'Alina et de son acolyte Malyen. Ils dégagent beaucoup de qualités auxquelles je suis sensible. Suite à ce premier volet, il me tarde de les retrouver. Je n'attends rien de particuliers en ce qui concerne la suite de la saga. Je souhaite juste les retrouver le plus vite possible. Je me sentais bien à leurs côtés. Et puis quand on ressent un appel si vif et fort, on a juste envie de le ressentir à nouveau. L'écriture de Leigh Bardugo est juste addictive, envoûtante, entraînante également, qu'il est quasi évident que j'entendrai à nouveau cet Appel. Faut avouer que la romancière n'épargne absolument pas ses héros. Ils en voient de toutes les couleurs... Ce qui offre un récit ô combien prenant et palpitant.
Si vous voulez mon avis, Leigh maîtrise la Petite Science des mots parce qu'elle arrive à me balader à sa guise. Au cours de cette découverte, j'ai ressenti beaucoup d'émotions... Par moment de la triste, de la joie, de la curiosité... Plus d'une fois, je me suis mise à la place d'Alina pour ainsi rejouer les scènes à ma manière. Entre nous, j'aurai pris le Kefta noir directement sans réfléchir. Avec une telle plume, il est si facile de s'identifier aux personnages au point de vivre ET ressentir intensément les choses à leurs côtés.
Au-delà des épreuves surmontées, je suis impatiente de lire le second tome. L'attente sera une véritable torture. Grisha est le coup de coeur de Castelmore, à présent, il est également le mien. Toujours sur la première marche de mon podium, Nos étoiles contraires (John Green) trône fièrement depuis un moment. Jusqu'ici, personne n'arrive à le détrôner. D'ailleurs, aucun livre n'arrivait à gravir les marches de mon TOP 3 pourtant, je ne suis pas exigeante. Jusqu'à peu, mon podium ne comptait qu'une référence. Aujourd'hui, Grisha s'installe fière et confortablement à la seconde place. Donc voyez-vous même à quel point, je suis heureuse d'avoir lu ce premier volet. En plus, c'est le premier roman de Leigh Bardugo. Pour une première, c'est une totale réussite à mes yeux.
Ma chronique est encore une fois longue... Pourtant, j'ai modéré mes paroles pour ne pas trop en dévoiler car je pourrai aisément continuer à vous expliquer ce qui m'a plu dans cette lecture. Je me suis attardée sur les grandes lignes histoire de ne pas gâcher à la découverte aux intéressés. Cependant, je peux vous assurer que mon petit coeur a battu quelques minutes pour un autre gars que Malyen. Ce tome pose merveilleusement les bases de l'univers peuplé de gentils, de méchants comme presque partout. Il est aussi question de sentiments, beaucoup de sentiments mais pas de niaiseries. Vous y trouverez de l'amitié, de l'amour, de la trahison, de la passion... Bref, je vous laisse découvrir tout cela à votre guise. Pour ma part, je suis entièrement conquise. Désolée pour la rime, ce n'était pas voulu.
Souvent, j'ai une pensée pour les traducteurs même si je ne les mentionne pas toujours. Aujourd'hui, je fais un petit clin d'oeil à Nenad Savic sans qui, je n'aurai pas eu la joie de découvrir cette petite perle.
De plus, mille mercis aux Éditions Castelmore pour cette découverte. Je ne peux que remercier chaleureusement : Barbara pour ces choix d'acquisitions, Marie qui commence à cerner mes goûts à la perfection. Vous êtes juste extras. Merci, merci et encore merci ♥ ♥ ♥
PS n°1 : Sur twitter, j'avais indiqué que je lisais Grisha. La romancière m'avait laissé un petit mot : « I hope you enjoy it ! » J'ai attendu de lire intégralement son roman avant de lui répondre. Voici ce qu'elle m'a répondu lorsque je lui ai indiqué que j'adore Grisha. Inutile d'utiliser des mots dans ce cas précis, n'est-ce-pas ?!
PS n° 2 : Admirez les magnifiques illustrations rajoutées pour égayer mon avis. Ne pouvant y inclure plusieurs, j'ai choisi les deux qui me parlaient le plus suite à la découverte du roman. Vous pouvez découvrir de nombreux Fan Art sur le Pinterest de Leigh Bardugo.
Lien : http://bookmetiboux.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Phooka
  14 juin 2013
Voilà bien longtemps que je n'avais pas lu un livre d'une traite et bien voilà chose faite. Livre reçu et lu le jour même.
Et pourtant, rien à priori ne justifie un tel engouement, sauf que le roman se lit tout seul, sans prise de tête, sans heurt et avec beaucoup de plaisir.
Alina est une jeune femme ordinaire, un peu trop ordinaire même pour ce qu'elle en pense. Elle n'est pas belle, elle n'est pas moche non plus, elle n'a aucun don particulier, rien de spécial. Elle est orpheline depuis toute petite et elle a été élevée avec Mal orphelin lui aussi. Mal est devenu un beau jeune homme et Alina n'a d'yeux que pour lui. Mais Mal ne s'en rend pas compte et profite bien de son charme auprès de la gente féminine qui l'entoure. Pour Mal, Aline est une très bonne copine avec qui il a des liens forts depuis tout petit, c'est en quelque sorte sa soeur.
Mal et Alina ont été recrutés par l'armée. Mal est un traqueur né, très doué et promis à un bel avenir. Aline est apprentie cartographe, pas très douée d'ailleurs, mais elle se débrouille du mieux qu'elle peut.
Jusqu'au jour où l'unité dans laquelle sont cantonnés Mal et Alina, se retrouve face à la Nappe, ce brouillard épais qui scinde le pays en deux. Brouillard dans lequel évoluent les Volcras, des monstres assoiffés de sang. L'armée est là pour aider à traverser, mais ils ne sont pas seuls, il y a aussi les Grishas, sortes de sorcier ayant chacun un pouvoir spécial. le chef qui mène ces sorciers est le plus puissant et le plus impressionnant de tous: le Darkling. On le dit immortel, on le dit sans pitié, ce qui est sûr c'est que tous le craignent. La traversée de la Nappe, ne va pas se passer comme prévu. Il y aura des morts et des blessés, ça oui, parce que c'est toujours comme ça, mais un événement totalement incroyable va se produire et Alina en sera à la source bien malgré elle. Et ainsi, elle a attiré l'attention du Darkling ...
Un roman jeunesse relativement ordinaire me direz-vous et vous n'aurez pas tort, mais la personnalité d'Alina est telle qu'on s'attache irrémédiablement à elle et on la suit pour découvrir son destin. Mal étant absent d'une bonne partie du roman est un personnage plus secondaire bien que son rôle se révélera primordial. Et il y a le Darkling, un personnage ambigu et très attirant. Jusqu'aux dernières pages, on se demande ce qu'il est réellement. Est-il bon ou mauvais ? Difficile à dire, le lecteur oscille sans arrêt et s'interroge. Ce personnage m'a vraiment fascinée et sa relation équivoque avec Alina va être la trame du récit. le style est concis, aucun temps mort, des chapitres courts et un récit captivant font de ce roman jeunesse un vrai page turner. Je me suis vraiment régalée de bout en bout.
Deux points que je voudrais rajouter aussi:
Si clairement ce roman est le début d'une série dont il constitue le premier volume, pour autant il ne finit pas avec un cliffhanger et se suffit presque à lui-même, ce qui est bigrement agréable.
Le livre m'avait déjà fait de l'oeil grâce à sa couverture très belle et je trouve la qualité de la présentation intérieure très réussie. Cela en fait un ouvrage vraiment beau et agréable, ce qui rajoute encore au plaisir de lecture.
En résumé, avec Grisha, le lecteur a dans les mains une jolie petite perle qui se lit très vite et avec gourmandise. Il va venir étoffer notre rubrique coup de coeur, c'est sûr. On en redemande pour la suite. Une chouette lecture pour l'été qui arrive.

Lien : http://bookenstock.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Justinator
  30 avril 2018
Grisha se passe à Ravka, le pays d'origine de Nina de Six Of Crows. Mais ici, aucun parallèle entre les personnages de Six Of Crows et de Grisha.
Si vous voulez donc commencer par Grisha, vous le pouvez. Vous ne serez pas perdu par la classification des pouvoirs des Grishas ou par l'univers de Leigh Bardugo.
Le premier tome de cette trilogie, donc, est un livre à la première personne (je le précise car dans Six Of Crows, chaque chapitre est le point de vue de l'un des six personnages).
Il est du point de vue de l'héroïne, Alina, qui fait partie de l'armée avec son ami d'enfance Mal. le pays est ravagé par un mal (hahaha) qui la ronge de l'intérieur. En gros, une zone d'ombre s'est étendue, séparant Ravka en deux, et à l'intérieur de cette "non-mer" se trouve des monstres.
Alina va devoir traverser cette mer de ténèbres, ça ne va pas se passer comme prévu et, voyant Mal en danger de mort, elle va révéler son pouvoir.
Elle est en réalité une grisha, et plus particulièrement une invocatrice de lumière. le Darkling, qui est en gros le chef de Grishas, et le plus puissant, va la prendre sous son aile, voyant en elle la sauveuse du pays.
Je ne vais pas en raconter plus, mais après ça, il va se passer des choses. Ou plutôt, pas tant de choses que ça, en fait.
Je vais pas vous le cacher; en comparaison de Six Of Crows, c'est une déception. Peut-être en attendais-je trop. J'avais tellement aimé Six Of Crows, que je pensais pouvoir retrouver la même sensation en lisant Grisha. Grave erreur.
Le plus gros point faible de Grisha, c'est ses personnages. J'ai détesté le Darkling presque dès le début, et mon impression s'est confirmée. J'avais lu divers opinions sur ce bouquin, et notamment sur le charisme et sur le charme de ce personnage. Moi, il m'a laissé de marbre de A à Z. J'avais de suite préféré Mal, même si ce n'était pas l'amour fou, soyons honnêtes.
Je pourrais aussi aborder les relations ambiguës, amoureuses, que recèle Grisha. Alina, dès le début, semble éperdument folle amoureuse de son meilleur ami, Mal, avec qui elle a grandie.
A sa séparation, elle semble se détacher de façon (trop ?) rapide de lui, et se rapproche du Darkling. S'ensuit des situations où j'avais réellement la tête d'un gif facepalm, tant ça frisait presque le ridicule. Lorsqu'il l'embrasse près du lac, ou encore lors de la soirée où il l'emmène dans une salle vide et sombre (c'en est resté qu'à des bisous et des caresses mais certes). Je ne sais pas mais j'ai ressenti un certain malaise face à cette accélération des sentiments de l'héroïne. Peut être parce que je peine à me détacher de quelqu'un et qu'un amour tel que celui que portait Aline pour Mal, qui avait l'air aussi fort, me parait difficilement oubliable en l'espace de quelques mois ?
Outre cette romance en triangle (qu'est-ce que je peux détester ça, sauf dans de RARES exceptions), il y a eu une accélération de l'action à la fois entraînante mais aussi trop rapide à mon goût.
On apprend un peu de façon surprenante que le Darkling est en fait un méchant, qu'il a cherché à séduire Alina uniquement pour son pouvoir et qu'elle doit s'enfuir pour échapper à son contrôle.
A partir de là, le récit devient plus intéressant et je n'ai vraiment plus lâché ce roman jusqu'à la fin. On retrouve Mal, et Alina miraculeusement a retrouvé ses sentiments pour lui.
Une des raisons du pourquoi j'ai adoré Six Of Crows fut aussi cette façon d'introduire de la romance de façon explicite mais sans en faire trop. Elle est même plutôt implicite par moment et très compliquée.
Ici, j'ai l'impression que l'autrice a cherché à mettre de la complication dans une situation qui ne l'était pas et pour moi, c'était carrément dispensable.
Je ne suis pas là pour réécrire l'histoire, elle est propre à Leigh Bardugo, mais c'est vraiment quelque chose qui m'a déplu dans ce livre. Je n'ai pas aimé la construction de ces relations, je ne les ai pas trouvé assez profondes contrairement à son autre oeuvre.
Peut-être est-ce une erreur de ma part de comparer sans cesse les deux, mais c'est plus fort que moi.
L'espèce d'hésitation d'Alina m'a trop fait penser à de la mauvaise Young Adult. le Darkling, d'ailleurs, est pour moi l'archétype du personnage qu'on retrouve dans les histoires YA et qui m'insupporte tant l'originalité n'est pas leur fort.

Même si quelques aspects m'ont fait grincer des dents, j'ai quand même apprécié certaines choses.
Déjà, j'ai adoré tout ce qui se passe autour des Grishas, leur entrainement, la découverte du pouvoir d'Alina. J'ai trouvé ça beau la façon dont elle tentait de s'approprier son don, de se prouver à elle-même qu'elle pouvait réussir des choses.
Certains personnages secondaires sont chouettes, comme Bargha ou Genya (et d'ailleurs j'aurais aimé en apprendre plus sur elles, peut-être dans le second ou le troisième tome ?).
J'ai aimé aussi le rythme du récit. Je ne l'ai pas trouvé spécialement lent ou chiant. L'histoire est attrayante, elle suit un schéma plutôt classique -découverte du pouvoir, entrainement, combat contre le vilain- mais il est bien fait et ne s'essouffle pas.
Je mets aussi un +1 pour la fin, pour l'agissement de l'héroïne ainsi que pour l'épilogue qui nous laisse présager plusieurs perspectives de suite.
En somme, Grisha a été un bon moment de lecture. Oui, il y a des choses qui ne m'ont pas plu, mais en relativisant, je sais que si je n'avais pas eu comme moyen de comparaison Six Of Crows, j'aurais sans doute plus apprécié ma lecture et eu moins d'attentes. Malheureusement, les choses ne se sont pas déroulées ainsi, et peut être changerais-je d'avis dans les mois à venir, en étant moins critique et plus enthousiaste avec le tome deux ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (2)
Elbakin.net   16 septembre 2013
Ces récits courts au sein d’une famille de "faucheurs" déclinent assez finement tous les thèmes qui tournent autour du trépas. Et par ailleurs, un album novateur qui propose sa "réalité augmentée"
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
SciFiUniverse   12 avril 2013
Leigh Bardugo réussit donc à proposer un roman de qualité, à l'écriture bien maîtrisée, apte à faire passer un agréable moment tant aux adolescents qu'aux adultes friands de ce genre d'histoire.
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
MarquePageMarquePage   24 septembre 2013
Le soleil se leva dans notre dos, ses rayons roses se reflétant sur les tours fines de la ville et éclatant en une myriade de pépites dorées sur l'eau de la baie. J'avisai le port dans lequel étaient amarrés de grands navires et, au delà, du bleu, du bleu et encore du bleu. La mer semblait s'étendre à l'infini, jusqu'à un horizon incroyablement lointain. J'avais vu un grand nombre de cartes. je savais qu'il y avait la terre de l'autre côté, à des milles et des milles. Il faudrait plusieurs semaines de bateau pour la rallier. Et pourtant j'avais l'impression vertigineuse de me retrouver au bout du monde. Une brise légère soufflait depuis l'océan, charriant une odeur de sel et d'humidité, portant les cris des mouettes.
- C'est tellement... grand, finis-je par dire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MarquePageMarquePage   24 septembre 2013
- Toi, tu m'as manqué toutes les heures. Le pire, c'est que ça m'a pris par surprise. Je me surprenais parfois à marcher vers la Tente des Documents sans aucune raison, par habitude, parce que j'avais vu quelque chose que je voulais te raconter, ou juste pour entendre ta voix. Alors je me souvenais que tu n'étais plus là, et chaque fois, chaque fois, cela me coupait le souffle. J'ai risqué ma vie pour toi. J'ai traversé la moitié de la Ravka pour toi, et je serais prêt à le refaire encore et encore rien que pour être avec toi et pour t'entendre maudire ce fromage tous les jours. Alors ne me dis pas que ta place n'est pas avec moi, ajouta-t-il d'un ton féroce. ( Il était soudain tout près de moi, et mon coeur s'emballait dans ma poitrine.) Je regrette d'avoir mis si longtemps à te voir, Alina, mais, désormais, je te vois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MarquePageMarquePage   24 septembre 2013
Au début, j'eus l'impression de naviguer dans un épais nuage de fumée, sauf qu'il n'y avait ni chaleur ni odeur d'incendie. Les bruits semblaient étouffés, et le monde devint silencieux. Je regardai les skiffs des sables qui nous précédaient s'enfoncer dans les ténébres et disparaitre les uns après les autres. Je me rendis alors compte que je ne voyais plus la proue de mon skiff. Très vite, je ne distinguai même plus ma propre main sur le bastingage. Je regardai par dessus mon épaule. Le monde vivant n'était plus là non plus. Les ténèbres nous envahirent, noires, légères, absolues. Nous étions dans la Nappe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SaiwhisperSaiwhisper   29 décembre 2017
- Comment vous êtes-vous débrouillée avec la reine, demanda-t-il.
- Je n'en ai pas la moindre idée, répondis-je honnêtement. Elle n'a dit que des choses gentilles, mais en me regardant comme si son chien venait de me régurgiter.
Genya rit, et les lèvres du Darkling se soulevèrent légèrement.
- Bienvenue à la Cour.

Commenter  J’apprécie          70
SaiwhisperSaiwhisper   29 décembre 2017
- Comment êtes-vous devenus amis, tous les deux ?
- On a grandi ensemble.
- Vous ne semblez pas avoir grand-chose en commun.
Je haussai les épaules.
- Les enfants ont toujours beaucoup de choses en commun.
La solitude, le souvenir de parents que nous refusions d'oublier, le plaisir d'échapper aux corvées pour aller jouer à chat dans le pré.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Leigh Bardugo (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Leigh Bardugo
Hello tout le monde ! 5 livres à vous présenter en ce dimanche pluvieux :)
MON BLOG : http://cherlecteur.fr
➤ Livres cités : - La dernière réunion des filles de la station service, Fannie Flagg, Le Cherche- Midi - Moi, Peter Pan, Michael Roch - Six of Crows, Tome 1, Six of Crows, Leigh Bardugo, Anath Riveline, Milan - Carry on, Rainbow Rowell, Pocket Jeunesse - Caraval, Tome 1, Caraval, Stephanie Garber, Bayard Jeunesse
➤ Liens utiles : - Treky : https://www.youtube.com/channel/UCyQg...
➤ Retrouvez-moi sur : - Twitter : @CherLect - Instagram : cherlecteurvirgule - Facebook : https://www.facebook.com/pages/BrodyB... - Blog : http://cherlecteur.fr - Snapchat : brodybooks
➤ Contact : cherlecteurvirgule@gmail.com
+ Lire la suite
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Connaissez vous bien Six of Crows?

Quel est le surnom de Inej ?

l'araignée
le fantome
le Spectre

7 questions
8 lecteurs ont répondu
Thème : Six of Crows, tome 1 de Leigh BardugoCréer un quiz sur ce livre
. .