AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782016265376
576 pages
Hachette Jeunesse (11/10/2017)
4.4/5   1359 notes
Résumé :
SÉLECTIONNÉ PARMI LES 100 MEILLEURS ROMANS DE FANTASY DE TOUS LES TEMPS PAR TIME MAGAZINE
PROCHAINEMENT SUR NETFLIX

KAZ. INEJ. WYLAN

Un voleur exceptionnel surnommé « Dirtyhands ».
Une espionne défiant les lois de la gravité.
Un fugueur des beaux quartiers.
Un tireur d’élite accro au jeu.
Un soldat assoiffé de vengeance.
Une Grisha aux pouvoirs exceptionnels.

JESPER. MATTHIAS. NIN... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (387) Voir plus Ajouter une critique
4,4

sur 1359 notes

CasusBelli
  19 août 2022
Je découvre ce titre grâce à l'enthousiasme des lecteurs de Babelio et en refermant le premier tome de cette "duologie" je ne peux que me joindre au concert de louanges.
Décidément le genre "fantasy" a cette capacité à me surprendre encore et toujours, on pense en avoir fait le tour et pourtant on trouve régulièrement un auteur pour nous "scotcher" et renouveler notre intérêt, aujourd'hui il s'agit de Leigh Bardugo.
Pourtant le scénario proposé est tout ce qu'il y a de plus classique avec son thème à la "Océan's eleven" et son équipe d'escrocs surdoués et spécialement sélectionnés pour une mission impossible et très bien rémunérée.
Seulement voilà, même si la recette est connue de tous, quand elle est revisitée par un chef étoilé (une cheftaine en fait), cela fait toute la différence, et ici c'est quasi parfait.
Sur mon ressenti, l'attrait de cette histoire tient à des ingrédients de qualité utilisés avec le parfait dosage, pour commencer il y a une progression habile pour nous familiariser avec le quartier du Barrel et ses rivalités entre gangs dans un contexte fantasy/steampunk.
Ensuite il y a ce parti pris narratif de nous présenter les six membres du groupe en nous faisant entrer dans leur tête à la façon d'un roman chorale en leur donnant la parole à chaque chapitre, une façon subtile et progressive de nous révéler des bribes de leurs histoires intimes.
La densité psychologique et les interactions entre les personnages est un aspect que l'auteure a parfaitement soigné et qui va être pour beaucoup pour rendre le récit captivant en nous attachant à nos protagonistes.
Il y a ce rythme, élevé et sans temps mort qui ne nous laisse aucun répit, une intrigue tordue comme je les aime et où la méfiance est omniprésente. Les dialogues sont d'un très bon niveau, pertinents et pleins d'humour, avec ce qu'il faut de méchanceté pour rappeler en permanence que nous sommes en mauvaise compagnie.
Je pense que l'essentiel est là et je ne vais pas en dire beaucoup plus, le mieux est de franchir le pas, vous ne verrez pas le temps passer.
Je vais quand même m'étonner du classement "jeunesse" car si les personnages sont jeunes, le contenu flirte assez souvent avec la "dark fantasy", certaines scènes étant assez trash, il y a aussi disons le, quelques petites facilités dans le scénario que l'on va pardonner car sans outrances vu le contexte.
Il me reste à dire que ce tome un se termine sur un "cliffhanger" de folie et nous promet une suite passionnante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          7513
florencem
  20 avril 2016
Première lecture d'un roman en anglais ! Je voulais me lancer depuis un petit moment et comme le roman me faisait de l'oeil depuis des mois, j'ai sauté le pas. Et je dois dire que je suis assez fière de moi ;) Il me manque bien entendu un peu de vocabulaire mais ce fut une lecture que j'ai réellement appréciée, et j'ai hâte de pouvoir lire la suite en septembre prochain.
Six of crows est une suite, en quelque sorte, de The Grisha Trilogy. Pas de panique, si comme moi vous n'avez pas lu cette trilogie, nous n'y perdons rien car l'auteur fait en sorte de nous expliquer les spécificités de son monde. Les personnages sont différents mais nous restons dans le même univers. Et c'est un sacré univers que nous avons là. Très riche, avec sa propre mythologie et ses spécificités, de nombreux peuples différents avec les relations intrinsèques qu'ils peuvent avoir ensemble, un passé douloureux et complexe… Bref, dès le départ, on peut voir que Leigh Bardugo a fait un énorme travail sur son univers, et je ne peux qu'approuver.
Et on ne perd absolument pas cette qualité dans la narration. Six criminels doivent partir en mission dans la capitale des plus féroces guerriers de ce monde, des chasseurs de sorcières (les Grishas). Une mission suicide, des personnages qui sont à des années lumières des héros traditionnels, une aventure de tous les dangers du début à la fin. Vous l'avez compris, on ne s'ennuie pas une seconde. de la mise en place de la mission à son « accomplissement », c'est une suite d'événements périlleux qui s'enchainent et à aucun moment du roman nous ne sommes rassurés quant-à l'avenir de nos héros. Palpitant, addictif, on retient sa respiration jusqu'au dernier moment tout en s'émerveillant de voir combien l'intrigue est bien ficelée et que chaque détail compte.
Malgré le côté fantaisie et l'époque où se déroule l'histoire, l'auteur a aussi choisi de traiter des sujets qui sont toujours d'actualité. Les drogues, le racisme, la religion aveugle, la maltraitance, le rejet, une société à la recherche du profit envers et contre tout, l'exploitation humaine… C'est une aventure, certes, mais il n'en reste pas moins qu'il y a aussi une grande part de réflexion. Nos héros sont des criminels, certes, mais il y a aussi toujours cet équilibre précaire entre le bien et le mal. Un acte répréhensible peut-il se justifier ? Peut-on faire changer d'avis à une personne endoctrinée depuis son plus jeune âge ? Là où nous voyons un échec n'y a-t-il pas aussi quelques chose d'autre ? Alors, non, bien entendu, le roman n'est pas non plus prise de tête, il y a beaucoup d'humour aussi, mais il laisse à réfléchir, et c'est toujours quelque chose que j'apprécie.
L'auteur est aussi loin d'avoir négligé ses personnages. Nos six héros sont à la hauteur de l'intrigue. Leigh Bardugo prend le temps de détailler la psychologie de chacun, de nous plonger petit à petit dans leur passé, de comprendre qui ils sont et pourquoi sont-ils ainsi aujourd'hui. Et j'adore. Les six renégats sont attachants, chacun à leur manière, et le groupe qu'ils forment a une dynamique fort sympathique. Kaz, tout d'abord, le chef de bande. Il est LA tête pensante, toujours dix wagons d'avance sur les autres, une intelligence acérée, observateur du moindre détail. Il est aussi assez froid mais quand on apprend ce qu'il a vécu et enduré, on ne peut que le comprendre. Fort heureusement, Inej est là pour fissurer sa carapace. L'ombre de Kaz est un personnage féminin qu'il est d'abord difficile à cerner. Mais plus on avance dans le roman, plus elle devient humaine et non plus « l'outil » de Kaz. Elle se révèle fragile et épris de liberté. Jesper, le second de Kaz et ce qu'on pourrait le plus approcher d'un meilleur ami. Il est l'élément le plus « détendu » de la bande, plein d'humour, jovial, hyperactif. Son duo avec Wylan, la jeune recrue de la bande, est aussi parfaite. le jeune homme est timide et assez néophyte dans le monde des criminels, mais il parvient à prendre une place vraiment importante et son côté naïf mais entier est adorable. Et puis nous avons Nina et Matthias. Ah c'est deux-là… Leur histoire est complexe et elle est aussi un fil conducteur tout au long du roman. J'ai trouvé cette idée intéressante, surtout dans le fait que les deux personnages évoluent ainsi énormément durant ce premier tome.
La bande est, aux premiers abords, très hétéroclite, mais au final, nous avons surtout en face de nous six adolescents (on oublie d'ailleurs très facilement qu'ils ont entre seize et dix-huit ans) que la vie a malmené. Ils sont brisés, chacun à leur façon, complémentaires aussi, des soutiens les uns pour les autres. Ils sont des criminels, on ne l'oublie pas, et on y retrouve ainsi beaucoup de froideur, un sens de l'éthique pas très catholique, mais on s'attache indéniablement. On leur souhaite de réussir et de parvenir à quitter ce monde qui continue à les détruire. Si l'intrigue est passionnante, les personnages ne sont pas en reste non plus.
Un premier tome donc très réussi. Il n'est pas seulement là pour poser le décor, nous vivons tout de suite une « vraie » aventure passionnante dans un monde riche et intriguant. Des personnages haut en couleur, un style narratif prenant. En clair, rien à dire. J'ai adoré.
Un petit mot sur la version brochée américaine qui est magnifique. La couverture déjà, splendide, mais aussi la finition du livre. La tranche est teintée en noire, l'intérieur est rouge sang, la typographie, les illustrations des cartes, les inter chapitres… Bref, je ne suis absolument pas déçue de l'objet en lui-même. On peut voir qu'il y a eu une recherche et un désir de faire ressentir l'atmosphère de l'histoire rien qu'en tenant le livre. Et je n'aurais qu'une chose à dire : que nos éditeurs français en prennent de la graine !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          422
Phoenicia
  02 mars 2021
Top top top!
J'ai découvert l'univers de Leigh Bardugo par Grisha, comme beaucoup. On m'a vivement recommandé ce diptyque et je comprends aisément pourquoi.
Bien meilleur que Grisha à mes yeux. Si il n'est pas nécessaire d'avoir lu ce premier cycle, je trouve que l'on passe à côté de certaines choses pour autant.
En gardant une plume très fluide, Leigh Bardugo nous emmène dans un univers beaucoup plus sombre, avec des anti-héros adolescents qu'on se prend à apprécier. Certes, certains beaucoup plus que d'autres. Kaz surtout. Aussi amoral soit-il. Ils forment tous des adolescents fracassés et hors-la-loi qui se lancent dans une mission suicide.
Les chapitres sont courts et se succèdent aisément. La multiple narration nous permet d'entrer dans l'esprit de ces protagonistes, de les apprécier d'autant plus et donne également l'occasion d'en apprendre plus sur leur passé, façonnant leurs relations. L'action est toujours très présente si bien que ce livre est un véritable page-turner, malgré ces quelques 500 p. C'est simple, on a du mal à décrocher, un chapitre appelant l'autre et l'effet pavé s'estompe tellement on est dedans. L'intrigue nous surprend, n'étant nous-mêmes pas dans tous les plans du protagoniste principal et c'est très agréable de se laisser porter et surprendre. On se demande toujours ce que sera la fin et elle répond à nos attentes tout en nous procurant l'envie pressante de nous jeter sur le tome 2.
Je finis donc en remerciant @Basileusa de me l'avoir prêté et chaudement recommandé (il me faut le Tome 2 stpppppppppppp) et @Chabe37 qui me l'a sorti si vite de ma PAL.
Pioche dans ma PAL mars 2021
Challenge Pavés 2021
Challenge Trivial Reading X
Challenge multi-auteures SFFF 2021
Challenge Multi-défis 2021
Challenge Mauvais Genres 2021
Challenge Séries 2021

Pioche dans ma PAL mars 2021
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          442
cicou45
  12 juillet 2016
Cet ouvrage m'a été offert en SP par ma libraire et j'avoue que j'avais un peu peur en me lançant dans cette lecture à cause de la quatrième de couverture qui décrivait cet ouvrage comme tel "Situé quelque part entre Game of Thrones, Gangs of New York et Océan's Eleven, ce récit...", bref des lectures (surtout celles de Game of Thrones dans lesquelles je ne me suis jamais aventurée et qui ne me tentent absolument pas. Trop de tomes, trop de personnages, trop d'univers différents, j'avais un peu peur de m'y perdre.
Ici, si cela a un peu été le cas au départ, j'avoue cependant ne pas regretter de m'être plongée dans cette lecture. Même si je regrette que l'auteur n'ai pas pris le temps d'expliquer plus en détail les différents peuples qui figurent ici, cela ne pas cependant pas gênée outre mesure dans ma lecture (j'avoue qu'une carte où encore un glossaire en fin d'ouvrage auraient été les bienvenus). Vous m'excuserez donc si je ne vous présente pas les personnages en vous expliquant d'où ils viennent exactement car de toute manière, ce n'est pas ce qui est le plus important.
Ici, Kaz Brekker, un petit voyou extrêmement doué en son genre, alias Dirtyhands, qui fait sa propre loi dans les quartiers de Barrel se voit confier une mission de la plus haute importance et surtout, extrêmement périlleuse : il s'agit de se rendre dans le Palais de glace, forteresse réputée infranchissable (enfin disons qu'elle l'est mais que si l'on y rentre et surtout avec les intention qu'en auront Kaz et son équipe, il sera quasiment impossible d'en sortir). Mission suicide en gros mais avec une belle récompense à l'arrivée, une très belle récompense même promise par celui qui l'a engagé, van Eck, chef de gang en quelque sorte et en très grande concurrence avec Pekka Rollins qui lui aussi, a su constituer son propre réseau. Cette mission pourrait paraître louable puisqu'il s'agit de libérer un prisonnier : le savant Bo Yul-Bayur, emprisonné pour avoir inventé une drogue extrêmement puissante capable de rendre accro n'importe quelle personne qui y aurait goûté et le doter par la même occasion de forces surhumaines. Voilà le contexte mais pour cela, Kaz va avoir besoin d'une équipe et pas n'importe laquelle : Inej, ancienne esclave travailant dans une maison close appelée "Le Spectre", Nina, une jeune femme capable de travailler sur l'apparence des gens et de guérir n'importe quelle blessure, Jasper, Willan (ce dernier n'est autre que le fils de van Eck) et Mattias, un étranger tout comme la plupart d'entre eux d'ailleurs mai qui partage un lord secret avec Nina ainsi qu'un douloureux passé commun dont les blessures se font encore ressentir. voilà nos "Six of Crows" réunis et prêts à partir pour un très long voyage dont ils ne sont pas sûrs de revenir indemnes, ni même pas sûrs de revenir du tout d'ailleurs mais lorsqu'il y a une très grosse somme d'argent à la clé, ce qui pourrait signifier pour la plupart d'entre eux, la liberté, n'importe qui serait prêt à dépasser ses limites, vous ne croyez pas ?
Un premier tome extrêmement bien écrit, avec des chapitres consacrés à chacun des personnages, ce qui permet au lecteur non seulement d'en apprendre à chaque fois un peu plus sur chacun d'entre eux mais aussi de suivre le déroulé de l'histoire sous différents points de vue. S'il n'y avait cette histoire de peuples dans laquelle je me suis un peu emmêlée les pinceaux, je n'aurais pas hésité à mettre la note maximale çà cette ouvrage. En tout cas, pour les fans des séries indiquées en guise d'introduction et pour tous les curieux, un ouvrage que je ne peux que vous recommander ! A quand la suite ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
Royalbook
  11 janvier 2021
Première chose que je remarque, c'est qu'il est préférable de lire la saga Grisha avant cette duologie. Il y a parfois des références et l'univers est décrit de manière plus détaillée.
Sinon ce premier tome est plutôt correct.
J'ai trouvé que l'histoire a pris du temps à se mettre en place avec un début assez lent.
Les nombreux personnages ont rendu la lecture parfois confus mais on commence rapidement à les distinguer car ils ont tous une personnalité assez distinct.
D'ailleurs c'est quelque chose que j'ai énormément apprécié. Les personnages sont assez différents les uns des autres et viennent de différents pays mais tous se complète bien. Ils forment un bon groupe et c'est agréable de suivre leurs aventures.
L'intrigue est plutôt sympa et original. La fin avec le dénouement final rattrape un peu le début un peu décevant.
C'était une bonne lecture mais sans plus.
Commenter  J’apprécie          422


critiques presse (2)
Ricochet   08 août 2016
Sur une atmosphère entre violence et sensibilité, l'intrigue se fait retorse, pleine de rebondissements mais surtout de revers jamais préparés, et les presque six cent pages se déroulent en un souffle.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Elbakin.net   07 juin 2016
Peut-être pas le roman de l’année mais diablement efficace !
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (268) Voir plus Ajouter une citation
JHaltRoenJHaltRoen   18 septembre 2022
Nous sommes tous le monstre de quelqu'un.
Commenter  J’apprécie          30
ElwingElwing   23 juin 2016
— Parfait. Si Pekka Rollins nous tue tous, je vais demander au fantôme de Wylan d'apprendre à mon fantôme à jouer de la flûte pour pouvoir taper sur les nerfs de ton fantôme.
Les lèvres de Brekker se tordirent en un rictus amusé.
— Je vais engager le fantôme de Matthias pour qu'il botte les fesses à ton fantôme.
— Mon fantôme ne se liguera jamais à ton fantôme, rétorqua Matthias avant de se demander si l'air de la mer ne lui grillait pas les neurones.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          540
LadoryquilitLadoryquilit   05 août 2016
Beaucoup de garçons t'apporteront des fleurs. Mais un jour, tu rencontreras celui qui saura quelle est ta fleur préférée, ta chanson préférée, ton bonbon préféré. Et même s'il est trop pauvre pour te les offrir, cela n'aura aucune importance parce qu'il aura pris le temps de te connaître comme personne. Il sera le seul à gagner ton coeur.
Commenter  J’apprécie          620
enerys4enerys4   13 avril 2017
Kaz crocheta la serrure rapidement et ils pénétrèrent dans le passage vers les jardins derrière les baraquements des gardes royaux.
-Tu as toujours su faire ça?
-Non.
-Comment tu as appris?
-Comme tu apprends tout dans la vie. Tu t'entraines. [...] Certains voient un tour de magie, s'exclament: "Incroyable!" Ils applaudissent, donnent de l'argent et l'oublient au bout de dix minutes. D'autres demandent comment ça marche. Ils rentrent chez eux, se couchent, se tournent et retournent dans le leur lit. Il leur faut une bonne nuit de sommeil pour oublier. Et enfin, ceux qui ne s'endorment pas, rejouant le tour encore et encore dans leur tête, cherchant le moment où leur attention a été attiré ailleurs, la faille dans l'illusion qui expliqueraient que leurs yeux se sont laissés berner. Ils restent éveillés jusqu'à ce qu'ils découvrent le secret.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
florencemflorencem   22 avril 2016
- What’s the easiest way to steal a man’s wallet ?
- Knife to the throat ? asked Inej.
- Gun to the back ? said Jesper.
- Poison in his cup ? suggested Nina.
- You’re all horrible, said Matthias.
Kaz rolled his eyes.
- The easiest way to steal a man’s wallet is to tell him you’re going to steal his watch.
Commenter  J’apprécie          510

Videos de Leigh Bardugo (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Leigh Bardugo
Après "Bienvenue au club", le CNL en partenariat avec Public Sénat, met en avant les conseils des lecteurs en leur donnant la parole dans l'émission #LivresetVous. Une nouvelle chronique à ne pas manquer tous les vendredi à 17h30.
Géopolitique : un monde à la carte ! Comprendre le monde avec cartes et atlas, c'est l'ambition des deux invités de Guillaume Erner dans « Livres & Vous » : Nepthys Zwer et Alexandre Negrus. Cette semaine, Lyse, étudiante et membre du club de lecture de l'université d'Orléans, répond au thème de l'émission en convoquant deux ouvrages : Inconnu à cette adresse (Kressmann Taylor) et Grisha (Leigh Bardugo).
Une émission présentée par Guillaume Erner, en partenariat avec France Culture.
#livresetvous #bienvenueauclub #publicsenat #franceculture #universitéorléans
Suivez le CNL sur son site et les réseaux sociaux :
Site officiel : www.centrenationaldulivre.fr Facebook : Centre national du livre Twitter : @LeCNL Instagram : le_cnl Linkedin : Centre national du livre
+ Lire la suite
CONVERSATIONS et QUESTIONS sur ce livre Voir plus
autres livres classés : gangsVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Connaissez vous bien Six of Crows?

Quel est le surnom de Inej ?

l'araignée
le fantome
le Spectre

7 questions
104 lecteurs ont répondu
Thème : Six of Crows, tome 1 de Leigh BardugoCréer un quiz sur ce livre