AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de mireille.lefustec


mireille.lefustec
  23 octobre 2016
La Jeune Epouse arrive de loin,et la Famille l'accueille, presque distraitement, dans l'élégante résidence hors les murs de la ville.

Le Fils est absent : il est en Angleterre pour s'occuper des affaires prospères de l'entreprise textile familiale. Il donne signe de vie à travers les nombreux objets qu'il expédie .
Et la Jeune Epouse l'attend dans la maison aux rituels immuables, surtout les Petits-Déjeuners, très copieux et interminables.
Dans la journée, ce sont : excitation, joie, brio, directement proportionnels à l'angoisse, aux affres des heures nocturnes. Car, comme le dit la légende, ce sont celles pendant lesquelles meurent les membres De La Famille, depuis des générations.
Le majordome Modesto, méticuleux et respectueux, entretient les rythmes de ma communauté.
Tout semble converger vers l'attente du Fils. Et, dans cette attente, tous les personnages cherchent le salut.

Ce livre est déroutant , le "je" narrant change au fil des pages, l'intervention de l'écrivain et ses considérations sur l'acte d'écrire casse le rythme et nous arrache à l'intrigue.
Je comprends les abandons !
Moi, j'ai trouvé cette lecture hypnotique avec ses personnages si particuliers, hors de la banale réalité.
Ils se meuvent avec précaution, répètent inlassablement les mêmes gestes dans une atmosphère ouatée. Avoir un nom les humaniserait trop, on ne connaît que leur position: la Mère, le Père, le Fils..; Seule la Jeune Epouse veut comprendre.
On se perd dans le rêve. Les personnages, les dialogues, les lieux et les objets flottent sur une brume légère, indéfinie.
Commenter  J’apprécie          125



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (10)voir plus