AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782366294828
Editions ActuSF (06/12/2019)
4.04/5   14 notes
Résumé :
Trente ans après sa mort, Philip K. Dick (1928-1982) fait plus que jamais l’actualité au cinéma, en littérature, en bande dessinée et même au théâtre. Ses interrogations constantes sur la réalité et l’humain en ont fait un des grands maîtres de la science fiction mondiale.

Rédigé par le spécialiste français de l’auteur, ce guide propose de revenir sur sa vie, son œuvre et son influence. Multipliant les informations et les anecdotes, Étienne Barillier ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
4,04

sur 14 notes
5
6 avis
4
5 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

Foxfire
  06 juillet 2021
J'ai bien l'intention de lire tout Dick. Je suis encore loin du compte, pour le moment je n'ai lu que 7 ou 8 romans et quelques nouvelles ainsi que la biographie de Dick par Lawrence Sutin qui fait autorité. Bien qu'il me reste pléthore d'oeuvres de l'auteur à lire, je me considère déjà comme Dickienne. Non pas que je prétende avoir une grande connaissance en la matière mais parce que les oeuvres de Dick me parlent de façon très personnelle, me secouent cérébralement et émotionnellement d'une façon qu'aucun autre auteur ne parvient à faire. C'est sans doute pour cela que j'ai besoin d'espacer mes lectures de Dick, l'expérience est à chaque fois trop intense pour être réitérée de façon trop rapprochée. Cet intérêt fort et marqué pour Dick m'a amené à cocher ce « guide » lors de la dernière opération masse critique. Je remercie d'ailleurs Babelio et les éditions Actu SF pour l'envoi de ce livre.
Je ne parlerai pas de déception, j'ai pris plaisir à lire cette évocation de Dick mais je n'ai pas été emballée non plus. Je pense que l'ouvrage d'Etienne Barillier s'adresse avant tout aux néophytes, en tout cas à ceux qui connaissent peu Dick. Et je pense que pour ceux qui sont dans ce cas le livre de Barillier constituera une porte d'entrée idéale. Quant à moi, je n'ai pas appris grand-chose. Il faut dire que j'ai lu « Invasions divines » de Lawrence Sutin, biographie très complète, très documentée de l'auteur et qui analysait très bien les correspondances entre l'oeuvre et la vie de l'auteur. Alors forcément, ce guide parait un brin anecdotique à côté.
Je me montre sans doute trop sévère à l'égard d'un ouvrage qui ne m'était pas destiné. Et ce d'autant plus que j'ai passé un bon moment tout de même, c'est toujours agréable de lire au sujet d'un auteur qu'on admire. Je conseille « le guide Philip K. Dick » à tous ceux qui auraient envie de découvrir cet auteur magistral sans savoir par quel bout le prendre ou à ceux qui ont lu quelques-uns de ses ouvrages mais ne sont pas encore totalement des Dickiens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4415
Tachan
  15 mars 2020
J'ai toujours aimé la science-fiction d'aussi loin que je m'en souvienne et Philip K. Dick est l'un des auteurs cultes de ce genre littéraire. Cependant, je l'ai d'abord découvert grâce aux adaptations de ses romans et nouvelles au cinéma et à la télévision. Je n'ai commencé que l'an passé à vraiment me frotter à sa plume avec Ubik que j'ai beaucoup aimé. Alors quand j'ai vu à la dernière Masse critique que je pouvais gagner ce petit essai assez court permettant aux néophytes de le découvrir, je me suis dit que c'était fait pour moi.
Contrairement au guide de Lovecraft que j'ai lu chez le même éditeur, nous sommes cette fois dans la collection Hélios de l'éditeur. L'ouvrage compte également 100 pages de plus et l'auteur est cette fois Etienne Barillier, spécialiste français de l'auteur qui tient également un site internet sur l'actualité dickienne : www.dickien.fr
En 307 pages, il fait sur le même modèle que son prédécesseur le tour des questions que pourrait se poser quelqu'un qui veut découvrir K.Dick. Il a lui aussi un style très direct et simple. C'est agréable et très accessible, en plus d'être vraiment complet grâce à un réel souci du détail de sa part. Mon seul reproche tient à l'organisation des différentes parties que je n'aurais pas agencées ainsi et que je n'ai donc pas lues dans l'ordre proposé.
Après une courte préface, l'ouvrage s'ouvre directement sur une note sur la chronologie des textes, question importante pour le travail de K.Dick. Puis il répond rapidement à 10 questions qui sont souvent posées sur l'auteur, avant de rentrer dans le vif du sujet et de présenter les livres de l'écrivain dans l'ordre chronologique et avec le plus d'exhaustivité possible. C'est ainsi la partie la plus longue de l'ouvrage, environ 100 pages, où l'on traite aussi bien de ses romans que de ses nouvelles. L'auteur met en perspective leur contexte d'écriture mais également ce qui les anime et c'est très intéressant pour permettre au lecteur de faire le choix entre ce qu'il aura envie de découvrir ou non, mais c'est un peu succinct à mon goût, nombre oblige : 51 ouvrages abordés quand même ! C'est suivi ensuite par un point sur un texte très particulier de l'auteur : l'Exégèse.
Le souci est venu pour moi, qu'on ne parle de la vie de l'auteur qu'ensuite cette vaste présentation de son oeuvre, où est souvent fait référence à celle-ci pourtant. de plus, à peine plus de 10 pages y sont consacrées, c'est fort peu et c'est un peu frustrant. C'est heureusement complété par 10 questions que l'on se pose sur lui qui complètent un peu cette courte biographie.
Arrive ensuite une partie fort intéressante pour moi qui ai découvert l'auteur par ce biais : l'analyse des adaptations de K. Dick au cinéma, à la radio et à la télévision sur 70 pages. C'est très complet et j'ai appris plein de choses notamment sur la fidélité ou non des adaptations. Ça fait à nouveau un bon guide pour qui souhaite le découvrir par ce biais puisque l'auteur ne se gêne pas pour nous dire si c'est bon ou médiocre.
L'avant-dernière partie du livre, une trentaine de page, propose un balayage de l'influence de l'auteur dans le cinéma, le théâtre, la télévision, la bande-dessinée, la musique et même les jeux-vidéos. Il y en a pour tous les goûts ! Enfin, si l'on souhaite compléter cet ouvrage déjà très complet l'auteur nous propose tout plein de sources, toujours commentées, dans lesquelles nous pouvons aller piocher pour enrichir nos connaissances.
Dans l'ensemble, j'ai à nouveau été séduite par le concept du livre, qui permet de découvrir rapidement un auteur et son oeuvre, et d'aider le lecteur à sélectionner ce qui pourrait l'intéresser. C'est mon cas. Je regrette juste que certaines parties soient un peu plus faibles, comme la biographie qui est pourtant une part essentielle de ce type d'ouvrage pour moi. Je l'ai donc moins aimé que le guide sur Lovecraft que j'ai trouvé plus complet, plus analytique et critique. On sentait plus la pensée de son auteur. Ça m'a tout de même donné envie de lire et voir certains textes de Philip K.Dick et certaines de ses adaptations mais aussi d'en apprendre plus sur l'homme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
AdamPK
  07 juillet 2021
La chance pour moi de recevoir, via « Masse critique »  de Babelio ,  « Le guide de Philip K. Dick » rédigé par Etienne Barillier, aurais-je envie de dire, c'est une sorte de mise à niveau , rattrapage… je ne dirais pas sorte d'auto-psychanalyse en-abîme, retour vers une source d'ivresse .Evidement , ici et là des choses m'échappent , il me semble aussi que ce livre n'a pas été trop relu et corrigé , mais il a un terrible mérite d'exister pour moi . Mon profil est celui de quelqu'un qui avait ,depuis plusieurs décades, gardé en lui le souvenir de cette écriture ,de cet écrivain et j'avais ,me semble-t-il, essayé d'oublier certains aspects pénibles croisés au détours douloureux mais inspirés ,révélations d'existences insoupçonnées et difficiles à reconnaître bien qu'on en soit habité, comme une énigme. Bon il n'est pas le seul( au moment oû j'écris ceci Tobie Nathan me fait aussi cet effet là, mais en beaucoup plus doux). Ce rejet, un mouvement que j'ai mis du temps à surmonter , c'est surement, je ne vais pas redire combien inimitable ce génie est , comme une sorte de peur liée à l'incapacité à un jour arriver à résoudre les questions qu'il avait pu me poser ,alors que je n'avais que commencé à aborder le rivages du continent que constituent ses livres. L'obligation de relativiser les compréhensions courantes ne m'a jamais quitté .Non pas qu'il fût le seul initiateur de cela. Récemment , quand cette sorte d'attirance à caractère un peu nébuleux , parmis un vortex d'interêts ( rien de sombre la dedans sinon que nous oublions souvent que le cosmos entier est rempli de nos ignorances )parallèles m'a conduite à nouveau vers cet auteur, j'étais dans une échoppe de bouquiniste pour la troisième fois en trois ans , mais cette fois-ci bien déterminé à acheter pour trois fois rien « Le Dieu venu du Centaure » vu deux ans auparavant et délaissé comme on méprise sa première chemise oubliée. Tant de respirations , de mensonges m'éloignaient encore de ce roman que je n'ose hélas encore commencer à lire -surement un peu à cause de cette nouvelle qui me hante encore «  le voyage gelé » traumatisante (Etienne Barillier la qualifie ainsi : «  le thème du voyage intérieur, traité avec juste ce qu'il faut de cruauté pour un final assez glaçant. »).Mais le résumé de " le Dieu venu du Centaure" que je peux trouver dans ce guide me rend optimiste car étant décrit comme un chef d'oeuvre ...sans parler de son ultime nouvelle qui semble être un petit bonheur .
J'avais déjà essayé de reprendre contact avec Philip K Dick il y a peut-être vingt ans en achetant « Ubik » en vain, de même je réitérai il y a environ dix ans en achetant « Loterie Solaire »  fiasco ! Raté !… je commence à
désesperer de moi quand apparaît (je ne remercierais pas assez Masse critique , Babelio ainsi qu'Etienne Barillier ) «  le guide Philip K. Dick » et joie ! Sa lecture aisée m'ouvre un peu l'esprit en des bouffées d'humour , des informations,( par exemple ce qui fait que" loterie solaire" ou " Ubik " valent le détour ) des sensations oubliées et familières , comblant beaucoup de lacunes , fourmillant de détails ,comme par exemple que cet auteur reconnu dans le monde de la S.F. aurait voulu être un auteur de roman réaliste comme Stendhal, par exemple, qu'il admirait .C'est parfaitement plausible, mais difficilement crédible quand vous lisez dans sa bibliographie des titres de romans aussi incongrus que «  L'homme dont les dents étaient toutes exactement semblables », non ? Ou bien serait-ce seulement une sorte de comble dans cette catégorie mais à condition de déborder du cadre scolaire habituel, des programmes en somme...difficulté dans notre époque oû sévissent de pleutres enseignants ,pas tous non, contraints par des hauts fonctionnaires déconnectés de la réalité pédagogique directe. Oui, en quatrième de couverture ne lisons-nous pas cette citation de Art Spiegelman « Ce qu'a été Franz Kafka pour la première moitié du vingtième siècle, Philip K. Dick l'a été pour la seconde » Oui nous avons là un bel objet  de couleur plutôt pourpre et bleu en couverture avec des illustrations à caractère oû l'on distingue très bien, les thématiques majeures( Société de consommation, drogues, religion, inquiétude métaphysique, double , androïde...) signées Diego Tripodi. Graphisme propre de l'Atelier Octobre Rouge / Kitchengarage ,bravo les éditions Hélios dont Jérôme Vincent est le directeur. le prix est très accessible .
L'ouvrage dépeint avec assez de légèreté l'importance , le poids , les ramifications , l'influence dans plusieurs arts de l'imaginaire Dickien. Lui-même se révélant un peu tel un léonard de Vinci en auteur du « Codex Atlanticus »( comme tous les créateurs?)abreuvé à une source encyclopédique et se déversant sans fin dans un réservoir trop plein , chez P. K. Dick à l'image de son « L'exégèse » dont j'apprends l'existence ,traduite en français, le sourire irrépressible me vient en lisant ces lignes de Etienne Barillier : « Alors nous sommes tous des voleurs d'une pensée en mouvement, qui avance à hue et à dia, sans jamais s'arrêter de théoriser, de citer, de rechercher et de compiler. Attention cela peut être aussi addictif qu'épuisant ».
Ce que ce guide peut nous inviter à revoir afin de cibler nos lectures, c'est (ne serait-ce que pour tenter de réaliser ce qui sous-tend l'interêt que nous portons parfois aux personnages déclassés ) de préciser quels livres seront plus riches en humour noirs , ou alors seraient plus drôles et jubilatoires, et malgré la fréquence du caractère paranoïaque , explorer en quoi chez P.K.D. dont il est dit qu'il ne supportait d'autres autorité que la sienne, les boulversements de réalité finalement sont chose inévitable pour tous
prennent une saveur qui est très différentes que chez cet autre auteur géant, son compatriote contemporain en la S.F. : Isaac Asimov plus scientifique .
Il est évident qu'il y a quelque-chose de vintage dans mon intérêt pour P.K. Dick, mais ce guide rafraichit .Les façons de voir , les hypnoses diverses auxquelles nous sommes soumis nécéssitent que nous tentions d'analyser et les guides servent, aident à cela.
N'oublions pas les guides.
Merci !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DocteurVeggie
  15 septembre 2020
Philippe K Dick. J'ai connu cet auteur par une connaissance assez friande de l'auteur et qui avait présenté plusieurs des ses ouvrages de manière assez dynamique pour en suscité par curiosité. Si de base, je ne suis pas fan de science-fiction, je dois dire que j'ai aimé les livres que j'ai lu de l'auteur. Ce petit coté seventies me m'avait pas déplu. Ubik et le temps désarticulés.
Lorsque je l'ai vu dans la sélection du Masse Critique, je l'avais sélectionne en espérant en apprendre plus sur l'auteur dont je connaissais uniquement quelques nébuleuses anecdotes.
Je dois avouer que je n'ai pas été déçu, il s'agit un guide sous format poche assez compact qui regorge de détails, d'entretiens, de présentations chronologiques à propos des oeuvres de Dick.
Ce que j'ai aimé, c'est la manière dont l'auteur nous invite à découvrir l'auteur, ses origines, sa vie, sa manière de voir le monde en laissant de coté le pathos. C'est assez bienveillant sans tomber dans le coté « regardez, je vais vous présenter un auteur maudit », c'est agréable et appréciable. Tout comme la dernière partie qui serait un peu post-mortem avec l'influence de Dick au théâtre, à la radio, au cinéma etc.
Il n'y a ni rature ni fioriture comme l'aurait d'ailleurs fait, lui-même, Dick. La manière de présenter le bouquin me fait penser à la la science-fiction dans le sens où l'auteur du livre répond à dix questions, puis vient à présenter les ouvrages de Dick à un moment précis qui permette aux lecteurs de faire des choix ciblés quant à ce qu'ils voudraient lire, puis revient à dix questions et repart répondre à un autre salve de questions. C'était intéressant et d'ailleurs, je crois que j'éprouve beaucoup de sympathie pour Dick qui tirait des casseroles aux pieds qu'il tentait tant bien que mal d'atténuer.
Quoi qu'il en soit, j'ai passé un moment agréable à découvrir l'oeuvre d'un auteur dont je connaissais le nom, mais pas grand chose de sa carte du monde.
Merci encore à Babelio et aux éditions Actusf / Hélios pour cet ouvrage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
celindanae
  04 mars 2020
Les éditions Actusf ont déjà publié plusieurs petit guide au format poche comme le Guide Lovecraft de Christophe Thillle guide Steampunk de Étienne Barillier et Arthur Morgan, ou encore le guide de l'uchronie. C'est à nouveau Étienne Barillier que l'on retrouve aux commande de ce guide consacré à l'un des écrivains les plus adaptés au cinéma et dont une grande partie des oeuvres restent pourtant assez méconnues, Philip K.Dick.
Ces guides ont pour vocation d'en savoir plus sur un sujet ou un auteur, d'apprendre à connaitre ses oeuvres en essayant d'en discerner les grands traits. Ils sont destinés à toutes personnes désirant approfondir ses connaissances sur le sujet, mais pas forcément aux passionnés qui connaitront déjà à peu près tout du contenu. Ce qui est parfait pour moi, car si j'ai vu beaucoup de films adaptés de textes de Philip K.Dick, j'ai juste lu quelques nouvelles de l'auteur et pas (encore) de roman. J'ai ainsi voulu en apprendre plus sur cet auteur très prolifique grâce à ce guide.
Le livre est découpé en plusieurs parties: tout d'abord Étienne Barillier répond à 10 questions sur Philip K.Dick, puis propose un aperçu de tous les romans et nouvelles écrits par l'auteur (et il y en a vraiment beaucoup), ils sont classés par date d'écriture. Pour chacun d'eux il y a le synopsis et des commentaires de Étienne Barillier. Cela permet de se faire une idée de chaque texte et de voir lesquels on a envie de lire ou de mieux connaitre. On découvre ainsi l'étendue des textes écrits par Philip K.Dick, loin de se résumer aux plus connus.
Ensuite viennent à nouveau 10 questions sur l'Exégèse puis des éléments de la biographie de Philip K.Dick. L'auteur a eu une vie assez chaotique, faites de hauts avec la publication du Maitre du haut château et de beaucoup de bas aussi. On y apprend les difficultés qu'a eu l'auteur a vivre de sa plume. La découverte de l'homme et de sa vie est intéressante dans la mesure où on peut mieux comprendre ce qui l'a influencé pour tel ou tel texte.
La dernière partie du livre est passionnante, elle concerne les différentes adaptations des oeuvres de Philip K.Dick et pas seulement au cinéma. Les anecdotes sur les films sont vraiment nombreuses et captivantes. Entre les premiers pas sur une adaptation et le résultat final, il peut se passer des années et un véritable gouffre. Étienne Barillier aborde les différences entre les films et les textes qui en sont à l'origine. J'ai vraiment beaucoup aimé ces passages notamment sur le tournage de Blade Runner ou Total Recall. Pour terminer cette partie, Étienne Barillier parle des films qui ne sont pas tirés de textes de Philip K.Dick mais qui s'en inspirent en expliquant pourquoi. C'est vraiment très bien fait. Les connaissances de l'auteur autant au niveau de l'oeuvre de Philip K.Dick que du cinéma sont impressionnantes.
Comme tous les autres guides parus dans cette collection, ce guide Philip K.Dick est un excellent point d'entrée vers l'univers de l'auteur. le guide est complet, clair et se lit avec beaucoup de plaisir. Il donne des idées de lecture ou de films à voir. Un livre à garder sous le coude pour relire certains passages, et garder en mémoire les indispensables à lire de Philip K.Dick.
Lien : https://aupaysdescavetrolls...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
BleuopaleBleuopale   29 janvier 2020
Que pensait Philip K. Dick de ses livres ?

"Dick avait une tendance à être particulièrement sévère avec ses textes, même s'il savait en reconnaitre les qualités."
Commenter  J’apprécie          10
AdamPKAdamPK   07 août 2021
Que le cinéma se soit interessé à Dick n'est en soi guère étonnant. Ses romans comme ses nouvelles sont porteurs de concepts et d'idées fortes qui peuvent être aisément transposés de manière visuelle : le trouble du réel, l'homme face à la conspiration, la paranoïa et la technologie, le thème du double...
Commenter  J’apprécie          00
BleuopaleBleuopale   29 janvier 2020
Est-ce que Philip K. Dick n'avait pas de style ?

"Soyons sérieux. La question de l'absence de style de Dick est une critique récurrente aussi caricaturale que réductrice. Dick a une écriture sèche, efficace, presque neutre par moment. Cette dernière lui permettait d'aller vite et à l'essentiel."
Commenter  J’apprécie          00
DubsjpDubsjp   30 décembre 2019
"Un auteur majeur. Un auteur de science-fiction. Un génie, un fou, un visionnaire. Toutes ces étiquettes collent à l'œuvre et à la vie de Philip K. Dick, avec une permanence qui a entraîné bien des raccourcis et des malentendus sur l'homme et ses livres."
Commenter  J’apprécie          00
lehibooklehibook   03 août 2020
Philip K. Dick était-il fou?
Oui, non, peut-être , peu importe.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Étienne Barillier (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Étienne Barillier
A l'occasion du salon "Les Utopiales" à Nantes, rencontre avec Cécile Duquenne et Etienne Bariller autour de leur ouvrage "Les brigades du steam" aux éditions ActuSF.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2363211/etienne-barillier-les-brigades-du-steam-le-bras-de-fer
Notes de musique : Youtube Audio Library
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : pulp fictionVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1339 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre