AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782290336816
91 pages
Éditeur : Librio (14/07/2003)
3.47/5   57 notes
Résumé :
Anicette a le sourire doux comme l'aurore. Genête est un trésor pur, le germe à la pointe de l'amande dans le noyau du fruit et la plus haute branche. Péniche, lui, est un naïf aux grands pieds, solitaire au milieu des bois, incapable d'apprendre le pas des militaires. Celle-ci encore est fée, bénie de Dieu mais tourmentée d'innocents désirs. À eux, cœurs purs, les secrets révélés de l'amour, son éternelle et pleine félicité. Quant aux autres : ergoteurs, jaloux, en... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,47

sur 57 notes
5
0 avis
4
6 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
2 avis

PiertyM
  22 décembre 2020
Entre des personnages aux pouvoirs surnaturels qui agissent innocemment avec cette disposition particulière et la folie de l'homme de vouloir toujours être plus fort que les autres, René Barjavel nous concocte six magnifiques nouvelles auxquelles fourmille la question épineuse de l'avenir de l'homme et de la terre. Entre guerre et paix, entre la haine et l'amitié, les sentiments de l'homme sont poussés à l'extrême, s'étendent avec violence et se propagent avec virulence comme une épidémie. D'un côté, le sang de l'homme ne bouillonne que pour faire la guerre, la science et la technologie y contribuent forcement, comme le voit dans Béni soit l'atome. de l'autre, il faut user de violence pour pousser l'homme à cultiver la paix, l'intervention du personnage l'homme le plus fort...
Commenter  J’apprécie          170
Gwenaweb
  19 juin 2013
C'est un recueil de nouvelles. Je n'avais pas envie de lire un recueil de nouvelles maintenant mais je ne savais pas trop ce que je m'apprêtais à lire. Je savais que c'était du Barjavel, je savais que j'allais aimer et point barre. En effet, j'ai aimé. Moins que ses romans parce que je ne suis pas fan des recueils. Mais comme on dit "n'importe quel poisson sera toujours plus maigre que la plus maigre des viandes". En l'occurrence, un Barjavel sera presque toujours mieux qu'un autre livre. Et ce joli poisson est cuit en papillote de fantastique. J'aime beaucoup comment les monstres et la magie sont énoncés comme étant normaux. La dernière nouvelle en particulier, celle qui a donné son nom au recueil, a été un vrai coup de coeur. J'ai eu l'impression de lire de l'Asimov, mais écrit d'une manière plus accessible à mon cerveau. Fantastique livre de fantastique.
Commenter  J’apprécie          50
Chrisbookine
  15 mars 2017
Je suis tombée en amour pour René Barjavel avec l'Enchanteur et pourtant je n'ai pas lu tous ses livres. J'ai retrouvé dans ses nouvelles les thématiques de l'amour, la guerre, une dimension de science-fiction particulière comme dans La Nuit des temps et surtout cette plume extraordinaire. Pourtant, je ne sais si c'est le format (la nouvelle) qui laisse un goût d'inachevé, peut-être...
L'écriture de Barjavel est foisonnante et se prête plus à la richesse d'un roman. Mais cette lecture quoique inégale reste agréable.
Commenter  J’apprécie          41
Radwan74
  07 avril 2020
Je n'ai pas accroché à ces nouvelles de René Barjavel. C'est un auteur reconnu mais je crois que je me fais pas à son style, c'est comme ça.
La dernière nouvelle, qui donne le nom au recueil (béni soit l'atome), est la seule que j'ai lu avec enthousiasme. Un récit qui montre toute la bêtise humaine dans son désir d'émancipation qui passe forcément par la guerre. Une guerre dans un monde hyper-armé et ironiquement provoquée par un tout petit État ridicule. Et malgré des années de progrès et de paix, l'homme ne retient pas de ses erreurs et retombe dans la guerre. Barjavel est-il si pessimiste ou plutôt réaliste qu'en au destin de l'homme ?
Commenter  J’apprécie          30
anne_le_bruit_des_vagues
  15 février 2014
René Barjavel aura toujours mes faveurs. Toujours.
Parce que c'est un homme totalement libre : d'écrire tout ce qui lui passe par la tête, de la façon la plus poétique qui soit... et si l'on y réfléchit, avec un regard tellement visionnaire et philosophe. J'adore cette manière qu'il a d'évoquer, d'une façon très fantaisiste, toute l'évolution de l'humanité en un seul paragraphe, cette impression qu'il nous donne de marcher avec lui dans un rêve éveillé, à la fois oppressant et rassurant, pourtant, puisque tel s'annonce l'avenir de l'homme (ou, pire (?) sa réalité et parfois aussi son passé, en tout cas notre enfance envolée...), d'assister avec lui à des événements hors normes, mais tellement plausibles ! (il évoquait déjà la naissance des epub !)
Je crois que c'est dommage d'enchaîner ces nouvelles. Il faudrait les lire séparément, en prenant le temps de les digérer tranquillement avant d'en entamer une suivante, ce que je ne sais décidément pas faire...
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
anne_le_bruit_des_vaguesanne_le_bruit_des_vagues   07 janvier 2014
Plongés dans l'obscurité, les garçons et les fillettes prenaient des yeux très grands et très clairs, qui leur permettaient de voir tout ce qui s'enfuit à la moindre lueur. Dans les souterrains perdus sous les collines, les grottes immenses, où leurs soupirs se multipliaient en chants d'orgues, au bord des lacs endormis dont l'eau enfermée au premier jour du monde n'a jamais connu la lumière que Dieu créa, les enfants découvraient des prairies de fleurs qu'on ne peut toucher, des trésors de gemmes aux luisances imperceptibles, des animaux furtifs aux ailes repliées, des fresques de chevaux galopants peintes en traits de nuit sur des murs de ténèbres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Radwan74Radwan74   07 avril 2020
La célébration de son centenaire devait être le clou de la saison suivante.
Le président de l’Amicale des Epiciers et celui de l’Amicale des Anciens Epiciers et celui de l’Amicale des non-Epiciers, et celui de l’Amicale des clients d’Epiciers avaient déjà préparé leurs discours.
Elle mourut bonnement dans son lit, après avoir dit : « Ben, ma foi... »
Commenter  J’apprécie          10
anne_le_bruit_des_vaguesanne_le_bruit_des_vagues   07 janvier 2014
Quand les habitants de la ville commencèrent à trembler de peur, le roi, lui aussi, s'inquiéta. Il savait que, lorsque quelque chose ne va pas, les citoyens en rendent volontiers le gouvernement responsable, sans chercher le moins du monde à discriminer leur propre responsabilité. Le gouvernement est là pour gouverner.
Commenter  J’apprécie          10
anne_le_bruit_des_vaguesanne_le_bruit_des_vagues   07 janvier 2014
En vérité, ils portaient en eux le regret des ans où ils étaient des enfants aux yeux clairs, où la réalité visible ne bornait pas leur univers, où toutes les aventures étaient possibles. Mais aucun d'eux n'aurait osé se l'avouer. Les enfants ne sont que des enfants.
Commenter  J’apprécie          10
UnpapillondanslaluneUnpapillondanslalune   28 décembre 2012
Valentin Durafour n'eut même pas à intervenir. Son véhicule, qui portait le numéro B312, releva le nez, et monta à la vitesse d'une comète vers l'azur, échappant de justesse au singulier bourgeonnement qui venait de réduire l'immense cité à un simple mélange de ciment pulvérisé, de chair vaporisée, de débris cuits et tire-bouchonnés.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de René Barjavel (46) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de René Barjavel
Ils s'appellent René, Julien, Louis, Raphaël, Raoul, Émile, Eugénie, Marie... Ils sont journalier, tanneur, typographe, maçon, pâtissier, agriculteur, matelassière, couturière... Ils ont en commun d'être nés ou d'avoir habité Pont-Audemer en Normandie. Tous vont connaître l'expérience de la Grande Guerre à travers cinq années marquées par l'immense sacrifice demandé. Cinq nouvelles dressent les portraits romancés d'hommes et de femmes ayant réellement existé et, à travers eux, fait revivre l'expérience de la guerre et du quotidien de la ville, il y a cent ans, entre fiction littéraire et documentation rigoureuse issue de l'historiographie contemporaine.
+ Lire la suite
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

La nuit des temps - Barjavel

Quel est le prénom de l'auteur ?

Gaston
René
Albert
Franck

10 questions
898 lecteurs ont répondu
Thème : La nuit des temps de René BarjavelCréer un quiz sur ce livre