AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791025603345
Éditeur : Editions Thélème (01/10/2017)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.88/5 (sur 1927 notes)
Résumé :
"Le grand secret", c'est l'histoire d'un couple séparé par un extraordinaire événement, puis réuni dans des circonstances telles que jamais un homme et une femme n'en ont connu de pareilles. C'est aussi l'histoire d'un mystère qui depuis 1955, a réuni, à l'insu de tous, dans une angoisse commune, par dessus les oppositions des idéologies et des impérialismes, les chefs des plus grandes nations. C'est ce "grand secret" qui a mis fin à la Guerre Froide, qui a été la c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (100) Voir plus Ajouter une critique
fredho
  01 juillet 2013
L'histoire se déroule entre 1955 et 1972, le grand secret bien gardé est un virus, découvert par un savant indien, que les hommes convoitent depuis la nuit des temps. Ce virus contagieux est surveillé, observé et protégé par les plus grandes puissances mondiales.
Ce fameux virus aux effets indésirables (ou plutôt désirables) a contaminé quelques terriens qui sont désormais dans l'obligation de s'isoler sur une île loin de tous les regards.
1955, Jeanne et Roland, amants, vivent une histoire d'amour idyllique, mais un jour Roland disparaît mystérieusement...
Le mystère du grand secret gravite autour de ce couple, aussi Jeanne décide de tout quitter, par conséquent elle sacrifie sa vie de famille pour retrouver l'amour de sa vie Roland.
1972, Jeanne retrouve Roland sur l'île des contaminés...
Un roman de fiction très intéressant sur l'espionnage, le complot politique, la guerre froide, les grandes puissances mondiales, la révolte, la jeunesse, l'amour etc. une histoire pleine de suspense guidée par le fil conducteur de ce grand secret qui renferme de l'espoir mais est-ce à bon escient ! Ce roman porte sur certaines réflexions philosophiques telles que la liberté individuelle et sexuelle, est-on libre de ses choix?
Sans dévoiler le grand secret mais tout en vous mettant sur la voie, c'est un livre sur la mort voire sur la vie!
- « La vie sans la mort rend-elle la vie impossible ».
La mort est-elle nécessaire à la vie ? Aurions-nous les mêmes motivations sans la mort ?

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          645
Aline1102
  22 mars 2014
Le grand secret, c'est l'une des lectures scolaires que j'ai le plus apprécié. Mais c'est aussi un livre qui va être très difficile à commenter sans gâcher le suspense. Je vais essayer...
Ce roman, quand on le lit, ne donne pas du tout l'impression de traiter de science-fiction. On a l'impression de lire une histoire vraie de la première à la dernière page, surtout que Barjavel y mêle des personnages "historiques" réels tels que le de Gaulle, Eisenhower ou Mao.
En fait, il semble plutôt que Barjavel utilise la science-fiction pour traiter de thèmes qui intéressent tout être humain : la vie et la mort, l'amour et, pour les femmes, l'envie d'être mère.
Ce sont donc des sujets très sérieux qui sous-tendent le récit et pourtant, on ne s'ennuie pas une seule seconde. Tout cela grâce au talent de Barjavel qui nous plonge dans des détails "scientifiques" (car le grand secret nous parle de nombreux chercheurs qui travaille sur ce secret, justement) probablement inventés pour la plupart, mais néanmoins passionnants. Il n'y a pas non plus de quoi effrayer ceux qui n'aiment pas les sciences, puisque les détails en question sont plutôt amusants et pas du tout techniques.
La manière dont l'auteur remanie certains faits historiques pour les justifier grâce au Grand secret est également étonnante. Je pense, par exemple, à l'assassinat de John F. Kennedy, qui est rendu nécessaire à cause de la violation, par le célèbre président, du secret dont il était l'un des dépositaires. C'est un vrai coup de génie de la part de Barjavel !
Je n'ose malheureusement pas vous en dire plus et je me rends bien compte que mon commentaire ne reste qu'à la surface du récit. Mais ce serait dommage de gâcher un si beau suspense alors que l'auteur lui-même ne nous révèle sont Grand secret qu'après une centaine de pages. En tout cas, une chose est sûre : le grand secret est absolument passionnant vaut la peine d'être découvert.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          422
gouelan
  22 septembre 2014
Le grand secret, détenu par un petit nombre d'élus, est à la fois incroyablement bénéfique et incroyablement maléfique puisqu'il qu'il renferme en même temps tout l'espoir et tout le désespoir du monde. Quel est donc ce virus?
L'intrigue fait de ce livre un roman captivant, qui se lit d'une traite. le mystère est progressivement dévoilé, il nous enchante et nous angoisse à la fois. Ce havre de paix, tenu secret, dans un environnement écologique , libre de contraintes, est à la fois utopique et dérangeant.
Ce roman nous met face à une réalité; la mort est utile , elle est même indispensable. Nos rêves les plus insensés sont ils souhaitables?
La fin du livre n'est pas la fin de l'histoire...
Commenter  J’apprécie          400
EosMayonnaise
  08 janvier 2013
Mon quatrième Barjavel, et un énorme coup de coeur pour celui-ci!
Un grand secret dont on veut tout savoir... et il nous fait patienter cent cinquante pages avant de nous le révéler, ce qui a déjà de quoi nous tenir en haleine!
Et la description de ce monde renfermé, cette société "utopique" qui semble avoir trouvé le moyen de rendre tout le monde heureux... ou presque.
L'analyse psychologique des réactions humaines dans de telles situations est incroyable et sûrement des plus justes.
Le fait de mêler des faits réels de notre histoire à la fiction est absolument fascinant, et n'en rend le récit que plus haletant et réaliste.
Jusqu'à maintenant, celui-ci est mon favori.
Commenter  J’apprécie          400
ibon
  02 avril 2013
Thriller de science fiction de 1973 mêlant espionnage, science et l'amour fou de deux êtres. Mais cet amour est contrarié par le Grand Secret.

Ce secret est dévoilé au tiers du livre.
A celles et ceux qui l'ont lu:
Et ce Grand Secret est une découverte scientifique: un Indien, Bahanba, fait des recherches contre le cancer à l'aide de rayonnements sur des cellules. Au cours de ses expériences, involontairement, il obtient un virus qui est le moyen de prolonger indéfiniment la vie.
C'est le grand roman de Barjavel sur l'immortalité. Il met en scène les grands de ce monde de 1955 à 1972 - Nehru, De Gaulle, Kennedy, Élisabeth II, Khrouchtchev, Mao et d'autres - lesquels sont terrifiés à l'idée que cette maladie très contagieuse se propage. Cruel paradoxe bien expliqué dans le roman: ce virus salvateur pour l'individu provoquerait une explosion démographique catastrophique pour la vie sur Terre.
Mais l'essentiel du livre n'est pas là. Barjavel distille une belle histoire dans cette Histoire. Un amour passionné entre Jeanne et Roland. Brusquement séparés pendant 17 ans, l'un a vieilli, l'autre pas. le paradoxe temporel, obstacle à leurs premiers amours, est splendidement décrit.
Le courage et la persévérance de Jeanne, qui parcourt le monde pendant une génération à la recherche de son amour, en font l'héroïne principale de cette histoire. Les plus belles pages traduisent d'ailleurs son profond ressentiment au moment des retrouvailles sur l'île secrète. Lui ayant toujours 30 ans, elle, 50. de cette différence soudaine naît une tragédie qui est la grande réussite de ce roman.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          342

critiques presse (1)
SciFiUniverse   01 avril 2015
La force du roman de Barjavel est d'abord d'éclairer des grands événements à la lumière de son secret et de réfléchir sur les conséquences d'une telle découverte.
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
Citations et extraits (63) Voir plus Ajouter une citation
fredhofredho   29 juin 2013
Comment avait-on pu, pendant des millénaires, laisser les femmes s'épouvanter et se déchirer, alors que la mise au monde d'un enfant pouvait être pour la mère une joie profonde et plus consciente que celle de l'amour? "Tu enfanteras dans la douleur..." Quel vieux prêtre puant et misogyne avait pu mettre cette parole dans la bouche de Dieu?
Commenter  J’apprécie          390
bountyfreibountyfrei   03 juin 2014
Depuis le clan et la horde, jusqu'au capitalisme de consommation et au communisme, les hommes ont déjà essayés tous les moyens possibles de vivre en société. Mais ils ne s'en souviennent pas. Il n'y a pas tellement de systèmes. On en revient toujours aux mêmes, autorité de ceci ou de cela, communauté comme ceci ou comme cela. Quel que soit le système adopté, il y a toujours une partie des hommes qui en profite et une partie qui ne l'accepte pas. ça se termine la plupart du temps dans le sang. Le système abattu est remplacé par son contraire, qui succombe à son tour devant son contraire. Civilisations après civilisations, les expériences se sont accumulées sans servir à rien, par manque de mémoire. Chaque génération doit tout réapprendre. Elle veut bien accepter les richesses et les connaissances acquises par la précédente, mais pas la sagesse, hélas, pas la sagesse, jamais... Ton enfant accepte et exige que tu le nourrisses, mais si tu lui dis que le feu brûle, il ne te croira jamais, tant qu'il n'aura pas mis le doigt dedans. Chaque génération doit subir l'épreuve du feu, chaque génération doit se brûler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
scoubsscoubs   01 mars 2018
Chaque génération doit tout réapprendre. Elle veut bien accepter les richesses et les connaissances acquises par la précédente, mais pas la sagesse, hélas, pas la sagesse, jamais... Ton enfant accepte et exige même, en hurlant, que tu le nourrisses, mais si tu lui dis que le feu brûle, il ne te croira jamais, tant qu'il n'aura pas mis le doigt dedans. Chaque génération doit subir l'épreuve du feu, chaque génération doit de brûler.

Page 217
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
scoubsscoubs   26 février 2018
- Pour que le fruit naisse, il faut que la fleur se fane, meure et disparaisse. Le fruit, la graine, c'est déjà la déchéance, c'est le déclin d'un être qui cède la place à un autre. La germination, ce n'est pas seulement une naissance, c'est une mort... C'était çà, le sens du mythe d'Adam et Eve : la pomme, c'est la chute... Adam et Eve devaient rester des fleurs.

Page 177
Commenter  J’apprécie          111
calypsocalypso   01 décembre 2017
Tout cela n’était qu'une agitation vaine, le seul voyage qui compte est celui qu'on fait sans bouger, à l'intérieur de soi-même.
Commenter  J’apprécie          343
Videos de René Barjavel (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de René Barjavel
René Barjavel : l'avenir de la science-fiction .
En 1970, l'auteur de science-fiction René Barjavel a déja publié ses romans les plus connus : "Ravage" (1943) ou encore "La nuit des temps" (1968), où il déploie ses thèmes habituels sur les dangers d'une dépendance à la technoscience ou le rejet d'un monde artificialisé à l'excès. Dans cette émission enregistrée devant des étudiants, il donne un éclairage sur la façon dont un auteur de SF peut envisager l'avenir, et la difficulté qu'il y a à s'extraire de ce que l'on connait. Et il en profite pour pronostiquer la fin prochaine de l'ère atomique -dont abusent ses collègues écrivains de science-fiction- avec un enthousiasme qui laisse songeur 45 ans plus tard. "C'est un moyen particulièrement barbare de se procurer de l'énergie et nous allons très rapidement enjamber cette ère là", dit-il.
+ Lire la suite
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

La nuit des temps - Barjavel

Quel est le prénom de l'auteur ?

Gaston
René
Albert
Franck

10 questions
646 lecteurs ont répondu
Thème : La nuit des temps de René BarjavelCréer un quiz sur ce livre
. .