AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Pierre Dubois (Éditeur scientifique)Béatrice Vierne (Traducteur)
EAN : 9782842302177
146 pages
Éditeur : Hoëbeke (15/10/2004)

Note moyenne : 4.21/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Les fleurs avaient déjà leur langage, Cicely Mary Barker leur a inventé des fées.
Cette artiste britannique (1895-1973) est restée longtemps une enfant fragile. Bercé de comptines, nourri d’albums illustrés, son esprit vagabonde avec Wendy et Peter Pan, Alice et le Lapin Blanc… De sa fenêtre ouvrant sur le jardin, le regard de la rêveuse se perd dans les parterres fleuris. Elle se passionne pour la botanique et, comme elle a un joli coup de crayon, on lui off... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Folfaerie
  16 septembre 2010
Quelle merveilleuse idée d'avoir présenté cette illustratrice anglaise, que notre pays continue consciencieusement d'ignorer hélas, alors qu'elle est fêtée et reconnue partout ailleurs. Elle est, avec Margaret Tarrant, Beatrix Potter, Arthur Rackham et quelques autres, l'un des incontournables piliers de l'art fantastique, ou féérique devrai-je écrire, car elle a voué sa vie et donc sa carrière artistique, à faire renaître ces gracieuses créatures qu'on ne semble rencontrer qu'au Royaume-Uni.
Comme pour beaucoup d'autres gens à cette époque, la croyance aux fées répondait au besoin de fuir cette société industrielle qui allait définitivement défigurer l'Angleterre, et qui blessait le coeur de ceux qui préféraient une vie simple, proche de la nature.
La campagne anglaise abritait, et abrite peut-être encore, des fées et des lutins, créatures insouciantes vivant en parfaite harmonie avec le monde végétal.
Cicely était douée pour le dessin certes, mais elle était aussi une excellente botaniste, et chacune de ses fées, chacun de ses petits elfes, est attaché à un végétal en particulier. essentiellement des essences rustiques, hôtes des bois et des haies qu'elle chérissait tant.
Les fées sont les protectrices des fleurs sauvages, du sorbier, du troène, du sureau, du noisetier, évoquant la nature ordinaire, celle que Cicely ne se lassait jamais de contempler. Les illustrations sont accompagnées de courts poèmes, frais et légers comme une brise de printemps.
Les petites créatures ont la grâce enchanteresse des enfants qui régnaient sur le maison de Cicely, et qui furent ses modèles pendant de nombreuses années.
Pierre Dubois, notre spécialiste français de la féérie, ne pouvait manquer évidemment de présenter cette femme hors du commun et il a donc signé la très belle présentation de cet ouvrage, une biographie bien poétique de Cicely Mary Barker qui m'a enthousiasmée. A eux deux, ils donnent non seulement envie de relire Peter Pan, Alice ou le Seigneur des Anneaux, mais aussi de planter dans son jardin des fleurs et des arbres vénérables dans l'espoir d'y accueillir, outre la petite faune sauvage, les fées de notre enfance.

Lien : http://lectures-au-coin-du-f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
PASCALINE80
  26 mai 2019
Dans notre monde dur et matérialiste, il fait encore bon laisser notre imaginaire vagabonder à travers les magnifiques et délicats dessins et les poèmes de cette écrivain britannique mondialement reconnue.
Comme une ode à Dame Nature et à l'écologie.
Commenter  J’apprécie          50
Enya75
  09 juin 2018
Un livre plein de charme à feuilleter souvent, pour admirer les illustrations, pour voyager dans le monde merveilleux des fées de cette célèbre illustratrice de talent. Poèmes et dessins sont magnifiques...La représentation botanique est précise, et complète la fée qui la représente. Un must, là aussi...
Commenter  J’apprécie          20
Bookworm84
  03 août 2011
Cicely Mary Barker est une illustratrice britannique née en 1895 et décédée en 1973. Ses dessins témoignent tous d'une fraîcheur toute enfantine. C'est Pierre Dubois qui nous introduit ce livre, racontant avec sa plume poétique et colorée la vie de cette dame qui, même âgée, conserva un regard émerveillé d'enfant sur le monde. Suivent ensuite plus de cent quarante illustrations, toutes accompagnées des textes et poèmes que Cicely rédigeait en accompagnement. On y voit des enfants-fées qui se mêlent aux plantes, Cicely ayant reproduit avec soin ces fleurs en se basant sur celles de son jardin ou sur des ouvrages de botanique. [Lire la suite de la critique sur le site de Fées Divers]
Lien : http://feesdivers.fr/chroniq..
Commenter  J’apprécie          30
mellemars
  19 mars 2014
Ma mère a brodé l'abécédaire des fées de Cicely Mary Barker pendant des mois, alors du coup, j'ai regardé ces illustrations pendant autant de temps :) Je crois qu'elle ne l'a toujours pas fini d'ailleurs, c'était un travail de fou! Et des illustrations magnifiques
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
FolfaerieFolfaerie   16 septembre 2010

La fée des faines


Ah que le hêtre est heureux et beau,
Qu'il est majestueux et grand !
Chaque mois son aspect est nouveau,
Mais toujours il reste élégant :

Même sans feuilles il nous charme encor,
Et bien plus quand il reverdit,
Et plus que tout quand ses feuilles d'or
Brillent dans l'azur infini.

Alors s'abat une pluie de faines,
Lancées par une main polissonne,
on les voit voler par centaines,
Dans les forêts, quand vient l'automne !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ceresayaceresaya   10 août 2014
La Fée des Anémones

Tandis que les humains sommeillent
Les fées prennent soin d’observer
Les millions d’étoiles vermeilles
Dont le ciel est tout parsemé.

L’hiver finit son long sommeil,
Et s’étire comme un dormeur,
Mais pour accueillir le soleil,
On voit déjà surgir mes fleurs.

Comme des étoiles elles brillent
Au plus profond des bois dormants ;
Innombrables, elles scintillent,
Les anémones en habit blanc !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
PASCALINE80PASCALINE80   26 mai 2019
La Fée des coquelicots

Le blé trop vert croît et grandit
Et dans le ciel chante l'alouette,
En robe de rouge organdi,
Sans me lasser, je me tiens prête.

Le blé jaune est mûr à présent,
En gerbes il faut le moissonner ;
Pour chasser les oiseaux des champs,
J'entends un jeune enfant crier.

Maintenant, la moisson est faite,
Le champ de blé est nu et vide ;
Mais, moi, je me tiens toujours prête,
Dans ma robe rouge splendide.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ceresayaceresaya   10 août 2014
Les Elfes des Crocus

Crocus jaunes qu’on voit surgir, neuf et enjoués ;
Crocus mauves et violets, bravement déployés ;
Et crocus blancs si fiers,
Débordant de lumière,
Par centaines, voyez-les sourire, cachant
Une flamme parmi leurs pétales brillants,
Et s’ouvrir soudain sous le baiser délicat
Du soleil tant attendu. Le printemps est là !
Bondissez de bonheur, petits elfes en chantant
La chanson qui salue le retour du printemps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Video de Cicely-Mary Barker (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cicely-Mary Barker
Illustrations de Cicely M. Barker
Dans la catégorie : Poésie anglaiseVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature anglaise et anglo-saxonne>Poésie anglaise (101)
autres livres classés : féesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
336 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre