AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 225307084X
Éditeur : Le Livre de Poche (08/03/2017)

Note moyenne : 3.21/5 (sur 129 notes)
Résumé :
En 1958, Eva a dix-neuf ans, elle est étudiante à l’université de Cambridge et amoureuse de David, un acteur follement ambitieux. En chemin pour un cours, son vélo roule sur un clou. Un homme, Jim, assiste à la scène. Que va-t-il se passer ? Ce moment sera déterminant pour leur avenir commun.
Un point de départ, trois versions possibles de leur histoire : le roman suit les différents chemins que les vies de Jim et d’Eva pourraient prendre après cette première... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (72) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  20 juin 2016
Il faut lire ce bouquin , parce que c'est "un truc de ouf", un bouquin qui aurait fait l'école du cirque !
L'auteur va imaginer , à partir d'une même scène , trois histoires différentes qu'elle alterne , de 1958 à nos jours , avec les mêmes personnages .
Eva , et David sont étudiants . Elle aimerait devenir écrivain, et lui très charismatique , aspire à devenir acteur . Un jour le pneu du vélo d'Eva ,éclate et dans la rue , il y a Jim (étudiant en Droit) qui aimerait bien faire peintre comme son papa décédé . Jim va t-il porter secours à Eva ?
A partir de là , trois versions vous sont proposées :
- 1/ Eva quitte David et épouse Jim . Elle réussit sa carrière , lui devient prof ...
- 2/Eva épouse David mais toute sa vie repensera à Jim , ...
- 3/Eva épouse David , ils divorceront et elle épousera Jim ...
Seuls changeront les prénoms et le nombre d' enfants ...
Ça parle de la vie, de la mort , d'amour, de "désamours", de liens, de la famille, des enfants , du temps qui passe , de générosité , de la création .
Bon, je vais être honnête, j'ai un peu cafouillé au début , puis j'ai pris un papier et un stylo pour noter les événements des différentes versions et tout d'un coup, ça allait mieux...(La mémoire de poisson rouge , ça ne m'était jamais arrivé avant...).
Après ,ça roule tout seul et on savoure l'extrême virtuosité de cette auteur dont c'est le premier livre.. car bien que ses personnages soient les mêmes (sans être tout à fait les mêmes ) , on croit à chaque histoire comme si elle était unique . C'est prodigieux, ingénieux, ludique , ça vaut le coup de s'accrocher .
Peut-être avez vous déjà vu le film "Pile et face "avec Gwyneth Paltrow , j'y ai un peu pensé ,pendant ma lecture, et c'est à mon avis ce qui , artistiquement , s'en rapproche le plus .
Il suffit d'une toute petite décision pour que notre vie bascule et soit complètement différente de ce qu'elle aurait pu être .
La philosophie que j'ai retiré de ce roman , c'est qu'il y a du bon et du moins bon dans toutes les vies qu'on aurait pu avoir et qu'il faut jouer au mieux avec ses cartes ....
Alors , le poisson rouge nommé Wanda , qui sommeille en moi, vous souhaite une très belle vie ,quelque soit celle que vous ayez choisie, et "quoi qu'il arrive "...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          560
livrevie
  30 avril 2016
La vie ne tient pas à grand chose. Un sourire que l'on échange, des yeux bleus qui nous transpercent, ce petit picotement là, juste sous la peau, au niveau du coeur, ce même petit picotement qui nous indique que le destin nous fait un signe. En une fraction de seconde, en un battement de cils, en une respiration, tout peut basculer. On peut aimer, on peut s'enflammer, vibrer, on peut s'éloigner, rater l'essentiel, vivre malgré tout une belle histoire. On peut tout gâcher.
Et sans cesse cette même question, cette ritournelle incessante, que l'on repousse, une fois, encore une fois, mais qui, pire qu'un boomerang, revient : est-ce la bonne décision ? Aimer va-t-il nous assurer un bonheur sans taches ? Etre raisonnable peut-il nous éviter de souffrir ? Est-ce que ce n'est pas ça la vie, un labyrinthe de signes, de décisions, d'émotions, d'amour, de désamour ?
Avec une habilité diablement efficace, Laura Barnett explore ce cheminement de vie, ce destin qui s'en mêle, où le début et la fin semblent écrits, et où ne ne restent à remplir que les lignes du milieu.
Les premiers chapitres m'ont déstabilisée, il m'a fallu m'habituer à ces différentes versions, à toutes ces facettes de Jim et Eva. J'en ai aimé certaines, détesté d'autres par moments pour finalement les aimer de nouveau. La vie est ainsi faite, c'est un Grand Huit de sentiments, pour soi, pour les autres, de remises en question, de peurs, d'enthousiasme ou d'exaltation.
Il y a une vraie part de réel dans ces récits que nous offre Laura Barnett. Ces différentes versions plongent dans la psyché de ce que nous sommes, de nos barrières, de nos doutes, de nos aspirations et envies. Eva et Jim sont profondément humains, ils sont profondément "nous" et ce triptyque qui fait écho aux peintures de Jim en est un parfait reflet.
Alors, même si j'étais perplexe au début devant cette construction originale, j'ai dévoré les pages et je me suis prise au jeu de repérer dans quelle version je me trouvais et quelle était la voix narrative, Jim ? Eva ? , de me situer dans le temps et de vibrer avec tous ces Eva et ces Jim.
Et la fin est arrivée. J'en suis encore bouleversée. Les livres nous font parfois de beaux cadeaux, celui d'une émotion forte, d'un ressenti, comme une vibration, celle du coeur, qui retentit de longues minutes encore après la dernière page tournée.
J'ai aimé ce livre, je l'ai profondément aimé. C'est le portrait de la vie que nous livre l'auteure, une vie belle, une vie cruelle, faite de heurts et de peines, faite de joies et de bonheurs, une vie de fidélité, de dévotion, d'infidélités et de ressentiments, mais une vie d'amour.
Merci « Au Prix Relay des Voyageurs » pour ce moment de pur bonheur...
Lien : http://lelivrevie.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          403
zabeth55
  12 mai 2016
Sur le bandeau de couverture il est écrit : « Aussi beau Qu'un jour de David Nicholls »
Hum ! le problème c'est que je n'ai pas vraiment aimé Un jour de David Nicholls.
Tant pis, voyons !
Eva sort avec David, mais rencontre Jim dont elle tombe amoureuse. Tous trois sont étudiants à Cambridge.
Cette histoire est racontée selon trois versions
- Eva quitte David et épouse Jim
- Eva épouse David mais pense toujours à Jim
- Eva épouse David, puis vit avec Jim après son divorce
Le problème c'est que c'est une histoire terriblement banale écrite d'une plume terriblement banale.
Alors, trois versions, ça fait long (458 pages quand même), d'autant que les trois versions s'entremêlent au fil des années (de 1958 à 2014 quand même), et qu'on y perd un peu son latin.
C'est long une vie, et ce roman est long. Il y a matière à en écrire trois.
J'ai eu la tentation d'abandonner plusieurs fois, me suis emmêlée dans les versions, me suis perdue dans les noms, surtout quand les petits-enfants font leur apparition.
Malgré tout l'idée est originale et fait écho à la vie de chacun soulevant cette question :
Et qu'aurait été ma vie si j'avais fait tel ou tel choix plutôt que tel autre ?
Si j'ai été moyennement sensible à cette lecture, je suis sûre qu'elle enchantera de nombreux lecteurs, ceux-là même qui furent séduits par « Un jour » de David Nicholls. le schéma est un peu le même sous une autre forme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
Shan_Ze
  23 mai 2016
1958. Eva et Jim se rencontrent quand Eva roule sur un clou, en se rendant à l'université de Cambridge. A partir de là, trois histoires, trois versions possibles.
J'ai eu un peu de difficultés avec ce roman, j'ai eu l'impression de lire 3 livres presque identiques. A chaque début de chapitre, je me remettais difficilement dans le contexte approprié : les bons noms d'amis, du conjoint actuel (et passé), des enfants de chacun, l'endroit actuel…(la faute à ma petite mémoire !) Pourtant, j'ai beaucoup aimé, cette façon de voir les choses, un élément peut changer une vie du tout au tout. Laura Barnett fait une palette d'histoires de Jim et Eva, quand l'amour est présent, quelque soit les choix initiaux. Les chemins de la vie peuvent donner tellement de possibilités mais qu'au final, il n'y a qu'un amour véritable. J'ai aimé la version où Jim et Eva se retrouvent après quelques années, donner une chance à l'amour même si ça peut engendrer d'autres problèmes… On retrouve quelques évènements communs aux trois versions, souvent liés à la vie d'Anton, le frère d'Eva.
Et même si c'est un roman un peu atypique dans sa construction, il fait réfléchir sur notre vie, sur nos choix sans pour autant avoir des regrets. Merci à Babelio, au Prix Relay et aux Editions Les escales pour ce voyage en si belle compagnie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          253
tiptop92
  28 juin 2016
D'abords merci à Babelio de m'avoir retenu pour faire partie du club des lecteurs du prix Relay et de m'avoir envoyé les quatre livres finalistes dont celui-ci fait partie.
Le destin est fragile et il suffit souvent de peu de chose pour qu'il bascule du bon ou du mauvais côté. C'est ce que cherche à démontrer Laura Barnett dans ce roman en donnant à une rencontre fortuite trois enchainements différents. Disons le tout de suite, cet écrivain ne manque pas de talent et les trois histoires qu'elle développe en parallèle aurait fait trois bons livres. le problème de celui-ci vient de l'enchevêtrement des vies qui se superposent de façon alternative d'un chapitre à l'autre. La gymnastique intellectuelle nécessaire pour retenir les arborescences des différentes histoires devient vite fatigante et génératrice de confusion dans le cerveau du lecteur. Car s'il est facile de retenir les noms des deux protagonistes principaux (Eva et Jim), le reste est marécageux car chaque version à en propre une multitude de personnages. Il aurait fallu étendre à la totalité des sujets les analogies dans les noms, ils auraient alors opérés comme des repères ou des balises pour les esprits largués. L'ambition de l'auteur était sans doute aussi de s'inscrire dans la croyance qui voudrait que, quand deux êtres sont faits l'une pour l'autre, ils finissent quoiqu'il arrive par se croiser et par s'aimer. Une théorie bien difficile à entériner dans la réalité, la personne qui est faite pour nous pouvant très bien vivre à l'autre bout du monde : qu'elle serait alors les chances d'être un jour en contact avec elle ?... malgré son côté embrouillé et sa relative platitude, on pourra lire ce premier livre d'une auteure britannique qu'on dit très prometteuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Citations et extraits (36) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   17 juin 2016
Tandis qu'ils parlent , Eva a l'impression qu'elle dérive de plus en plus loin de la pièce, dans un lieu sans frontière où le temps se fracture, s'étire, où ne reste plus que cet homme, cette conversation, cette inexplicable impression de connexion profonde . Elle ne saurait le décrire autrement , même si elle n'essaie pas encore de s'en faire elle-même la description - elle est là, tout simplement , intensément consciente du moment présent (la proximité de cet homme , la douce ondulation de sa voix) alors que le reste du monde s'estompe .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
PalmyrePalmyre   17 juillet 2016
Et puis il y eut la soirée - il y eut Jim Taylor - et tout devint confus. En parlant avec Jim - attentive à lui, même à distance - Eva éprouva la même chose qu'à New-York : l'intensité de leur connexion, qui semblait au-delà de toute logique, enracinée dans quelque instinct dénué de mots. C'était absurde. Elle connaissait à peine Jim Taylor, mais elle était inexplicablement attirée par lui. Quand il lui tendit l'invitation à son exposition, elle éprouva une décharge d'excitation si pure, si physique, que le rouge lui monta aux joues.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
iris29iris29   16 juin 2016
Son père ne peignait jamais le soir; il se levait tôt , montait dans son atelier sous les combles pour tirer le meilleur parti de la matinée . "La lumière du jour ne ment jamais , mon fils", disait-il. Parfois ,sa mère répondait en marmonnant à voix basse, mais assez fort pour que Jim entende : " Contrairement à une certaine personne ici présente . "
Commenter  J’apprécie          250
iris29iris29   17 juin 2016
Elle avait hérité de la grande maison de sa tante et décidé, avec un idéalisme touchant ou profondément naïf, de fonder "une nouvelle communauté matriarcale coopérative ". Eva était sceptique : comment, avait-elle demandé , une communauté vraiment coopérative pouvait-elle exclure la moitié de la population?
Commenter  J’apprécie          270
Shan_ZeShan_Ze   18 mai 2016
Il a entendu parler de l'étrangeté des nourrissons, de leur ressemblance avec un vieil homme ou une vieille femme ratatinés, porteurs du savoir incomplet de ce qui précède [...]
Mais Jim ne sait pas encore ce que c'est, n'a pas expérimenté l'ingénuité qu'il y a à regarder un visage nouvellement formé, à comprendre que l'enfant sait tout ce qu'il y a à savoir des grands mystères de la vie mais l'oubliera bientôt et devra tout reprendre de zéro.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Videos de Laura Barnett (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laura Barnett
Where I Write - Laura Barnett
autres livres classés : destinVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox

Autres livres de Laura Barnett (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2991 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..