AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782352080886
265 pages
Les éditions du Bord du Lot (21/04/2012)
4.17/5   30 notes
Résumé :
Joséfa et Alice n’étaient pas faites pour se rencontrer. La première est femme de ménage usée par le travail ; la seconde est architecte d’intérieur.
Pourtant, elles sont liées depuis le soir où leurs filles, Lydia et Kathleen, ont été victimes d’un chauffard. Alors qu’Alice, de plus en plus inaccessible, se mure dans sa douleur, Joséfa, résolue à trouver le coupable, se montre ferme comme un roc. Contre toute attente, elles ne tarderont pas à s’allier pour ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
4,17

sur 30 notes
5
7 avis
4
8 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis
Alice et Josefa ont perdu leurs filles dans un tragique accident. Lydia est la fille de Josefa et Kathleen est la fille d'Alice. Depuis ce jour tout s'est écroulée dans les vies respectives des deux femmes. Alice est marié à juste titre depuis le décès de leur fille ils ne se passent presque plus rien qu'un couple fait de normal. Ils se croisent et dorme ensemble mais sans plus. Alice est en totale dépression et n'arrive pas à remonter la pente. Elle prends des médicaments pour la détendre lorsque qu'une crise d'angoisse surgit. Elle se laisse aller et n'a plus le goût de vivre. Elle souhaite même rejoindre sa fille au paradis mais elle n'est pas seule. Elle a un métier aisé mais l'argent ne fait pas le bonheur. Il y a son fils Léo qui lui aussi souffre énormément de la perte de sa soeur. Heureusement qu'il fait des études sur Paris pour se changer les idées. Josefa quant à elle avait que Lydia la prunelle de ses yeux. Elle est célibataire est fait des ménages pour pouvoir s'en sortir financièrement parlant. Pour autant elle ne se laisse pas abattre. Elle masque son chagrin du mieux qu'elle peut et souhaite se venger. Son deuil l'a transformée en une force puissante qu'elle même ne savait pas que ça pouvait exister. Et si ce serait pas un accident ? Plutôt un meurtre de deux jeunes femmes pleines de vies et jeunes qui n'avait rien demander ? Alice et Josefa vont s'allié dans cette enquête autonome avec des faits de plus en plus accablants. Vont ils arriver à leurs fin ?
Commenter  J’apprécie          680
Deux justicières, un des premiers romans de Sylvie Baron, est ré-édité aux éditions De Borée pour notre plus grand plaisir.
Elle est forte, intrépide, courageuse et veut enfin savoir qui est le chauffard qui a tué sa fille , elle est frêle, anéantie depuis la mort de sa fille percutée par un chauffard. Joséfa et Alice habitent le Cantal, Joséfa à la campagne dans un hameau de la Planèze, Alice une maison cossue de Saint-Flour. Aussi dissemblables que possible, elles vont bientôt former une paire d'amies et traquer le chauffard.. simple accident ou assassinat? Qui, comment, pourquoi ? ..
Après un début un peu lent le récit tout à coup prend son élan et captive son lecteur; Bien sûr il y a l'enquête à proprement parler et son dénouement mais surtout il y a le regard porté sur ce monde rural cantalou où les murs épais abritent les secrets les moins avouables, où chacun se cachent du regard des autres, où les taiseux sont à bonne école. Ce roman à multiples facettes est aussi une déclaration d'amour de l'auteure pour cette région splendide et si peu connue .
Merci aux éditions De Borée pour ce partage.
Commenter  J’apprécie          280
Tout d'abord merci à Virginie qui suite à ma demande, m'a permis de découvrir ce roman.

Généralement j'aime beaucoup les policiers qui se passent en France avec en parallèle une petite visite de la région concernée. Et dans celui-ci ce fut promenade dans le Cantal. Belle région il me semble.
Les éditions De Borée ont réédité ce roman qui doit être le premier de l'auteur. Joli coup de maître Mme Baron.
Deux jeunes filles Lydia et Kathleen ont été renversées par un chauffard. Joséfa et Alice, leur mère respective, veulent comprendre les circonstances du drame et Joséfa surtout, ne serait pas contre une vengeance afin d'être soulagée de toute cette douleur.
La rencontre improbable de ces deux femmes va faire que...
Et bien, je n'en dirais pas plus.
L' autrice, avec un style clair, prenant, va nous embarquer dans une enquête bien sympathique.
Malgré le deuil, toujours présent bien sûr, il y aura des rencontres inattendues, d'autres un peu moins. Des sujets difficiles abordés. Je ne veux pas les divulguer car cela enlèverait du plaisir à cette lecture.
C'est donc un bon petit roman policier que je referme là et je ne vais pas hésiter à me plonger dans la production de Mme Baron. Merci à vous pour ce plaisir de lecture.
Commenter  J’apprécie          120
Connaissez-vous le Cantal ? de très jolies choses à voir, mais parfois aussi des histoires noires… C'est l'une d'entre elles que nous raconte Sylvie Baron dans Deux justicières, roman paru aux éditions De Borée. Un mix entre « polar » noir et roman régional, un excellent moment de lecture.
*******
D'un côté, Joséfa, la maman de Lydia. Veuve depuis 11 ans, elle a élevé sa fille toute seule. Elle accumule les heures de ménage pour joindre les deux bouts. Un travail rude puisqu'on ne lui confie que les grosses tâches. Elle mène une vie simple dans un hameau proche de Saint-Flour, avec peu de moyens financiers. Mais c'est une femme forte, courageuse, déterminée et qui a la tête sur les épaules. La rage, la colère, la ténacité, l'envie de retrouver « l'assassin » : voilà ce qui l'empêche de sombrer.
L'enquête officielle piétine et Joséfa sait que l'affaire sera bientôt classée, les faits se sont produits presque un an auparavant. Alors elle n'hésite pas à « harceler » les gendarmes, mais rien n'avance. Jusqu'au jour où elle parvient à apercevoir le nom de trois témoins de l'accident. Puisque la gendarmerie ne fait rien, alors elle, Joséfa, se doit d'agir.
Cependant elle se rend bien compte que seule et sans moyens, elle n'arrivera à rien. Elle n'a pas le choix, elle doit contacter la maman de Kathleen, l'autre victime.
Cette maman, c'est Alice. Mariée, une situation aisée, une belle maison en ville. Alice est plutôt snob, voire même méprisante. Depuis la mort de sa fille, elle s'est murée dans son chagrin et se replie de plus en plus sur elle-même, se gavant de médicaments. Elle agit comme un automate, au détriment de son couple et de ses enfants, Paul, 10 ans, et Léo, 21 ans, qui ne vient plus que le week-end.
Deux femmes dévastées par le chagrin, deux femmes qui ne sont pas « du même monde » Mais peut-être ensemble parviendront-elles à retrouver ce chauffard. Peut-être arriveront-elles à se sauver l'une l'autre.
*******
Sylvie Baron nous emmène dans une histoire noire et poignante, avec un thème de base douloureux, la perte d'un enfant.
Le départ est un peu lent, mais nécessaire pour apprendre à bien connaître ces deux brisées. Puis lorsqu'elles se rencontrent, l'histoire, toujours poignante, devient plus prenante.
J'ai pris grand plaisir à les suivre dans leurs recherches et à les voir évoluer au fil des pages. A voir aussi cette intrigue bien menée avancer pas à pas. C'est bien construit et finement analysé.
Des personnages à la psychologie fouillée auxquels je me suis attachée sans problème. Quelle maman ne le ferait pas d'ailleurs ? On ne peut qu'imaginer leur peine et leur douleur. Et le fait de ne rien savoir doit être terrible.
Avec son écriture claire et sensible, l'auteure nous bien ressentir tout cela. L'atmosphère est assez lourde, pesante, les sentiments sont à « fleur de page ».
Mais ce roman c'est aussi un peu plus que cela. A travers cette histoire, l'auteure nous parle des différences entre deux milieux sociaux à l'opposé l'un de l'autre, entre vie citadine et vie dans un petit hameau, où tout se sait, mais où tout peut se taire aussi. C'est également un lien qui se crée doucement, montrant la puissance de la volonté et de l'amitié.
Je ne sais pas si je suis dans le vrai, mais j'ai ressenti un attachement certain de l'auteure pour ce « pays cantalou » à travers les descriptions e paysages, de lieux ou de personnes.
*******
Un très bon moment de lecture donc, avec deux personnages principaux attachants, qu'on voit « grandir » au fil des pages (surtout Alice d'ailleurs). Sylvie Baron a su m'immerger dans son univers, que j'ai eu du mal à lâcher.
Commenter  J’apprécie          00
La rencontre improbable de deux femmes qui ont vu le monde s'arrêter de tourner le même jour et depuis, s'évertuent à survivre. La confrontation d'une bourgeoisie provinciale et d'un monde rural dépeint avec une acuité que ne renierait pas l'auteur de "Pays perdu". Une intrigue bien ficelée qui avance au fur et à mesure de notre appréhension psychologique des protagonistes. Sylvie Baron livre, d'une écriture à la fois pudique et éloquente, un roman policier attachant et haletant.
Commenter  J’apprécie          120


Videos de Sylvie Baron (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sylvie Baron
Découvrez le nouveau titre de Sylvie Baron, Deux justicières paru le 1er septembre 2022. Deux jeunes filles de 17 ans renversées par un chauffard qui prend la fuite. Et s'il ne s'agissait pas d'un accident mais bien d'un meurtre ?
autres livres classés : saint-flourVoir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2539 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre