AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782757885208
720 pages
Points (04/06/2020)
4.4/5   5 notes
Résumé :
Le titre donné par Silvia Baron Supervielle à ce volume, qui réunit un choix de ses poèmes et dévoile de nombreux inédits, ne pourrait pas être plus heureux.
Le mot Marge renvoie non seulement aux espaces blancs de ses pages, mais encore au concept de rive, que son roman La Rive orientale a consacré, et qui s'applique comme une ample métaphore à ses diverses expériences créatives : de la traversée de la traduction, du changement de langue et de pays jusqu'au... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
sabine59
  12 juin 2020
Je connaissais juste quelques textes de cette femme poète d'origine argentine, arrivée en France un peu avant ses trente ans, en 1961. Elle a ensuite publié ses recueils de poèmes en français, qu'elle parlait chez elle depuis l'enfance. Elle est aussi romancière et traductrice.
Cette épaisse anthologie regroupe beaucoup de poèmes de 1977 à 2007. Ce qui frappe, c'est leur brièveté ou, quand ils sont plus longs, le mètre très court utilisé. Rien à voir pourtant avec des haïkus. Il ne s'agit pas de capter l'éphémère, mais plutôt de creuser la page, de cerner les mots, de prendre des notes... en marge. Les thèmes, outre celui de l'écriture, sont l'exil, l'autre rive, l'écartèlement entre deux espaces. La mer et la terre sont très présentes dans sa poésie.
Mon ressenti est assez mitigé : les poèmes brefs ne m'ont en général pas touchée, je les ai trouvés hermétiques ou au contraire plats, sans émotion. J'ai été davantage attirée par les textes plus longs, certains sont vraiment intenses, prenants, les mots vibrent et nous transportent:
" ce qu'on entend
sans trêve
parler au fond
de soi muet
crève soudain
la terre
du papier"
Ce qui est sûr, c'est que l'auteure fait entendre une voix singulière, originale. Bilingue, elle investit de façon unique le langage écrit. L'écouter est enrichissant...


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
Fabienne30
  04 septembre 2020
Un volume de poèmes choisis ou inédits, dont les textes courts et aérés sont d'une grande puissance, beau, ils ricochent sur nous et reviennent s'installer en nous.
Chaque mot, chaque phrase donne l'impression d'être posé, réfléchi pour s'inscrire sur le papier.
Lien : http://revefabienne.com
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
PasoaPasoa   15 janvier 2022
chaque soir
j'arrose un jardin
où germe la soif
de l'ombre

chaque matin
je respire la nuit
désaltérée

(extrait de "Le mur transparent", 1986) p. 197
Commenter  J’apprécie          100
sabine59sabine59   12 juin 2020
je t'aime de neige silencieuse
et de mer qui éclate sur la plage
et repart empressée sans un adieu
clandestin et avec mon sang
palpitant qui fait des pauses
comme la plaine regarde les étoiles
et les fleuves désirent la mer
je t'aime de soleil dans la tempête
enragée qui déracine la forêt
et de genêts de roses de glycines
quand la poussière emporte
les chemins et la terre
reste en attente
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
coco4649coco4649   20 juillet 2020
PLAINE BLANCHE (1980)
 

 
          un fleuve
m’emporte chaque jour
plus au fond

et chaque geste
avant de disparaître
le renforce
Commenter  J’apprécie          20
coco4649coco4649   20 juillet 2020
PLAINE BLANCHE (1980)
 

 
à chaque pas du ciel
le soleil s’éloigne
des champs de blé

le vent se fonce

mais le jour
dans l’espace limpide
s’efface de sa fin
Commenter  J’apprécie          20
coco4649coco4649   20 juillet 2020
PLAINE BLANCHE (1980)
 
 

le galop de l’orage
emporte le soleil

une fêlure
divise la fenêtre
enraye la pluie
tient la vitre
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Silvia Baron Supervielle (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Silvia Baron Supervielle
L’émission « Poètes en pied », série d’été de « For intérieur », par Olivier Germain-Thomas, diffusée le 27 juillet 1996. Invitée : la poétesse en personne.
autres livres classés : poétesseVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
984 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre