AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Slava


Slava
  28 mars 2016
Fin du XVIIIeme siècle : Mozart s'éteint sous l'oeil de son épouse et de ses proches. Mais étonnamment, lorsqu'il se réveille, il est complètement déboussolé : il n'est pas chez lui, vêtu comme un clochard et autour de lui, plein de choses étranges : des carrosses sans chevaux, de la musique sans orchestres contenus dans d'étranges boites, des femmes portant des mini-jupes... Où se trouve-t-il ? Eh bien, dans la même ville, Vienne, mais dans notre temps ! Perdu, il tente de savoir pourquoi il est là... Est-il là pour achever son Requiem ?
Un scénario assez loufoque ne pouvait que me convaincre : Mozart dans la capitale autrichienne du XXIeme siècle ! Et combien j'ai été surprise et tout aussi dépaysée que Mozart dans le roman !
Après un prologue où on voit Mozart être aux portes de la mort, nous rentrons vite dans le vif du sujet lors de son réveil plus que insolite. Durant son périple, Mozart sera confronté aux nouveautés de l'époque moderne et de sa ville. Ses réactions sont assez amusantes : j'ai par exemple été prise de fou rire face à sa confrontation avec les radios où encore en découvrant le mot ACDC sur un tee-shirt ! Pourtant, à travers lui, on constate qu'effectivement, notre monde a radicalement changé bien après. Autre mentalité, autre moeurs, autre temps, qui déstabilise notre pauvre Mozart.
Qui dit Mozart dit forcément... la musique. La musique est ultra présente dans l'oeuvre : ainsi, Mozart décrit les voix des gens selon les intonations et tempos ! Les instruments peuplent l'histoire, notamment les pianos (et les pianos électriques !) tout comme les musiciens que les difficultés qu'ils traversent dans la vie de tous les jours. de même, la quête autour du Requiem ouvre une autre intrigue tout à fait intéressante...
L'écriture est fluide et tout aussi musicale, parfois poétiques, accompagnant le Mozart désuet et "classique' qu'il est, et le confrontant au style moderne et cassant du temps.
Les personnages entourant Mozart sont plus où moins intéressants. Certains sont digne d'intérêt comme Piotr, l'immigré polonais qui devient un compagnon d'infortune et guide de Mozar : Anju, une jolie métisse dont Mozart va s'éprendre... d'autres m'ont laissé de marbre comme Enno.
En revanche, s'il y a bien un truc qui m'énerve dans le roman, c'est l'alternance de moments supers à des moments très ennuyeux, absolument dispensable. Mozart parait parfois naïf (même si on peut comprendre son attitude) où trop décalé. Enfin, j'ai trouvé la fin un peu trop abrupte, bâclant un peu l'histoire, dommage.
Mais en tout cas, le roman est à découvrir absolument, une pépite curieuse où l'influence de Mozart est toujours là.
Commenter  J’apprécie          61



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus