AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de LeClos


LeClos
  16 avril 2015
Le premier roman de Eva Baronsky, paru en Allemagne en 2009, immerge Mozart dans le XIXème siècle.
Le prélude du roman est la fin de vie de Mozart. Mais très vite, il se réveille...dans un autre monde. Il n'est plus chez lui, il a de curieux vêtements, il est entouré d'inconnus et d'objets étranges...Est-il au Paradis ??? Au Purgatoire condamné à terminer son Requiem ???
On lui dit qu'il est à Vienne. Mais il est perdu. Seule sa foi en Dieu l'aide à ne pas céder à la panique « le Seigneur l'avait appelé à lui, en ce vieil endroit nouveau et Il le guiderait, le soutiendrait ». Il a froid, il a faim et il a peur. Pour survivre, Il doit se familiariser avec ce monde du futur, son vocabulaire, ses étranges objets, et sa musique. Heureusement, un « violoniste de rue » polonais reconnait son génie et le prend sous son aile...
Si certaines scènes prêtent à rire, elles ne sont jamais triviales. La plupart sont très touchantes, on ressent la panique de Mozart plongé dans un étrange univers où il n'a plus de repères. Mais Amadée n'inspire jamais la pitié : il nous est présenté comme un homme peu soucieux des contingences matérielles, curieux de tout, épris de liberté, de musique …mais aussi de jolies femmes….
Nous redécouvrons les objets de notre quotidien vus par les yeux de Mozart
On est captivé et on ne peut plus quitter le monde de Mozart. le livre refermé, on ne regarde plus les objets du quotidien de la même façon…
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus