AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2955315311
Éditeur : Editions de la Commune (11/07/2016)

Note moyenne : 4.03/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Amateurs de second degré, d’autodérision, soyez les bienvenus dans mon univers ubuesque, loufoque et décalé. Entre Vaudeville, satire et humour grinçant, voici un roman feel-good drôlement culotté !

C'est l'histoire d'une femme ordinaire qui va sortir de son cocon et reprendre son existence en main.

Le Président de France jure comme un charretier !
Il provoque des avalanches de catastrophes, faisant fi des besoins de ceux qui l'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
bouquinovore
  06 août 2016
Nombreux sont les auteurs, moins nombreux sont les auteurs indés de qualité et encore moins nombreux sont ces auteurs de qualités rempli d'humour et une verve qui font que vous êtes capable de finir leur premier opus et être à l'attente du second avec une impatience peu voilé. Céline Barré fait partie de ce club très fermé des auteurs que j'aime à lire et sais avant même la lecture que je vais me régaler. Dans le club des indés en plus de Céline, je peux vous en rajouter au moins deux Chris Simon et également James Osmont.
Venons-en à nos moutons, pour ceux qui ne le savent pas encore, Péril au Fournil est le second opus de Céline Barré et surtout la suite de son premier roman « Quel Pétrin ».
Il y a toujours un danger à faire une suite, que se soit en littérature ou bien encore au cinéma, on se rappellera par exemple le Film « Les visiteurs en Amérique », qui soit le premier n'est pas le meilleur du cinéma français, mais je vous assure que je me pose encore la question de comment ont-ils pu faire cette suite, c'est moche et ignoble.
Bref, tout cela pour dire qu'au contraire des « Visiteurs en Amérique » et d'autres suites ratés, Péril au Fournil est un véritable moment de bonheur et en osmose total avec le premier opus.
On retrouve nos personnages favoris de « Quel Pétrin » mais aussi et surtout l'humour et la plume de Céline Barré.
L'auteur nous plonge dans cette France rurale avec humour et loufoquerie, un esprit critique qui ne laisse pas le lecteur de marbre.
Pour bien lire Péril au Fournil, il vous faudra les éléments suivants : un bon verre de thé glacé, une chaise longue. Installez-vous confortablement au bord de la piscine et profitez de votre lecture de l'été.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
yv1
  30 août 2016
Je vous ai dit tout le bien que je pensais du roman précédent de Céline Barré, Quel pétrin !, et combien il m'a plu grâce à la bonne humeur qu'il dégage et la galerie de personnages tous plus fous les uns que les autres. Bis repetita. On reprend les mêmes et on rebâtit une autre histoires, car et c'est un point positif, si les personnages et les lieux sont identiques, on peut lire ces deux romans indépendamment l'un de l'autre. Je vais passer très vite sur mes toutes petites réserves : quelques longueurs, des passages que je passe plus vite que d'autres car moins intéressants, pour vous parler de l'essentiel : le plaisir de retrouver la fine équipe de purs Français franchouillards. Ils sont excessifs, caricaturaux, se mettent dans des situations ubuesques, loufoques et c'est exactement pour cela qu'on les aime. Céline Barré l'est totalement -je ne crois pas que ce soit un pseudonyme, sinon, il est bien choisi... je pencherais plus vers l'aptonyme.
A propos d'aptonyme, l'auteure s'en sert beaucoup : Kevin Laverge, réalisateur de films porno, Jean-Michel Bowy, patron d'une boîte de nuit, ..., elle use aussi d'un procédé assez drôle qui est de calquer ses personnages secondaires et néanmoins célèbres sur certaines vraies célébrités : Francis Tatanne chanteur has-been, Patrick Truelle autre chanteur, Thierry Stan Koch (TSK) politique obsédé sexuel et ex-candidat à l'élection suprême... On reconnaît les vrais derrière leurs doubles du roman. Les situations dans lesquelles elle place ses personnages sont totalement improbables, décalées, et encore une fois, c'est cette exagération qui fonctionne : son roman est excessif et tant mieux. Même si parfois, on se dit qu'une révolte serait la bienvenue et que ses descriptions des hommes et femmes politiques ressemblent un peu sans doute à ceux qui nous gouvernent depuis des années. Tout est puisé dans la vie actuelle et passé au tamis de l'imagination et du délire de l'auteure. C'est une farce, féroce si l'on y cherche des points comuns à la réalité.
Beaucoup d'humour dans ces pages, comme par exemple dans le "personnage" du GPS d'un car qui s'exprime ainsi : "Alors, grand fou, tu vas me prendre la première à droite sinon tu auras une fessée. Virage imminent ! Magne-toi Steve ! T'es un blaireau ou quoi ?" (p.198/199) Et Céline Barré de continuer ensuite avec l'étonnement de Jocelyne quant au langage de Tamara la voix du GPS.
J'ai passé un très bon moment à Tresville-sur-Mer, je ne doute pas qu'il en sera de même pour vous, il reste encore quelques jours de vacances, profitez-en.
Lien : http://www.lyvres.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
leslecturesdeVal
  10 août 2016
Je tiens tout d'abord à remercier Céline Barré pour sa proposition de partenariat et l'envoi de son roman, je la remercie également pour sa jolie dédicace.
Alors je peux déjà vous dire que ce roman est la suite du premier volume sorti il y a quelque temps, Quel Pétrin ! Faute de blé, la boulangère a des idées ... de Céline Barré, un roman que j'avais adoré mais je tiens également à vous notifiez que ce deuxième tome peut être lu indépendamment du premier , même si je trouve que la mise en bouche avec Quel Pétrin vaut également le détour.

Du coté de l'histoire: Nous retrouvons Jocelyne, la boulangère d'un petit village du Cotentin, Tresville qui part en guerre contre le président de la République, Ollanzi, pour Lutter contre la fusion de son village avec Grogneul un autre petit village. Aidée d'une poignet de fidèles, elle va tout mettre en oeuvre pour faire échouer ce projet, n'hésitant pas à s'attaquer au président, a user d'internet pour rallier du monde à sa cause. Pendant ce temps là, son mari va prendre du bon temps avec la vendeuse mais attention à la vengeance de notre farfelue Boulangère. Personne ne peut et ne doit se mettre sur le chemin de Joce. du coté de l'écriture: J'ai une fois de plus pris un énorme plaisir à retrouver la plume humoristique de Céline Barré. Sa plume acerbe ne fini pas de nous ravir, ses réparties et ses personnages loufoques que nous connaissons déjà pour la plupart si nous avons lu le premier tome sont toujours aussi attachants et déjantés. J'ai tout au long de cette histoire pleurer de rire face aux situations coquasses que ces pauvres gens du village peuvent bien endurer ( sans oublier Jérome, le perroquet bavard et malpoli :) ) j'ai adoré toutes les références que l'auteure nous fait avec notamment Tweety et Friendbook, La Halle aux Godasses et j'en passe.En conclusion : J'ai adoré ce second opus il est la hauteur du premier, voir même d'avantage abouti que le précédent. J'ai passé un excellent moment de lecture et de divertissement et je peux vous dire que ça fait du bien ces moments d'évasion, si vous aimez la littérature humoristique, les personnages aussi farfelus que sympathiques ( ou pas :) ) je vous le conseille vraiment. Ce roman est idéal pour passer un très très bon moment, j'espère franchement que Céline Barré nous refera un autre volume ou une toute autre histoire avec d'autres personnages aussi loufoque que ceux-là. En tout cas ce final me laisse à penser qu'on pourrait bien retrouver une suite dans quelques temps, enfin j'espère...

Lien : http://aupaysdelire.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
cat58
  03 novembre 2016
La fusion a eu lieu et Tréville s'apprête à fusionner avec Grogneul, on va incessamment sous peu installer le nouveau panneau « Grogneul-sur-mer ». La boulangère se sent pousser des ailes et décide de partir en campagne contre la fusion et le président de France, l'incompétent François Ollanzi. La révolution est en marche, et notre boulangerie à la tête

du nouveau mouvement Trévillois « la Fusion, c'est Non ». Jocelyne veut rallier le peuple de France à sa cause et pour y parvenir, quoi de mieux que les réseaux sociaux . Épaulée par son chargé de com adolescent spécialiste Tweety et Friendbook, la toute première opération de rébellion est décidée et exécutée. On s'attachera avec des chaînes à l'ancien panneau. Cet acte, comme les suivants ont pour objectif de faire revenir à la raison Kiki le bras cassé. Il est grand temps qu'il écoute le peuple de France…
Faire rire les gens, ce n'est pas chose aisée et ce n'est pas donné à tout le monde. Je dirais plus, c'est un des exercices les plus difficiles qu'il soit et pourtant, la pétillante demoiselle Barré est plutôt douée en la matière. Je fus très enthousiaste à la lecture de Quel Pétrin, et là, avec la suite, car c'est une suite, Péril au Fournil, on a atteint un cran supérieur. On retrouve les personnages loufoques du premier roman, de nouveaux, on déplore une mort, mais très vite oubliée, car le défunt nous lègue un drôle de volatile à la langue bien fourchue. Les dialogues, les situations sont à mourir de rire et ça commence très fort, dès les premières pages, le perroquet, les parties de jambes en l'air du boulanger et de sa vendeuse, le soutient inattendu de Francis Tatanne, vedette dans le déclin, le curé cubain qui devient manutentionnaire et le nouveau souffre douleur du propriétaire du magasin d'électroménager qui après s'être défoulé sur le rejeton des aristos du village, a décidé de se faire l'ancien curé… Puis, les amours torrides de la comtesse et de son gitano, le tournage du film porno « les sans-culottes » et beaucoup d'autres, ça s'enchaîne…
Bref, j'ai beaucoup ri, du début à la fin… Une fin qui peut-être verra encore une suite… Alors merci à l'auteur de m'avoir confié son bébé afin que je le chronique, merci pour ce cadeau. J'encourage la demoiselle Barré à poursuivre dans l'écriture. Péril au Fournil ! A lire, c'est sans danger !
Lien : https://chroniquesaigues.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
moncoinlivresque
  03 mars 2017
Après Quel pétrin !, qui avait été une très bonne lecture, Céline Barré est de retour avec Péril au fournil !, son deuxième roman. Pour ceux qui n'auraient pas lu Quel pétrin !, pas d'inquiétude, même si ce deuxième opus est la suite des aventures de notre boulangère préférée et de son « charmant » petit village, vous pourrez sans soucis vous plonger dans sa lecture sans avoir préalablement lu son prédécesseur. Céline y a veillé avec beaucoup d'adresse : ces deux romans peuvent se lire indépendamment l'un de l'autre.
Dans Péril au fournil !, nous retrouvons les mêmes ingrédients qui ont fait le succès de Quel pétrin ! : un humour décoiffant et une plume efficace, acerbe, remplit d'humour et très agréable à lire comme toujours.
Nous retrouvons donc notre boulangère révoltée : oui, Jocelyne est de retour et elle part en guerre contre le Président de la République ! Elle le clame haut et fort, elle ne veut pas de fusion entre Tresville et Grogneul et elle est prête à en découdre pour cela. Accompagnée par quelques compagnons/compagnes de révolte, elle va user de tout ce qui est à sa portée pour faire échouer ce projet farfelu car il faut le dire, se mettre sur le chemin de Jocelyne est une très, très mauvaise idée ! (… son mari pourrait vous le confirmer !). Vont donc s'en suivre une farandole de situations toujours plus loufoques les unes que les autres…agrémentées de personnages toujours plus farfelus !
Caricaturés à l'excès, fous, espiègles, attachants ou énervants…les personnages de Péril au Fournil ! sauront vous toucher et vous marquer. Les situations toujours aussi incroyables et décalées, les petits clins d'oeil éparpillés par ci par là (Friendbook, Francis Tatanne, etc), la folie qui règne dans ce roman, l'ubuesque et l'excessif qui ont su s'y épanouir à merveille…voilà tous les ingrédients qui ont été nécessaires à la réalisation de ce délicieux roman.
En conclusion : Péril au fournil ! a été une très bonne lecture…une de celles qui vous redonnent le sourire dans les moments les plus sombres…Vous vous sentirez un peu délesté des tracas du quotidien, vous sourirez plus d'une fois, vous rirez même…Oui, ce roman saura vous trouver et vous le terminerez en espérant que Céline Barré nous fasse le plaisir de nous en concocter un nouveau rapidement…très rapidement même ! 😉
Lien : http://moncoinlivresque.fr/p..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
leslecturesdeValleslecturesdeVal   10 août 2016
Killian s’occupe de la communication sur les réseaux sociaux, c’est très important les réseaux sociaux pour nous ! On a besoin d’être connu. Si vous avez un compte Friendbook, envoyez-moi une invitation à : Friendbook/lafusioncnon. Si vous êtes sur Tweety, suivez-moi ; mon, enfin NOTRE adresse est : @lafusioncnon. Pensez bien à utiliser les hashtags suivants pour vos retweets : #fusion#rébellion#injustice#ollanzi. Vous verrez, Killian a préparé des photos à tweeter à vos contacts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
leslecturesdeValleslecturesdeVal   10 août 2016
FACE AU TOTALITARISME AMBIANT : UNE ARME DE DESTRUCTION MASSIVE VIRTUELLE
Ou comment retrouver ses potes ou sa famille sans bouger son derrière
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : révolutionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1703 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..