AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 0440415365
Éditeur : Bantam (10/10/2000)
Résumé :
As her father's chosen successor and first-born child, Anna ignores those who say that her young brother should be the next in line for the throne, yet when the time nears and she if forcefully removed from her place of power, clever Anna plots to get back what she feels is rightfully hers. Reprint.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
taleen6344a18
  17 octobre 2018
Contrairement à la lecture du titre imposé dans le cadre du cours SCI6344 à l'Université de Montréal, sois « l'Homme qui aimait trop travailler » par Alexandre Lacroix, la lecture de mon titre choisi, intitulé « Anna of Byzantium » par Tracy Barrett, a réussi à construire une illusion d'un monde fictif, mais néanmoins plausible, ce qui a influencé ma volonté de le lire. Puisque ce titre tombe dans l'étendu de mon genre littéraire, qui est porté vers les récits non fictionnels et les récits historiques, je me suis sentie davantage disposée à jouer à son jeu littéraire, sois de subir l'illusio que décrit Pierre Bourdieu dans son texte « Les règles de l'art : genèse et structure du champ littéraire ». Ce titre a donc eu un effet de croyance plus importante comparativement au texte qui m'était imposé, puisqu'elle a été capable d'influencer ma structure mentale en créant une illusion d'un monde littéraire fictif, basé sur une réalité sociale ; bien que cette réalité sociale se situe à Byzance dans les temps médiévaux du Moyen-Âge.
Pierre Bourdieu nous explique que « les structures les plus profondes du monde social […] sont en même temps les structures mentales que le lecteur engage dans sa lecture et qui, étant le produit de l'incorporation des structures du monde réel, sont accordées à ce monde et propres à fonder la croyance la plus entière dans la fiction qui les évoque » (Bourdieu, 1998). En lisant le livre, j'incorporais les structures du monde réel, ou de mon monde social, dans ma structure mentale de lectrice. J'interprétais les relations entre les personnages, la description des lieux, ainsi que les actions et sentiments des héros et héroïnes par rapport à la structure sociale dans laquelle je vis en ce moment.
En tant que lectrice, ma structure mentale reflète la structure du monde social et réel dans lequel j'habite, de même qu'un livre nous amène à cette structure du monde social et réel, mais dans une forme « suggestive, allusive et elliptique, » puisque ces structures sont « dissimulées sous les dehors d'aventures contingentes, d'accidents anecdotiques, d'évènements particuliers » (Bourdieu, 1998). C'est pour ces raisons que ma structure mentale est compatible à la manière dont un livre nous livre la structure sociale et réelle, mais en « la voilant et la volant du regard » (Bourdieu, 1998).
Bourdieu, Pierre. (1998). Les règles de l'art : genèse et structure du champ littéraire. Paris : Seuil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
autres livres classés : croyancesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus