AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Peter Pan (159)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
cascasimir
  31 mars 2020
"Rêve ta Vie en couleurs
C'est le secret du Bonheur
Rêve que tu as des ailes."Peter Pan.
- La 2eme étoile à droite et tout droit jusqu'au matin.


Un étrange garçon perd son ombre, dans une chambre, et Mme Darling la range dans une commode. Il va emmener Wendy et ses frères, au pays des enfants perdus...
"Oh, là haut, brille une étrange lumière
C'est le beau pays imaginaire
Où tu vis tes rêves en couleurs!"


Vous connaissez l'histoire et le film de Disney, et aussi le "Syndrome de Peter Pan", l'enfant qui ne veut pas grandir...
Mais, on a oublié Wendy et le " Syndrome de Wendy"... Wendy a besoin de plaire et de rechercher la reconnaissance de l'autre, dans une relation de "Dépendance"... C'est l'histoire d'un premier amour.


Car, un Peter Pan, égoïste et vaniteux (il est pire que cela dans le livre!), a besoin d'une Wendy, un peu naïve!


Elle n'est qu'une jeune fille, mais accepte de jouer à la Maman, pour Peter et tous les enfants abandonnés (les empêchant de ... grandir!) Pas besoin d'une maman...


Elle s'occupe de la maison, nettoie et range, fait la cuisine et quand elle peut souffler, elle raccommode les chaussettes...
C'est Wendy qui recoud l'ombre de Peter Pan... et le raccroche à la réalité !


Bien sûr, au début du XXe siècle, on demandait aux filles de n'être que des épouses et des mères, pour s'occuper du foyer et des enfants!
Cela a changé en 2020, n'est ce pas, mesdames ? Non? 75% des taches ménagères et l'éducation des enfants sont encore accomplies par les femmes, avec une "charge mentale" supplémentaire: la mère parfaite..


-"Une véritable maman
C'est la personne la plus merveilleuse au monde"


Ce n'est que quand Wendy chante " Une maman d'amour", que les enfants perdus pensent à leur mère...
-"C'est Elle qui vous apprend le besoin d'aimer.
C'est une voix qui chante en ton coeur
Quand tu es seul, quand tu as peur."


Peur? Clochette ( Tinker Bell c'est une jeune fille aussi) brouille l'image de Wendy qui se reflète dans l'onde pure... Elle est jalouse!


-"C'est un sourire comme un soleil, qui veille sur ton sommeil. Un visage empreint de douceur, les premiers pas vers le Bonheur."


Quelle aventure! Entre Nana, la chienne nounou, la Princesse indienne "coquette et glaciale" et Clochette, une chipie dans le livre ( une fée chez Disney) il n'y a pas de place pour Wendy, en tant que jeune fille. Ce sont les garçons qui ont des aventures, et les filles qui restent à la... maison!


Il y a un nouveau film en tournage, mettant en avant Wendy, sans qui il n'y aurait pas de ... Peter Pan. "Peter Pan et Wendy" de David Lowery.
Souvenez vous! Un de ces deux enfants va grandir, mais pas l'autre (qui oubliera même l'existence d'une... Clochette qui ne tintera plus jamais...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          842
LiliGalipette
  17 décembre 2013
M. et Mme Darling sont les heureux parents de Wendy, John et Michael. Sous la bonne garde de Nana, la chienne nounou, les enfants grandissent comme tous les enfants, en faisant des rêves et en imaginant des mondes merveilleux. Et voilà qu'un soir, l'imaginaire frappe à la fenêtre de la chambre des enfants. Voilà Peter Pan et la fée Clochette qui viennent les chercher. le jeune Peter a refusé de grandir et s'est enfui au pays imaginaire où le rejoignent régulièrement des garçons perdus. Peter Pan et les garçons sont heureux de leur vie sans adultes, mais ils aimeraient bien avoir une maman qui s'occuperait d'eux et leur raconterait des histoires. Wendy devient cette petite maman et tout pourrait être merveilleux si l'infâme capitaine Crochet ne cherchait pas à avoir la peau de Peter Pan. Et puis, Wendy et ses frères aimeraient bien revoir leurs parents, restés à Londres et désespérés d'avoir perdu leurs enfants.

Ce conte est un classique des histoires enfantines. Je connaissais le dessin animé de Walt Disney et je suis très surprise de constater que, pour une fois, la machine américaine a respecté presque intégralement le texte original. Ce dernier est peut-être plus véhément quand il s'agit de montrer l'égoïsme de Peter Pan et son refus farouche de devenir un adulte. J'aime cette histoire qui est un hymne aux mamans et qui insiste sur l'importance des mères dans le coeur et sur la vie des enfants, même les plus butés et les plus polissons.

Un bémol toutefois : au pays imaginaire, Wendy joue à la maman en s'occupant seule d'une bande de gamins braillards et indisciplinés. Peter Pan se veut le chef de cette remuante marmaille, mais il ne veut en aucun cas occuper la place du père et exige d'être traité par la petite fille comme un enfant. Et Wendy, bonne poire, se plie à ses exigences capricieuses et assume la tenue du ménage. Voilà comment l'auteur présente la vie de Wendy. « Je suppose que Wendy devait trouver son séjour particulièrement enchanteur, car sa turbulente famille lui donnait fort à faire. Elle n'avait même pas le temps de monter prendre le frais, sinon le soir et encore, avec une chaussette à la main. » (p. 60) Ainsi, que l'on soit dans le monde réel ou au pays des rêves, la place des femmes est toujours la même et elle est forcément épanouissante…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          462
coquecigrue
  26 août 2012
Sommée de le lire par ma fille (une grande fée de 25 ans), empêchée de le faire par l'esprit facétieux des objets qui veut que précisément celui que vous cherchez demeure introuvable, j'ai fini par mettre la main sur "Peter Pan" caché sous une pile de livres, et j'ai enfin lu ce court roman pour les petits... mais et surtout pour les grands.
C'est un délicieux et savoureux conte philosophique, psychanalytique, poétique, subtil, profond, drôle, grave, gentiment moqueur, juste, mêlant adroitement l'imaginaire et la réalité, tout en racontant une histoire à dormir debout (ou en volant) ou à rester éveillé pour en avoir le fin mot au plus vite.
Commenter  J’apprécie          404
Crossroads
  18 juin 2011
Walt Disney ou l'art d'émasculer un heros de jeunesse , un enfant qui plus est ... Pas bieeeen...

En effet , si la version cartoonisée présentait un Peter Pan gentil , genereux et courageux , il en est tout autre dans la version écrite originale et c'est tant mieux ! Personnage beaucoup moins lisse , decrit par Barrie , ou le heros se montre tour à tour prétentieux , égoiste , retors , buté , affublé d'une fée Clochette jalouse comme un pou qui fera tout ce qui est en son pouvoir pour garder à son usage exclusif son Peter adoré !

L'on y retrouve avec plaisir ce monde onirique , ce pays de l'imaginaire , uniquement perceptible par les enfants . Crochet y tient une place prépondérante et ne serait pas Crochet sans son crocodile attitré dont l'unique but est de faire du capitaine un sac à main : le monde à l'envers ! L'on y découvre un Crochet beaucoup plus faillible , beaucoup plus humain . le manichéisme , ici , est beaucoup moins prononcé rendant , du coup , ce récit bien plus interessant . Les themes abordés sont plus profonds qu'il n'y parait dans un récit empreint de légèreté : l'abandon d'une mere , la peur de vieillir , de mourir..

Peter Pan , à découvrir ou redécouvrir pour tous ceux qui ont conservé une part d'enfance . Quelqu'un veut faire une marelle ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
gill
  30 novembre 2016
Qui peut jurer, que l'esprit encore ensommeillé par une belle nuit étoilée, il n'a jamais rêvé de survoler Londres, Paris ou sa propre vie ?
Quelle petite fille, rêvant secrètement d'être une fée, n'a jamais songé avec émotion au fabuleux Pays Imaginaire ?
Quel jeune garçon n'a jamais rêvé d'en découdre, à la tête d'une bande de copains dépenaillés, avec de terribles pirates ?
"Peter Pan" est une féerie en cinq actes et huit tableaux.
C'est une adaptation pour la scène française, par Claude-André Puget, de la pièce originale de James Matthew Barrie.
Le rideau se lève, une première fois, sur une chambre d'enfants, sur trois lits et une grande niche à chien.
Car Nana, la bonne d'enfant, est une chienne de Terre-Neuve.
Wendy, John et Michel vont vivre la plus merveilleuse des aventures qui va les mener jusqu'au Pays Imaginaire.
Peter Pan va surgir dans leur vie.
Peut-être veut-il récupérer son ombre, peut-être entretient-il un regret secret d'avoir perdu son enfance ...
Publiée en 1945, l'adaptation de Claude-André Puget est une fine réussite.
Elle entremêle savamment la poésie et le merveilleux.
Et la lecture de la pièce, m'a-t-il semblé, doit se faire lentement, attentivement.
Car son texte est lourd du symbolisme qu'il recèle.
Peut-être y trouvera-t-on même quelques sens cachés qui, s'étant égarés, ne devraient pas y être mais, qui s'y sentant légitimes, y sont pourtant.
La pièce, sous la plume de Claude-André Puget, se pare de quelques légers reflets féministes.
N'y évoque-t-on pas une femme qui, à son mari Henry, demandait tous les jours un compte en banque à elle avec un carnet de chèques ?
N'y dit-on pas qu'un fille vaut plus de vingt garçons ?
Le texte de la pièce lui-même doit être un peu magique et contenir un peu de poudre de fées.
Le charme opère.
Le rideau se lève, à nouveau, sur le Pays Imaginaire ...
Sur la forêt, sur une clairière, sur une lagune, sur une rivière ...
Mais je tiens à vous prévenir qu'il y a des pirates ! ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Junie
  16 décembre 2012
Peter Pan tient à faire savoir à tous ses lecteurs passés, présents et à venir, qu'il n'a RIEN à voir avec un certain personnage de dessin animé.
Mais qu'il doit tout à James Matthew Barrie, écrivain Ecossais qui créa ce personnage d'enfant perdu du pays de Jamais-Jamais, et dont Kathleen Lainé à tiré une saisissante biographie, mettant en parallèle la vie de Peter, celle de l'auteur, et la sienne.
Lisez Peter Pan. le vrai, l'original, pas un ersatz.

Et ensuite, si ça vous questionne, lisez Peter Pan ou l'enfant triste, qui porte un regard plein de compassion sur les enfants sans mère qui veulent écouter des histoires.
Commenter  J’apprécie          300
Neneve
  01 février 2018
Lecture sans grande surprise, étant donné toutes les adaptations de ce bouquin, et que j'ai vu et revu petite (et même moins petite) ! Mais j'ai quand même apprécié de la lire, de la plume de l'auteur qui a fait naître ce personnage mythique. L'écriture a bien vieilli, je trouve et Barrie a bien réussi à nous faire sentir cet univers fantastique. Contente d'avoir lu ce petit classique.
Commenter  J’apprécie          261
Alexein
  04 février 2016
Ce classique de la littérature anglaise pour enfants est une petite merveille s'ajoutant aux autres merveilles d'originalité que nous devons à la littérature de l'époque victorienne. le facétieux Peter entraîne Wendy Darling et ses frères dans des aventures pleines de dangers et de surprises dans ce fameux Pays imaginaire, si bien nommé « Neverland ». Plus subtile et nuancée que l'adaptation (magnifique, soit dit en passant) que Disney en a tirée, cette histoire est une réflexion sur la nécessité de grandir et d'affronter la vie et ses défis. D'où le fait que l'on parle de syndrome de Peter pan au sujet des personnes qui refusent de grandir et laisser leur enfance derrière eux.

James Matthew Barrie, qui avait une grande tendresse pour les enfants, légua les droits de son chef-d'oeuvre à un hôpital pour enfants.
Commenter  J’apprécie          210
Bazart
  16 novembre 2015
Pour la première fois, la célèbre histoire de Peter Pan est illustrée en texte intégral avec les pastels de Régis Lejonc, une façon d'embarquer à nouveau ou pour la première fois vers le Pays imaginaire de James Matthew Barrie.

Vous connaissez probablement Peter Pan, la fée clochette, le Capitaine crochet, vous avez peut-être vu une de ses adaptations cinématographiques mais avez vu lu le roman original ?

Pour illustrer ce classique qui a traversé les années, Régis Lejonc s'est solidement, documenté, notamment historiquement (l'intrigue se passe dans les années 1910) mais aussi graphiquement tout en se posant toute une série de questions sur ce que l'auteur aurait aimé. Il en résulte des illustrations magnifiques et assez différentes les unes des autres.

Des illustrations, qui fondamentalement, traduisent bien en tous cas les différentes facettes de ce monde imaginaire (tantôt féérique, tantôt effrayant et le côté « aventurier » qui plait forcément aux enfants).
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          201
Alekachu
  25 septembre 2014
Que dire que dire ? Rien à voir avec la version édulcorée de Walt Disney. Ici, on découvre un Peter Pan qui a du caractère, un enfant un peu égoïste, qui a besoin d'une maman. Les combats contre les pirates ne sont pas gentils et mignons avec un petit garçon qui assomme des pirates à l'aide de son nounours : il y a des morts, du sang versé, ça ne rigole pas ! Mais on découvre surtout une superbe histoire que j'ai beaucoup aimée. J'ai été bercée pendant toute mon enfance par le film de Walt Disney et cela fait quelques temps que j'avais envie de connaître la vraie histoire. Et je ne suis pas déçue. C'est un chouette conte, bien qu'un peu dur (comme tous les contes me direz-vous). Peter Pan est un personnage très attachant, bien qu'énervant par moments. Mais j'ai surtout pris beaucoup de plaisir à lire ses aventures.
Commenter  J’apprécie          150


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Les Chefs-d'oeuvre de la littérature

Quel écrivain est l'auteur de Madame Bovary ?

Honoré de Balzac
Stendhal
Gustave Flaubert
Guy de Maupassant

8 questions
8502 lecteurs ont répondu
Thèmes : chef d'oeuvre intemporels , classiqueCréer un quiz sur ce livre

.. ..