AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9782283024669
Éditeur : Buchet-Chastel (26/08/2010)

Note moyenne : 3.32/5 (sur 11 notes)
Résumé :
« En le regardant de nouveau s’élancer dans les vagues, je comprends que je n’ai plus peur. Ma conception ne vaut ni plus ni moins que celle des autres enfants. Surtout, je n’ai plus besoin que n’importe qui m’aime ou m’admire. Je n’aurai plus besoin non plus de jouer à l’homme que mon père n’a pas été. Je sais aussi que, plus jamais, je ne ressentirai cette émotion qui me foudroyait la poitrine quand je côtoyais des pères de famille ordinaires. Car j’ai un père. Et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
liratouva2
  10 septembre 2010
Voici un petit livre qui m'a enchantée. Je dis petit dans le sens de mince, peu épais, facile à lire et très vite lu. Une fois commencé, difficile de le lâcher ! C'est un premier roman d'une jeune femme allant vers la quarantaine, originaire de Sète et journaliste à Paris. C'est tout ce que j'ai appris sur l'auteur. Je ne sais pas si son récit est autobiographique et si elle a vécu cet abandon d'un père plus beatnick que hippie, plus proche de kerouac que des soixante-huitards, fumeurs de hasch à Katmandou.
En tout cas tout semble vrai tant l'histoire ressemble à bien d'autres ces dernières années : un père qui ne reste pas en place et abandonne tout régulièrement : maison, travail, femmes et enfants pour reprendre sa liberté, ce n'est plus si rare !
C'est ce qui est arrivé à la narratrice, abandonnée très tôt par un père non seulement absent mais marginal dont elle aura honte longtemps et qui n'aura jamais pour tout bien que son vélo et sa guitare. Il partira sur les routes. sans prévenir, jusqu'en Inde où la dure réalité du pays le rejettera vers l'Espagne. Sa fille le reverra épisodiquement pour le retrouver une fois adulte et apprendre enfin à mieux connaître cet homme charismatique au corps d'athlète mais à l'esprit cabossé, tellement aimé, détesté et redouté à la fois.
J'ai beaucoup aimé ce récit troublant et très émouvant, écrit un peu sèchement, par petites phrases courtes comme pour couper court à la sensibilité frémissante et à l'attendrissement que l'on sent proches.

Lien : http://liratouva2.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
gambadou
  02 novembre 2010

De nos jours, à Sète. Valérie Laurent a trente deux ans. Elle a peu de contact avec son père qui vit de façon marginale depuis le mouvement hippie des années 70. Elle cherche à reprendre contact avec lui mais a du mal, lors de ce premier contact, a accepter la vie qu'il mène et la façon dont il se comporte. Petit à petit, en revenant sur sa vie et sur ses choix, elle va à le comprendre, notamment en lisant le livre de Jacques Kerouac " sur la route ".
L'histoire d'une réconciliation, non seulement entre une fille et son père, mais aussi entre une femme et sa vie. Car cette jeune femme, qui n'a quasiment jamais vécu avec son père et qui ne l'a vu que sur des courtes périodes entrecoupées par de longues années " d'oublis ", a du mal à se construire. Elle a pourtant connu une enfance heureuse avec un beau-père qui l'a élevé comme sa fille. Mais cette stabilité n'a pas suffit pour lui faire oublier ce père "ce corps étranger qui est comme une écharde à jamais fichée sous ma peau".
L'auteur revient souvent en arrière, utilisant dans un même paragraphe le passé composé et le présent, ce qui est parfois déstabilisant, mais ce qui permet de bien comprendre le lien qui existe entre la rupture du passé et le mal- être du présent. Belle écriture.
Un bon premier livre très intimiste., Un "presque" coup de coeur.

Lien : http://lesfanasdelivres.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
biblioneewi
  09 septembre 2011
Premier roman (semi_biographique) de Virginia Bart, journaliste a Paris, née en 1972 en pleine période hippie.
Originaire de Sète.
Un roman court et agréable à lire.On a bcp de mal à le lâcher, une fois la lecture entamée...
Elle part de faits réels (l'absence de son père, la période hippie qui la vue naitre), pour aller vers qque chose de plus romancé.
L'histoire:
Un père trouve dans le mouvement hippie la liberté tant convoitée.
Il abandonne, femme, maison, travail et enfant pour vivre a fond son rêve.
Seulement, il se décide un peu tard, et va devoir partir sans ses compagnons de route pour l'Inde.
Il sera rejeté vers sa ville d'origine après avoir été rattrapé par la réalité de la vie...
Valérie, quand a elle (sa fille), va essayer de se construire malgré l'absence de son père, et l'absence de repères...
Ce livre retrace leurs rencontres cahotiques .
Cette dernière va passer par de nombreux sentiments forts et contradictoires selon l'âge auquel elle va plusieurs fois le rencontrer.
L'auteur veut montrer dans cette histoire qui est la sienne mais celle d'autres quadragénaires...qu'une transmission est possible, et ce, malgré la vie marginale qu'a mené son père tout au long de sa vie!!
Lien : http://www.dailymotion.com/v..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
VivianeB
  19 novembre 2011
Un petit livre où simplement les mots décrivent la quête de l'amour d'une fille pour son père pour apaiser un manque et assouvir une soif d'amour. Touchant.
Commenter  J’apprécie          10
Evilysangel
  28 octobre 2010
Ce petit roman court et d'une grande fraîcheur se lit d'un seul trait tellement l'écriture en est fine et agréable.
On y suit la "découverte" que fait Valérie de son père tout au long de sa vie. Ce père qui a préféré répondre à l'appel des sirènes du mouvement hippie des années soixante-dix plutôt que de se soumettre aux contraintes sociales, elle le cherche, le fuit ou le désire...
La suite sur mon blog...
Lien : http://lepetitparadisdevilys..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
liratouva2liratouva2   10 septembre 2010
Jeune, mon père était un très bel homme. Brun, bronzé, musclé, la peau éternellement brûlante et salée. Et jusqu'à l'âge de quarante ans, ni ses excès, ni son mode de vie marginal n'avaient réussi à entamer son physique solaire d'homme des criques, des jetées et des chemins de bord de mer qu'il parcourait à vélo, toujours vêtu d'un jean et d'un tee-shirt.
(première phrase)
Commenter  J’apprécie          60
EvilysangelEvilysangel   28 octobre 2010
Vers dix-huit heures, mon père me dépose en bas de chez moi. Je remonte seule les escaliers jusqu'à l'appartement. La lumière ne fonctionne pas. Je parcours les étages dans l'obscurité. Ma mère et mon beau-père me demandent si ça s'est bien passé. Je réponds seulement "oui". Ils regardent ensuite mes nouveaux vêtements sans faire de commentaires. Nous en restons là. Il faudrait pourtant qu'on parle de cette journée mais on ne le fait pas. Ils ne le souhaitent pas et je n'en ai pas envie. Je ne ressens rien sinon peut-être une sorte d'étourdissement. Mon père ne me manquait pas avant de réapparaître. Et ces quelques heures passées avec lui n'y changent rien. Je vais m'enfermer dans ma chambre pour lire. Le lendemain, je n'y pense déjà plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
biblioneewibiblioneewi   09 septembre 2011
Premier roman (semi_biographique) de Virginia Bart, journaliste a Paris, née en 1972 en pleine période hippie.
Originaire de Sète.
Un roman court et agréable à lire.On a bcp de mal à le lâcher, une fois la lecture entamée...
Elle part de faits réels (l'absence de son père, la période hippie qui la vue naitre), pour aller vers qque chose de plus romancé.

L'histoire:
Un père trouve dans le mouvement hippie la liberté tant convoitée.
Il abandonne, femme, maison, travail et enfant pour vivre a fond son rêve.
Seulement, il se décide un peu tard, et va devoir partir sans ses compagnons de route pour l'Inde.
Il sera rejeté vers sa ville d'origine après avoir été rattrapé par la réalité de la vie...
Valérie, quand a elle (sa fille), va essayer de se construire malgré l'absence de son père, et l'absence de repères...
Ce livre retrace leurs rencontres cahotiques .
Cette dernière va passer par de nombreux sentiments forts et contradictoires selon l'âge auquel elle va plusieurs fois le rencontrer.

L'auteur veut montrer dans cette histoire qui est la sienne mais celle d'autres quadragénaires...qu'une transmission est possible, et ce, malgré la vie marginale qu'a mené son père tout au long de sa vie!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
EvilysangelEvilysangel   28 octobre 2010
C'est Angèle, cette femme que j'aime tant, qui a retrouvé l'homme qui, en ce lendemain de Noël, dévore tous les plats qu'on lui présente et parle fort, emplissant l'espace de sa présence. Je ne peux détacher mes yeux de lui. Il me rend mes regards de façon fébrile en me disant d'arrêter, que "ça va finir par le tuer". Je m'abandonne à l'attirance que m'inspire ce père dont l'absence a façonné ma vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gambadougambadou   02 novembre 2010
Extrait : "Je m’abandonne à l’attirance que m’inspire ce père dont l’absence à façonné ma vie. J’avais treize ou quatorze ans, lorsque ma mère, pour justifier son départ, m’avait expliqué que c’était une hippie. C’était même écrit noir sur blanc en bas de l’acte de divorce qu’elle me montra un jour que je lui posais des questions : " Mode de vie hippie incompatible avec les engagements du mariage".J’avais ma réponse même si cela restait abstrait. Mon père ne faisait pas partie de ma vie. C’était tout ce qu’il y avait à savoir. Et je ne m’imaginais pas que le vide puisse produire quelque chose."

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Virginia Bart (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Virginia Bart
Virginia Bart - le meilleur du monde .Virginia Bart vous présente son ouvrage "Le meilleur du monde" aux éditions Buchet Chastel. Rentrée littéraire janvier 2015. http://www.mollat.com/livres/bart-virginia-meilleur-monde-9782283027998.html Notes de Musique : ?Johnny Marr? (by Ghostown).Free Music Archive.
autres livres classés : constructionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Virginia Bart (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2161 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre