AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Jean-François Martin (Autre)
EAN : 9782379412332
300 pages
L'Arbre vengeur (17/11/2023)
3.75/5   2 notes
Résumé :
Depuis 40 ans, Franz Bartelt consacre sa vie exclusivement à l’écriture (avec des pauses en Belgique pour goûter bière et frites locales). Il remplit chaque jour que Dieu lui donne ses “cahiers” qui s’accumulent et dans lesquels il puise des romans, des nouvelles, des pièces, des chroniques qui deviennent des livres. Mais il compose aussi une sorte de journal au long cours dans lequel il raconte par le menu ce que la vie et les gens lui inspirent, sorte d’exercice, ... >Voir plus
Que lire après Almanach des uns, des unes et des autresVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
de l'endroit où j'écris cette critique Franz Bartelt est sans aucun doute à la tâche (quelques centaines de mètres nous séparent). j'avoue que je ne savais pas à quoi m'attendre mais en fait ce sont des mini-nouvelles écrites il y a bien longtemps... Il a fait beaucoup mieux...mais bon..ça se boit bien quand même
Lien : https://www.babelio.com/livr..
Commenter  J’apprécie          90


critiques presse (1)
LeFigaro
10 novembre 2023
L’auteur est parfois poète et aussi philosophe. Il partage ses propos sur le bonheur, réfléchit sur l’écriture.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
1er janvier (1998)
Il y a une jouissance spéciale à se lever frais et dispos un lendemain de réveillon, tandis que la ville cuve ses dernières bulles de mousseux de bonne qualité. À neuf heures du soir, les voisins essayaient déjà de faire parler la poudre. Les pétards étaient mouillés et faisaient plof!, parfois plaf!, jamais boum!. Le fils criait dans le jardin : “ L'air est humide derrière les oreilles ! ” Le gendre lui répondait : “ On n'aurait pas dû les stocker dans le garage ! ” Ils n'ont réussi qu'à enfumer l'avenue Jean-Jaurès. L'odeur de poudre pénétrait partout, même dans les maisons. Quelqu'un a dit : “ C'est les sacs qui sont mouillés ! ” Et tout le monde a réintégré la table du repas de famille, pendant qu'en guise de regrets le fils jetait à la nuit qu'il abandonnait derrière lui : " C'est dommage, parce que ç'aurait été beau ! ”
Commenter  J’apprécie          10
31 décembre (1999)
Lu sur les murs de Rethel, cette afiche pour un magasin : “ Les cadeaux de l'an 2000 à des prix fin de siècle ! ” Je crois que cela ne veut rien dire. Est-ce qu'il y a de gens pour se faire prendre à une si belle niaiserie ? Je le crois. Qu'est-ce que des prix de fin de siècle ”, aussi ? Et pourquoi pas des prix de fin de millénaire ? Puisque on en est là...
Ce qui est bête, c'est qu'on vit confortable à notre époque. On a tout. Et de la vaisselle qui n'attache pas. Et des loisirs adaptés à nos humeurs et à leurs variations. Des moyens de transport. Des médicaments pour être moins malheureux. Franchement l'homme est bien ici bas, s'il a la chance de peupler des pays industrialisés. Il illumine les rues de ses villes. C'est superflu. Un gaspillage d'énergie d'une inutilité vaniteuse. Rien. Pourtant, il illumine ses viles. Une folie terrible. En cette fin de siècle, il y a certains coins de nuit où il fait clair comme en plein jour. Les budgets ont débloqués des fonds pour tirer des feux d'artifice gigantesques. La poudre va parler aussi fort et aussi haut que pendant la Grande Guerre. Le monde célèbre sa victoire : avoir tenu jusqu'à l'an 2000, et se dire que ce n'est pas fini !
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Franz Bartelt (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Franz Bartelt
Une minute quarante de Franz Bartelt à consommer sans modération, extrait du livre "Le bon temps" paru à L'Arbre vengeur.
autres livres classés : almanachVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (9) Voir plus



Quiz Voir plus

Les objets d'exception du brocanteur, héros du roman de franz Bartelt :

Attention vous n’êtes pas obligé d’avoir lu « Le fémur de Rimbaud » pour répondre à ces questions rigolotes.

Le fil à plomb d’un bâtisseur de cathédrale.
Le monocle triangulaire d’un franc-maçon écossais.
Une montre molle, 100% caoutchouc, ayant appartenue à S. Dali.

9 questions
18 lecteurs ont répondu
Thème : Le fémur de Rimbaud de Franz BarteltCréer un quiz sur ce livre

{* *}