AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782283031551
Éditeur : Buchet-Chastel (17/05/2018)
3.4/5   24 notes
Résumé :
VIIe siècle avant Jésus-Christ. Fils de chef promis à un avenir glorieux, un jeune Thrace perd soudain tous les siens dans un véritable massacre. Il est alors vendu comme esclave à une famille d'aristocrates grecs. Une vie qu'il n'aurait jamais dû vivre et qu'il n'aurait jamais imaginée, commence pour lui... Damalis, deuxième roman de Marie Barthelet, est une véritable épopée. Aventure, fureur et passion sont au rendez-vous. Marie Barthelet est animatrice du patrim... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
3,4

sur 24 notes

sabine59
  31 mai 2018

Lorsque j'ai reçu ce livre dans le cadre de Masse critique privilégiée, j'étais un peu sceptique car les romans historiques ne sont pas particulièrement ma tasse de thé. Mais le thème m'intéressait.
Et j'ai finalement beaucoup aimé cette lecture ! L'auteure, dont c'est le deuxième roman, nous fait retourner loin dans le temps, au 7ème siècle avant Jésus- Christ...
J'ai suivi avec passion la trajectoire de Damalis ( joli prénom qui lui sera attribué plus tard) , un jeune Thrace, fils de chef, promis à un brillant avenir, arraché brutalement à sa tribu, après le massacre de sa famille, et jeté en pâture aux marchands d'esclaves. Il sera acheté par un aristocrate grec, Phérès, qui fait du commerce.L'apprentissage de la captivité et de la soumission sera rude. Damalis devra s'adapter aux différentes personnalités de la famille , en particulier au ténébreux et changeant Iros, l'un des fils. Et son charme séduira bien des coeurs, féminins comme masculins... D'autre part, la guerre avec les Lydiens menace...
Deux éléments m'ont captivée dans ce livre: tout d'abord, l'auteure arrive parfaitement et de manière naturelle ( contrairement à certains romans du genre, qui ne présentent pas vraiment d'histoire et veulent surtout étaler leurs connaissances) à insérer des informations historiques fort intéressantes correspondant à cette époque.
Et surtout, il y a Damalis, un personnage auquel je me suis tout de suite attachée. A travers ses yeux et ses pensées ( le récit est fait la plupart du temps à la première personne ), on découvre Milet, la ville grecque où il est esclave, son quotidien au sein d'une famille aisée. Comme on compatit à son destin tourmenté ! Comme on aime son caractère fier, fougueux et la nécessité qu'il a de cacher ce qu'il ressent !
de plus, le style imagé souvent, tout en introspection et sensibilité de l'auteure, ses descriptions vivantes des lieux et des gens, est un vrai plaisir.
Un seul bémol: quelques longueurs, surtout à la fin...
Mais vraiment, voilà un livre fort réussi, qui fait revivre l'antiquité grecque avec brio et enthousiasme, en nous présentant une intrigue pleine de passion et d'imprévus. Merci à Babelio de me l'avoir proposé !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
isabelleisapure
  16 juin 2018
Bien évidemment, quand Babelio me propose un livre en échange d'une critique, je suis à la fois ravie et flattée et m'empresse d'accepter.
Mais lorsqu'à réception, je découvre un pavé de 629 pages dont l'action se déroule au VIIème siècle avant Jésus-Christ, je commence à déchanter.
Et pourtant, quelle surprise de découvrir sous la plume de Marie Barthelet une histoire passionnante, celle d'Aghia, jeune prince Thrace, capturé et vendu comme esclave après le massacre des siens et la destruction de son village.
Aghia devenu Damalis après avoir été racheté par un riche armateur grec va découvrir une vie bien différente de celle à laquelle il était promis.
Le jeune garçon curieux et intelligent va peu à peu apprendre la langue et les coutumes de son nouveau pays.
Outre Damalis, nous croisons dans ces pages quelques figures marquantes, telles Néphé, prostituée et poète qui permettra au jeune garçon d'accéder à la lecture et à l'écriture et en fera un esclave instruit et un pédagogue.
En donnant la parole à son héros, l'auteure nous plonge au coeur des intrigues de la cité, des luttes de pouvoir et des guerres avec les autres états.
Marie Barthelet est une conteuse, elle installe peu à peu son histoire, son décor et ses personnages, elle ne laisse rien au hasard, ses descriptions sont minutieuses, très réalistes et nous plonge dans le quotidien d'une famille et d'une ville. Elle a l'art de nous entraîner dans la psychologie et les pensées intimes de ses personnages, nous faisant partager les émotions qui les assaillent.
Une très belle lecture pour laquelle je remercie très vivement Babelio et les Editions Buchet-Chastel.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          361
Crazynath
  11 juin 2018
C'est une plongée au coeur de l'histoire et plus précisément au 7eme siècle avant JC où nous entraine ce roman de Marie Barthelet.
Damalis, le héros de cette histoire, est un jeune adolescent d'origine thrace. Apres avoir vécu une jeunesse dorée,-après tout son père est un homme reconnu par son peuple- la vie du jeune homme va radicalement basculer. Il va voir sa famille massacrée et lui se retrouve en captivité et destiné à être vendu comme esclave.
Il va donc être vendu à une famille de grecs vivant à Milet, en Ionie (ou si vous préférez sur les côtes de l'actuelle Turquie, dans la région d'Izmir).
C'est surtout l'apprentissage du nouveau statut de Damalis que nous allons suivre pas à pas. Car on ne s'improvise pas esclave et il s'agit de ne pas commettre d'impair car après tout son maitre a droit de vie et de mort sur lui. Etre un nouvel esclave dans une maisonnée implique aussi de se faire accepter par les autres esclaves, par les membres de la famille à qui on appartient et surtout à obéir en tous points et à ne pas rechigner au travail...
Marie Barthelet nous entraine avec Damalis à découvrir la vie quotidienne d'une cité grecque de l'époque. On suit l'organisation d'une maison, les différentes coutumes en ce qui concerne la religion, l'artisanat, les fêtes, bref la vie de tous les jours de certains des habitants de cette ville. En parallèle, nous suivons aussi un aspect un peu moins routinier et bien moins sympathique : la menace qui plane au-dessus de la cité, menacée par les armées lydiennes, qui chaque année se rapprochent un peu plus.
J'ai bien aimé lire cette histoire, avec un personnage principal attachant dans sa volonté de s'adapter et de survivre à tout prix. Cependant, je reconnais que je me suis un peu ennuyée à certains moments (principalement dû à des longueurs dans le dernier quart du livre).
Une belle lecture.
Encore merci à Babelio et son opération Masse Critique ainsi qu'aux Editions Buchet-Chastel pour l'envoi de ce petit pavé de 630 pages.
Challenge Pavés 2018
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Srafina
  04 juin 2018
Un jeune Thrace, fils de chef, est fait prisonnier lors d'une razzia sur son village où sa famille est massacrée. Il est vendu comme esclave à Milet, cité-état de la côte anatolienne, à une famille d'aristocrate émigrée d'Athènes vers Milet où le chef de famille a fait fortune.
A l'unanimité, il est prénommé Damalis.
On assiste à son cheminement psychologique, car la narration se fait principalement par son intermédiaire. du traumatisme provoqué par sa capture et des sévices encourus, il est marqué au plus profond de lui-même. C'est sa maîtresse qui le prenant en pitié, va lui redonner confiance en le confiant à une hétaïre (courtisane de haut rang très cultivée), qui va lui apprendre l'écriture et la lecture grecque ainsi que les grands auteurs, en faisant de lui un esclave instruit et le rendant indispensable à ses maîtres.
Il est studieux, persévérant et progresse rapidement dans son apprentissage.
Le livre est passionnant car nous découvrons le fonctionnement et la culture grecque d'une cité-état du VIIème siècle.
Le fonctionnement de l'Oïka (la maison, le foyer) avec les maîtres, les esclaves.
L'éducation des enfants (de la langue, aux mathématiques, aux maniement des armes et à la formation civique vis à vis de la cité).
Les us et coutumes, les règles vis à vis des moeurs.
Les guerres des cités entre elles qui malheureusement créent beaucoup de morts et de malheur.
Damalis va devoir apprendre et se fondre dans cette nouvelle culture en sachant que le monde grec est vaste, dispersé, qu'il jouit d'une remarquable unité morale. La communauté est formée sur les liens du sang et surtout sur ceux de la langue, seule usitée et comprise dans les colonies. La connaissance ne peut que lui être profitable pour évoluer dans ce nouveau monde pour lui.
J'ai adoré cette lecture, car elle nous immerge totalement du point de vue bien sûr d'une histoire individuelle et familiale, mais aussi du point de vue de la cité avec son fonctionnement et sa vie.
L'intrigue est bien menée aussi côté action avec les complots, la politique des cités-états, sur le ballet des non-dits, et la main mise des tyrans sur les cités.
Les rapports les uns vis à vis des autres sont très hiérarchisés d'une manière parfois très violentes, mais nous sommes dans la Grèce Antique….
L'écriture de l'auteur est très agréable et soutenue, on a l'impression de naviguer entre réalité et rêve, une touche de fantastique avec une histoire épique et relative aux dieux mais aussi aux relations commerciales et diplomatiques entre les différentes cités.
C'est un bon pavé que j'ai lu d'une traite, prise par l'ambiance de l'histoire et le cheminement dans la société grecque de ce jeune barbare Thrace qui de l'enfance dans son pays d'origine passe à l'âge adulte dans une société très hiérarchisée et cultivée mais toute aussi violente.
Excellent.
Merci à Babelio et aux Éditions Buchet et Chastel pour cette masse critique privilégiée qui m'a permis de m'immerger dans le monde grec antique...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
AudreyT
  16 juin 2018
***
Avant tout, je tiens à remercier Babelio et les éditions Buchet Chastel pour l'envoi de ce roman, et leur confiance.
Damalis n'est pas son vrai nom... Mais il a décidé d'oublier celui que son père lui a donné le jour où il est devenu esclave. Sa famille a été massacrée et il est le seul survivant de son village... Tout du moins, c'est ce dont il se rappelle. Vendu à une famille d'aristocrates grecs, ce jeune Thrace va suivre une vie qui n'était pas celle qu'on lui avait promis...
Roman de plus de 600 pages, ce deuxième livre de Marie Barthelet est une véritable épopée. Alors qu'on lui apprend à se battre, à chasser, et qu'il est destiné à un avenir de chef et de décisions cruciales pour l'avenir de son village, ce jeune garçon de 15 ans nous touche par son innocence et les situations dramatiques qu'il va vivre. Il va devoir se battre et s'adapter à un pays, un peuple, une famille qu'il ne connait pas et surtout à une situation qui lui est totalement inconnue : la soumission. Mais Damalis ne laisse personne indifférent, dans le roman comme pour les lecteurs, il est un être qui reste debout, qui ne baisse jamais la tête et qu'on ne piétinera pas...
Un très beau roman, qui malgré les longueurs de la fin, se lit rapidement et avec plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
SrafinaSrafina   04 juin 2018
Je sus réciter l'alphabet et associer les lettres pour former de nouveaux sons. Néphê m'apprit à déchiffrer des phrases très simples ….. Elle promit de me conter l'histoire des dieux, de me lire Homère, Hésiode et d'autres poètes de sa connaissance. Qui ne savait un vers d'Homère ne pouvait prétendre être éduqué, pas plus que prétendre être grec. L'idée me plaisait, celle qu'un esclave pût accéder à des connaissances confidentielles, propre à un peuple en particulier. Dérober leur savoir était une revanche sur ma servitude.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
morinmorin   06 juin 2018
C'est alors que réapparurent l’égyptien Alki et son maître.

Ils s'avancèrent sans se presser et déclarèrent qu'ils me prenaient. Halios ne fit aucune difficulté. L'affaire fut conclue en moins de temps qu'il m'en fallait pour réaliser qu'enfin, enfin, je partais. Les esclaves qui restaient me lorgnèrent avec envie. L'un d'eux lança un "au revoir, petit prince...." que j'accueillis sans rebuffade.

p.60
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   04 juillet 2018
Néphé m'enseigna la langue du poète. Comparer le soleil à une pelote de laine d'or, dévidée par des fileuses aux doigts de nuages, ou prêter à l'aube des timidités de jeune fille. Être poète, disait-elle, c'était sentir et célébrer.
Commenter  J’apprécie          110
prune42prune42   04 juin 2018
Il existe une heure immobile, figée par l'haleine du silence, l'instant parfait du temps absent, entre la quiétude de l'avant et l'affût de l'après. Je savourais cette heure comme une berceuse, une caresse sur les paupières.
Commenter  J’apprécie          110
sabine59sabine59   28 mai 2018
Alors je pleurais. Tout ce qui me restait était dans ces larmes, dans ce sel âcre comme la cendre des souvenirs.
Commenter  J’apprécie          182

Video de Marie Barthelet (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie Barthelet
Marie Barthelet - Celui-là est mon frère .Marie Barthelet vous présente son ouvrage "Celui-là est mon frère". Parution le 18 août 2016 aux éditions Buchet Chastel. Rentrée littéraire 2016. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/barthelet-marie-celui-est-mon-frere-9782283029749.html Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : grèce antiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Marie Barthelet (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Devenez très fort en citations latines en 10 questions

Que signifie Vox populi, vox Dei ?

Il y a des embouteillages partout.
Pourquoi ne viendrais-tu pas au cinéma ?
J'ai un compte à la Banque Populaire.
Voix du peuple, voix de Dieu.

10 questions
503 lecteurs ont répondu
Thèmes : latin , Citations latines , antiquitéCréer un quiz sur ce livre