AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782280324434
385 pages
Éditeur : Harlequin (22/01/2014)
3.87/5   63 notes
Résumé :
Des secrets qui vont faire basculer toute une vie...

Londres, 1815.
Couturière dans une boutique de mode de Bond Street, Annabelle accomplit son rêve. Là, au milieu des taffetas, des satins, des soies et des dentelles, elle crée des robes uniques pour les élégantes de la haute société. Mais le rêve s'arrête hélas chaque soir quand elle quitte son travail. Trop pauvre pour payer les soins dont sa mère malade a besoin, Annabelle a en effet cruell... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
3,87

sur 63 notes
5
8 avis
4
11 avis
3
5 avis
2
1 avis
1
0 avis

Elina75
  25 avril 2014
Une petite romance agréable, qui se laisse lire...
J'ai bien aimé ce livre, même si plusieurs défauts ont fait qu'ils ont gêné ma lecture...

Tout d'abord, je précise que je n'ai absolument pas lu Jane Austen, mais en lisant ce livre, il est clair que je me suis dit que la ressemblance que la maison d'édition a voulu mettre en avant et faire avec Orgueil et Préjugés était là uniquement pour accrocher l'oeil du lecteur et l'attirer vers ce livre et cette histoire! Maintenant si vous aimez l'univers, et l'ambiance, il se peut que ce livre vous plaise quand même sans faire de rapprochement avec Jane Austen pour autant!

L'écriture de l'auteur n'est pas forcément très rigoureuse, (on découvre dans sa bio que c'est une nouvelle auteur d'ailleurs ce qui explique certaines choses dans ce sens) bien que ça se lit facilement, il y a certaines choses dans le style qui ne m'ont pas trop plu... avec parfois un style un peu lourd, ce qui est dommage car sinon ça se lit très bien, et j'ai adoré l'univers dans lequel l'auteur nous plonge! Certaines expressions comme "Sapristi" (répété à longueur de temps) "fichtre" et autres m'ont gêné... au bout d'un moment c'est lassant!
J'ai eu du mal parfois à être dans l'ambiance à cause justement de cette écriture parfois bancale... ou bien est-ce du à la traduction, je sais pas, mais parfois j'ai eu des difficultés à comprendre les gestes des personnages, ce qu'ils faisaient exactement... (pas traduit ou écrit de manière assez précise pour que cela ressorte convenablement!) et puis j'ai trouvé quand même plusieurs erreurs dans la traduction!

Outre ces problèmes d'expression et de rédaction, on s'attache énormément aux personnages! J'ai adoré particulièrement Annabelle, j'ai aimé la voir évoluer, j'ai aimé voir son histoire d'amour progresser avec souvent un pas en avant, deux pas en arrière, j'ai aimé la voir culpabiliser, la voir s'interroger, la voir travailler comme une acharnée, j'ai aimé sa personnalité fière malgré le peu qu'elle possède, son histoire avec sa mère et sa soeur m'a touché! son côté farouche qui a du cran, du répondant, elle est chaleureuse, je l'imagine très belle tout en restant naturelle comparé à certaines femmes de la haute société à ses côtés et ça c'est quelque chose que j'ai énormément apprécier dans ce roman... rien que pour elle, il valait la peine d'être lu jusqu'au bout!
Bien que j'ai eu du mal à me les imaginer physiquement, j'ai aussi très apprécier les soeurs du Duc. Leur histoire est très agréable à suivre, leur évolution est également intéressante.

J'ai également aimé le fait que l'on ai la vision d'Annabelle, et celle du Duc... on se rend compte que les personnages n'interprètent pas forcément comme laisse sous entendre l'autre certains de leurs comportements, et c'est intéressant à analyser, ce qui rends le roman original au final!
J'ai également apprécier les petites encoches au début de chaque chapitre sur les différents mots que l'ont peut utiliser dans l'univers de la couture et les utiliser également pour traduire certaines expressions dans l'univers romantique.
Parlons de la couture justement, Annabelle est couturière, et ça c'est l'une des raisons qui m'a fait acheter ce livre. Je ne suis pas fan de mode spécialement, mais j'aime en apprendre plus sur les robes des différentes époques du passé, et j'ai aimé en apprendre plus avec Annabelle, j'ai aimé cet univers de la couture!
Pour conclure, l'univers est très agréable malgré quelques maladresses de la part de l'auteur et de la traduction... on se croirait dans un Disney version Haute Société Anglaise des années 1800 ce qui était assez intéressant! J'aurais pu m'attendre à voir surgir des petites souris de l'atelier de travail d'Annabelle à chaque instant et la voir se confier à elles à propos de son Duc quant à ses craintes et ses doutes! Ou bien voir surgir une marraine qui l'aidera pour aller au bal et qui devra rentrée au douze coups de minuit!
Ah oui, en ce qui concerne la fin, je n'ai pas compris la dernière lettre (si y en a qui veulent bien m'éclairer, n'hésitez pas!) sinon je me dit qu'on comprendra sûrement mieux dans le prochain volet (car oui, j'ai découvert par hasard qu'un tome 2 allait sortir fin mai!^^)
Un roman pour les romantiques, pour ceux qui ne veulent pas se prendre la tête et qui aiment ce genre d'univers.
Je mets 3,5 sur 5 car j'hésitais à mettre 4 étoiles, mais je ne l'ai pas fait à cause de l'écriture notamment!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Nono19
  27 mai 2015
Les éditeurs savent y faire: titre accrocheur nous faisant penser tout de suite au chef d'oeuvre de Miss Austen, couverture simple mais nous promettant une histoire se déroulant au XIXème siècle, tout y est! Et j'ai marché!
Je ne regrette pas l'achat de ce livre qui s'est révélé être une bonne surprise avec quelques petits bémols.
L'histoire: Annabelle Honeycote est une couturière assez douée mais qui ne parvient pas à joindre les deux bouts avec les frais médicaux de sa mère. Elle supporte seule les frais du loyer et nourrit sa mère et sa soeur. Afin de les empêcher de mourir de faim, Annabelle fait parfois chanter des aristocrates fortunés avec de petits scandales qu'elle entend dans la boutique. Malheureusement (ou heureusement :p), sa dernière victime est le duc de Huntford qui ne compte pas se laisser faire...
Prise la main dans le sac, Owen Huntford lui propose un deal. Son silence contre une garde-robe complète pour ses deux soeurs.
J'ai passé un très bon moment avec cette romance historique dotée de personnages fort attachants. On ne peut que compatir aux problèmes d'Annabelle obligée d'utiliser des moyens illégaux pour faire vivre sa famille. Les deux soeurs d'Owen, Olivia et Rose sont très différentes mais sympathiques de par leur personnalité. J'ai vu que le troisième tome se centrait sur Olivia ce dont je suis ravie.
La complicité qui se crée entre Owen et Annabelle est touchante à suivre et l'attirance qu'ils ressentent très agréable à lire :p.
Dans ce genre de romans, les héros masculins se ressemblent tous mais continuent de me faire rêver: viril mais sensible, protecteur, taquin, ...
Mon bémol concerne le traitement des moeurs de l'époque. Une jeune fille non mariée devait faire très attention à sa réputation surtout une jeune fille non aristocrate. Si la liaison entre Owen et Annabelle s'était sue, elle aurait déshonnorée sa famille, n'aurait jamais retrouvé de travail, ...
Or Annabelle réfléchit peu aux conséquences de ses actes et se laisse rapidement gouvernée par ses émotions. J'ai trouvé cet aspect de l'histoire peu plausible tout comme l'attachement immédiat d'Olivia et Rose envers leur couturière. Les règles étaient très strictes sur les rapports entre aristocrates et domestiques. Dans ce roman, on nous fait comprendre que les liens proches sont interdits mais quand Rose se lie d'amitié avec Charles, le palefrenier, cela semble vite accepté...
Excepté ces petits bémols, j'ai adoré cette romance: personnages intéressants, humour, romance, tout cela se passant dans l'Angleterre du XIXème siècle. Vivement la suite :)!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
LadyRomance
  24 juillet 2015
Ce roman, sans aucune prétention, nous entraîne dans une romance, celle d'Annabelle, une jeune couturière travaillant dure pour subvenir aux besoins de sa famille qui s'est réduite à sa mère malade et sa soeur depuis la mort de son père. Celui-ci fut bannis par le grand-père d'Annabelle, un conte, pour avoir épousé par amour sa mère, une simple roturière.
Il est très plaisant de suivre le devenir de cette jeune femme même si l'intrigue manque un peu de surprise et de finesse à mon goût. Je n'ai pas été convaincue par la légèreté de l'héroïne dans son comportement amoureux avec des scènes torrides qui me semble peu probable par rapport aux moeurs de l'époque et qui me paraît plutôt correspondre à un certain style actuel créant comme un anachronisme.
J'ai trouvé aussi parfois de la lourdeur dans le quasi unique intérêt chez l'héroïne pour la fabrication des vêtements même si cela s'explique pour l'intrigue choisie d'une certaine façon mais cela entraîne beaucoup de répétitions et une certaine frénésie chez l'héroïne. Humainement, je me demande comment elle pouvait passer autant d'heures à confectionner des robes et à dormir si peu et garder un certain équilibre !!!!???
J'ai beaucoup apprécié la vie des autres personnages autour des deux héros et des liens très précis et justes qui se nouent entre eux. Il y a dans l'intrigue dans son ensemble, dans les différents tableaux et lieux et dans le caractère des personnages, une impression de Jane Austen. Mais la comparaison s'arrête là car il y a un manque de profondeur et de finesse comme je l'ai dit plus haut. En revanche, j'ai trouvé très intéressant que nous ayons parfois le point de vue du héros, le duc.
Au final, la lecture du livre est agréable, légère, plaisante et permet de passer un bon moment comme si on regardait une pièce de théâtre ou un téléfilm car j'ai apprécié que ce soit très imagé : un réel divertissement !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LauraDarcy
  19 février 2014
C'est un vrai coup de coeur! Je ne connaissais pas Anne Barton mais il est maintenant sûr que dès que je croiserais un de ces livres, je l'achèterais immédiatement. Je n'ai pas vu les pages défilées et malheureusement – ou heureusement – j'ai regretté lire la dernière page qui ponctuait cette superbe romance historique.
L'auteure maîtrise d'une main de maître le genre romance historique. Tous les ingrédients, que j'aime et qui m'émerveille, sont présents. Sa plume, fluide et addictive, m'a plongé avec délice dans la période régence.
Je suis tombée sous le charme charismatique des personnages.
Annabelle est un personnage féminin fort. Ce n'est pas une "lady" mais une jeune couturière qui est obligée de s'abaisser à faire chanter ses clients pour sortir sa famille de la misère. Elle a beaucoup de qualité : loyale, aimante, intelligente et elle a des mains de fées.
Owen est quant à lui un beau duc qui cherche à tout prix à protéger ses deux soeurs depuis les événements tragiques qui les ont touché. En cela, on voit tout de suite que les deux héros sont fait pour s'entendre. Ils sont parfaits l'un pour l'autre et leur histoire est très belle. Leur attirance et leur complicité est très forte, ils cherchent tous les deux à ne pas y succomber tout en sachant que c'est peine perdue. J'ai ressenti de la joie lorsqu'ils arrivaient à être ensemble et du chagrin lorsque les bonnes manières de la société les séparaient, même si je savais très bien que le fin serait heureuse.
Mais l'auteure ne s'est pas contentée de nous captiver avec ces deux héros, les autres protagonistes sont tout aussi importants pour l'histoire. Ils pimentent le récit et lui donne une dimension plus émotionnelle encore, notamment avec Rose et Olivia qui sont vraiment irrésistibles.
Un autre bonus – pour ma part – l'intrigue ne tourne pas seulement autour d'Owen et Belle. En effet, tous les personnages ont une place, des secrets et leur caractère propre. Et je peux sentir un réel potentiel à développer leur aventure dans d'autres tomes.
Cette romance est une petite douceur à déguster passionnément, sans modération. Si jamais vous avez un petit coup de blues, je vous le conseille.
Apparemment c'est un premier tome, j'espère sincèrement que le reste de la saga sera traduite en français car les tribulations des personnages secondaires, comme les soeurs d'Owen, me passionneront certainement.
Lien : http://darcybooks.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Selvegem
  04 juillet 2016
Je suis tombée par hasard sur Secrets et Préjugés, et ayant envie d'une petite lecture facile, je n'ai pas hésité plus longtemps !
Londres, en 1815. Annabelle est une couturière accomplie pour boutique de mode. Avec ses doigts de fée, elle accomplit des miracles avec les matériaux à sa disposition pour créer des robes uniques, que les dames de la haute société s'arrachent. Mais son métier a beau être gratifiant, sa vie personnelle ne l'est pas... Sa mère est très malade, elle s'inquiète pour l'avenir de sa soeur, plus de père, et sa famille paternelle – très aisé – qui leur tourne le dos. Alors, désespérée, et pour tenter de sortir sa famille des ennuis, Annabelle décide de faire chanter certains riches Londoniens, en utilisant les secrets et autres potins divulgués par certaines clientes dans sa boutique.
Une combine qu'elle essayait de ne pas répéter trop souvent, et qui fonctionnait très bien. Jusqu'au jour où elle essaye de faire chanter le Duc de Huntford, qui la démasque... En échange de son silence, la jeune femme doit mettre ses talents de couturière à son service en fabriquant une garde-robe complète pour ses deux soeurs. Une manière de dire qu'elle est sa captive !
En commençant Secrets et Préjugés, je n'attendais rien de bien particulier, seulement l'espoir de passer un moment agréable. Et à ma grande surprise, je dois dire que ça été le cas ! Certes, on n'est pas dans un grand roman, avec une histoire à couper le souffle, mais ça se tient bien du début à la fin, c'est léger, et vraiment sympa.
(Mon avis complet sur mon blog.)
Lien : http://chezlechatducheshire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   06 mars 2014
Elle respectait un code de conduite qui se traduisait par sa « Liste de Jamais ». Elle avait rédigé cette liste avant d’écrire sa première demande d’argent près de trois ans auparavant :
Ne jamais demander de l’argent à quelqu’un qui ne peut se le permettre.
Ne jamais réclamer une somme exorbitante — juste le nécessaire.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   06 mars 2014
Une jolie robe fait qu’une femme se sent heureuse. Je peux le voir sur son visage, et c’est merveilleux pour moi. Ne vous méprenez pas, la couture est parfois ennuyeuse— assommante, si vous voulez la vérité — mais même tirer une aiguille peut être apaisant…
Commenter  J’apprécie          30
SuzyBessSuzyBess   02 juillet 2015
- Dennison ! hurla-t-il.
Le majordome apparut sur le seuil de son cabinet de travail.
- Mon nom est Hodges, Votre Grâce. Dennison est à Londres.
Owen se pinça la racine du nez. Il le savait, bien sûr, mais il y avait quelque chose d'intimement satisfaisant à crier le nom de Dennison quand il était perturbé.
Commenter  J’apprécie          20
Nono19Nono19   23 mai 2015
- Quand vous placez quelqu'un sur un piédestal, vous vivez dans la peur de le décevoir.
Commenter  J’apprécie          70
SuzyBessSuzyBess   02 juillet 2015
Elle n'osa pas le regarder lorsqu'elle sortit de la pièce pour la deuxième fois. Elle était tout à fait sûre qu'il devait se moquer d'elle.
Mais, bien sûr, il s'était moqué d'elle depuis qu'il l'avait rencontrée.
Le problème, c'était que maintenant elle s'en souciait bien plus qu'elle ne le devrait.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : chantageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2407 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre