AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782828917708
289 pages
Éditeur : Favre (16/05/2019)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Imaginez un monde où le temps ne serait que synonyme de météo. Pas de montre, pas d’horaires, pas de stress. Seulement le soleil qui rythme vos journées. Ce monde existe, j’y ai vécu pendant presque six ans. Quel meilleur moyen que la bicyclette pour vivre cette aventure? Voyager à une vitesse humaine à la rencontre de l’autre, de soi, voilà toute la clé de cette expérience. Des plaines verdoyantes de Yellowstone aux paysages arides d’Atacama. Des ours placides d’Al... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Ptitgateau
  22 juillet 2019
Voici une personne qui aura de quoi raconter à ses enfants et petits enfants durant les longues soirées d'hiver : six ans de voyage tout autour du monde en vélo ! Son voyage commence en Italie, puis il traversera pas moins de 59 pays à travers l'Asie, l'Indonésie, l'Australie, les Amériques, l'Afrique.

On comprendra en lisant ce livre que bien des qualités sont indispensables pour une telle entreprise : persévérance: il a eu quelques fois l'envie d'abandonner et de rentrer au pays face aux difficultés s'imposant sur sa route, les montées en altitude, ne l'ont cependant aucunement découragé. Des coups de cafard l'ont parfois assailli. Adaptation au milieu : bien souvent il a du s'installer avec sa tente et les moyens du bord pour dormir, oubliant souvent confort et sécurité. Envie de communiquer et ouverture d'esprit : il a rencontré toutes sortes de gens, passé d'inoubliables soirées, partagé des
fêtes , s'est mêlé à diverses cultures. Il s'est porté volontaire pour faire du bénévolat , ce qui lui a laissé le temps de s'adapter et de bien connaître certains pays comme le Japon. Courage : il a fait face à des éléments dangereux : ours, serpents, chemins délicats, auxquels on pourra ajouter quelques grosses chutes et une maladie pour laquelle il s'est soigné. Patience, en raison de l'usure, des réparations approximatives de son fidèle vélo, commandes de roues, de pièces diverses, réparation en pleine route ( les crevaisons étant monnaie courante).
Des qualités qui lui ont permis de faire de belles rencontres, de voir des paysages extraordinaires, de partager des moments inoubliables et de devenir un autre homme grandi par cette expérience.
On se sent petit en lisant cet exposé passionnant, un livre qui fait voyager.
Je remercie Babelio et les éditions Favre pour ce partenariat.
Challenge multi défis
Lien : https://1001ptitgateau.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          530
frgi
  16 juillet 2019
Tout d'abord, je voudrais remercier les Editions Favre et Babelio pour m'avoir sélectionné et pour m'avoir envoyé ce livre dans le cadre de la Masse Critique du mois de juin dernier.
C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai ouvert mon colis contenant ce livre car étant passionné de vélo, j'avais très envie de pouvoir me plonger rapidement dans cette épopée vélocipédique.
Je viens tout juste de refermer mon livre avec lequel j'ai pu faire un tour du monde en 1 semaine. Rien que pour ça, je vous dis merci Pascal. Je me permets de vous appeler Pascal car après un tour du monde ensemble, je pense que nous pouvons nous considéré comme proche ! Hé je dois dire que ce n'est pas sans une petit touche d'émotion que j'ai terminé ce livre, car comme l'auteur, j'ai eu l'impression d'être arrivé au bout de quelque chose.
Ce livre est bourré d'anecdotes, de joies, de découragement mais surtout est rempli d'humanité et de belles rencontres qui j'en suis sûr resteront gravées dans la mémoire de Pascal Bartschi et l'auront transformé humainement.
Ce livre est également un superbe album photos de toutes les régions du monde traversées par ce cyclotouriste hors-pair. Je regrette néanmoins que celle-ci ne soient pas accompagnées d'une légende afin que nous puissions savoir à quoi elles correspondent. En effet, impossible de savoir à quel massif montagneux correspond telle ou telle photo, ce qui est bien dommage.
Dans le domaine des petits soucis rencontrés lors de ma lecture, j'ajouterai la taille des caractères qui ne facilite pas la lecture ainsi que le nombre important d'allusion aux conquêtes féminines de l'auteur durant son périple. Je me doute bien que Pascal n'a pas vécu une vie d'ascète durant 6 ans mais je trouve personnellement que ces anecdotes sont du domaine privé et ne m'intéressent pas en tant que lecteur (sans cela, j'aurais mis un 4/5). Et finalement, une relecture un peu plus approfondie aurait permis d'éviter certaines coquilles et/ou phrases à la constructions plus qu'alambiquée. Toutefois, ceci n'a absolument pas terni mon plaisir de lecture !
Pour finir je dirai simplement un grand merci à l'auteur et à l'éditeur pour ce magnifique voyage autour du monde qu'ils m'ont permis de réaliser tout en restant dans mon canapé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
wivin
  04 août 2019
Je venais de commencer "Sauvage par nature" de Sarah Marquis quand est arrivée la dernière Masse Critique de Babelio. Ces "Six ans à vélo autour du monde" étaient très tentants ! J'avais envie de continuer dans les récits de voyage. J'aime beaucoup ce genre littéraire, j'apprécie particulièrement Ella Maillart, Sylvain Tesson, Alexandra David-Néel, Nicolas Bouvier.
Ce livre de Pascal Bartschi a l'avantage d'être vraiment dépaysant. On se met facilement dans sa peau au départ car il avait une vie tout ce qu'il y a de plus classique : boulot d'électricien, compagne, achat d'une maison. Il a laissé tout cela dernière lui pour vivre de découverte du monde et de sport.
Le livre est richement illustré par les photos de voyage de l'auteur. Je regrette beaucoup cependant qu'il n'y ai aucune légendes aux photos. Ça leur donne un statut de simples illustrations décoratives et non de réel contenu. C'est d'autant plus dommage que le papier est de qualité afin de mettre les photos en valeur.
Concernant le récit en lui-même, il est très concret, il relate bien le caractère aventureux et l'exploit physique. Par contre j'aurais aimé en savoir plus sur ce qu'il ressent, ses enthousiasmes et ses découragements, connaitre ses réflexions sur ce qu'il découvre et ce qui lui manque de sa vie sédentaire. Savoir ce que ce voyage lui apporte réellement, au delà des noms des villes traversées et du temps qu'il fait. A mes yeux un voyage qui n'est pas lié à une réflexion existentielle perd de son sens. de plus, j'ai trouvé le registre de langue plus proche du langage oral que du langage écrit. J'ai souvent eu l'impression d'être attablé devant des bières avec un copain qui rentre de voyage et me raconte ses aventures. C'est sympa, mais ce n'est pas ce que j'attendais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
PtitgateauPtitgateau   20 juillet 2019
N'ayant pas grimpé d'un mètre depuis le bord de la mer Caspienne, je m'interroge en plongeant dans une vallée qui ressemble à un grand canyon. Le fond se situe à 120 m sous le niveau de la mer, je roule dans ma première dépression. Je sais que mon allure ne va pas durer car ma vieille carte routière de l'Union soviétique annonce un virage à 90°, ce qui veut dire que le vent me sera défavorable. Je ne croyais pas si bien dire, me voilà littéralement arrêté. Je dois zigzaguer en évitant les trous contre un vent à décorner les boeufs. Les plaines sont désertiques et arides. Seuls de petits arbustes ont élu domicile dans ce milieu hostile. Balayé par des bourrasques, le sable s'infiltre dans mes oreilles et mon nez. Le village le plus proche est à 80 km. Je sais qu'il faudra me trouver un coin pour dormir mais le terrain n'offre aucun abri. Finalement, je distingue au loin des petits tas de sable. Sans une hésitation je bifurque sur une piste. Je passe sous le gazoduc que je longe depuis mon départ d'Aktau. J'ai beau chercher, je ne trouve guère mieux comme endroit. Pas facile de planter ma tente avec un vent pareil. Le sable s'insinue partout. Malgré les rafales de vent nocturne j'ai plutôt bien dormi cette nuit mais au réveil, surprise, il y a 2 cm de sable hyper fin partout dans ma tente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
frgifrgi   08 juillet 2019
"Il y a quelque part, dans toutes les situations, même les plus négatives, du positif. Le problème, c'est que le négatif nous sauté aux yeux en un rien de temps alors que le positif peut prendre du temps, voire beaucoup de temps à apparaître. Toute la difficulté c'est que le temps, nous en avons de moins en moins, ou, plutôt, nous ne l'utilisons pas à bon escient." (p. 11)
Commenter  J’apprécie          153
PtitgateauPtitgateau   22 juillet 2019
Si tu es en phase avec ce que tu fais, tu attires automatiquement les bonnes choses à toi. C’est la théorie de la positivité. Le positif attire le positif.
Commenter  J’apprécie          200
PtitgateauPtitgateau   22 juillet 2019
Quel tableau magnifique entre tous ces oiseaux roses, cette lagune rouge, les strates volcaniques aux couleurs arc-en-ciel surmontées par un ciel d’une rare pureté. Face au vent je longe cette crête en quête d’un abri rocheux pour la nuit. Il me faudra une heure pour parcourir les cinq derniers kilomètres en faux plat montant avant de trouver refuge dans le lit asséché d’une quebrada.
Commenter  J’apprécie          70
frgifrgi   15 juillet 2019
"Je reste toujours admiratif de tous ces gens qui savent encore réparer les choses au lieu de les changer. Nous autres Occidentaux avons beaucoup à apprendre de ces peuples. " (p. 248)
Commenter  J’apprécie          152
autres livres classés : veloVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
844 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre