AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2215129077
Éditeur : Editions Fleurus (13/03/2015)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 47 notes)
Résumé :


1866. Paris est en ébullition. Napoléon III a juré de faire de la ville « la capitale la plus brillante d Europe ». Pauline et ses sœurs, fraîchement débarquées du Havre, découvrent ébahies les boulevards, les théâtres et les grands magasins. Mais lorsqu'on a seize ans, plus de mère et peu de fortune, les lumières de la vie parisienne semblent inaccessibles...

Pauline est pourtant déterminée à prendre sa part dans la marche du siècle.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
LoupAlunettes
  03 novembre 2016
Une vraie surprise.
Sous sa couverture plutôt légère, romantique et romanesque, l'aventure de Pauline Bordier charmera d'autant plus plusieurs publics par son intrigue simple mais très captivante, par sa dimension historique très instructive.
Qui est Pauline?
Une jeune provinciale qui va tenir une bonne place dans un grand magasin de prestige pour 1866.
Son départ de la Normandie vers la capitale va être pour Pauline une montée inattendue dans l'échelle sociale, la bonne société.
C'est aussi l'excuse pour l'auteure( on lui pardonne, c'est vraiment bien!) pour raconter la révolution d'une époque pour tous les foyers parisiens, copiant de fait un magasin parisien de "légende"dont elle a modifié le nom, "Au Bon Marché" pour " À l'élégance parisienne", la couverture et les adresses citées dans le livre ne détrompent pas.
C'est autour donc de ce magasin et ses idées de vente surprenantes pour son époque, sa dimension paradisiaque de terre d'abondance du beau produit industriel bon marché, que vont s'articuler les aspirations professionnelles, les inquiétudes et les différentes rencontres de Pauline, 16 ans, jeune fille responsable ayant à charge sa petite soeur Ninon, 6 ans.
Sa soeur cadette, Lucille, aura l'âge requis pour trouver un travail et une place à 14 ans dans un autre endroit, elle sera l'héroïne d'un titre dédié.
Pauline a appris à lire, écrire, a profité d'une excellente éducation mais comme bon nombre de jeunes filles de son époque, dans la fiction, a dû commencer à travailler très tôt, se rôdant à la vente dans le commerce familiale des parapluies, un destin tout tracé.
Ne souhaitant plus être une charge pour la famille de son oncle déja bien nombreuse, elle part du Havre, reconnaissante, avec ses soeurs sous le bras.
Son autre objectif sera de trouver un bon travail qui puisse lui permettre de placer Ninon dans une excellente école, lui assurer un avenir de choix.
Si elle grimpe vite dans les rangs de sa profession, les sacrifices se trouvent d'une rigueur implacable. Sa promotion prestigieuse comme seconde du rayon " Confection" l'oblige à choisir entre sa carrière et sa vie de famille, sans tergiversation.
Les employées doivent être célibataires et de bonne réputation, l'un n'allant pas sans l'autre ici pour les vendeuses, critère d'une employée sérieuse, peu frivole et dévouée.
Pauvre destin de vendeuse au paradis de "L'élégance parisienne"!
Pauline va oser suggérer des idées, bravant l'autorité jalouse de Mme Laurent, peu charitable avec les provinciales jugées très naïves. Elle va aussi bon gré et surtout malgré tenter de cacher sa petite soeur dans sa loge au détriment du règlement car la nourrice est malade. Ce qui va lui causer des ennuis sérieux. Elle va se refuser à contre-coeur à la déclaration de Gaspard, chauffeur à "L'élégance parisienne", pour ne pas salir sa réputation en amourette légère et s'offrir toutes les chances de placer Ninon en épargnant de l'argent. le garçon est tout ce qu'il y a de plus sincère mais il n'est pas aisé de faire taire les commérages, les lecteurs le verront à plusieurs reprises.
Pauline fera l'objet des sujets de quolibets dans tout Paris malgré elle et douloureusement.
Sans jamais trop en faire, l'auteure nous émeut avec cette jeune provinciale de courage, au caractère simple mais déterminé. Les moeurs de l'époque devaient être, on l'imagine bien, à l'image de ceux décrits et la comparaison, l'évolution avec notre réalité devrait aussi faire réagir les lecteurs, de la surprise à la consternation. Mais c'était ainsi, un autre temps.
Cet autre temps est en outre merveilleusement planté par l'écriture et les dialogues de Gwenaële Barussaud, de la verve pointu snob de Madame Laurent à la gouaille populaire de la tante de Pauline.
Les jolies restitutions des décors en descriptions précises contribuent aussi énormément, les rues, l'offre pléthorique déballé du magasin, les différentes étoffes chics des vêtements, cela nous replongent bien dans un sentiment de fascination devant ce Paris élégant où tout semblait possible de posséder, d'acheter.
Dépenser et vous posséderez.
Un véritable "El Dorado" pour ces petites gens. Non pas un rêve américain mais un bien français, qui développait aussi nombre de nouveaux emplois par ses nouvelles idées.
Le moyen d'obtenir un excellent travail bien payé ou de bonnes références professionnelles.
Un rêve pour tous en apparence toutefois, puisque quelques personnages, comme le petit Simonin et ses ânes, nous donneront le pendant d'une catégorie encore bien miséreuse et sans le sou. Mais ce petit-là aura bien plus de chance, grâce à Pauline.
Ce roman est vraiment à découvrir pour les ados comme les parents.
Ancrée dans un réel pas si lointain, l'aventure de Pauline reprend un peu le thème de Zola avec son "Au Bonheur des Dames".
C'est une inspiration à une histoire de Paris dont les fondements sont encore un peu érigés fièrement sur place, entre la Rue de Sèvres et la Rue du Bac.
Cela donne envie de partir se promener du côté de la Rue de Sèvres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
saomalgar
  04 février 2016
Nous sommes à la fin du 19e siècle, Pauline et ses deux soeurs Lucille et Ninon la plus jeune, sont à charge de leur oncle et tante au Havre depuis la mort de leur mère. Mais ceux-ci attendent leur septième enfant et les soeurs décident de monter à Paris tenter leur chance.
Très vite, Lucille trouve un travail de domestique et Pauline est embauchée au grand magasin qu'elles ont repéré à leur arrivée à Paris "L'élégance parisienne", et Ninon est placée chez une nourrice.
Ce que j'ai trouvé intéressant dans ce livre, c'est la description des journées de travail dans un grand magasin, la découverte des procédés de vente, la hiérarchie et les relations dans le travail. Même si il m'a semblé que c'était resté un peu en surface.
Cependant, l'histoire est assez plate car les filles n'ont aucune difficulté à trouver leur oncle et tante à Paris (ça devait pourtant être compliqué à l'époque de se repérer dans la capitale pour des provinciaux), à trouver un travail, à progresser et être brillantes. Ce qui à mes yeux rend peu crédible l'histoire et les "fausses" difficultés" rencontrées c'est le manque de profondeur des personnages, ainsi que les contradictions dans le comportement de Pauline.
Je m'explique. Au final Lucille et Ninon ont très peu de place dans l'histoire, ce qui est dommage car elles auraient pu apporter du relief au texte. Elles ne sont que des faire valoir à une héroïne que l'on fait passer pour courageuse mais qui s'effondre en larme à la moindre difficulté. Elle est décrite comme ayant l'esprit d'entreprise mais en avance sur son siècle mais elle refuse une histoire d'amour avec Gaspard car à cette époque il fallait choisir entre la carrière ou la famille.
Même si l'histoire se laisse lire, je n'y ai pas éprouvé de déplaisir mais j'avoue pas de plaisir non plus. Je n'ai pas réussi à être surprise, ni à être séduite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
sandrineflt
  05 avril 2015
J'ai adoré ce roman jeunesse qui m'a rappelé"aux bonheur des dames" de Zola. On revisite la vie du Paris du XIXÈME siècle. Pauline est un personnage attachant. Elle est pleine de courage et d'ambition, et nous emmène dans son monde des grands magasins naissants et du grand chantier haussmannien.
Commenter  J’apprécie          120
MesNouvellesLectures
  01 mai 2016
L'histoire nous plonge en plein XIXème siècle et nous fait suivre la vie de Pauline une jeune fille qui, après la mort de sa mère, décide de partir à Paris avec ses deux soeurs. Ne voulant plus être un poids pour sa tante et son oncle, et souhaitant travailler dans la mode, Paris est la destination idéale pour commencer cette nouvelle vie. Attirée par une vitrine de mode très luxuriante, elle décide de tenter sa chance et de s'y faire embaucher.
C'est le début de sa vie palpitante à l'Elégance Parisienne, la boutique de ses rêves. Mais tout n'est pas aussi facile qu'elle le pensait. Devant vivre sur place, elle va devoir trouver une solution pour ses soeurs, sans oublier que la vie à Paris est assez cher. de plus, la vie à l'élégance Parisienne n'est pas de tout repos, entre rivalité, jalousie et travail forcené, Pauline ne va pas avoir beaucoup de repos. Nous allons donc découvrir la vie de Pauline dans ce Paris du XIXème siècle, qui va tout doucement commencer à monter les échelons à l'Elégance Parisienne.
Tout d'abord, je dois dire que j'ai apprécié de me retrouver plongée dans ce Paris du XIXème siècle alors que je n'ai pas du tout l'habitude de lire des livres se passant dans le passé (sauf
quand il y a de la magie dedans^^). Même si on ne fait qu'effleurer ce Paris, j'ai adoré me retrouver plongée dans ces rues et ces vitrines de magasins, sans parler de la mode de l'époque. J'aurais peut-être apprécié avoir plus de détails sur cette époque là.
L'héroïne Pauline est une jeune fille plutôt sympathique pleine de motivation, aventurière et avec pas mal de détermination. Elle n'hésite pas à abandonner tout ce qu'elle connaît pour partir vers l'inconnu accompagnée de ses soeurs. Elle est assez courageuse, pour beaucoup de choses, mais parfois un peu agaçante de ne pas vouloir ou oser s'absoudre d'autres règles. Mais dans l'ensemble Pauline est un personnage féminin sympathique avec qui on passe un bon moment.
Il y a aussi les deux soeurs de Pauline : Lucille, qui faute de mieux trouve un travail de domestique, et Ninon, trop jeune pour faire quoique ce soit, est sous la garde d'une nounou. Ces deux soeurs ont des personnalités assez intéressantes. Seul bémol : on ne les voient pas beaucoup, elle n'ont vraiment pas une place importante dans l'histoire, même si certains moments avec Ninon son assez touchants, et nous montrent Pauline sous un autre jour que celle du jeune fille travailleuse. J'aurais vraiment apprécié qu'elles soient plus présentes dans l'histoire, c'est dommage.
Pauline va aussi croiser sur sa route d'autres personnages, qui ne ferons que de brèves apparitions tel que Juliette, son amie à l'Elégance Parisienne, qui heureusement apparaît dans l'autre livre : Juliette : La mode au bout des doigts. Et évidemment, dans cette histoire il y a aussi un garçon : Gaspard, un employé de l'Elégance Parisienne, qui lui s'occupe du transport. Une relation intéressante va se mettre en place, mais sans réelle surprise, tout est cousu de fil blanc, pas que ça me dérange spécialement ^^
Au final, ce livre ce lit très vite, nous plonge dans un univers agréable, mais n'a pas de réelles surprises, tout est assez prévisible, l'ensemble est assez prenant et m'a permis de passer un bon moment de détente. Ce livre est plus à destination des ados et surtout d'un public féminin. C'est un livre léger qui ma transportée dans une autre époque, le tout en légèreté.
Lien : http://mesnouvelleslectures...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Biancabiblio
  26 juin 2015
Pauline a 16 ans. Orpheline de mère et dotée d'un père marin toujours absent, quitte Rouen et le commerce de parapluies de son oncle pour la capitale, avec ses deux soeurs Lucille et Ninon âgées de quatorze et six ans. Lorsqu'elles arrivent à Paris, elles découvrent et s'extasient devant la vitrine du grand magasin dont tout le monde parle : L'Élégance parisienne créé par Emile Bauvincard.
Dès le lendemain, les deux aînées confient leur petite soeur à leur tante, en quête d'un emploi dans ce temple de la mode. Pauline est embauchée sur le champ mais Lucille, trop jeune, devra se contenter d'un emploi de domestique tandis que Ninon se verra confier à une nourrice en attendant d'avoir l'âge d'aller à l'école.
Pauline va commencer tout en bas de l'échelle, comme simple vendeuse au rayon confection grâce au renvoi d'une jeune femme pour vol. Les nouvelles doivent faire leur place et jouer des coudes faces aux anciennes et aux chefs de rayon et aux désirs rois de la clientèle.
Comme Aristide Boucicaud, Emile Bauvincard a connu une ascension rapide et a su faire preuve d'audace. Son magasin n'en finit plus de s'agrandir et son génie des affaires lui permet de devancer les envies des clientes, mieux encore, de les susciter et Pauline va être aux premières loges pour nous faire vivre cette ascension.
Vous connaissez ou pas mon intérêt pour cette période du second Empire et pour la série des Rougon-Macquart aussi dès que Pauline demoiselle des grands magasins est sorti, j'ai eu envie de le lire et je dois dire que je ne suis pas déçue, bien au contraire ce roman d'apprentissage est un vrai coup de coeur.
Comme Denise dans Au bonheur des dames d'Emile Zola, Pauline va travailler A l'élégance parisienne, un de ces fameux grands magasins, symboles du luxe et de l'opulence, dans ce Paris du Second Empire, transformé par les travaux du baron Haussman.
Grâce à cette héroïne très attachante, persévérante et courageuse, on fait connaissance de ce temple de la mode, on emprunte ses couloirs, on traverse ses rayons. On en apprend beaucoup sur la vie des vendeuses de cette époque, sur leurs journées de travail sans fin et leur unique jour de repos.
Lire la suite...
Lien : https://deslivresdeslivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
vicky_vvicky_v   06 septembre 2015
-Je voudrais vous demander quelque chose. Oh ! Rassurez-vous, cette fois, je ne demanderai pas votre main! plaisanta-t-il. Je voulais juste vous proposer d'aller sur le boulevards des Italiens, déguster une glace au café Tortoni!
-Cela ne m'aurait pas déplu, pourtant... je veux dire: que vous me demandiez ma main..
Commenter  J’apprécie          70
JangelisJangelis   01 avril 2017
- Ce sera parfait, assura Pauline, qui se réjouissait de disposer, pour la première fois de sa vie, de sa propre chambre.
- Le règlement est très strict, expliqua la seconde. Pas de nourriture, cela attirerait les rongeurs. Pas de lumière, vous risqueriez de mettre le feu à tout le bâtiment. Et surtout, aucun invité !
- Pas même la famille ? demanda Pauline qui s'imaginait déjà présenter son nouveau logis à ses soeurs.
- Surtout pas ! se récria la seconde. Il est également interdit d’accueillir l'une des demoiselles logée ici. Les conversations ont lieu dans le couloir et sont proscrites à l'intérieur des chambres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JangelisJangelis   01 avril 2017
Comme il était entendu qu'une dame de condition ne pouvait point paraître dans la rue les bras chargés de paquets, le directeur de l’Élégance parisienne avait inventé un système de livraison à domicile.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Gwenaële Barussaud (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gwenaële Barussaud
Gwenaële Barussaud. Les demoiselles de la Légion d'honneur.
autres livres classés : grands magasinsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2602 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
. .