AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782215130291
313 pages
Éditeur : Editions Fleurus (02/10/2015)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Paris ! En déchiffrant les lettres qui annoncent son entrée dans la capitale, Juliette sent son coeur se gonfler de rêves et d'espérance. Après quinze ans passés dans l'atelier de son père, canut à la Croix-Rousse, la jeune Lyonnaise accède enfin à la vie brillante et tumultueuse de la capitale. Employée à l'Elégance parisienne, Juliette se révèle bientôt meilleure pour créer des robes que pour les vendre... Lancée dans la haute société du Second Empire, au service ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
orbe
  11 juin 2016
Pour ne pas succomber à la tuberculose, Juliette doit quitter Lyon, sa famille et le quartier des Canuts pour se rendre à la capitale et travailler dans les grands magasins.
Mais sa passion est de dessiner et de concevoir des habits. La chance lui permet de rencontrer une riche famille bourgeoise qui l'embauche comme styliste personnelle.
Entre rêve et réalité, la jeune fille s'aperçoit progressivement que l'univers qu'elle entraperçoit n'est pas celui auquel elle aspire.
Va-t-elle pouvoir rentrer chez elle ou au contraire poursuivre encore plus loin ses aspirations ?
Un beau portrait de femme mais aussi du milieu de la mode sous Napoléon III, des grands magasins, des nouveaux riches, ainsi que de la chute des artisans lyonnais de la soie face à l'industrialisation.
L'auteur nous offre au final un panorama riche et détaillé d'une époque. le caractère simple et à la fois persévérant de son héroïne nous guide dans ce monde en reconstruction.
On découvre tout à la fois des métiers très différents, une hiérarchie en recomposition et en filigrane la condition féminine de l'époque.
A lire !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Takalirsa
  20 janvier 2018
Une plongée dans l'effervescence d'un "siècle d'innovation".
Le roman brasse plusieurs thèmes et si certains passages m'ont donné une impression de déjà vu - Au bonheur des dames pour l'avènement des grands magasins, la collection "Petites histoires de la mode" pour la création de toilettes chics - il ménage néanmoins de bonnes surprises. Juliette est "une jeune fille chétive mais déterminée" qui se démarque rapidement par son habileté et son inventivité. C'est avec plaisir qu'on l'imagine en train de dessiner ses croquis, puisant l'inspiration dans l'air du temps, se documentant dans les livres d'histoire tout en observant les riches dames sur les boulevards parisiens. La vie à la capitale, frivole et trépidante, contraste avec le milieu canut d'où elle vient, monde de tisserands courbés sur leur métier à tisser depuis le plus jeune âge. La disparition annoncée du corps de métier, en ce siècle de révolution technique où tout commence déjà à se fabriquer rapidement et à bas coût dans les usines, est selon moi la réflexion la plus pertinente de ce livre. A L'Elégance parisienne, Juliette défend les tissus de qualité produits dans sa ville de Lyon mais le principe de ces grands magasins est bien de casser les prix... La jeune fille est également consciente du caractère éphémère des créations : "Les fantaisies, ça passe... La mode, ça passe... Mais la vraie beauté, le savoir-faire, la qualité, ça ne passera jamais."
Avec Cordélia Montenclerc, Juliette se trouve projetée dans le monde du "nouveau chic parisien". Il s'agit de "humer les tendances, deviner les changements afin de créer pour elle des toilettes en avance sur les goûts éphémères de la société parisienne". Fille d'un riche patron de l'industrie sucrière, Cordélia compte sur son allure (en plus de son argent) pour compenser son manque de noblesse en vue de conquérir un beau parti. A travers elle, Juliette découvre la fatuité et la superficialité de ces gens pour qui les créations gardent un "destin précaire" malgré tout le temps donné à leur réalisation (Cordélia ne met ses robes qu'une seule fois!). Cependant elle réalise aussi que ses tenues sont considérées "comme un art" à part entière. le personnage de Worth, le grand couturier anglais, s'il démontre davantage d'excentricité que de talent, a le mérite de lui donner des idées : "Figure-toi que ses costumes étaient portées par des femmes vivantes". Enfin, on assiste à l'engouement des Parisiennes pour les "journaux de mode" qui présentent les dernières tendances sous forme d'articles illustrés.
Le roman se dote par ailleurs d'une dimension sentimentale à travers une rencontre inattendue lors d'une scène romantique dans le château médiéval de Pierrefonds. Là encore rien n'est simple pour notre "dessinatrice de mode" mais avec un tel caractère de battante, on se doute que tout ne peut que bien se terminer ! On notera au passage une allusion aux héroïnes des autres romans de la série : Pauline "la demoiselle du Havre" et sa soeur Lucille.
Lien : https://www.takalirsa.fr/jul..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Biancabiblio
  14 novembre 2015
Juliette Renard est une jeune lyonnaise de 15 ans qui monte à Paris sous la pression familiale. Ses parents, canuts, qui peinent déjà à joindre les deux bouts, rêvent d'un avenir meilleur pour leur fille. Ça tombe bien, l'oncle de Juliette travaille à L'Elégance parisienne, le temple de la mode fondé par Emile Bauvincard, qui connaît un succès fulgurant. Grâce à lui la jeune fille est engagée comme vendeuse où elle devient une employée modèle.
Vendeuse efficace car elle connaît parfaitement les étoffes, notamment les plus précieuses, les soies tissées par les canuts, elle est aussi une passionnée de mode et une dessinatrice hors pair. Un carnet et un crayon toujours en main, elle montre aux clientes les robes qu'elles pourront faire tailler selon les tissus choisis.
Ce talent et son goût très sûr séduisent Madame de Montenclerc et sa fille Cordélia. La jeune fille fait ses débuts dans le monde et elle souhaite que Juliette devienne sa styliste personnelle. La famille, récemment fortunée, souhaite que leur fille fasse un beau mariage et entendent bien ne pas lésiner pour que Cordélia accède à la noblesse. Juliette quitte alors L'élégance parisienne pour l'Hôtel Montenclerc…
Vous vous souvenez peut-être que j'avais eu un gros coup de coeur il y a quelques mois déjà à la lecture de Pauline, demoiselle des grands magasins, premier tome de la série Les lumières de Paris de Gwenaële Barussaud, j'attendais donc avec une certaine impatience ce second opus et à ma grande satisfaction, il a tenu toutes ses promesses.
A chaque tome, son héroïne et son histoire : après Pauline, place à Juliette, son amie de L'élégance parisienne, férue de mode et à l'instinct très sûr. Avec elle, on assiste à l'ascension de Worth, le célèbre couturier anglais du second Empire, et à la naissance de la haute couture.
Un sujet qui me passionne et formidablement restitué ici. Gabrielle Barussaud connaît sans nul doute le monde de la mode à cette époque et sait à merveille rendre vivant ce Paris foisonnant du règne de Napoléon III qui vit tant de bouleversements.
Lire la suite...
Lien : https://deslivresdeslivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Jangelis
  26 juin 2017
Après avoir lu Pauline, Demoiselle des grands magasins, j'avais très envie de découvrir l'histoire de Juliette.
Il ne s'agit pas d'une suite, mais d'une histoire un peu en parallèle. On avait croisé Juliette, seule amie de Pauline, découvert sa passion pour le stylisme, rêvant d'en faire son métier, bien poussée et conseillée par Pauline.
Ici, on découvre la vie de Juliette, jeune "canuse" à Lyon (j'ignorais ce féminin, canut prenant un t !), les raisons de son départ pour Paris. Un bref intermède à l'Élégance parisienne, peu détaillé puisqu'on l'a déjà vu dans le premier tome.
Puis au gré des emplois que décroche Juliette, nous découvrons des mondes différents, la naissance de la Haute Couture, la vie des personnalités du Second Empire, le monde du journalisme etc. Et aussi les difficultés des canuts à mesure que le monde de la couture change.
Des épisodes un peu romantiques voire romanesques, mais encore un tome qui se dévore et où on apprend beaucoup.
Pas besoin d'être passionné de mode et de vêtements (pas du tout mon truc !!) pour lire ce volume avec plaisir.
Lien : http://livresjeunessejangeli..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
nemo-
  24 juin 2016
Après Pauline, demoiselle des grands magasins, livre découvert grâce à ma fille et que nous avions toutes les deux trouvé excellent, je viens de terminer le suivant dans la série Les lumières de Paris : Juliette, la mode au bout des doigts. de nouveau, c'est un véritable plaisir de lecture!
L'écriture est fluide et élégante, le personnage de Juliette attachant, gai, on ne peut qu'avoir envie de l'accompagner tout au long de ses aventures. Après Pauline qui nous faisait découvrir un grand magasin, L'élégance parisienne, Juliette, issue d'une famille de canut lyonnais, nous fait entrer dans la maison d'une grande famille bourgeoise admise à la cour. le contexte est vraiment dépeint de manière intéressante, vivante, on s'y croirait!!!
Donc ce "tome 2" (qui n'en est pas vraiment un car l'on rencontre Juliette dans Pauline, demoiselle des grands magasins, mais il ne s'agit pas d'une suite) est vraiment un pur plaisir que je ne peux que conseiller!
Ma fille a adoré (j'ai bien essayé de lui faire écrire la chronique mais elle n'a pas voulu!)
A partir de 10 ans.
Lien : http://abrrracadabra.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
ClioInoClioIno   29 septembre 2017
La nuit tombait à présent, les becs de gaz s'allumaient, trouant le jour mourant de leurs petites flammes jaunes. Elle courait encore, elle courait toujours, le souffle court, l'air éperdu. Une file ininterrompue de calèches élégantes remontait l'avenue, jetant dans l'ombre croissante le grondement sourd du trot des attelages. Çà et là, entre les arbres, des petits groupes sombres, des promeneurs attardés avançaient vers le coeur de Paris, on entendait des femmes rire très fort. Où donc allaient-ils tous ? Là-bas, des théâtres, des cafés, des restaurants allumaient leurs premiers feux, comme une promesse flamboyante, l'appel irrésistible des soirées parisiennes. Et cette fête perpétuelle, cet enivrement heurtait à présent son coeur noyé d'angoisse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
orbeorbe   11 juin 2016
On est à Paris ici ! Un poste pareil est pourvu en un jour, deux jours tout au plus ! Il faut aller vite, très vite, si l’on veut participer à la marche du siècle… A la marche, que dis-je ? A la course, plutôt !
Commenter  J’apprécie          110
JangelisJangelis   26 juin 2017
Est-ce à dire que vous ne la mettrez plus, mademoiselle ? bredouilla-t-elle.
- Mais non voyons ! Il est impossible de porter une même robe à deux soirées de suite. C'est là le meilleur moyen de faire tapisserie ! s'exclama la jeune fille en riant.
Commenter  J’apprécie          20
TakalirsaTakalirsa   20 janvier 2018
Fallait-il donc manquer et souffrir de ce manque pour avoir le sens de l'effort et un peu d'ambition ?
Commenter  J’apprécie          10
AnaecieAnaecie   06 juillet 2020
Il y a deux façons de répandre le beau dans le monde : être la beauté ou le miroir qui la reflète.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Gwenaële Barussaud (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gwenaële Barussaud
À l'occasion du salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil 2018, Gwenaëlle Barussaud et Myrtille Tournefeuille vous présentent leur ouvrages " Célestine petit rat de l'opéra" aux éditions Albin Michel-jeunesse.
Retrouvez les livres :
https://www.mollat.com/Recherche?requete=Gwena%C3%ABle%20Barussaud%20%2F%20Albin%20Michel-Jeunesse
Notes de Musique : Free music archives.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : travail des femmesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Demoiselles de l'Empire, tome 5 : Madeleine et l'île des oubliés

Combien de sœur(s) Madeleine a-t-elle ?

Trois
Une
Deux
Zéro

11 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Les Demoiselles de l'Empire, tome 5 : Madeleine et l'île des oubliés de Gwenaële BarussaudCréer un quiz sur ce livre