AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Kathy27


Kathy27
  26 mai 2011
Cette collection offre un format et une qualité de livre vraiment super agréable au toucher. C'est un plaisir de tourner les pages, de caresser la couverture. Pour Dos à Dos, de Sophie Bassignac, c'est 233 pages d'une écriture extrêmement douce. Je ne sais pas si c'est vraiment le mot adéquat, mais c'est ce que j'ai ressenti. J'ai eu beaucoup de coup de coeur pour certaines phrases comme celle-ci par exemple : « Fumiko lui avait appris que rien ne couvrait mieux le silence de l'un que le silence de l'autre, dans une histoire au jour le jour où chaque matin on se souriait aussi timidement que des amants de la veille. » Je viens de le terminer et la lecture en a été très rapide. La longueur de chaque chapitre est parfaite, ni trop longue, ni trop courte, juste ce qu'il faut pour ne pas se lasser et continuer à chaque fois encore un peu plus loin. Dos à dos, ca parle d'une famille pas tout à fait comme les autres, rongée par une relation compliquée entre le fils, Arnaud, et ses parents Gabriel et Ester qui eux même ne vivent pas l'amour fou. Arnaud débarque un jour chez ses parents sans prévenir et repars quelques jours plus tard d'une manière tout aussi imprévue. Entre temps, son père a eu le temps de découvrir que son fils est un cambrioleur poursuivi par la police. Gabriel est un écrivain qui a décidé d'arrêter d'écrire mais qui regarde toujours le monde et ses multiples facettes à travers ses yeux d'auteur. S'en suit des histoires de filatures, d'adultère, de vie d'artistes tels qu'écrivain et photographe, tout cela enfoui dans un quotidien naturel et réaliste. Les descriptions sont simples et envoutantes. Ce qui m'a beaucoup marqué dès les premiers paragraphes c'est l'utilisation de métaphores et de comparaisons si justes, si douces… qui se lisent toutes seules et nous transportent. le récit porte de la première à la dernière page un léger mystère continu qui nous tient en haleine. Les personnages sont tous dotés de caractéristiques bien personnelles et on s'amuse à les cerner un par un. On est emporté dans leurs troubles, leurs problèmes, leur incroyable mélancolie. J'aime beaucoup ce côté narrateur omniscient qui sait et dit ce que les uns ignorent sur les autres. le réalisme des dialogues est un pur bonheur et il nous rapproche encore davantage des personnages. C'est vraiment ce point de vue tourné vers les personnages qui est fascinant, on les suit dans leurs réflexions, on réfléchit avec eux, on pense avec eux, et on essaye d'imaginer ces vies dans le monde réel. L'ensemble du roman glisse tout seul pour arriver jusqu'au dernier chapitre que j'ai trouvé réellement poignant ! J'en ai eu les larmes aux yeux jusqu'au dernier mot. C'est le personnage de Gabriel qu'on voit le plus évoluer, qu'on suit le plus profondément et dans ce dernier chapitre, il nous titille le coeur. On ressort de ce roman avec un sentiment étrange, difficile à identifier.
Peut être une impression que ce livre a servi à quelque chose tout simplement.
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox