AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de latina


latina
  17 juillet 2015
Je ne sais comment commencer cette critique, de la même façon je suis incapable de me prononcer sur le type de roman que je viens de lire. Et en même temps, je ne peux affirmer que ce roman m'ait déplu, sans qu'il ne m'ait vraiment plu...
Voilà que je m'emberlificote dans ce début de critique sans espoir de me sauver.
Help ! Qui peut m'aider ?
C'est ce que cette jeune femme a dû crier en se noyant dans la mer bretonne...

Car il y a une mort au départ de cette histoire. Une mort bizarre, qui demande à tout le moins quelque éclaircissement. C'est tout naturellement que Simon, le policier de service, se rendra à Ker Annette, la maison surplombant la crique où l'on a découvert le cadavre. Mais cette maison abrite son amour de jeunesse, la belle Maryline, ancien mannequin mariée à un ex-« guitar hero », et reconvertie en propriétaires de chambres d'hôtes. La vie n'y est pas de tout repos, car la fille du couple, les amis du mari et la femme de ménage ne sont pas particulièrement paisibles. Sans compter les hôtes, dont il faut s'occuper. Difficile donc de concilier tout ce petit monde.

Et difficile de définir avec exactitude où l'auteure a voulu en venir.
Roman policier ? Non, pas vraiment. Il n'y a pas de suspens, et tout le monde a l'air de ne pas prendre au sérieux ce cadavre échoué sur la plage. L'épilogue, par ailleurs, n'en finit pas !
Roman d'amour ? Bof... Trop de considérations extraconjugales interviennent, et quand il y a rapprochement des coeurs et des corps, c'est farci de contradictions et même risible.
Roman psychologique, quand même un peu ? Si peu...Oui, à certains moments, les réflexions se voudraient profondes, mais elles sont finalement peu crédibles au vu des réactions des personnages auxquels je n'ai pu m'attacher.
Roman à tendance « philosophie de vie », alors ? Il aurait bien voulu y prétendre, ça oui. Mais les phrases sonnent tellement creux, sont tellement « décontextualisées » et même contradictoires, que c'est difficile d'y adhérer.

Bref, j'ai passé quand même un moment assez plaisant en compagnie de tout ce petit monde, mais je n'arrive pas à me prononcer sur l'état de la mer : agitée ou très agitée ? (à vrai dire, même les descriptions du paysage sont plates).
Je quitte « Ker Annette » sans regret et m'en vais rejoindre une autre chambre d'hôtes dans un autre coin de Bretagne. Bonnes vacances !

Commenter  J’apprécie          629



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (57)voir plus