AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2849532355
Éditeur : La Boîte à Bulles (06/01/2016)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Juin 2013, au Caire. Deux ans après la chute de Moubarak, l’Egypte redescend dans la rue pour demander le départ de Mohamed Morsi, président récemment élu.

Lassée de cette révolution qui n’en finit pas, Layla préfère se concentrer sur la fin de ses études. Mais Asim, son ami d’enfance obnubilé par la politique, insiste pour qu’elle l’accompagne sur la place Tahrir. Layla se laisse finalement porter par ce vent de liberté et cet esprit de solidarité qu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
alouett
  22 février 2016
Doigts d'honneur ? le titre est évocateur. Placé juste au-dessus d'une foule en train de se déchaîner sur un bout de tissu vers, il questionne. Doigts d'honneur ? On scrute alors cette couverture et l'on tente de comprendre ce que signifient les expressions sur les visages de ces hommes qui s'échinent ensemble. Celui-ci est-il en colère ? Celui-là est-il mis en tension par la somme qu'il a misé sur un combat de rue ? L'hébétude ? La pulsion ? L'avidité ?
Tout à la fois ?
Difficile à dire. Il ne reste plus qu'au lecteur à ouvrir l'album… et prendre la mesure des propos qui y sont rapportés.
Leyla est une étudiante. Elle n'a plus que quelques semaines pour boucler son mémoire d'études et devenir ingénieur agronome. Elle touche presque au but après cinq années de formation universitaire. Ce soir-là, son ami Asim vient la chercher. Ils ont rendez-vous sur la Place Tahrir. Une révolution y gronde pour signifier la colère et le mécontentement d'un peuple à l'égard de ses dirigeants. Mohamed Morsi, président élu, est sommé de partir. le pays n'en finit plus d'être en révolution depuis les événements de 2011, dorénavant englobé dans ce que l'on appelle « le printemps des arabes». Un peuple fier et solidaires aspire à la liberté et demande le respect de ses droits.
Fier ? Solidaire ? Alors comment expliquer le fait que chaque jour, sur cette même place symbole de liberté, des centaines de femmes soient bafouées, humiliées… violées ?
Code couleur dans cet album en noir et blanc. Bast (auteur de l'excellent « En chienneté ») a choisi de faire apparaître la couleur par touches. Elle permet de faire jaillir ponctuellement un détail afin que l'on puisse mieux repérer Leyla dont les cheveux sont recouverts d'un voile vert. Comment ne pas penser à ces révolutions de couleurs qui ont éclaté aux quatre coins du globe : rouge, orange… ? Comment ne pas penser au soutien-gorge bleu de cette femme, à la tunique rouge d'Azza Suleiman qui lui était venue en aide… à ses dépens… Pour d'autres raisons, comment ne pas penser à ce vert-crocodile retenu par Thomas Mathieu dans son ouvrage sur le harcèlement de rue ?
Ferenc quant à lui passe cette fois du côté de la création. Editeur chez La Boîte à bulles depuis plusieurs années, il se lance avec brio dans la réalisation d'un scénario engagé, didactique certes… mais prenant. Il fait le choix d'aborder le sujet à plusieurs niveaux : local, international ; il intègre même dans son récit le processus de création puisque le lecteur assiste à la première impulsion donnée (par Vincent Henry), celle-là même qui a conduit les auteurs à faire les premières recherches sur le sujet qu'ils développeront ensuite dans « Doigts d'honneur ».
Le récit resserre progressivement son sujet. Passée la contextualisation de la révolution égyptienne de 2013, ils se concentrent progressivement sur une autre révolution qui cherche à obtenir de la visibilité. La révolution des femmes qui aspirent à leurs droits les plus élémentaires.
Lire l'article complet sur le blog : https://chezmo.wordpress.com/2016/02/22/doigts-dhonneur-ferenc-bast/
Lien : https://chezmo.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Bdziles97
  30 mai 2016
(np976) Pour le prix lycée. Les thèmes abordés sont trop compliqués et difficiles à intégrés au collège.
(IK971) Un album au graphisme simple mais allant à l'essentiel. Le sujet de l'émancipation des jeunes filles, de l'honneur et du harcèlement est abordé simplement mais avec force. Un album d'actualité qui me semble particulièrement convenir à un public lycéen. Oui pour le Prix lycée.
Commenter  J’apprécie          80
Livresselitteraire
  20 avril 2016
L'histoire se déroule en juin 2013, au Caire. Un pays où le pouvoir a été renversé, où un nouveau président a été élu. Mais voilà, le Président ne convient pas au peuple qui, en colère, descend dans la rue pour demander son départ.
Dans cette révolution qui s'attarde, la jeune Layla, étudiante en agronomie en a assez de toute cette effervescence. Néanmoins pour faire plaisir à son ami elle l'accompagne place Tahrir. Portée par cet élan de liberté, elle ne voit pas arriver le danger car cette même place va devenir le lieu d'agressions faites aux femmes : violentées et violées … Layla fera partie de ces victimes…
Comment se défendre et obtenir justice dans une société où les moeurs n'ont pas évoluées sur l'image et les droits de la femme ? « Si tu n'es pas accompagnée, c'est que tu mens », voici globalement le discours tenu par les forces de l'ordre.
Ferenc et Bast nous offre une BD en noir et blanc parsemée de couleurs s'appuyant sur des symboles forts tels que le voile ou encore les t-shirt des bénévoles d'Amnesty International ...
La suite sur : http://livresselitteraire.blogspot.fr/2016/04/doigts-dhonneur-ferenc-bast.html
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lunch
  13 février 2016
Le Printemps arabe a débuté en janvier 2011 en Égypte. Une vague de contestations qui demandait au départ la destitution du Président Hosni Moubarak et qui n'a jamais cessé. Depuis, de révolution en révolution, le pays est en constante ébullition : Moubarak, Tantawi, Morsi, Mansour… ils ont tous fait les frais de cette période contestataire qui a vu des milliers de civils dans les rues et ce malgré les interdictions, les répressions et les morts…
[...]
Être une femme, dans ce contexte qui sent la poudre, est une épreuve au quotidien. Selon un sondage mené par ONU Femmes en 2013, « 99,3 % des femmes égyptiennes ont déjà connu le harcèlement sexuel sous une de ses formes. » Il y a les insultes, les attouchements… il y a aussi les viols… et ce même en public !
[...]
Layla, héroïne malgré elle de ce livre, va militer sur la place Tahrir – haut lieu de rassemblement populaire – pour la démission de Mohamed Morsi en 2013. Elle se retrouve confrontée, comme des centaines d'autres femmes [...], au viol en place publique. Vraisemblablement, il n'est pas acceptable d'être une femme dans une foule militante, manifester est un rôle d'hommes…
[...]
Ferenc et Bast ont livré un livre coup de poing pour faire des Doigts d'honneur à toutes ces pratiques. Ils ont pour cela été aidés par Amnesty International qui leur a donné accès à tous les documents nécessaires.
[...]

La chronique intégrale sur Bedea Jacta Est !
Lien : https://bedeajactaest.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Exquimots
  02 mars 2016
2013, au Caire. Deux ans après la Chute de Moubarak.
Tout comme d'autres jeunes de son âge, Layla, une jeune étudiante, descend dans la rue pour faire entendre sa voix. le peuple exige le retrait du régime récemment mis en place. En ce jour, tous se dirigent vers un seul et même endroit, la place Tahrir, véritable symbole de la révolution.
Une marée humaine se forme. Dangereuse. Étouffante…
Au coeur de cette foule dense et excitée, Layla est victime d'agressions, de coups, et pour finir de viol. Ces actes odieux se font à la vue de tous, sans que personne ne bouge. Layla a beau crier, pleurer, sa voix ne compte pas au milieu de ce monde d'hommes…
Elle est sauvée in extremis par Amnesty International.
Quand elle se tourne vers les autorités pour porter plainte, ceux-ci ferment les yeux sur ce qu'il vient de se passer. Pourquoi écouter ce qu'elle a à dire ? Un viol. Ce n'est pas si grave après tout…
Layla est écoeurée. Il y a un cruel manque de considération à l'égard des femmes.
En se rendant à ce rassemblement, elle a voulu croire au changement. A l'espoir d'une société meilleure. Au lieu de ça, elle est devenue une victime, comme beaucoup d'autres femmes. Victime de violences et du mépris des hommes, victime du déshonneur causé par le rejet de sa famille.
On les appelle les laissées pour-compte de la Révolution égyptienne. (Lire la suite sur www.exquimots.fr)
Lien : http://www.exquimots.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (3)
BulledEncre   06 septembre 2016
Droits des femmes vus à travers l’histoire de Layla, dans un contexte de révolution en Égypte. Poignant.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
ActuaBD   12 février 2016
Une fiction à charge au service de l’égalité et de la justice.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDZoom   11 janvier 2016
Les auteurs s’attachent dans cet album, à mettre en lumière ce que cachent le printemps arabe égyptien et l’après Moubarak : à savoir une totale discrimination des femmes vouées au mépris, au harcèlement sexuel, à la violence et aux viols…
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
alouettalouett   22 février 2016
En Egypte, il existe une frontière étanche, lourde de conséquences, entre les preuves d’un crime et l’application de la loi. Le droit des femmes, notamment, est bien plus soumis à la tradition qu’à la loi. L’excision en est un exemple éloquent. (…) Les leaders religieux locaux, musulmans ou coptes, rivalisent de silence devant une tradition qui se perpétue, confortant les familles dans un mécanisme de répétition aveugle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
alouettalouett   22 février 2016
Mais les militaires semblent autrement plus excités par la présence d’une femme. La frapper devient une fin en soi, justifiant un attroupement totalement absurde, au regard de la proximité de milliers de manifestants bien plus menaçants pour les forces de l’ordre… (…) Dans une société qui offre peu d’horizons, l’un des rares privilèges de l’homme égyptien est d’occuper l’espace public. Si la femme vient le concurrencer sur ce terrain… que lui reste-t-il ? Alors il humilie. Alors il frappe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lunchlunch   13 février 2016
Bon... Un garçon vous a embêtée dans la rue, c'est ça ?
_ Non, j'ai été violée.
_ Où ça ?
_ Sur la place Tahrir.
_ Tahrir ? Vous croyez qu'on est dans le quartier de Tahrir ? Qu'est-ce que vous faisiez sur la place Tahrir ?
_ Ce n'est pas la question, j'étais accompagnée, mais il y avait trop de monde.
_ Vous n'aviez rien à faire là-bas. Quel genre de fille va sur la place Tahrir en ce moment ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
alouettalouett   22 février 2016
Rien ne retient les harceleurs : ni l’âge, ni la bague au doigt, ni le voile. Un adolescent pris sur le fait à Alexandrie et questionné sur son attitude a répondu de façon significative : " Si je ne poursuivais pas les femmes, mes copains me prendraient pour un homosexuel "
Commenter  J’apprécie          20
alouettalouett   22 février 2016
Et pour les femmes, n’en parlons pas… Parce qu’il ne suffit pas de virer un tyran… On doit faire une deuxième révolution, nous, pour avoir voix au chapitre…
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
Video de Bast (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Bast
Biographie du dessinateur bordelais de Bande dessinée Bast (enseignant à l'ESMI). Documentaire réalisé par un étudiant de deuxième année BTS montage à l'ESMI dans le cadre des EPS.
autres livres classés : harcèlementVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1832 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre