AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782359841114
96 pages
Éditeur : Esperluète éditions (07/06/2019)

Note moyenne : 3.17/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Ce matin, elle cherchait un livre à ouvrir pour lire le monde à travers les yeux d’un autre. À travers les yeux de son voisin. Pour pouvoir ouvrir son propre visage à celui qui se donnait à lire. Il y avait deux clients dans la librairie et le libraire marchait, un ouvrage à la main, vers la vitrine. Il s’agenouilla devant une étagère et lui fit un signe de tête de bienvenue, sans sourire. Il entreprit de réorganiser la disposition intérieure. Elle resta un moment d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Latornadeblonde
  11 octobre 2019
Le mari de Jeanne est décédé et cette dernière a dû mal à se remettre de cette mort soudaine.. Alors, Les souvenirs reviennent en force, bon et mauvais et Jeanne s'en nourrit pour atténuer sa peine.
Denise, son amie d'enfance, décide de l'emmener dans sa voiturette sans permis. Ni Jeanne, ni Denise n'ont le permis alors le voyage se fera à 45 km/h. Un voyage lent mais où Jeanne se souviendra de son passé, de sa rencontre avec son mari, de son amant et de ses souvenirs d'enfance.
Un texte très poétique, court (une centaine de pages) qui fait place à l'interrogation des personnes qui restent.
Merci aux éditions esperluète que je ne connaissais pas (merci pour le marque-page qui me servira pour mes prochaines lectures), et merci à masse critique de m'avoir fait découvrir ce roman.
Commenter  J’apprécie          90
mariecloclo
  24 septembre 2019
Tout d'abord, je remercie Babelio et les éditions Esperluette pour l'envoi de cet ouvrage à l'occasion de la dernière masse critique rentrée littéraire.
Il s'agit d'un petit texte de moins de 100 pages qui se situe entre le roman, le récit ou la poésie. Je ne connaissais pas l'auteur qui a aussi publié de la poésie.
Le texte commence sur la mort brutale d'un homme de 78 ans, à quelques jours de Noël. Jeanne, son épouse et Marc et Esther , les deux enfants, préparent l'incinération, tentent de s'entendre sur ce qu'ils feront des cendres et fêtent Noël en famille. Jeanne se retrouve seule dans sa maison dans le Périgord, elle sort en ville, voit des amies et pense à son passé, à son premier amour, à son mari.
Le texte est empreint de pudeur et délicatesse. Par moment, on ne sait pas trop si on est dans la réalité ou dans le rêve. Je ne m'attendais pas à la fin.
Une jolie découverte.
Commenter  J’apprécie          71
Maplumedepaon
  16 octobre 2019
Jeanne ne conduit pas c'est l'histoire d'un deuil, celui de l'être aimé. Jeanne se retrouve seule sans sa grande maison, alors que ses enfants sont partis depuis longtemps, c'est son mari qui l'abandonne en mourant avant. C'est un livre poétique qui parle de deuil et de solitude, beaucoup de solitude. Ce fut une lecture agréable, même si on perd parfois un peu le fil de l'histoire.J'ai trouvé le début un peu lent, le voyage en binome est trop court, je m'attendais à plus de mouvements, et la fin pour le moins inattendue m'a pourtant déçue. C'est un livre découvert dans le cadre de la masse critique, alors merci à babelio et aux éditions esperluètes
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
LatornadeblondeLatornadeblonde   10 octobre 2019
Des vagues et des vagues de livres venaient s'échouer dans les vitrines du monde et sur les étagères. L'on n'arrêterait plus jamais ce mouvement, cette marée. Il faudrait un cataclysme, une guerre nucléaire, une razzia épidémique. Des insectes irrémédiables grignoteurs de papiers. Un superbe fahrenheit 451. Toutes ces vagues n'étaient pas forcément lues et n'avaient pas besoin de l'être pour s'élever de l'horizon, rouler et disparaître dans le sable des jours, à nos pieds.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LatornadeblondeLatornadeblonde   20 septembre 2019
Elle avait regardé longuement le camion qui s'éloignait dans le gris de cette matinée. La cité industrielle. Ses entrepôts. Ses garages. Ses pépinières et ses garages. Puis, elle s'était retournée vers ce monsieur attentif qui se tenait toujours près d'elle, pour enfin le remercier. Un homme dans un coin du hall d'entrée, les bras croisés, restait immobile et le visage rouge à force de sanglots.
Commenter  J’apprécie          10
MaplumedepaonMaplumedepaon   16 octobre 2019
Sur la table du jardin une histoire qui n'avait pas besoin d'être lue pour exister. Une histoire qui resterait pour toujours vivante dans la main de celui qui l'avait écrite.
Commenter  J’apprécie          30

Video de Joël Bastard (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joël Bastard
Joël Bastard. Voix vives, Sète.
autres livres classés : deuilVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1173 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre