AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2204104892
Éditeur : Le Cerf (08/04/2016)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Abolir la prostitution, mais autoriser la GPA. Supprimer la différence des genres, mais exiger l'égalité des fonctions. Réclamer l'abolition de la maternité, mais accepter l'imposition du voile. Se proclamer progressiste, mais enchaîner la condition féminine au Marché... Soixante-dix ans après Simone de Beauvoir, Eugénie Bastié dévoile ici, d'une plume enlevée et implacable, la misère du néoféminisme contemporain. L'égalité des droits est actée, le contrôle de la fé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
fklevesque
  22 novembre 2016
Un ouvrage très bien écrit et qui sort des sentiers battus dans la mesure où il repose sur une analyse objective sans se soucier de la bienpensance du XXIème siècle. Eugénie BASTET étudie la condition féminine et la place du "féminin" à travers les époques et dans ses multiples dimensions (évolution de la langue, introduction du primat du genre, négation des corps, maternité, avortement, GPA, etc...).
Elle y présente le combat féministe et le courant néoféministe qui l'a balayé pour aboutir à un constat: "La révolution féministe n'a pas abouti à un monde plus féminin, mais à un monde plus uniforme. Un monde où les différences sont soit avilies par la double marchandisation de la publicité et de la pornographie, soit effacées par le double puritanisme du genre et de l'islamisme. L'homme, lui aussi, est victime de ce processus infernal. Non la société ne se féminise pas. Non la société ne se masculinise pas. La société s'appauvrit de la différence des sexe".
Ce livre est une véritable bouffée d'air pur qui, dans notre société en décomposition,met en valeur la nécessaire reconnaissance de la complémentarité hommes-femmes et cela sur un fondement profondément humain et "naturel". Considérant que "si la féminité et la masculinité sont des caractéristiques de la personne, au même titre que l'origine sociale, l'appartenance familiale ui ne saurait pour autant la définir. Car l'homme et la femme sont libres. Et c'est dans leur différence que s'exprime cette liberté. A nous de préserver cet équilibre de la chair, contre les vents contraires du relativisme".
Cet ouvrage m'a mis beaucoup de baume au coeur dans sa présentation de la femme, être libre qui dispose d'un merveilleux privilège que l'homme n'aura jamais: celui de répéter la Vie sur des bases biologique. Femme qui, dès lors, mérite le plus grand respect de la part de l'homme.
Ce livre ne se lit pas, il se dévore avec avidité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
IsabelledlG
  04 juillet 2017

SYNOPSIS : le féminisme au 21ème siècle n'a plus de combat a gagner. Les femmes peuvent voter, posséder un chéquier, travailler, avorter, divorcer…Ce néoféminisme contemporain qui n'a plus aucun combat à gagner, travaille à la perte des femmes. Il défend le port du voile, la GPA, et ne s'insurge même pas devant les viols de Cologne. Il réclame une reconnaissance de ses spécificités, et dans le même temps, défends la théorie du genre. En somme, c'est un libéralisme qui oeuvre à la défaite des femmes, pour un monde sans distinctions avec comme seul valeur, celle de l'argent.
UN COUP D'ESSAI à 24 ans tout à fait remarquable. Une plume acérée et une analyse intelligente, qui m'ont pourtant parfois un peu fatiguée. Des phrases un peu trop longues, des analyses qui manquent de distance, emportés sans doute par un caractère passionné ? Un bon livre, à ne pas lire d'une traite, car on aurait presque envie de la contredire pour la faire taire un peu.
4/5
Commenter  J’apprécie          30
Zoile
  29 décembre 2018
Eugénie Bastié est également l'auteur de "Le porc émissaire" (Cerf), un livre dans lequel elle stigmatise la campagne "Balance ton porc" qui revêt toutes les caractéristiques d'une déclaration de guerre. "Balance" relève du vocabulaire de la délation, phénomène lié à toutes les guerres. "Ton" plutôt que "les" induit l'idée que chaque femme a un porc, qu'il n'y a pas un certain nombre de porcs, mais autant de porcs qu'il y a de femmes. "Porc" et non "agresseur"est du registre de l'insulte que l'on applique à l'adversaire en temps de guerre. Autant l'auteur se réclame du féminisme, autant elle en dénonce les excès. Ce n'est pas en allumant la guerre entre les genres que l'on organisera une société sereine où chacun peut s'épanouir. Il conviendrait plutôt de restaurer des valeurs comme l'honneur et la pudeur. Un essai très intéressant qui nous met devant les conséquences ultimes de la libération des moeurs et nous invite, sans retourner à la rigidité de la morale d'autrefois, à inventer une nouvelle concorde entre les hommes et les femmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Isle
  27 janvier 2017
Sur une page, elle soulève peut-être une question intéressante et s'empresse d'y répondre sur la suivante par des amalgames et de la colère personnelle, posés comme des vérités.
Se lit avec beaucoup d'humour pour faire face à certains propos choquants, et surtout, il faut prendre du recul et le temps de vérifier ses informations...
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
fklevesquefklevesque   29 juin 2017
Les Anciens présupposaient une continuité entre nature et culture . Les Modernes , eux , ont voulu tracer une frontière infranchissable entre la nature et la culture , le donné et l'acquis . Quant aux postmodernes , ils nient l'existence même d'une quelconque nature , tandis que , parmi eux , les transhumants réduisent la culture à la technique
Commenter  J’apprécie          30
fklevesquefklevesque   29 juin 2017
Le féminisme nouveau ne se bat plus pour l'amélioration du quotidien de l'immense majorité des femmes , mais pour la déconstruction planifiée des identités en recourant aux pires artifices de l'ingénierie sociale .
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Eugénie Bastié (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eugénie Bastié
A l'occasion de la sortie de son dernier ouvrage "le porc émissaire", Eugénie Bastié livre son analyse des conséquences sur la société des bouleversements nés de la révolution sexuelle.
autres livres classés : égalitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Eugénie Bastié (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1071 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre