AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782960226225
174 pages
Éditeur : 978-2-9602262 (27/01/2019)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Monsieur Dumont est assis à la même place, le front dressé vers le plafond et le regard vide. Un peu de buée sur les vitres empêche de me concentrer sur une image nette. Il ne faut pas non plus que mon idée tourne à la déraison. Je veux bien être un peu dingue. Avec certaines réserves. En aucun cas, je ne souhaite devenir une pauvre fille capable de penser n’importe quoi pour donner un sens à sa vie, puis de passer à l’acte presque sans m’en rendre compte. Simplemen... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (36) Voir plus Ajouter une critique
Sophisme67
  08 avril 2021
L'héroïne est la narratrice, ce qui trouble d'autant plus car on devient témoin voire presque complice. A travers son récit, elle nous transmet sa passion pour son prof avec tellement d'émotions et de tendresse qu'on oublie parfois son âge. Monsieur John pourrait avoir toutes les qualités, il est séduisant, cultivé, raffiné, attendrissant mais ignore tout des sentiments de son élève. Mais voilà elle l'aime et il obsède ses jours, ses nuits, sa vie. Il est sa providence, la lumière de sa vie. de là à dire qu'elle passe par les métamorphoses de l'adolescence en devenant une garce, paumée entre une mère qui vit avec son concubin et un père avocat rarement à la maison. Je n'ai pas beaucoup aimé ce roman que je trouve un peu simpliste. L'auteur parle de l'adolescence en focalisant son intérêt sur une gamine infecte qui se prend pour une Lolita et qui perd son innocence en rêvant de se rapprocher amoureusement d'un de ses enseignants. le ton passe de la romance à l'agressivité, insistant sur la frustration, les désaveux, la rage. Quand on est refoulée, on se venge. Voilà le sujet de ce livre complètement immoral. Il y a certainement des filles qui fonctionnent ainsi, alors que moi, jamais, je n‘aurais imaginé pareille manière de fonctionner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ametzinger28
  21 mars 2019
J'ai rencontré Daniel Bastié lors d'une séance de dédicaces à Bruxelles. Son dernier livre « On ne sort pas avec un prof ! » est assez révélateur de son style : décontracté, spontané, avec un zeste de cynisme lorsqu'il évoque l'actualité. Néanmoins, il est capable de beaucoup de sérieux lorsqu'il aborde le cinéma et qu'il rempile pour des ouvrages thématiques sur la musique de film ou la filmographie de cinéastes peu ou mal connus (Rollin, Franco). Comme il a longtemps travaillé dans l'enseignement avant de consacrer une grande partie de son temps au journalisme, on sent chez lui une maîtrise du sujet. Plutôt que de parler des jeunes en termes lénifiants, il souligne la cruauté d'une génération qui croit tout savoir, ne respecte pas les règles et expérimente lorsqu'il s'agit de s'épanouir sentimentalement, capable de toutes les ruses et de tous les coups bas. L'héroïne est une jeune femme snobinarde, qui se repose sur l'argent de ses parents, s'enfonce dans des certitudes établies à partir des slogans tirés des catalogues de mode, regarde la marque plutôt que la qualité des vêtements qu'elle se procure, passe sa vie devant le miroir de la salle de bains et qui n'oserait jamais sortir avant de s'être passé un coup de peigne ou une paume de gel dans les cheveux. Bref, elle est indigeste ! A son tableau de chasse, il lui manque un copain pour faire comme les filles de son âge. Un amoureux qu'elle pourrait exhiber tel un trophée. Elle s'entiche d'un professeur. Forcément le plus jeune, le plus beau, le plus intéressant selon ses critères. Pour le circonscrire, elle l'espionne sur le Net, le suit en vélo alors qu'il emprunte les transports en commun, va jusqu'à lui expédier une lettre d'amour (anonyme bien sûr !) et imagine des fiançailles en fanfare. Naturellement, elle déchante lorsqu'elle découvre que ce dernier reste impassible, n'imagine même pas une seconde entreprendre quoi que ce soit avec une de ses nombreuses étudiantes. Raconter l'épilogue revient à le déflorer. Personnellement, j'ai bien aimé cette histoire qui traite de passion obsessionnelle autant que du monde de l'école. Un livre cruel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JeannotZic
  06 novembre 2020
En se basant sur son expérience d'enseignant, Daniel Bastié nous livre ici un récit dur sur le monde de l'école et des jeunes. Que se passe-t-il dans la tête d'une adolescente ? Je suppose qu'il a observé ses élèves pour dresser le portrait de Jocelyne, une fille issue de la bourgeoisie, avec une maman qui file le parfait amour avec son amant et un papa avocat qui bosse nuit et jour pour rapporter un maximum d'argent à la maison. Alors que les chapitres qui se déroulent à l'école sont rares (cours de récréation, interro en classe, passage par la bibliothèque ou CDI), l'auteur se cristallise sur le mental de son héroïne et anticipe ses actions. Que peut-il bien se passer dans le cerveau d'une gamine de même pas dix-huit ans, qui conçoit la maison comme l'hôtel ? A défaut d'affronter de réelles difficultés, elle tourne et retourne le rêve romantique de se balader au bras de son prof préféré au point d'en faire une idée fixe. La lecture de ce roman est plutôt facile. Cela dit, au fil des pages, l'intrigue se resserre et devient le reflet quasiment pathologique de l'obsession qui anime le personnage principal. Ce n'est pas « Fatal attraction » mais bon … Je ne sais pas où classer cet ouvrage. Malgré un côté dans l'air du temps, il ne s'adresse pas à un public trop jeune. Ce livre, bien rôdé, devient alors un peu vain à mes yeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sylvl
  18 mars 2019
Sortir avec un prof n'est pas chose aisée. Surtout lorsqu'on a dix-sept ans, qu'on possède quelques kilos en trop et que l'enseignant n'a aucune envie de transgresser un tabou. Puis, les neurones s'activent. Dans son lit, avant de s'endormir, Jocelyne déroule un film de ouf, ne sait plus à quel saint se vouer et se conditionne à croire que tout est possible. Pourtant, il suffirait d'un rien. En amour, il importe de se manifester au bon moment. Ni avant ni trop tard ! Un homme ne peut décidément pas rester indifférent à une jeune femme qui s'offre sans calcul. C'est un peu mal connaître le monde des adultes. Alors, un refus peut déclencher une tornade et faire vaciller la bonne morale sur ses assisses. On se situe ici à mille lieues du livre romantique, même si la première partie pourrait laisser croire à cette étiquette. Vengeance et manipulation sont ici les clés de ce livre d'un peu moins de cent quatre-vingts pages. Quête initiatique, besoin d'expression et recherche d'amour sont les boussoles de ce récit ancré dans le présent et qui nous décrit l'adolescence sous des traits parfois crus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lhasjean
  31 mars 2019
Daniel Bastié a longtemps travaillé dans la presse écrite avant de se lancer dans la rédaction de fictions (Med comme Mehdi, le viol, Rue Vogler, Prof story, Un bonheur fragile, etc.) et d'essais sur le cinéma (Les mondes cannibales du cinéma italien, Jess Franco : l'homme aux deux cents films, Jean Rollin et ses vampires cinématographiques, Philippe Sarde : des notes pour l'écran, etc.), tout en se consacrant à l'enseignement. de son expérience, il tire des souvenirs qui émaillent ses récits, alliant fiction et anecdotes authentiques. Avec « On ne sort pas avec un prof ! », il signe la chronique féroce d'une certaine jeunesse en proie à de valses hésitations, tout en remaniant le sujet éternel qu'est la passion amoureuse. S'éprendre d'un enseignant, soit ! Mais sans franchir le pas décisif, qui fait partie des tabous connus de tous. Fatalement, la transgression engendre la sanction. Alors, comment s'y prendre ? de quelle manière manoeuvrer ? Certains passages assez crûs ne conviennent pas aux trop jeunes lecteurs. Notamment des références à l'éctualité (affaire Dutroux, Fourniret, DSK) et quelques connotations sexuelles lorsque l'héroïne parle de son père, un avocat ayant pignon sur rue. Sinon, le roman est rondement mené sans temps mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4018 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre