AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Ledraveur


Ledraveur
  14 avril 2021
C'est un bel ouvrage en 19x25, avec un grand nombre de photos et d'illustrations traditionnelles ou contemporaines sur le sujet.
Livre à feuilleter au gré des chapitres de ce qui nous “inspire” le plus … quitte à y revenir un peu plus tard au gré de notre intérêt.
La dernière partie a plus particulièrement retenu notre plus grande attention : « Transe et neurosciences » de Corine Sombrun.
En effet, nous y voyons un raisonnable espoir dans un avenir proche, que puisse éclore une nouvelle perspective sur la validité d'une réalité effective des états de spiritualités authentiques, dans le cadre d'investigations de nouvelles disciplines scientifiques. Ce qui aurait pour conséquence, du moins dans une certaine mesure, de clarifier le propos d'avec les charlatanismes de tous bords, que ce soit de l'ordre du “religiosisme” institutionnel et/ou des mouvances des dérives intégristes sectaires et leur fanatisme.
« Si notre société a travaillé à faire de nous des êtres plus savants, les sociétés traditionnelles se sont attachées, elles, à faire de nous des êtres plus conscients. le moment de crise que nous vivons et le mouvement global d'intérêt pour ces techniques ancestrales montrent qu'il est temps de “nous” rassembler. le savant et le conscient, l'intellectuel et le “perceptuel”, enfin réunis, doivent se mettre au service de notre futur. D'une société plus consciente des conséquences de ses décisions. N'est-ce pas la véritable démarche écologique à laquelle nous devrons désormais nous attacher ? » (p. 183)
Pour notre part, citoyen lambda, nous ne pouvons qu'acquiescer à ces projets et perspectives, où il y va probablement de la pérennité non seulement de notre espèce, mais qui plus est dans son impact global sur la Terre de nos jours, d'un équilibre toujours dans un aléatoire de toute façon !
Ce livre se propose en effet d'être une réconciliation entre un passé très ancien (Aurignacien/Gravettien)* et la “modernité” de l'homme des sciences appliquées et les sciences fondamentales .
C'est une invitation dans un “voyage” hors du temps linéaire (1) pour entrevoir celui d'un monde hélicoïdal, les messagers en étant les chamanes (terme générique vague, datant du XVIIIe [Johann Gottlieb Georgi]), représentants des anciennes traditions de l'Animisme.
Ainsi y sont décrits à la fois les différents courants originels géographiques et ethniques, dans une organisation sociétale particulière, et le rapport entretenu avec son environnement naturel. L'Animisme ne prétend pas être une représentation du monde, ni tente de l'expliquer non plus, mais il en procède dans une intériorité au plus profond.
----------------
* https://www.babelio.com/livres/Clottes-Les-chamanes-de-la-prehistoire--Transe-et-magie-d/94946/critiques/2235162
https://www.babelio.com/livres/Lima-Chauvet-Pont-dArc-le-premier-chef-doeuvre-de-lh/667863/critiques/746867
https://www.babelio.com/livres/Doring-Gwion-Gwion/812247/critiques/1004392

(1) http://camisard.hautetfort.com/archive/2019/12/13/cosmosapiens-ou-le-souffle-du-cosmos-6197934.html
Lien : http://www.versautrechose.fr/
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (1)voir plus