AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782315009565
398 pages
Éditeur : Max Milo (27/08/2020)
4/5   5 notes
Résumé :
L'auteur, ex-agent du service de renseignement stratégique suisse, passe ainsi en revue les principaux conflits contemporains, que les pays occidentaux ont géré à coups de fake news, ces trente dernières années.

Quels sont les faits qui permettent d'affirmer que l'État islamique cherche à créer une guerre civile en France ; que le président syrien Bachar al-Assad a utilisé des armes chimiques ; que Vladimir Poutine tente de déstabiliser nos démocratie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
FrancoMickey
  28 mars 2021
Vous pensiez que je m'étais exilé à Zanzibar avec toute la smala pour échapper à ce satané Covid et son tout dernier variant à chapeau rond ? Désolé de casser le délire mais non, hélas. Primo, on n'a pas les ronds et deuxio j'avais rendez-vous avec le bricolage. Je sais, c'est moins exotique mais vous devrez faire avec. Allez, en selle Marcel.
Gouverner par les Fake News. Un titre bien incisif et percutant comme il faut n'est-ce pas ? Un peu à l'image de la plume acérée et dénuée de tout ton édulcoré de Jacques Baud, qui démonte round après round certaines les plus grandes supercheries de la géopolitique moderne. de l'envers du décor du terrorisme aux conflits mondiaux montés de toute pièce en passant par les mensonges d'état, l'auteur n'épargne personne et passe au vitriol le plus grand nombre.
Mais attention, la lecture n'est pas des plus aisées tant l'information est dense. N'envisagez même pas de lire ce livre oklm (au calme pour ceux qui vivraient dans une grotte ndlr) dans le métro ou le tram, il vous faudra privilégier une ambiance plus sereine. L'écrivain est informé et s'est documenté et il compte bien le montrer en inondant littéralement le lecteur d'informations, références et sources en pagaille.
Mais si le travail de documentation prête à l'admiration, le ton délateur de l'auteur revête parfois des airs de complotisme dans son plus simple dessein. Si une grande majorité des annonces est appuyée par des sources apparemment irréfutables, une petite partie semble quelquefois parachutée. Malgré tout, la lecture se suit agréablement et on prend un malin plaisir à décortiquer une deuxième lecture, un peu façon Franc-Maçonnerie, derrière les enjeux géopolitiques.
Résumons. Messieurs vous avez un jour rêvé de devenir agent secret à la 007 (après avoir voulu devenir médecin et pompier ouais okay calmez-vous je sais j'ai aussi été bambin) ou bien mesdames, vous avez craqué devant le regard de braise de Daniel Craig ? Vous devriez vous régaler avec ce croustillant bouquin. En revanche pour les angoissés du complot Covid par les illuminati, vous devriez peut-être laisser passer encore quelques mois.
Oups j'oubliais, des remerciements s'imposent. J'adresse donc une dédicace aux éditions Max Milo pour m'avoir gracieusement envoyé un exemplaire du livre à l'occasion du Masse Critique du mois de Février. (Entre nous, je ne veux surtout pas de problème avec les services des renseignements car j'ai vu Homeland et je sais ce qu'il peut m'arriver hein.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5521
zeroproject
  13 mars 2021
Avis : 3/5
Avant toute chose, je tiens à remercier Babelio et sa Masse critique pour m'avoir permis de donner mon avis sur ce livre de Jacques Baud. Merci également aux éditions Max Milo. le titre à lui seul avait retenu mon attention et j'en avais fait ma priorité !
Histoire de préciser les sujets abordés dans ces 400 pages, en voilà un bref aperçu : l'Afghanistan, l'Iran, la Syrie, les attentats en France depuis 2015, l'Ukraine, les récentes cyber-attaques, le Venezuela, la Corée du Nord et la Russie.
Autant le préciser immédiatement, l'auteur ne pratique pas la langue de bois et j'ai découvert parfois une tentative de décrédibilisation envers lui à l'aide d'ad hominem. Ainsi, on l'accuse volontiers de conspirationnisme ou d'intervenir sur des médias peu reluisants liés à l'extrême droite. Concernant d'éventuelles théories du complot qu'il relaterait, étrangement, il en démonte passablement dans son livre. Pour les autres, il liste des faits, interroge, oriente ici et là ou en tire ses propres conclusions, il ne lance pas une bouteille à la mer au hasard, ne sort pas un lapin de son chapeau. Pour l'autre reproche, oui, il intervient tantôt dans des médias pas toujours glorieux. Pourtant, il ne fait sans doute que répondre à des invitations. Etant donné ses nombreuse critiques avérées contre le quatrième pouvoir, il me paraît logique qu'il ne puisse accéder à n'importe quel plateau, surtout s'il a un lien avec un gouvernement occidental. Toujours est-il que Jacques Baud est passé de nombreuses fois au JT de la RTS qui ne ressemble en rien à un bastion de la droite dure helvétique. Son CV renvoie également à un personnage sérieux qui connait mieux son domaine qu'un journaliste lambda.
Bref ! Ce livre est d'une grande complexité. La géopolitique est un monde dans le monde et peu de personnes en tiennent la totalité des tenants et aboutissants. Jacques Baud, malgré son passé professionnel, n'hésite pas à pointer du doigt les défaillances des services de renseignement auxquels il appartenait, ouvrant la porte à bien des conflits internationaux. Il précise aussi leur rôle, à savoir acquérir du renseignement à l'aide d'analyses de faits et de le transmettre plus haut dans la hiérarchie. Et il arrive que le gouvernement balaie certains avis, ignore des alertes et s'entête dans ses propres idées. A nous de juger qui en prend la responsabilité étant donné les drames auxquels cela peut conduire…
Parce que, ce qui ne surprendra personne, les politiques mentent. L'auteur ne cesse de le répéter durant l'ouvrage et il s'appuie sur des études pointues, voire même des aveux clairement identifiables. Ses multiples accusations peuvent sembler loufoques, mais en cherchant un peu, on finit par opiner et lui donner du crédit. L'ancien analyste tranche également quelques idées reçues qu'on nous serine non-stop dans les médias mainstream. Il invite à trier le bon grain de l'ivraie et à ne pas tout prendre pour argent comptant. D'ailleurs, ne serait-il pas bon de préciser qui détient quel média ?
Une grande partie de Gouverner par les fake news s'attarde sur le Moyen-Orient. Trop souvent, on nous présente la problématique sous un angle manichéen, comme si l'on revivait au temps de la guerre froide ! Choisis ton camps, camarade ! Mais voilà, les nuances de gris apparaissent rapidement et Jacques Baud les souligne sans gêne. Les Talibans, l'EI, Ben Laden, Bachar, Poutine, Al-Baghdadi et consorts ne sont pas brûlés sur l'échafaud, même si l'auteur ne les définirait pas comme des personnes recommandables. Il analyse, et ça, ça nous change ! Il prend de la hauteur et observe les faits, les actes prouvables et les décortique. Si vous pensez qu'il imagine les informations, sachez que son livre est alimenté par pas moins de 2'000 références qui ont été checkées. Parmi celles-ci se nichent parfois des rapports classés SECRET qui font froid dans le dos. Ce qui prouve ce que Baud définit comme des guerres asymétriques, ainsi que ces stratégies que nos armes occidentales peinent à élucider.
Néanmoins, j'ose émettre quelques mauvais points. Il réside entre les pages pas mal de répétions, de monotonie. Les sujets sont si passionnants que cet aspect m'a déçu. Autre point noir : certains chapitres croulent sous les coquilles ! Problème de correcteur ? de tirage ? Aucune idée, mais les yeux piquent trop souvent à mon goût.
Ce bouquin m'a donné à réfléchir et j'en ai appris beaucoup de choses sur des aspects stratégiques invisibles jusqu'ici. Les services de renseignements me passionnent depuis longtemps, tout comme la linguistique et me voilà rasséréné après une telle lecture. Pour l'apprécier à sa juste valeur, il vaut mieux être apolitique ou alors savoir imposer une neutralité dans nos idéaux ; sans quoi ce livre vous sera blasphématoire ou biblique.
Dernier avis avant de vous proposer de vous plonger dans ce livre avec assiduité, n'oubliez jamais, Ô grand jamais, ceci : “Ce sont toujours les vainqueurs qui écrivent l'histoire”, Camilla Läckberg. Ne voyez pas des théories du complot partout, mais sachez garder un regard critique et avisé sur les vagues d'informations dont on nous inonde.
Lien : https://bmds.ch/2021/03/13/g..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
BVIALLET
  02 octobre 2021
C'est l'invasion soviétique de l'Afghanistan qui a conduit la création d'Al-Qaïda : faux. Les Etats-Unis avaient commencé la déstabilisation du pays bien avant ! L'Iran est le pays le plus dangereux du monde et en fait beaucoup plus dangereux que l'Etat Islamique. Il veut détruire Israël. Il reste le principal promoteur du terrorisme international : encore faux. le terrorisme djihadiste se produit sans grande raison, juste pour terroriser les gens : toujours faux. C'est la réponse logique aux interventions en Irak, Libye ou Syrie, aux bombardements de populations civiles qui sont considérés comme des actes lâches et menés sans véritable mandat des Nations Unies. le conflit en Syrie a été déclenché en 2011 par la répression de pacifiques manifestations… Bachar al-Assad massacre son propre peuple… Il utilise des armes chimiques contre sa propre population… La France ne soutient que des rebelles « modérés »… Les « Casques blancs » sont neutres, impartiaux et apolitiques… La France est en Irak et en Syrie pour combattre l'Etat Islamique… Accumulation de mensonges, propagande et fausses nouvelles !
« Gouverner par les fake-news » est un essai de géopolitique proposé par un expert suisse des relations internationales, ancien agent des services secrets. Autant dire que Jacques Baud sait de quoi il parle. En atteste d'ailleurs tout un attirail de notes en références au bas de toutes les pages de son livre. Il s'attache à démontrer la fausseté des narratifs que l'on nous a servis depuis 30 ans au sujet de l'Afghanistan, du Darfour, de l'Iran, de la Syrie (il y consacre d'ailleurs une très importante partie de l'ouvrage), des attentats terroristes en France, mais aussi de la Russie, de l'Ukraine, de la Corée du Nord et du Vénézuéla. Ainsi nous a-t-on menti à peu près sur tout. On s'en doutait peu ou prou, mais le découvrir ainsi dans sa triste laideur n'est pas loin de provoquer la nausée. le pouvoir ment pour justifier des politiques mal conçues, des interventions inutiles, hasardeuses et mêmes dangereuses à terme pour la population. Les médias cautionnent en répercutant les mensonges gouvernementaux sans même vérifier. Au lieu de faits vérifiés, les journalistes apportent des professions de foi. Et pire, une part importante de la population accepte qu'on lui cache la vérité. Nous voilà aux antipodes de l'Etat de Droit dont tout le monde se revendique pourtant. À conseiller aux chercheurs de vérité !
Lien : http://www.bernardviallet.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          76
inthecrazyhead
  21 mars 2021
Merci Babelio pour la découverte de ce livre ! Alors, ce n'est pas du tout ce à quoi je m'attendais comme lecture, je m'attendais à un ouvrage didactique, impartial et accessible sur les fakes news, leurs rouages, leurs applications. Et je me suis retrouvée à la place face à un ouvrage qui parle énormément de géopolitique, ce qui en soi n'est pas un problème comme cela peut être instructif, mais qui malheureusement ne s'adresse pas au petit lecteur qui n'y connait rien (comme moi quoi). L'auteur entre directement dans le vif du sujet, le lecteur n'a pas de contexte ou un petit récap' clair des événements. Difficile donc de m'y retrouver et de suivre. J'ai également trouvé que l'auteur n'était pas impartial. Soit, il est dans son plein droit d'avoir son opinion mais il aurait pu se montrer davantage neutre dans ses propos, pour donner une analyse éclairée et objective. Il y a beaucoup de parti pris de sa part.
De fait, avec tout cela, j'ai trouvé la lecture de ce bouquin assez ardue tout de même, car je ne suis pas très informée sur les conflits géo-politique et n'ai pas trouvé ici un bon accompagnement pour mieux les connaître et les comprendre, j'ai trouvé l'analyse des fakes news, le sujet central donc, un peu (beaucoup) noyée par tous ces détails politiques, stratégiques,.. et la prise de position de l'auteur ne m'a pas donné l'impression d'une perception objective des faits et observations relatées ici.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
FrancoMickeyFrancoMickey   04 mars 2021
La recherche de la "vérité" est une entreprise complexe. Les mensonges et les omissions sont les éléments de base des "mythes fondateurs" : à tort ou à raison, ils ont souvent permis de créer une base consensuelle et d'aplanir des conflits potentiels contribuant ainsi à stabiliser des sociétés et à faciliter le vivre-ensemble.

Bouddha, Moïse, Jésus-Christ, Guillaume Tell, Jeanne d'Arc et bien d'autres ont probablement alimenté des "fake news" en leur temps, ils sont pourtant devenus des références morales ou des symboles d'unité. Mais ils ont également justifié des massacres, des génocides et des injustices...

p.18
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
zeroprojectzeroproject   10 mars 2021
Par ignorance ou par dessein, on refuse de comprendre que la guerre contre le terrorisme est de nature asymétrique.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jacques Baud (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Baud
Geopragma - 18 mai 2021
La mécanique du terrorisme djihadiste : l'asymétrie, entre fanatisme et incompréhension
Les Mardis de Geopragma reçoivent le Colonel Jacques Baud (er), diplômé de l’Institut Universitaire des Hautes Etudes Internationales de Genève, expert en armes chimiques et nucléaires, est un ancien agent des services secrets suisses. Il a notamment dirigé le renseignement de l’Etat-Major Spécial pour les Prises d’Otages du gouvernement suisse, conçu pour le QG des Nations Unies à New York, le Centre International de Déminage Humanitaire de Genève (GICHD) et le Système de Gestion de l’Information sur l’Action contre les Mines (IMSMA), aujourd’hui déployé dans plus de 60 pays.
Il a contribué à établir le concept de renseignement pour les opérations de maintien de la paix des Nations Unies et dirigé le premier centre de renseignement conjoint des Nations Unies (UN Joint Mission Analysis Centre - JMAC) au Soudan. Il a également été chef de la Doctrine des Opérations de Maintien de la Paix des Nations Unies à New York et Chef de la lutte contre la prolifération des armes légères à l’OTAN, à Bruxelles.
Il est l’auteur d’une dizaine ouvrages sur le renseignement, la guerre asymétrique et le terrorisme. Le dernier en date s’intitule : Gouverner par les Fake News, Ed. Max Milo, Paris, France, 2020.
+ Lire la suite
autres livres classés : mensongesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2426 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre