AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9791032909911
Éditions de l'Observatoire (03/03/2021)
3.41/5   122 notes
Résumé :
Dans un futur proche, les moeurs du monde occidental sont bouleversées par un programme informatique, TimeWise, dont la fonction est de déterminer la date de fin de l'histoire d'amour des couples. Fous amoureux, Lola et Victor y ont recours. La machine leur annonce qu'il leur reste deux mois à vivre ensemble. Lola s'en moque, Victor est sous le choc.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (44) Voir plus Ajouter une critique
3,41

sur 122 notes

LiliGalipette
  17 mai 2021
« Tomber amoureux, c'est n'avoir pas vu que le temps s'arrête ». (p. 13) Lola et Victor s'aiment. Dans leur minuscule appartement, le bonheur et la vie de couple sont simples et joyeux. « Pourquoi dépendre de l'énergie de la conquête lorsque l'on s'aime sans avoir à se surprendre ? » (p. 21) Aussi sont-ils dévastés quand l'application TimeWise leur annonce que leur relation finira dans 2 mois. « Tu penses sincèrement qu'une machine peut décider de la date d'arrêt des sentiments ? / Pas décider. Elle sait. » (p. 31) Désormais, l'horloge tourne, le temps s'échappe, le sablier se vide... Lola et Victor ne comprennent pas ce qui pourrait, en 2 mois, briser leur amour si parfait. « Un amour épanoui pouvait-il supporter les contours d'un temps imparti ? » (p. 58) le quotidien devient infernal pour les jeunes amoureux. Faut-il qu'ils ignorent le calcul mathématique et espèrent le meilleur ou qu'ils se soumettent au résultat de la Carte de TimeWise et se préparent l'inéluctable annonce ? Doivent-ils précipiter le terme de leur couple, vivre chaque jour intensément avant la fin ou tenter de déjouer les statistiques ?
Le sujet est moins loufoque qu'il y paraît et cette science-fiction gentiment incongrue est finalement très pertinente. Dans un monde où l'informatique est omniprésente, peut-on encore être le maître de son existence ? S'en remettre aux algorithmes et prêter foi à leurs calculs, est-ce de la lâcheté ou un renoncement évident et nécessaire face à une nouvelle forme de fatalité ? « Comment se faisait-il que la technologie ait révolutionné jusqu'aux façons de s'aimer sans avoir produit le moindre antibiotique contre la souffrance amoureuse ? de nos jours, seule la fierté nous poussait à vivre nos histoires d'amour comme un opéra italien du XVIII° siècle. » (p. 228) Dans cette chronique de l'amour à la mort plus ou moins annoncée, l'autrice donne à penser sur ce qui scelle un couple, entre quotidien, passion, confiance et conscience de l'inconnu, et sur le peu qu'il faut pour déstabiliser les plus grands colosses. « Ce n'est pas que le savoir donne le pouvoir. C'est que l'ignorance provoque la psychose. » (p. 119) Finalement, aimer sans certitude n'est-elle pas la seule et vraie manière d'aimer ? La fin du roman est charmante, sur une pirouette peut-être un peu facile, mais maligne. En remettant le bonheur entre les mains du hasard, le couple ne peut qu'en sortir plus fort.
Ici, la Carte est loin d'être celle du Tendre, mais l'autrice exprime une tendresse piquante pour ses personnages. Leurs petits défauts sont agaçants, mais ils sont normaux, humains. Aucune histoire d'amour n'est parfaite et ce qui compte est de s'y investir pleinement. « Tu vois bien que l'on s'aime, Victor. On ne va pas se désaimer en deux mois. » (p. 106) Avec ce premier roman, Salomé Baudino fait une entrée très réussie sur la scène littéraire française contemporaine ! Sa plume est légère et très plaisante à suivre, au gré de chapitres courts et rythmés. Un vrai bonheur de lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
hanyrhauz
  24 avril 2021
Lola et Victor s'aiment (je hais les couples).
Ils sont inséparables (qui me rappellent que je suis seule).
Ils sont tellement mignons (je déteste les couples).
Un bonheur qui crève les yeux (je les hais tout court).
Mon coeur, mon amour.
Et puis TimeWise arrive dans leur vie, comme dans celle de beaucoup dans cette société algorithmique. le verdict tombe : deux mois avant la rupture.
Et là, on pourrait s'imaginer que Victor et Lola vont tout faire pour contrer la machine et son résultat funeste. Mais non, ils vont même tout faire pour précipiter cette rupture. Puis tenter de l'accepter quand même. Et de la dystopie amusante, on passe à l'étude de couple un brin plombante.
Parce qu'il faut le dire, Victor et Lola sont agaçants dans leur inaction. Victor surtout, prof de piano en dilettante qui ne fait rien de sa vie, si ce n'est regarder le plafond et penser à son couple (on notera l'exploit d'avoir casé un piano dans un minuscule appartement parisien). Et l'on en vient à remercier intérieurement sa belle-mère (présentée pourtant comme un odieux personnage mais qui est surement le plus plaisant du roman) de la claque salvatrice (comme dirait Tété, pour continuer en chanson, "une bonne paire de claque, rien de tel pour faire circuler le sang").
Le postulat de départ m'a plu, le prologue partait plutôt bien, mais j'aurais préféré lire une dystopie assumée à la sauce Black Mirror que cette histoire de couple qui ne va pas assez loin dans le côté sociétal et qui tourne assez vite en rond dans le comment te dire adieu.
Si on ajoute à cela un twist final peu convaincant et un style proche de Foenkinos (qui a de nombreux adeptes mais que je goûte assez peu), on peu dire que je ne suis pas convaincue par cette lecture.
Et pour finir en chanson (il faut toujours finir en chanson), je convoque Zazie : "On n'écrit pas la chance qu'on a, pas de chansons d'amour quand on en a."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Mhfasquel
  04 mai 2022
Un premier roman parfaitement réussi qui épingle nos travers et les dangers de la toute-puissance supposée des nouvelles technologies.
Une fable moderne qui, un peu comme Les enfants sont rois de Delphine de Vigan, nous fait réfléchir, nous met sur pause le temps d'analyser notre rapport à Internet et ses semblables, censés nous aider, nous soutenir, nous rendre la vie meilleure. Mais toute nouveauté est-elle forcément un progrès pour l'humanité ? C'est cette folle croyance, cet aveuglement massif, que l'auteure dénonce.
« L'arrivée de la TimeWise dans les ménages occidentaux avait provoqué une flambée médiatique intarissable. Son utilisation avait soulevé au sein des ménages de nombreuses questions. Fallait-il, au nom de son couple, s'interdire son emploi dans le souci de préserver son union ? Ou valait-il mieux, au contraire, prendre le risque de la fragiliser, si cela permettait d'atteindre la vérité ? Et dans ce cas-là : un amour épanoui pouvait-il supporter les contours d'un temps imparti ? Une relation ennuyeuse devenait-elle plus palpitante si elle était vouée à un grand succès linéaire ? »
Remettre en question un amour parce que l'on vous a prédit sa fin proche ? Quelle folie ! Et pourtant...
« La propension humaine à s'autosaboter est si importante que le but de la vie n'est finalement peut-être pas le bonheur, pensa Victor. »
Ou est-ce que tout dépend de ce que nous faisons de ces avancées techniques ? Créent-elles de nouveaux besoins, ou se mettent-elles au « service » de demandes préexistantes ?
Les campagnes de calomnie, d'injures, de haine, et aussi les chaînes de solidarité existaient avant les réseaux sociaux, l'injustice a le plus souvent été constitutive des sociétés avant la fracture informatique.
Et c'est depuis toujours, et par tous les moyens mis à sa disposition que l'être humain cherche à déchiffrer l'avenir. À savoir à l'avance. Est-ce que tout est déjà écrit ? Est-il possible de changer une destinée toute tracée ? Sommes-nous agis, comme dans les tragédies antiques, par des forces implacables ? La nouvelle divination se fait-elle désormais au coeur d'un algorithme, auquel on fera confiance plutôt qu'à ses sentiments ? Une fois la prophétie formulée, bien souvent elle se réalise parce que nous enclenchons sans le vouloir des mécanismes qui lui donneront raison.
Ou, au contraire, pouvons-nous échapper à cette programmation inflexible en écoutant notre instinct, plus fort que tout ? En faisant confiance à notre intelligence, notre sensibilité qui vont nous rendre notre libre arbitre et notre pouvoir de décision. Il y a l'outil, il y a l'usage qu'on en a. Pouvons — nous échapper aux prophéties, modélisations, simulations, projections tout simplement en les ignorant ? Ou en les remettant en question ? Désormais on peut vous annoncer l'heure de votre mort (ce que les cartomanciennes faisaient déjà, d'ailleurs) avec précision. Ou soi-disant. Qui a envie de ce genre de terrible certitude ? Question corrélée à celle de la fragilité de toute existence, de toute activité, à la menace de la perte possible à tout moment qui effectivement rend la vie plus intense, plus précieuse, plus chérissable. Car ainsi fonctionne le logiciel de toute créature.
Les problématiques posées par cet ouvrage très intéressant vont bien au-delà d'un problème de société de l'époque actuelle et de ses outrances, fêlures. Elles résonnent au plus profond de nous, de nos peurs, de notre crédulité, de notre goût du contrôle quand justement nous sommes perdus. Un livre qui suscite le débat, à découvrir, méditer et partager !
Pour conclure :
« Fallait-il qu'un processus de dégénérescence soit systématiquement enclenché pour que l'on en vienne à sincèrement savourer l'objet de sa perte ? Fallait-il qu'un pronostic vital soit engagé pour veiller le présent ? Finalement, fallait-il perdre ce que l'on aimait pour l'aimer davantage ? »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
livreclem
  30 juillet 2021
Un roman étonnant, une bonne comédie un peu cynique.
Lola et Victor sont en couple et pour l'anniversaire de ce-dernier, il découvre la carte électronique qui leur donne la date d'arrêt de leur relation.
Sonné, Victor va tout faire pour déjouer les pronostics.
Original, bien rythmé, c'est une lecture plaisante.
Commenter  J’apprécie          170
DocteurVeggie
  05 mai 2022
Un jeune couple tout beau et tout mignon qui fait cuit cuit dans son petit nid douillet et voilà qu'un jour l'un deux décide de mettre la main sur un chronomètre étrange. Tellement étrange qu'il n'existe heureusement pas dans la réalité et là, c'est le drame ! Paf ! Il ne reste que deux mois de romance pour ce petit couple cuit cuit. C'est la panique ! LA PANIQUE. Qui tombera du nid ?
Je n'ai pas spécialement accroché à l'histoire. Même si je reconnais l'absurdité de la situation. Un chronomètre magique et mystérieux TimeWise qui de manière inconnue vous indique le durée de votre couple. On aura tout vu en ce bas monde. Je reconnais que l'autrice trouve un angle pertinent afin de parler de la vitesse à laquelle nous passons d'une relation à une autre. Vite aimé, vite consumé. La précarité de nos sentiments et à la vitesse ou la technologie et les réseaux nous font passer pour des perdants. Heureusement, il y a les aromatiques pour contrer la donne. J'ai aimé le coté réalisme magique de l'histoire avec ce truc qui n'existe pas dans ce bas monde, mais qui se trouvera en guise d'application dans moult années, mais pour le reste, je n'ai pas spécialement accroché au style de l'autrice, mais je lui reconnais son sens de la perception des choses, de la vie actuelle et des failles de notre ère contemporaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82

Citations et extraits (69) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   16 mars 2021
Lola s’était persuadée que si elle réussissait à rendre sa thèse dans les temps, la rémission du cancer de son père serait définitive et qu’il ne rechuterait pas. Il était trop tard pour faire marche arrière. Cette incantation avait pris place en elle (et malgré elle). Aussi, elle ouvrait chaque fois le clapet de son ordinateur avec la même appréhension que si elle débutait une opération à cœur ouvert. Elle avait souvent l’impression que le temps lui manquait. Et cela la stressait. Mais elle était face à elle-même pour équilibrer son thermomètre personnel.

 

Pour l’heure, elle ne s’inquiétait pas pour Victor. Il continuait à vilipender les parents laxistes, les ongles mal coupés, les leçons non apprises. Le déplacement de ses ambitions n’avait pas entaché ses convictions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
taleofacitytaleofacity   04 juillet 2021
Fallait-il qu'un processus de dégénérescence soit systématiquement enclenché pour que l'on en vienne à sincèrement savourer l'objet de sa perte ? Fallait-il qu'un pronostic vital soit engagé pour veiller le présent ? Finalement, fallait-il perdre ce que l'on aimait pour l'aimer davantage ?
Commenter  J’apprécie          20
AllaroundthecornerAllaroundthecorner   29 avril 2021
Il avait projeté sur elle ses attentes, ses espoirs et ses désirs. Elle avait été le grand écran de sa vie. Il était logique qu’elle en devienne le générique de fin, aussi.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   16 mars 2021
Pour tomber amoureux en revanche, ne rien comptabiliser. Tomber amoureux, c’est n’avoir pas vu que le temps s’arrête. Ainsi, il ne fallut pas plus de dix minutes après l’arrivée de Lola pour que Victor la remarque. Deux pour parvenir à se frayer un chemin jusqu’à elle. Une pour l’interrompre à un moment raisonnable de sa conversation.

 



 
Commenter  J’apprécie          10
TroubleBibliomaneTroubleBibliomane   30 mars 2021
Ce qu’aurait aimé Victor de Lola, à ce moment précis, il ne le savait pas. S’ils avaient été si heureux, c’est qu’ils avaient vécu l’amour, sans attendre, sans aller chercher quelque chose, mais par satisfaction, en se satisfaisant de tout d’ailleurs, chaque mot prononcé par l’autre avait été une proposition artistique approuvée, un Power-Point flamboyant.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Salomé Baudino (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Salomé Baudino
Salomé Baudino, romancière et membre du jury, nous présente "L'homme sans fil" d'Alissa Wenz (Editions Denoël), l'un des 5 romans finalistes du Prix Orange du Livre 2022. Le vote est ouvert jusqu'au 2 juin 2022, le nom du lauréat ou de la lauréate de cette 14e édition du Prix Orange du Livre sera annoncé le 9 juin.
Romans, polars, bandes dessinées, jeunesse… Tous les jours, de nouveaux conseils de lecture à découvrir sur Lecteurs.com, la communauté des passionné.e.e.s du livre ! Pour en savoir plus, visitez le site : http://www.lecteurs.com/ Suivez Lecteurs.com sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/orange.lecteurs Twitter : https://twitter.com/OrangeLecteurs Instagram : https://www.instagram.com/lecteurs_com/ Youtube : https://www.youtube.com/c/Lecteurs
+ Lire la suite
Notre sélection Littérature française Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4579 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.._..