AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253144182
282 pages
Le Livre de Poche (04/02/1998)
3.68/5   45 notes
Résumé :
A l'aube du XIIIè siècle, le pape appelle à la croisade pour écraser les Cathares, dont l'hérésie s'est propagée dans tout le Languedoc.
Le comte Raimond VI de Toulouse refuse de les persécuter. On l'excommunie. Ses provinces sont envahies par une immense armée venue du Nord. Des dizaines de milliers de victimes périssent dans les massacres et sur les bûchers. Peu à peu, la croisade devient une entreprise de conquête et d'usurpation. Un duel à mort s'engage a... >Voir plus
Que lire après Raimond « le Cathare »Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Dominique Baudis était un homme que j'appréciais beaucoup. Je me souviens de lui comme journaliste (j'étais gamin), mais c'est surtout comme Maire de Toulouse (très apprécié je crois), puis président du CSA, puis à la fin de sa vie défenseur des droits que j'ai acquis grande estime pour lui.
"Raimond le cathare" est le premier livre de Baudis que je lis, et malheureusement, il n'a pas du tout été à la hauteur de mes espérances.
Sur le fond d'abord, quiconque connaît assez bien l'époque médiévale et la croisade contre les albigeois en particulier, verra assez rapidement qu'il ne "passe pas l'examen". "La bataille de Bouvines contre les Anglais", nous dit-on, alors qu'elle était contre les impériaux, flamands et brabançons. "Il met son haubert sur sa tête", nous dit-on plusieurs fois, alors que le haubert est une cotte de mailles corporelle... On trouvera ainsi de multiples approximations ou erreurs qui font grincer des dents quand on connaît un peu le sujet.
Mais là n'est pas le plus grave, à vrai dire.
Le plus grave, c'est qu'entre le projet (rare, et louable à mon avis, c'était pour ça que j'avais acheté ce livre même si je connaissais bien le sujet) de faire des "mémoires apocryphes" de Raymond VI, c'est-à-dire de parler de son point de vue et uniquement de son point de vue, et la tentation de faire un exposé historique sur la croisade contre les cathares, l'auteur s'est perdu en chemin... et bien perdu.
A bien y regarder, l'ossature de son livre n'est que le déroulé chronologique de la croisade de 1208 à 1218. Et pour les évènements où Raymond n'était pas présent, et dont il ne pouvait pas matériellement être au courant, et encore moins décrire de façon aussi précise ? Qu'à cela ne tienne, Baudis introduit des artifices pour s'en arranger, d'ailleurs toujours les mêmes : Raymond a des messagers, ou il soudoie un clerc ou un chroniqueur pour se procurer telle bulle ou telle ordonnance. Par moments, il cite même des chroniques d'époque, sans souci de cohérence.
Sur la partie vraiment narrative (et donc vraiment apocryphe) du livre , qui finalement est assez mineure, ce n'est guère mieux. À part en de rares moments, les introspections sont assez simplistes, les dialogues sont empesés, les personnages ne sont pas approfondis, et bien souvent leurs opinions et leurs répliques ne sont pas logiques entre elles, d'un dialogue à l'autre. Bref, tout cela sonne assez faux, et même parfois invraisemblable.
Y a-t-il donc une raison de lire ce livre ?
Peut-être, si vous souhaitez lire un résumé historique de la croisade contre les cathares entre 1208 et 1218, assez simple et facile à comprendre. Sauf que d'autres avant lui l'ont bien mieux fait, par exemple Zoé Oldenbourg dans le bûcher de Montségur, ou, mieux encore, Michel Roquebert, dans Histoire des Cathares.


Commenter  J’apprécie          45
Sans être féru d'histoire médiévale ou d'histoire religieuse, j'ai trouvé intéressant ce livre de Dominique Baudis. Il s'agit d'une biographie du Comte Raimond de Toulouse, homme tolérant et modéré, qui était surnommé “le Cathare” par ses opposants chrétiens intégristes. Mais Raimond n'était pas cathare, en fait il était juste d'avis de les laisser tranquilles !

Homme politique et écrivain sur la région toulousaine où il a été Maire, Dominique Baudis navigue assez bien entre documentaire et roman. le compromis est plutôt bien dosé. Certes, les dialogues, les anecdotes, les caractères sont en partie imaginés et donc forcément sujets à caution mais dans l'ensemble, je trouve que c'est préférable à un livre 100% documentaire que seulement certains spécialistes arriveraient à lire en entier. On ne s'ennuie pas souvent et les seuls passages que j'ai lus en diagonale étaient des listes détaillées des vassaux de certains grands seigneurs ou des détails historiques qui me passaient bien au-dessus de la tête. Un livre un peu plus court, ça m'aurait convenu aussi.

L'essentiel pour moi, est de voir que de tout temps, il y a eu des croyants tolérants pouvant vivre en harmonie avec tous leurs contemporains, quelles que soient leurs convictions et malheureusement aussi d'autres croyants qui s'acharnent à détester et combattre tout ce qui ne leur semble pas parfaitement conforme à leurs idées. Cela reste un combat de toutes les époques. La laïcité à la française me plaît bien. On peut être fiers mais attention, la vigilance s'impose, ce n'est pas simple à faire respecter !
Commenter  J’apprécie          50
Par la plume de Dominique Baudis, Raimond VI, comte de Toulouse, surnommé le « Cathare » nous raconte les quatre années qui amenèrent à la chute des St Gilles et de sa cité Toulouse.
Au contraire de son père qui mena de nombreuses guerres contre ses voisins, Raimond VI chercha durant son règne à éviter la guerre, toujours, il cherchait le consensus et défendait l'intégrité de ses sujets.
En se mariant cinq fois avec des dames de haut lignage, il entra dans la famille de toutes les cours d'Europe et espérait ainsi obtenir la protection des Royaumes de France, d'Aragon et d'Angleterre.
Ses ennemis (la papauté et l'Eglise) lui firent une réputation de protecteur des Juifs et des Cathares, le Pape l'excommunia et une croisade fut organisée contre lui.
En fait, il refusait l'exil et le massacre (dictat du clergé) des sujets qui lui étaient fidèles.
L'excommunication impliquait politiquement qu'il n'avait plus aucun droit sur ses terres et la croisade que tout qui y participait pouvait prendre possession de ses biens.
Intelligent, Raimond plutôt que combattre les croisés et causer la ruine de ses sujets décida qu'il les accompagnerait mais sans participer aux combats. Faisant partie de la croisade, il était interdit à ses « compagnons » de s'en prendre à ses possessions.
Malgré cela, le Pape confirma son excommunication. Raimond VI remis alors le comté à son fils Raimond VII qui dû s'avouer vaincu lors de la prise de Toulouse par les troupes croisées.
Une lecture prenante, vivante qui m'a appris que la France n'a pas toujours été celle que nous connaissons et aurait pu être tout autre.
Passionnant
Commenter  J’apprécie          30
Nous voici contée l'histoire de Raymond VI de Toulouse, Comte médiéval pris dans la tourmente Cathare qui lui coûtera ses terres, sa réputation et le pardon de l'Eglise.

Sans vouloir ici retracer toute l'histoire, j'apporterai l'éclairage sur l'écrivain, Dominique Baudis.
"Oh non, encore un politique qui pond un livre parce qu'il s'ennuie au bureau !"
Peut-être, mais pas que.
Dominique Baudis fut maire de Toulouse, et avant ça, fils du Maire de Toulouse.
C'est dire l'attachement - véritable - qu'il fait transparaître au coeur de son récit. Quitte à donner sa version, et peut-être pas forcément celle que L Histoire a retenu.
Mais peu importe, on parle de Toulouse !

Si le personnage de Raymond VI n'est pas forcement le préféré des écoliers - pour ceux qui le connaissent - , il en reste que son épopée, et son époque, restent captivantes, de par les relations entre la France, les provinces, l'Eglise, et les puissances environnantes.

Certes, même si on manie l'épée et que des têtes volent, nous ne sommes pas dans Game of Thrones et Dominique Baudis n'a pas le talent de conteur de George R.R. Martin.
Si ici les événements sont réels (quoique orientés), ce "Raimond le Cathare" n'est pas vraiment palpitant, et il ne s'adressera qu'aux férus d'Histoire, d'Histoire Cathare, ou aux amoureux de Toulouse et de son passé.
Commenter  J’apprécie          30
Beaucoup d' ellipses , d'oublis volontaire ou non ce récit est surtout un survol d'une époque charnière dans l'histoire de France et des Religions.Pour qui ne connait rien à l'épopée Cathare c'est une excellente introduction . Pour ma part je me suis quelque peu ennuyé au fil des pages même si c'est bien écrit .
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Je ne témoigne pas de ce que je n'ai point vu mais je ne refuse pas d'y croire
Commenter  J’apprécie          30

Video de Dominique Baudis (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dominique Baudis
5 minutes avec... Dominique Baudis, défenseur des Droits, invité de Pascale Clark dans le 7/9 de France Inter. (7h50 - 27 juin 2011)
autres livres classés : catharesVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (135) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3164 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *}