AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jacques Baudou (Éditeur scientifique)Paul Gayot (Éditeur scientifique)
EAN : 9782843621895
173 pages
Éditeur : Terre de brume (13/02/2003)

Note moyenne : 2.72/5 (sur 9 notes)
Résumé :
4ème de couverture, édition de 1982 chez CLANCIER-GUENAUD, coll. Facettes du roman policier et du roman noir n° 8, octobre 1982 :

S. HOLMES, le roi des détectives, l'amateur boulimique de mystères, acquit du vivant même de son créateur, Sir Arthur Conan Doyle, la stature d'un véritable mythe.
Depuis sa dernière apparition publique officielle dans « Son dernier coup d'archet », on ne compte plus les textes d'auteurs innombrables qui l'ont mis en... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Eric75
  13 octobre 2012
Ce recueil de nouvelles, publié deux fois, bénéficie de deux titres différents et de deux couvertures différentes. La première édition « Sherlock Holmes Mémorial », parue en octobre 1982 chez Clancier-Guénaud, est le n°8 de la collection Facettes du roman policier et du roman noir, avec une illustration de couverture représentant Holmes et son stradivarius. La seconde édition « Mémorial Sherlock Holmes », parue en février 2003 chez Terre de Brume, est le premier numéro de la collection Terres mystérieuses, l'illustration représente un homme barbu dans un escalier portant un chandelier et un révolver. Cette édition comporte deux nouvelles supplémentaires. En tant que collectionneur holmésien, je me suis procuré l'édition la plus ancienne.
Les huit nouvelles, très courtes, qui sont davantage des parodies que des pastiches, transposent Holmes et Watson (ou leurs ersatz) dans des univers décalés allant du théâtre classique à la science fiction.
Dans « le dernier coup d'archet de Miss Marple », sir Henry Merrivale, le héros de John Dickson Carr spécialiste des problèmes de chambre close soumet à Stately Homes un impossible défi dont la solution, certes invraisemblable (après avoir éliminé l'impossible), n'est pas dénuée d'humour.
Dans « L'affaire du Prince Danois » (ma nouvelle préférée, au format d'une mini pièce de théâtre désopilante), Holmes et Watson enquêtent dans un cimetière très shakespearien pour le compte du prince Hamlet. Pléthore de jeux de mots et effets comiques garantis.
Dans « L'énigme de Lotteries l'Anormal », Schlock Homes et Watney sont sur la piste d'un mystérieux cambrioleur, pour lequel Homes fera preuve d'une étrange mansuétude, mais il a ses raisons.
Dans « le Fusil à air comprimé, colonel Moran », le narrateur un rien énervé localise tous les endroits où une plaque à la mémoire de Sherlock Holmes pourrait être apposée et recense l'arsenal holmésien disponible pour mettre hors d'état de nuire les adorateurs du mythe.
Dans « le vol du Cormoran », la cantine métallique du Dr Watson ressort une fois de plus des sous-sols de la Banque Cox & Co de Charing Cros pour révéler une nouvelle version de l'affaire du politicien, du phare et du cormoran (citée par Conan Doyle dans La Pensionnaire voilée).
Dans « La lib' ou la mort », des détectives en jupon s'associent contre le crime, on reconnaîtra par ordre d'apparition : Nora Woof, Simone Tempter (dite le Sein), Hillary Quinn, Goldilocks Homes, Micheline Hammerlock et Hercula Parrot, entre autres.
Dans « Raffles sur la piste du chien », le gentleman cambrioleur créé par Ernest William Hornung, le beau-frère d'Arthur Conan Doyle, donne une autre version de l'affaire du Chien des Baskerville.
Dans « Les joyaux de la couronne martienne », nouvelle de l'écrivain de science-fiction Poul Anderson, le détective martien le plus célèbre de la planète rouge, un étrange être cigogne appelé Syaloch, apporte sa contribution à la résolution de l'énigme paradoxalement la plus policière de ce recueil.
Ces nouvelles, très décalées mais bourrées de références holmésiennes, n'intéresseront sans doute que les amateurs du genre pour lesquels elles sont destinées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
gloubik
  30 juillet 2020
Puisque les mots sont présents en surtitre de l'édition Terre de brume de cette anthologie, je vais commencer par un rappel des sens de Pastiche et Parodie.
Pastiche : Oeuvre artistique ou littéraire dans laquelle l'auteur imite en partie ou totalement l'oeuvre d'un maître ou d'un artiste en renom par exercice, par jeu ou dans une intention parodique.
Parodie : Texte, ouvrage qui, à des fins satiriques ou comiques, imite en la tournant en ridicule, une partie ou la totalité d'une oeuvre sérieuse connue.
Ceci peut expliquer en partie cela. Mais pourquoi les pastiches et autres parodies sont souvent médiocres... de mon point de vue :-) Et non, ce n'st pas parce que je suis un inconditionnel de Sherlock Holmes que je pense ça. de plus, ce ne sont pas les seuls pastiches disponibles. Et, vu leur nombre, je serais fort surpris d'apprendre que ce sont là les meilleurs.
Mais soyons honnête : Toutes ces nouvelles ne sont pas au même niveau. Les trois premières sont gentilles. La quatrième ne casse pas trois pattes à un canard. Ah ! La cinquième relève le niveau, mais ne m'a pas vraiment convaincu(surtout par les bas de pages. Je vous ai déjà dit que je déteste les bas de pages quand ils sont en trop grand nombres. Dans cette nouvelle, il faut en compter une moyenne de deux par page). La sixième ? Euh... Comment dire... La septième est plutôt bonne. Écrite en 1975, reprenant un personnage créé par le beau-frère de Doyle, elle présente un personnage plus proche d'Arsène Lupin que de Sherlock Holmes qui n'est qu'en arrière plan. Puisqu'il y est clairement présenté comme un personnage de fiction. En huitième position, nous trouvons une nouvelle de Poul Anderson. Plutôt bonne, elle aurait mérité d'être plus développée. Quant aux deux dernières.... Bah ! La dernière... Est-ce que je l'ai lue ? J'ai un doute. :-) Mais j'ai beau la relire, je n'arrive pas à m'en souvenir.
En bref : Je suis très déçu par cette lecture. Pour moi, seules les nouvelles de Perowne et Anderson valent le coup d'être lues. Ce n'est pas ce premier volume qui risque de me donner envie de lire la suite... parce qu'il y a une suite.
Lien : http://livres.gloubik.info/s..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
belette2911
  07 juin 2017
Le gros inconvénient des collectionneurs, c'est que souvent, ils se retrouvent avec deux fois les mêmes livres dans leurs étagères et bien entendu, je n'échappe pas à la règle puisque, je mémorise plus facilement les couvertures que les titres !
Sachant que la première anthologie parue aux éditions Clancier-Guenaut (1982) a été revue, corrigée et augmentée dans sa version de chez Terre de Brume, on se dit qu'on a pas perdu dans l'affaire.
Ma nouvelle édition gagne l'introduction et deux nouvelles, dont la très amusante « le fils de Sherlock Holmes » et « le grand mystère de Pegram » que j'avais déjà lue dans un autre recueil.
Si vous cherchez des nouvelles de Sherlock Holmes ayant des airs du canon holmésien, passez votre chemin, car elles sont peu nombreuses les histoires qui le mettent en scène à la manière de Conan Doyle.
Nous sommes plus face à des parodies que des pastiches dans le premier sens du terme puisque les auteurs peuvent vous transposer Holmes et Watson (ou leurs copies médiocres) dans des univers décalés allant du théâtre à la planète Mars.
On a même une histoire où Holmes laisse partir le coupable, faisant preuve d'une grande erreur de jugement. Pardon, ce n'était pas Sherlock Holmes mais Schlock Homes !
Moi, de mon côté, je me suis bien amusée de découvrir enfin cette anthologie que je possède depuis des lustres et dont je n'avais jamais eu le temps d'ouvrir.
Les références homésiennes sont présentes, les auteurs savaient de quoi ils parlaient, ils avaient potassé leur canon et le tout est assez décalé, humoristique.
Rien d'exceptionnel, mais ça fait passer un bon moment !

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
fabdelavega
  28 juillet 2012
Ce mémorial conte 10 nouvelles de 10 auteurs différents écrient entre 1892 et 1975.
1 : Arthur Porges « le dernier coup d'archet de Miss Marple » dans cette nouvelle Sherlock Holmes se nomme Stately Homes, le crime est intéressant et inexplicable. Mais la solution m'a paru rocambolesque et inimaginable. 3/5
2 : Miles Kington « L'affaire du prince danois » Sherlock Holmes résout si facilement cette affaire (une simple discussion avec un témoin) que je n'ai même pas eu le temps de me mettre dans l'énigme. À noter une scène finale surréaliste où Sherlock Holmes jette un coup de poing à Watson sans raison (pas très dans l'esprit du personnage) 1,5/5
3 : Robert L.Fish « L'énigme de Lotteries l'anormal » Sherlock Holmes se nomme Shlock Homes, ici, Homes n'enquête pas sur un crime, mais il doit comprendre pourquoi un joueur de cricket porte des vêtements inhabituels au milieu de la nuit. Sans intérêt. 1/5
4 : John Basil Boothroyd « le fusil à air comprimé, Colonel Moran » le colonel Moran, criminel et ami de coeur de Moriarty interpelle Sherlock Holmes et les siens dans cette lettre ouverte. Intéressant. 4/5
5 : Un membre de l'Oulipopo « le Vol du Cormoran » texte très bien documenté. Conan Doyle aurait pu écrire cette nouvelle. Affaire intéressante et bien menée par Sherlock Holmes. Une note à la fin de la nouvelle nous fait part du doute de certaines personnes sur l'authenticité de cette aventure du cormoran, à chacun d'en juger. 4,5/5
6 : Rod Reed « La Leeb ou la Mort » nous avons affaire cette fois-ci à des détectives au féminin. Goldilock Holmes et ses acolytes élucident un vol d'un milliard de dollars aux n(o)tions unis. Humour et élégance dans cette nouvelle. 3/5
7 : Barry Perowne « Raffles sur la piste du chien » A.J Raffles gentleman cambrioleur créé par le beau-frère d'Arthur Conan Doyle et son fidèle Bunny enquêtent sur une lettre envoyée au journal Strand magazine (qui publie les aventures de Sherlock Holmes). Dans cette lettre, un homme souhaite éclaircir la vraie histoire du Chien des baskerville et convie Conan Doyle à revenir dans la lande. Flairant la supercherie A.J Raffles part appréhender l'homme, et souhaite préserver Conan Doyle de cette histoire. Un dénouement intéressant, qui nous fait replonger dans la meilleure aventure de Sherlock Holmes. 4/5
8 : Poul Anderson « Les Joyaux de la Couronne martienne » N'étant pas un fan de science-fiction, cette nouvelle ne m'a pas intéressé. Je pense que Sherlock Holmes et science-fiction sont incompatibles. Dans cette histoire Sherlock Holmes appelée Syaloch, est un martien détective. L'enquête du vol des joyaux de la couronne est crédible, mais pourquoi en faire une science-fiction ? À oublier. 1/5
9 : A.E.P « le Fils de Sherlock Holmes » une nouvelle très drôle, narrée par Watson où l'on voit Sherlock Holmes, complètement dépassé et fatigué par l'intelligence de son fils. À lire. 4/5
10 : Robert Barr « le Grand Mystère de Pegram » Sherlaw Kombs (Sherlock Holmes) est ici, incroyable. Ses dons de déductions et sa facilité à trouver la solution sont à la limite du rationnel. N'est pas Conan Doyle qui veut. Mais l'enquête tient la route et le dénouement est intéressant. 4/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Boblinux
  30 mai 2020
Quelques nouvelles regroupées ici , de différents auteurs , parus dans des revues et autres recueils.
La qualité est inégale , il y en a quelques unes sympa ...
pour les fans de l'acolyte de Watson (dont je suis )
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Eric75Eric75   13 octobre 2012
HOLMES. - Mais voici - à moins que je me trompe fortement - quelqu'un qui a besoin de notre aide. Enfin un mystère à résoudre !

Entre Hamlet.

HAMLET. - Lequel de vous...
HOLMES. - Est Holmes ? C'est moi. Et ce gentilhomme est Watson, mon ami et collègue dévoué.
HAMLET. - Je vous souhaite bien le bonjour. Vous ne me connaissez pas...
HOLMES. - Seulement que vous êtes prince, de Danemark, je dirais, et solitaire, que vous prisez le tabac, avez récemment navigué, avez été effrayé par un cheval à l'âge de cinq ans, et posez maintenant pour votre portrait. A part cela, vous êtes un étranger pour nous.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
fabdelavegafabdelavega   28 juillet 2012
Lorsque vous avez éliminé tout ce qui est impossible, alors tout reste, toutefois improbable, doit être la vérité.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Jacques Baudou (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Baudou
Jacques Baudou - La Lisière de Bohême .Jacques Baudou vous présente son ouvrage "La Lisière de Bohême" aux éditions Les Moutons électriques. Rentrée littéraire 2014. http://www.mollat.com/livres/baudou-jacques-lisiere-boheme-9782361831813.html Notes de Musique : ?Rico? (by M.W.D.). Free Music Archive.
Dans la catégorie : Textes de fictionVoir plus
>Rethorique>recueils de textes appartenant à plus d'une littérature nationale>Textes de fiction (173)
autres livres classés : nouvelles policièresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1910 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre