AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
3,64

sur 204 notes
joedi
  17 septembre 2016
Dès l'enfance Lillian s'intéresse à la cuisine. À douze ans, elle conclut un marché : si je libère ma mère de l'emprise des livres, je cuisinerai le restant de ma vie. Pari réussi, elle consacrera son existence à la gastronomie. Adulte, elle ouvre un restaurant, organise des cours collectifs le premier lundi du mois et crée l'École des saveurs.
Erica Bauermeister, d'une écriture très imagée et poétique raconte une session de cours de cet atelier culinaire. Elle alterne les récits des lundis pédagogiques avec les narrations de tranches de vie des élèves, comment en dispensant ses cours, Lillian révèle à chaque participant sa nature profonde.

Challenge Petits plaisirs - 222 pages
Commenter  J’apprécie          602
diablotin0
  18 novembre 2018
Ce petit livre avait pour première vocation , de me détendre et de me changer les idées après avoir lu le très beau mais terrible témoignage sur les Rohingyas. Il a complétement rempli son rôle. « L'école des saveurs », est un roman culinaire plein de bons sentiments. Les descriptions des plats sont alléchantes et éveillent nos papilles, les relations entre les « élèves » venus prendre des cours de cuisine dans le restaurant de Lillian sont simples, bienveillantes et nous donnent envie de s'inscrire à notre tour à ce type d'atelier. Tous ces êtres fragilisés, vont grâce aux conseils de Lillian confectionner des plats en fonction de ce qu'ils sont, de ce qu'ils veulent faire passer comme message, de ce qu'ils ressentent de l'autre et ….... cela fonctionne ! Chacun va pouvoir apaiser une part de sa souffrance. Ce n'est pas un livre qui révolutionne la littérature ni qui fait réfléchir sur la société mais cela fait parfois du bien de se laisser emporter par une histoire qui frôle le conte et la magie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          421
Josephine2
  31 mai 2016
Lillian signe un pacte avec elle-même. Si elle réussi à redonner le sourire et le goût de vivre à sa mère grâce à sa cuisine, et à cette seule condition, elle deviendra cuisinière.

Quelques années plus tard, elle possède un grand restaurant. Elle décide de partager son talent avec les autres, et donne des cours de cuisine les lundis.
Un nouveau groupe s'est inscrit à ses cours. Nous allons apprendre à les connaître. Chaque chapitre est consacré à l'un deux. On va découvrir le parcours de chacun, comment ils en sont arrivés là. Et tout cela, à travers la cuisine. Beaucoup d'émotion à travers ces portraits. Préparez vos mouchoirs !

Entrez dans le tourbillon des saveurs, des fragrances, ouvrez vos papilles et laissez-vous porter par les sensations et les odeurs ! Entrez dans le monde du plaisir gustatif, empreignez-vous !

Plaisir des sensations et des émotions. Tout est lié. Un vrai régal. Délicieusement succulent.
Commenter  J’apprécie          384
Eric76
  23 octobre 2015
Seule une petite fille espiègle peut imaginer pouvoir guérir sa maman de son abyssal chagrin en cuisinant. Voir sa maman sortir de sa torpeur en faisant un maigre sourire, pousser un faible « mmhh », après avoir avalé la première cuillérée de son plat préparé avec tant d'amour et d'espoir fut pour Lilian son premier succès culinaire.
Peut-être le plus grand, parce qu'il venait du fond du coeur et des tripes.
Il déterminera son avenir, et nous retrouvons Lilian quelques années plus tard à la tête d'un restaurant et animatrice d'un atelier d'apprentis cuisiniers. Des femmes, des hommes venus de tous les horizons s'y retrouvent pour se perfectionner dans l'art de cuisiner. Mais pas seulement !
Claire, Carl, Antonia, Tom, Chloé, Isabelle, Helen, Ian vont apprendre à manier les instruments, à couper la viande, à respecter la nourriture, à bien doser les épices colorés aux odeurs puissantes et indiscrètes. Plus subtilement, ils apprendront à confectionner des menus en fonction du temps qu'il fait, de l'idée que l'on se fait du convive ou de l'amour qu'on lui porte.
Sous l'égide de la grande prêtresse Lilian, une magie délicate va progressivement s'opérer. Tandis que nos huit participants tâtonnent pour faire monter une crème, s'enivrent des chauds arômes des épices, applaudissent aux réussites, rient de bon coeur aux ratages, ils déballent sans même en prendre conscience leur lourd baluchon rempli de toute une vie, plus ou moins longue, avec leurs lots de moments inoubliables, de regrets, de chagrins, et d'amour à revendre.
Dans cette chaleureuse cuisine vite transformée en refuge pour des âmes blessées, l'une va ainsi pouvoir faire la paix avec elle-même, un autre fermer définitivement la porte sur un moment douloureux, celle-ci prendre un nouveaux départ dans sa vie, une autre encore s'affirmer en disant enfin non.
Alors, bien sûr, tout est beau et lisse dans ce livre ! Même les larmes et le chagrin ! Tout est doux comme le velours, onctueux comme la crème, fondant comme un chocolat sur la langue.
On se doute que c'est trop beau pour être vrai. Mais un livre si plein d'optimisme, d'espoir, et de chaleur humaine : quel plaisir et que ça fait du bien !!!
Avec pour moi, en plus, un objectif bien précis et concret pour les semaines à venir : sortir impérativement de mes PJ (pattes jambon).



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          363
sandrine57
  17 septembre 2016
Enfant, Lilian a décidé de guérir le chagrin d'amour de sa mère grâce à ses petits plats mijotés avec amour. Aujourd'hui, elle tient son propre restaurant et donne des cours de cuisine tous les premiers lundis du mois. Des personnes de tous horizons viennent assister à ce tourbillon de couleurs, d'odeurs et de saveurs, chacun venant chercher là une part de bonheur.

Mettre le doigt dans un tiramisu crémeux pour en sentir la douceur, soulever un couvercle pour s'imprégner des senteurs d'une sauce italienne qui mijote, voir la semoule de maïs se transformer en une polenta aux couleurs du soleil, écouter le fouet frapper les parois d'un bol et transformer les blancs d'oeufs en crêtes enneigées, se délecter d'une tarte au citron onctueuse et sucrée...C'est le voyage culinaire que Lilian propose à ses élèves. Et entrer dans son école des saveurs, c'est, pour eux, mettre un pieds aux paradis des sens. de la mère de famille débordée au jeune homme trop tôt veuf, de la vieille dame qui perd ses souvenirs au couple soudé, ils sont là pour se rassurer, se rappeler, se mettre au défi.
Au fil des leçons, on apprend à les connaître, en même temps qu'ils se découvrent. Et c'est un délice pour le lecteur comme pour les élèves de passer un petit moment dans cette cuisine chaleureuse où cuisiner est un art de vivre.
Erica Bauermeister excelle à nous mettre l'eau à la bouche. Son écriture généreuse et sensuelle nous entraîne dans ces tranches de vie riches en saveurs et en émotions. Un coup de coeur inattendu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          352
PiertyM
  25 janvier 2015
Une idée géniale que de voir le bon côte de la vie avec de la gastronomie, tester, déguster et respirer des bonnes saveurs de l'art culinaire peut d'un côté nous faire oublier les cruauté de la vie et de l'autre nous peindre l'illusion de ce que devrait être la vie ou encore réveiller les fantômes de ce qu'on aurait voulu que soit la vie...enfin le gout peut aussi être le réveil de l'espoir...une belle intrigue mais le traitement du livre m'a simplement laissé au seuil de la porte...j'aurais certainement souhaité suivre la vie d'un seul élève que de plus d'un...

Bien que je m'attendais à peu plus de profondeur, n'empêche que j'ai aimé!
Commenter  J’apprécie          210
zazy
  09 juillet 2012
Ce livre est le fruit d'un échange « multilivre » fait lors du pique-nique de Babelio. Je l'ai lu dans le train au retour de cette belle journée et il a agrémenté ce voyage solitaire. La 4ème de couverture définit très bien la trame de ce livre.

Lilian possède un restaurant et en plus, donne des cours de cuisine. Dans ce livre, elle a des élèves vraiment très doués ou elle est un super prof….. Tout est réussi du premier coup !

Chaque élève a droit à son chapitre qui nous relate, dans les grandes lignes, son passé, sa vie, mais sans s‘approfondir. Ce manquement ne m'a pas permis de rentrer dans leurs vie, de les accepter, je suis restée spectatrice.

Je me demande si son écriture, concise, efficace n'a pas banni une certaine profondeur. C'est un livre léger, agréable à lire. Je n'ai pas vu le voyage se passer, mais….. C'est tout. Et comme beaucoup de ce genre de romans américains : tout est bien qui finit bien et tout est aseptisé.

Une lecture agréable, mais pour moi, cela manquait de véracité, de tripes, de vie. Merci Bibliobulga, même si j'ai trouvé ce livre un peu « trop », j'ai passé un agréable voyage grâce à lui.

Lien : http://zazymut.over-blog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
iz43
  03 mars 2018
Enfant, Lilian s'est fait une promesse: si elle parvient à libérer sa mère de l'emprise des livres (qui cache sa dépression), elle cuisinera le restant de sa vie.

Espoir fou d'une gosse qui se concrétise et déterminera le cours de son existence.
Lilian ouvre un restaurant et donne des cours collectifs de cuisine le premier lundi de chaque mois, l'Ecole des saveurs.

Chaque chapitre donne l'occasion de découvrir la vie d'un des élèves pendant que Lilian l'initie à la cuisine.

Entrer dans l'Ecole des saveurs, c'est basculer dans un univers d'odeurs, d'épices, de sensations.

Les liens se tissent au fur et à mesure des cours entre ces élèves venus d'horizons disparates. Chacun est touchant à sa manière. Il y a ce couple Helène et Carl, l'agent immobilier Antonia, Ian un informaticien dont la mère lui a offert cette session de cours, la douce Chloé serveuse qui casse tout, Tom (mon préféré) que l'on sent meurtri, Isabella et sa mémoire qui file et Claire la jeune maman débordée.

Tout ce petit monde va apprendre la cuisine en se découvrant.

Même si j'ai trouvé l'écriture très poétique, je n'ai pas eu le coup de coeur car j'ai trouvé le début du roman (quand Lilian est enfant) vraiment long à démarrer. J'ai passé quand même un bon moment.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162
Lili017
  02 septembre 2018
Jolie fable culinaire qui donne envie de se mettre derrière ses fourneaux. Nous rentrons dans l'intimité de plusieurs personnages. Carl et Helen m'ont ébloui par leur maturité. Nous souhaitons accompagner Chloé afin qu'elle s'épanouisse davantage.
Petit roman à lire pour se faire du bien.
Commenter  J’apprécie          150
supernana77
  15 octobre 2021
il y a des livres lus et qui font l'effet d'un pansement.
Cest le cas de ce livre.
Liliane s'est mise à la cuisine pour attirer l'attention de sa mère qui ne la regardait pas. Plus tard elle ouvrira son propre restaurant et enseignera la cuisine.
Et c'est lors de ces sessions que l'on fera la connaissance de Tom, Olivia, Chloé, Antonia et bien d'autres. On partagera leur peine et leur joie et l'envie de cuisiner.
Un roman sans intrigue mais qui nous donne le smile.
Commenter  J’apprécie          140


Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les nourritures livresques : la cuisine dans la littérature

Qui est l'auteur de la célèbre scène où le personnage principal est assailli de souvenirs après avoir mangé une madeleine ?

Emile Zola
Marcel Proust
Gustave Flaubert
Balzac

10 questions
399 lecteurs ont répondu
Thèmes : gastronomie , littérature , cuisineCréer un quiz sur ce livre