AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Emmanuèle Baumgartner (Éditeur scientifique)Marie-Thérèse de Medeiros (Éditeur scientifique)
ISBN : 274531579X
Éditeur : Honore Champion (22/03/2007)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 11 notes)
Résumé :

Achevant le récit inauguré avec le Lancelot en prose et poursuivi dans La Quête du saint Graal, La Mort du roi Arthur dit la fin des aventures au royaume de Logres et la mort des héros de la Table Ronde. Sombres temps que ces temps d'après Graal marqués par la haine, le soupçon, la trahison. Et que reste-t-il à accomplir aux chevaliers d'élite après Galaad, qui a mené à bien la plus haute des avent... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Heleniah
  23 mars 2013
Texte anonyme, plus tardif que les contes de Chrétien de Troyes, ce livre termine les dernières aventures des chevaliers de la table ronde. L'auteur montre un monde arthurien rongé par la guerre, la haine et la jalousie. Les chevaliers sont tous en quête du Graal, mais Lancelot a été longtemps retenu prisonnier par la fée Morgane. Il a peint sur les murs sa relation adultère avec la reine Guenièvre. Aidé par sa soeur Morgane, le roi Arthur découvre la vérité. Lancelot doit quitter la cour et sauver la reine. La guerre les entraîne hors d'Angleterre et Mordred tente de prendre le pouvoir.
Ce roman met en place des éléments très importants pour le cycle arthurien et ils seront repris par tous les continuateurs comme par les auteurs modernes.
L'écriture reste étonnamment moderne et nous plonge avec facilité dans une cour arthurienne décadente.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
HeleniahHeleniah   24 avril 2013
… une fois le tertre atteint, il s'arrêta sous un arbre pour attendre la fin de la pluie; quand elle eut cessé, il regarda en direction de l'endroit où il avait laissé le roi et vit alors sur la mer une barque remplie de dames ; quand elles atteignirent le rivage, celle qui les conduisait, tenant par la main Morgain, la sœur du roi, se mit à appeler le roi pour qu'il entre dans la barque; dès qu'il vit sa sœur Morgain, le roi qui était assis par terre, se redressa, et entra dans la barque, non sans avoir tiré son cheval auprès de lui et pris ses armes.
Lorsqu'il eut vu depuis le tertre comment le roi était entré dans la barque avec les dames, Girflet rebroussa chemin de toute la vitesse de son cheval : revenu au rivage, il voit le roi Arthur au milieu des dames et reconnaît bien Morgain la fée pour l'avoir vue plusieurs fois, la barque s'était éloignée du rivage en presque aussi pu de temps qu'il en faut pour tirer deux traits d'arbalète.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
HeleniahHeleniah   24 avril 2013
Morgain pensa beaucoup à Arthur : elle souhaite vivement lui révéler tout ce qu'il en est de la relation de Lancelot et de la reine; d'autre part elle le redoute : si elle parle au roi et si Lancelot l'apprend, personne sauf Dieu ne pourra empêcher Lancelot de la mettre à mort. Cette nuit-là, elle réfléchit très longuement à cette affaire, se demandant si elle parlera au roi ou si elle se taira : si elle parle, elle risque la mort si Lancelot vient à l'apprendre, et si elle le cache au roi, elle ne sera jamais aussi à même qu'aujourd'hui de le lui dire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
HeleniahHeleniah   24 avril 2013
- Vous demeurerez désormais à la cour, auprès de la reine Guenièvre; elle sera, je le sais, extrêmement heureuse quand elle apprendra cette nouvelle et elle sera heureuse quand elle apprendra cette nouvelle et elle sera ravie d'avoir votre compagnie.
- Cher frère, dit-elle, ne me demandez pas cela, car, pour rien vous cacher, je vous assure que jamais de mon vivant je n'irai à la cour, mais quand je quitterai ce lieu, je ne m'en irai sans faute dans l'île d'Avalon, là où demeurent les dames qui connaissent tous les enchantements du monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
HeleniahHeleniah   24 avril 2013
Ah ! Mon Dieu, qui a osé parler et en informer mon seigneur ? dit Lancelot.
Seigneur, dit Bohort, si ce fut un chevalier, ce fut Agravain, et si ce fut une femme, ce fut Morgain, car personne à part aux n'auraient eu l'audace de le faire.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : littérature médiévaleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Oyez le parler médiéval !

Un destrier...

une catapulte
un cheval de bataille
un étendard

10 questions
873 lecteurs ont répondu
Thèmes : moyen-âge , vocabulaire , littérature , culture générale , challenge , définitions , histoireCréer un quiz sur ce livre