AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782369811039
192 pages
Rue de Sèvres (10/06/2020)
3.68/5   79 notes
Résumé :
Béranger est en crise, depuis son dernier succès au cinéma, il y a quinze ans, il est aussi peu inspiré dans son travail de scénariste que dans sa vie de divorcé, père de deux adolescentes, Lison et Violette. Il peine à écrire la suite que lui réclame son agent, son ex-femme lui empoisonne la vie et sa relation avec sa maîtresse ne mène à rien. Il décide de quitter Paris… pour s’installer à la campagne à côté d’un champ d’éoliennes face auxquelles il semble trouver ... >Voir plus
Que lire après Vent mauvaisVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,68

sur 79 notes
5
6 avis
4
9 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
J'ai beaucoup aimé la lecture de cette énorme bande dessinée qui touche à des sujets délicats avec ouverture d'esprit et bienveillance.
La famille recomposée du point de vue des parents et des enfants, la vieillesse des parents devenus à charge des enfants, les éoliennes et leur nuisance ou leur beauté selon les sensibilités, la vie quotidienne parisienne confrontée à la vie à la campagne, le travail d'écriture requérant une grande solitude, …
Le dessin et les couleurs sont splendides ! J'ai autant aimé les décors bien rendus que les postures et expressions des personnages. le visage de Marjolaine est particulièrement réussi ! D'ailleurs ce personnage est fascinant ! J'adore son camion aménagé en bibliothèque !

Une bien belle lecture, du bonheur à parcourir ces pages !
Commenter  J’apprécie          192
Nous sommes en présence d'une chronique sociale, souvent des lectures intéressantes, qui peuvent être un peu difficile, comme c'est une sorte de réalité crue, qui peut faire mal.

Le graphisme est un peu particulier sur le coup, mais il se prête totalement à cet aspect contemporain, à cette façon d'être ancrée dans la vie réelle.

Nous faisons la connaissance de Béranger, un homme qui semble désabusé par la vie. Il est scénariste, du coup il y a une certaine inconstance, on se demande même de quoi il vit tout le temps. Depuis son dernier film, son dernier scénario dont il est fier, c'est un peu la calme plat. Dans sa vie professionnelle, c'est un peu la déroute, mais de même dans la vie personnelle : il a deux filles, pas toujours faciles, en pleine adolescence, par moment exigeantes, une ex-femme que le lecteur verra seulement mentionné, nous ne la verrons jamais, une maîtresse Laurence, avec laquelle il ne cherche pas à s'engager.

Tout est compliqué, complexe, comme peut l'être la vie. Pour retrouver l'inspiration, il va décider d'aller vivre à 1h30 de Paris, d'échanger son appartement au coeur de Paris, contre une maison dans à la campagne, dans un endroit isolé, mais où il est entouré d'éoliennes, d'ailleurs il a complètement succombé au charme des éoliennes, qui sont loin de faire l'unanimité. Il est d'ailleurs intéressant d'écouter les différents arguments, les différentes façons de voir les choses.

Nous confrontons la ville contre la campagne, les avantages et les inconvénients. Béranger a pas mal de fréquentations, mais quand ils lui font trop de remarques, il ne manque pas d'exploser.
Il a fait son choix en son âme et conscience ayant besoin de se recentrer sur lui-même, de trouver des idées.

Il va entre autre faire la connaissance de son étrange voisine Marjolaine, qui est a un coté fantasque, qui dénote par rapport à d'autres personnes. Une jeune femme attachante, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, elle est grande, elle est un peu forte, elle fait avec et sera également une source de conseils et de réconfort pour l'une des filles de Béranger. Elles sont unies par des différences, et l'amour des livres. J'ai adoré faire la connaissance de cette jeune femme, son métier, ses envies, sa vie. Mais parfois derrière la porte, elle aussi peut pleurer.

Ce sont des personnages entiers, que parfois nous aimons, d'autres fois nous en détestons le comportement, ils se cherchent, se confrontent, font des erreurs et avancent chacun à sa manière.

J'ai beaucoup aimé la façon très douce avec laquelle Béranger et Marjolaine font connaissance et prennent le temps, à coup de scrabble aussi, qui aura encore un autre rôle.
Ce n'est pas non plus simple et un équilibre bien souvent précaire la vie d'artiste, et parfois Béranger se fait dépasser, surtout qu'il garde une certaine amertume.
Mais Marjolaine n'hésitera pas à le remettre à sa place s'il le faut.

La fin m'a fait un peu bizarre, un côté très précipité, très étrange, comme un coup, peut être comme quand la vie nous met un coup qu'on n'a pas vu venir, heureusement il y a un épilogue qui fait qu'on referme cette chronique sociale douce amère sans se sentir trop laisser en plan, avec autant de joie et de tristesse d'avoir fait leur connaissance. C'est comme la vie, qui peut être aussi douce que cruelle, et nous assène tout un lot d'épreuves.
Lien : https://lesvoyagesdely.wordp..
Commenter  J’apprécie          90
Béranger est un scénariste qui a du mal à trouver l'inspiration, tyranisé par son ex-femme et tiraillé entre ses deux filles Violette et Lison et sa maitresse Laurence, il est pas loin de péter les plombs. Fini le bel appartement parisien et direction la campagne dans une maison avec vue sur un champ d'éoliennes.
On le charrie mais tous l'envie de faire ce grand saut dont tous rêvent, celui de quitter la Capitale, le bruit et la pollution pour vivre plus sereinement. Après des travaux de rénovation, Béranger s'installe dans cette maison où il trouvera la paix désirée.
En face vit Marjolaine, le terrain où se trouve les éoliennes appartient à son père qui le loue à la compagnie d'exploitation, elle conduit un bibliobus mais rêve d'ouvrir sa librairie. Cette jeune femme pétillante et un peu bohème s'occupe de ses parents et aime jouer au scrabble. Dans cette petite famille nous présentons la violence verbale et physique de la mère à travers les bleus du pauvre père, ce thème abordé dans la BD m'a bouleversé.

L'histoire de tous ces personnages se déroule au fil des mois et des saisons, l'auteure offre une palette thématique propre à la vie à la campagne et aux préjugés. Béranger, cet homme qui tente de se reconstruire et de créer de nouveau va devoir toucher le fond pour faire sortir le meilleur de lui-même, non sans avoir d'abord commis un délit et causé un drame. Ses liens avec Marjolaine s'épaississent aussi avant de s'effilocher à mesure que les mois passent et que le besoin de création passe avant tout le reste. Pourtant Marjolaine en devient plus forte et déterminée.

Les éoliennes source de conflit dans ce petit village, de violence et de maladie deviennent pour certains un apaisement, pour d'autres une rupture. Différence d'opinion et de point de vue que l'on retrouve également dans le mode de vie ou dans l'apparence pas toujours accepté par son entourage. Heureusement qu'il n'y a pas que de la tristesse car l'amitié tient un grand rôle dans ce récit bouleversant, les liens familiaux et l'entraide y sont un point fort notamment lorsque les crises liées à l'adolescence font leur apparition.

Beaucoup de thèmes qui se mêlent à merveille aux illustrations de Cati Baur dont j'admire le travail sur les pleines pages et qui permettent de s'imaginer facilement au milieu de ce champs les cheveux au vent. J'ai absolument adoré cet album.
Lien : http://stemilou.over-blog.co..
Commenter  J’apprécie          80
Un scénariste parisien sur le retour essaie de renouer avec le succès. Exilé au milieu de nulle part, au pied d'un champs d'éoliennes, il tente de remettre un peu d'ordre dans la vie.
Hélas pour lui, une bibliothécaire un peu barrée, des villageois remontés comme des coucous contre les éoliennes et ses deux ados vont contre-carrer cette piètre tentative. Pour le meilleur ou pour le pire ?
Le dessin faussement mièvre de Cathi Baur se pose comme un pied de nez joyeux et poétique face à la rigueur implacable de l'histoire portée par un scénario plus sophistiqué qu'il n'y parait. Au-delà de la lecture plaisir aux couleurs pastel se dissimulent un discours citoyen et une tragédie.
Commenter  J’apprécie          80
Béranger est scénariste pour le cinéma. Il a écrit un succès il y a quinze ans et son agent lui réclame la suite. Oui, mais voilà, à Paris il étouffe, deux ados à la maison; Lison et Violette. Il décide de tout quitter pour s'installer à la campagne dans une maison avec vue sur un champ d'éoliennes. Cela le stimule, il retrouve dans sa solitude le plaisir d'écrire, la sérénité....

Enfin dans un premier temps....

Marjo, c'est la fille un peu décalée qui vit chez ses parents, ceux qui ont donné en location leurs champs à la société d'éolienne. Elle a 34 ans, conduit le bibliobus du village, rêve d'autre chose mais n'a jamais pris sa vie en main.

Lison, ado un peu rondelette, se sent seule et est toujours dévalorisée par sa mère et son entourage. Elle cherche sa place dans la société.

Ces trois personnages animent cette bd chorale. L'idée centrale étant leurs solitudes qui se cotoient.

Nous allons les suivre, mois après mois. Béranger rencontrera Marjo. Ils vivront une idylle, la vie est belle ... oui mais les éoliennes ont des détracteurs, petit à petit Béranger sombrera dans une déprime, une folie, est-ce l'influence de ces satanés engins ? Les femmes, elles auront l'occasion de se révéler.

Réflexions sur notre société, les solitudes, et les énergies alternatives.

Je ne vous en dis pas plus, c'est un petit bijou. le graphisme est magnifique. le trait délicat, fin. Les couleurs sont tendres. C'est sensible, lumineux. Séduite je suis.

Un joli coup de coeur ♥


Lien : https://nathavh49.blogspot.c..
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Et toi, au fond... t'en penses quoi des éoliennes ? ... moi ? Je ne sais pas, c'est.. c'est un peu comme vivre avec les séquelles d'un accident dont tu es en partie responsable. C'est chiant. Mais t'es obligé de faire avec.
Commenter  J’apprécie          10
C'est ma vie, tu viens de le dire ! j'en ai marre que les adultes fassent pour moi des choix juste parce que ça les arrange ! moi, je suis triste à crever... je me fais harceler parce que j'ai pas les bonnes sneakers, la bonne couleur de cheveux, les bons goûts musicaux... parce que je préfère l'odeur d'un vieux chien à celle de leur gloss... moi, je veux vivre ma vie, et ma vie, elle est loin de tous ces débiles obsédés par le fric et les marques.
Commenter  J’apprécie          00
J'hésite entre atroce et génial.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Cati Baur (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cati Baur
#rentréelittéraire #rentréejeunesse #rl2023
*Aller bon train* de Pauline Delabroy-Allard et Cati Baur Un livre indispensable à tous les amateurs d'aventure et amoureux du chemin de fer. https://youtu.be/x30d3MNSvC8?si=P1b-qBsPedhBLoNU En librairie le 20 septembre 2023 !
*Ensemble(s)* de Corinne Dreyfuss Un livre-objet unique et modulable à destination des tout-petits, avec des pièces de puzzle à manipuler pour jouer, assembler et inventer des histoires à l'infini. https://youtu.be/mA-5O2RgggQ?si=4gy4dTphnBo5Y9jL En librairie le 27 septembre 2023 !
*Le corbeau de nuit* de Johan Rundberg, traduit de Marina Heide Le premier tome d'une série d'enquêtes captivantes, au succès international. En librairie le 13 septembre 2023 !
*Les formidables journées de Piloursine* d'Emmanuelle Houdart Dans ce recueil de quatre histoires, la petite Piloursine nous plonge dans son quotidien drôle et poétique où chaque journée est une aventure fabuleuse. https://youtu.be/8Hy4zfSyUXo?si=¤££¤17De Marina Heide16¤££¤1dp8nCG En librairie le 20 septembre 2023 !
+ Lire la suite
autres livres classés : ÉoliennesVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (127) Voir plus



Quiz Voir plus

Quatre soeurs 1 Enid

Comment s'appelle le personnage principal ?

Franco
Marco
Leo
Hugo

4 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Quatre Soeurs, tome 1 : Enid (BD) de Cati BaurCréer un quiz sur ce livre

{* *}