AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782367408408
112 pages
Éditeur : Scrineo (20/08/2020)

Note moyenne : 4.43/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Je suis Astérios, Prince de Crète. Je vis dans un grand palais et mon lit est en or. Mais tout le monde me fuit ! Je viens de découvrir ma véritable apparence : celle d'un enfant à tête de taureau ! On m'appelle désormais le Minotaure.
Comment cela a-t-il pu arriver ?
Voici mon histoire...

Découvrez la mythologie racontée par les monstres eux-mêmes !
Et si ce n'étaient pas eux les méchants ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  17 novembre 2020
J'ai commencé par l'histoire de Ligia, car je ne connaissais pas tellement son histoire, contrairement à celle du Minotaure. Si jamais vous commencez la collection de Scrinéo sur les monstres de la mythologie grecque, même si cela n'a pas beaucoup d'importance, préférez celui-ci. Il y a quelques éléments que je trouve intéressant de lire dans ce tome avant de poursuivre avec les autres, comme notamment la seconde partie avec les explications sur les légendes qui nous sont contées.
Mais revenons à Minotaure. Comme beaucoup, je pense, nous connaissons ce monstre, le fil d'Ariane et le labyrinthe de Dédale. Dans circé de Madeline Miller, j'avais eu une vue plus globale du mythe car l'auteur mettait notamment en avant la naissance du prince Astérios ainsi que sa "transformation" en monstre. Mais encore une fois, c'est surtout sa soeur Ariane, Dédale ou bien Thésée qui sont mis en avant. Ici, Sylvie Baussier commence son récit de façon poignante avec un jeune garçon qui ne demande que l'amour de ces proches, et qui nous fait sentir combien nous avons de la chance. On voit l'enfant prendre conscience de sa "monstruosité", puis du secret de sa naissance, prenant de plein fouet toute l'ampleur du rejet qu'il subit, alors qu'il est innocent. Si Poséidon s'est vengé de Minos, en toute légitimité, c'est toutefois un être innocent qui va encore une fois payer pour la faute d'un autre.
Le récit est toujours doux, de part son personnage principaux, mais aussi dur et parfois violent. Il est difficile de voir Astérios souffrir de la sorte, alors que l'enfant ne veut que l'amour de ses proches et vivre librement. Minos par son arrogance n'assume pas son erreur envers un Dieu. Plus encore, il se complaît dans une cruauté qui va amener Astérios à devenir réellement le Minotaure. On ne naît pas monstre, on le devient. La lutte du jeune prince pour rester ce qu'il est et ne pas basculer est poignante. Surtout lorsque l'on voit tout ce qu'il subit.
La fin est comme on se l'attend triste, même si héroïque en un sens aussi. Mais cette liberté enfin trouvée a un goût amer. Mais l'auteur parvient, encore une fois, à nous montrer un visage tout autre, et à réfléchir sur des événements dont l'écho peut encore se faire de nos jours.
La dernière partie complète le récit en apportant des informations sur le Minotaure et la mythologie grecque. Il y a une courte phrase qui cache le mot suicide et qui aurait peut-être pu être plus développée à mon goût, surtout que c'est un acte qui arrive malheureusement de plus en plus tôt pour certains. le message passe mais je ne suis pas certaine qu'il soit assez parlant pour les plus jeunes.
Il n'empêche que Moi, le Minotaure est non seulement une excellente initiative, mais aussi un récit qui vaut réellement le coup.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
blondesNlitteraires
  14 juillet 2020
Une collection chez Scrineo (merci à eux pour ce SP) qui m'a fait de l'oeil car elle s'intéresse à la mythologie, mais du point de vue des monstres. Il sortira le 20 août.
     Elle est lancée avec celui-ci qui s'intéresse au prince Astérios, mieux connu sous le nom de minotaure.
     Pour rappel, il est le fruit d'une malédiction, d'une punition adressée au roi Minos avec pour vraies victimes (si on y pense) sa femme et l'enfant né. Astérios est l'enfant de Pasiphaé et d'un taureau blanc envoyé par Poséidon. Mi-homme (pour le bas), mi-taureau (pour la tête), enfermé dans un labyrinthe, mangeur de chair humaine, terrassé par Thésée.
C'est intéressant car c'est sous un format roman, une histoire romancée, adaptée aux 10 ans et plus, qui aborde un épisode mythologique précis, mais sous un autre angle.
     Du coup nous croisons Ariane, Phèdre, Minos, Thésée... mais le personnage principal est Astérios/minotaure. Il découvre ce qu'il est, enquête sur son passé afin de comprendre ce qu'il est, tout en nous permettant de nous plonger dans sa tête avec ses ressentis, ses questionnements, ses combats intérieurs.
     Il est rare que l'on s'intéresse au monstre. C'est donc ce qui m'a plu et la grande force de ce roman. A voir avec les autres romans de la collection ("Moi, Ligia, Sirène" sort aussi le 20 août.)
L'histoire est courte (environ 90 pages sur liseuse). Et complétée par un mini-dossier documentaire qui donne des informations comme les personnages, les sources, les influences... et qui se termine par quelques petits jeux.
     Il n'est pas nécessaire de connaitre en amont l'histoire du minotaure pour comprendre. L'histoire s'apprécie sans cette connaissance, et le dossier à la fin permet de la resituer dans un contexte.
Un format intéressant et adapté aux plus jeunes (dès 10 ans), un angle original et une histoire qui se concentre sur le débat intérieur d'Astérios qui reprend le combat entre l'inné et l'acquis, le regard et le jugement des autres, la différence...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LesFantasydAmanda
  20 août 2020
--- La mythologie vue par les monstres, une nouvelle collection signée Scrineo ---
Plus jeune, j'aimais beaucoup lire des histoires inspirées de la mythologie. D'ailleurs, je me souviens avoir dévoré la saga Everworld de K. A. Applegat à plusieurs reprises. Mais en vérité, rien n'a vraiment changé depuis…
Et oui, quand j'ai pris connaissance des futures parutions de Scrineo, j'ai aussitôt été intriguée par leur nouvelle collection. le concept est simple : redécouvrir ces récits que l'on connaît tous, mais racontés par les monstres eux-mêmes. En bref, une façon originale d'aborder la mythologie !
Je remercie donc la maison d'édition pour l'envoi de ce roman et de son tome compagnon, Moi, Ligia, Sirène.
--- Un si bel écrin ! ---
Outre sa magnifique couverture, le livre réserve quelques surprises qui plairont certainement aux enfants. Au début, se trouve une présentation illustrée des personnages, ce qui permet d'appréhender leur filiation et leurs particularités. Mais le plus intéressant se situe probablement à la fin, puisque l'auteure prend le temps de relater les origines du mythe, images à l'appui. Bien sûr, elle ne rentre pas dans des explications complexes, mais répond à quelques questions fondamentales et revient sur les flous dont elle s'est servie pour construire son scénario.
Enfin, un cahier de jeux attend le lecteur en toute dernière partie. Il pourra ainsi vérifier ses connaissances nouvellement acquises de façon ludique. L'ensemble est donc aussi instructif que divertissant !
Mais parlons un peu de l'histoire…
--- de prince à Minotaure ---
Les enfants (à partir de 10 ans) étant le public ciblé, l'auteure privilégie un format relativement court. Chaque volume comprend donc une petite histoire d'environ 75 pages. Dès lors, comme vous pouvez l'imaginer, l'intrigue se met rapidement en place, et c'est mieux comme ça. Seul bémol : la manière dont Astérios découvre son vrai visage m'a paru un chouia précipitée. Pour le reste, l'équilibre entre descriptions, action et révélations est parfait !
En outre, Sylvie Baussier n'atténue en rien les souffrances de son héros, ni même les atrocités que celui-ci sera contraint de commettre. On parle tout de même du mythe du Minotaure ! Bien évidemment, elle ne s'attarde pas sur les détails sanglants, mais j'ai apprécié qu'elle n'essaie pas de préserver le lecteur.
Le plus important cependant, c'est bien la leçon que l'on peut tirer d'une telle histoire…
--- Différent ne veut pas dire mauvais ---
Comme l'indique l'auteure dans la préface, l'idée est de rappeler que nous habitons tous une part d'ombre en nous. Que les monstres, à proprement parler, n'existent pas. Chacun est en effet capable du pire et du meilleur.
Dans Moi, le Minotaure, Sylvie Baussier met en avant l'innocence d'Astérios, ce prince rejeté de tous à cause de son apparence effrayante. Or, s'il revêt le visage d'un monstre, il n'en est pas un à l'intérieur, du moins pas pendant les premières années de sa vie. Mais n'est-ce pas les hommes, et leur bêtise, qui l'ont poussé à devenir ce qu'il n'est pas, au fond de lui ? La réponse se trouve dans le livre !
Bref, il s'agit là d'un très beau message adressé à la jeunesse !
--- À la croisée de plusieurs mythes ---
Impossible d'aborder le mythe du Minotaure sans parler d'Ariane, sa soeur, de Dédale, le créateur du labyrinthe, ou encore d'Icare, le fils de ce dernier. Je dois avouer que j'ai adoré retrouver ces personnages ou, tout du moins, de connaître leur rôle dans le destin tragique du prince Astérios.
Lien : https://lesfantasydamanda.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
malittleclementine
  20 août 2020
Je ne vais pas passer par quatre chemins, mais ce livre a été un petit coup de coeur pour moi et j'ai totalement adhéré à ce point de vue on ne peut plus original, qui met en avant les grands méchants de l'Histoire et que j'ai tout simplement trouvé parfait pour apprendre tout en s'amusant.
Je trouve en effet que cette approche apporte de belles pistes de réflexion, une manière nuancée de voir les choses, et qui par la même occasion démontre aux lecteurs / lectrices que tout n'est pas forcément tout blanc ou tout noir dans la vie.
Ce roman tout en douceur nous permet qui plus est de vraiment s'attacher à tous ces « oubliés » de l'Histoire, de comprendre leur part d'ombre, leurs failles, mais aussi leur courage. J'ai personnellement trouvé que cette façon de raconter l'histoire du Minotaure le rendait vraiment attachant, et quoi de mieux pour le comprendre que d'avoir un brin d'empathie pour lui…
Du côté pédagogique pur et dur, je trouve que ce roman est une petite pépite et je me répète, mais j'aurais adoré apprendre la mythologie de cette façon. L'histoire est certes romancé et adaptée aux plus jeunes, mais les bases sont bien là, et c'est marrant comme ça rentre tout de suite bien plus facilement dans la tête quand on aime ce que l'on lit.
Le tout est qui plus est appuyé par un petit dossier documentaire et quelques jeux à la toute fin de l'histoire, pour mieux expliquer le mythe du Minotaure, approfondir le côté pédagogique de l'histoire et se régaler une dernière fois avant de quitter le Minotaure.
Bref, ce livre est une sacrée pépite aussi agréable qu'utile qui permet l'air de rien de faire découvrir la mythologie aux plus jeunes, et que je ne peux personnellement que vous conseiller pour vous-même, vos enfants, vos élèves et j'en passe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Eowyne
  28 juillet 2020
Adepte de littérature jeunesse et de mythologie, j'ai été ravie de recevoir ce livre via NetGalley qui est le premier de la nouvelle collection Scrinéo Mythologie. L'originalité ? Donner la parole aux monstres que l'on a tendance à oublier sauf pour mettre en avant les héros qui les combattent. Premier titre donc : Moi, le Minotaure. le narrateur est Astérios, Prince de Crète qui ne comprend pas pourquoi tout le monde le fuit même sa propre famille jusqu'à ce qu'il découvre son apparence : mi-homme mi-taureau. Il va alors enquêter pour comprendre pourquoi il est devenu ainsi. Mais ceci n'est pas au goût de son père qui décide de l'enfermer dans un labyrinthe. Est-il responsable de son aspect ? Est-il un être mauvais ? Que va-t-il devenir ? Un roman à lire dès 10 ans qui permet d'apprendre la mythologie tout en traitant de sujets de société : la différence, la trahison, les secrets de famille à hauteur d'enfant car nous suivons le Minotaure sur plusieurs années et notamment son enfance. Sylvie Baussier a un style toujours aussi fluide, agréable et même poétique. Un vrai coup de coeur donc pour ce roman à paraitre le 20 août et à mettre entre toutes les mains. #Moileminotaure #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
EowyneEowyne   28 juillet 2020
Il est commun de raconter l'Histoire du point de vue du vainqueur : Waterloo est enseigné comme une victoire par les Anglais, et passé plus ou moins sous silence par les Français ! Dans les récits, Thésée est le héros, le Minotaure, le méchant...
Commenter  J’apprécie          00
AlouquaLectureAlouquaLecture   21 août 2020
– A toi l’honneur, prince Minotaure. Ce lieu a été inventé exprès pour toi par mon conseiller, Dédale. Nous lui avons même trouvé un nom nouveau : le labyrinthe.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Sylvie Baussier (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sylvie Baussier
Le premier livre animé qui répond à toutes les questions sur les animaux !
Le cochon est-il sale ? Pourquoi le kangourou a-t-il une poche ? Ça existe, un animal qui a des pattes de zèbre, une tête de girafe, et un corps de cheval ? Quelle est la différence entre un chameau et un dromadaire ?? Plus de 70 questions pour tout savoir sur les animaux !
Auteure : Sylvie Baussier Illustrateur : Didier Balicevic
autres livres classés : mythologieVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le sourire de la guerre

Combien Lev a t'il d'amis

1?
2?
3?

3 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Le sourire de la guerre... de Sylvie BaussierCréer un quiz sur ce livre

.. ..