AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Olivier Girard (Directeur de publication)Pierre-Paul Durastanti (Traducteur)
EAN : 9782843440953
320 pages
Le Bélial' (21/01/2010)
3.55/5   52 notes
Résumé :
« Les Xeelees possédaient l’univers... Quand les hommes avaient émergé du système solaire en se traînant à vitesse subluminique sur les premiers vaisseaux GUT, ils étaient entrés dans un environnement complexe peuplé de nombreuses races intelligentes dont chacune obéissait à ses propres impératifs et poursuivait ses propres buts. [...] Moins de deux siècles après l’époque de Michael Poole, la Terre était conquise, puis transformée en camp de travail par les gestal... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
finitysend
  16 mars 2015
Baxter nous propose avec Singularité , un roman assez court , de hard-science , qui traite des paradoxes temporels qui imbriquent activement des univers alternatifs .
Des univers , que je qualifierais de potentiels et interactifs , pour ce qui est de définir les rapports qu'ils entretiennent les uns avec les autres .
Un cours roman donc , qui s'insère dans le cycle des Xeelees mais qui peut se lire indépendamment .
C'est peut-être l'occasion de découvrir l'auteur dans un récit bref , ce qui est mieux pour une première fois …
C'est de la pure hard-science très romancée et aussi digeste que possible .
Le lecteur passe les portails et cogite sur l'espace et le temps en explorant des milieux et des environnements très futuristes .
C'est un roman d'action ou les personnages aux connaissances scientifiques pointues , soliloquent et dialoguent en experts souvent , pour éclairer les contextes mouvants et tortueux de cet univers .
C'est un des meilleurs récit du type guerre temporelle qui soit , je trouve , car il est argumenté et sans naïvetés fatales et faciles.
Les personnages sont convaincants et présents .
Il y a des affects à ressentir et à explorer dans ce texte qui est soigné mais qui affiche néanmoins quelques faiblesses .
Par exemple , les transitions , elles sont un peu faibles je trouve , on sent que l'auteur a du mal à faire court …
Un bon space opera de hard-science , une bonne distraction , bien fumeuse et déroutante comme on les aime.
Pour faire passer la substantifique moelle des romans de Baxter , je dirais que à un certain stade , la science peu naturellement paraitre de la magie , au pauvre lecteur primitif que nous sommes.
Et pourtant , non ….
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
BlackWolf
  11 août 2014
En Résumé : J'ai passé un bon moment de lecture avec ce second tome du cycle des Xeelees que j'ai trouvé un cran au-dessus que le précédent. L'histoire nous offre un Space-Opera qui s'étend à la fois dans le temps et l'espace, où l'humanité va tenter de quitter le joug des Qax et qui se révèle efficace, flamboyant avec de nombreux rebondissements. L'aspect scientifique peut, certes, paraitre complexe et demander un minimum de connaissances, mais se révèle fascinant par les possibilités qu'il développe. L'auteur offre aussi de nombreuses réflexions qui se révèlent intéressantes et efficaces. L'univers qu'on retrouve au fil des pages est vraiment fascinant, bien porté par les aspects technologiques et les descriptions. Je regrette par contre un certain décalage entre l'aspect ambitieux que cherche à mettre en place l'auteur, mais qui perd de sa force devant certaines facilités déconcertantes, de plus je trouve que les explications scientifiques sont présentées de façon un peu trop répétitives. Rien de non plus bloquant. Concernant les personnages, ils remplissent parfaitement leurs rôles pour faire avancer l'histoire de façon efficace, mais manquent de profondeur et de sentiments pour se révéler complètement accrocheur. La plume de l'auteur se révèle simple, efficace et entrainante et arrive à happer le lecteur dès les premières pages pour aboutir à une conclusion fascinante sur la frise qu'il construit. Au final un roman réussi, malgré quelques défauts, et je lirai le troisième tome sans soucis.

Retrouvez ma chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Henri-l-oiseleur
  20 août 2019
Un lecteur nul en physique sera-t-il capable d'apprécier ce roman de Stephen Baxter ? C'est peu probable. Avec patience et curiosité, j'ai tâtonné dans la plus noire incompréhension au milieu de paradoxes temporels, de physique quantique et j'en passe, et même, j'ai fini par trouver une étrange beauté, une belle cohérence à ce roman labyrinthique. Mais le plaisir de la fin se paye par le supplice de longs récits et descriptions de machineries, théories, projets secrets et autres, incarnés par des personnages évanescents, engagés dans une histoire (passé, présent et avenir modifiables à volonté) plutôt instable. Il est temps que j'arrête de lire Baxter.
Commenter  J’apprécie          140
LeScribouillard
  04 décembre 2020
Le souvenir de Gravité s'améliore comme le bon vin, il reste à découvrir la suite du Cycle des Xeelees. Rendez-vous donc dans l'espace d'ici quelques millénaires, où les Qax, des extraterrestres pourtant pas spécialement redoutables, ont réduit la Terre en esclavage, puisqu'on était tellement bleus qu'on ne connaît rien du vaste univers autour de nous. En effet la plupart des civilisations spatiales sont infiniment plus puissantes qu'homo sapiens, et recherchent toutes des atrefacts laissés par les Xeelees, à côté de qui elles ne sont que des nains…
C'est donc dans ce contexte pour le moins pittoresque que Jasoft Parz, ambassadeur humain auprès des Qax, apprend la terrible nouvelle : un groupe de rebelles s'est enfui dans le passé pour empêcher les Qax de nous avoir envahis. Il faut donc à notre tour manipuler le temps pour les en empêcher… Attendez, non, si on existe toujours, c'est qu'ils ont échoué… Bah, peut-être que c'est pas encore arrivé parce que la durée s'écoule pour les êtres de notre présent de la même manière où qu'ils se situent dans le temps !
Sauf que ce n'est jamais expliqué clairement, contrairement à bon nombre de détails scientifiques et autres dissertations sur les réelles intentions des mystérieux Amis de Wigner. Ainsi Parz se retrouve-t-il dans le passé avec un Qax surpuissant qui compte bien en finir avec l'Humanité, tandis que deux joyeux lurons, l'ingénieur Michael Poole et son père, découvrent ce qui va leur tomber dessus. Clairement, si vous trouvez qu'on en fait déjà des caisses dans Interstellar niveau explications, c'est rien face au raz-de-marée d'informations que vous vous prenez ici dans la tronche. Tout a été bien pensé, est vite et bien vulgarisé, mais le nombre d'éléments à prendre en compte est énorme, d'autant plus qu'il n'y a pas grand-chose à quoi se raccrocher derrière le délire scientifique.
Car oui, si Baxter est brillant pour extrapoler la physique, on se doute qu'il a moins envie de raconter une histoire universelle. Ce qui rend son texte aride et exigeant, pas autant que Diaspora, mais quand même. Jasoft est intéressant pour son rôle de collabo qui loin de profiter de sa situation tente de faire vivre tout le monde en bonne intelligence, Michael et son père échangent quelques moments forts. Mais en-dehors de ça, on ne peut pas en vouloir sur ce coup-ci aux détracteurs de Baxter quand ils considèrent que les personnages sont avant tout là pour expliquer ce qui va se passer dans l'Univers. Alors, pourquoi est-ce que je vous conseille ce livre quand même ?
La réponse est on ne peut plus simple pour un livre de hard-SF : le sense of wonder. Si vous aviez été impressionnés par les high concepts de Gravité, sachez que ce n'est rien face au gigantisme qui est dévoilé ici. À quasiment chaque chapitre il se passe un truc plus spectaculaire que le précédent, et c'est pas du bigger is better à la Roland Emmerich, Baxter cherche plus à explorer l'Univers qu'à montrer des extraterrestres taper sur les gens. Si vous voulez voir des vaisseaux organiques d'un kilomètre et demie explorés jusque dans leur flore intestinale, des anneaux géants contre lesquels se précipitent les galaxies, des vaisseaux-fleurs indestructibles ou bien d'autres surprises, il y a tout ça et bien plus encore, jusqu'à un final à la 2001 nous donnant un aperçu de la Fin des Temps. le tout avec un style pas forcément à la ramasse : j'ai encore un souvenir fasciné de cette ouverture mélancolique où la Terre malmenée donne ses derniers restes à contempler depuis l'espace !
Bref, Singularité est un plaisir impossible à bouder pour les amateurs d'univers baroques : tout y est, le plus merveilleux comme le plus ignoble, le plus incroyable devenant crédible, le tout avec une bataille épique, les luttes de différentes factions avec des personnages partagés. Mais le trop-plein de dialogues et la pauvreté de certains passages repousseront le plus gros du public. Si je suis un peu plus mitigé, je ne perds pas espoir pour le reste du cycle, Baxter restant un écrivain cher à mes yeux. Et puis bon, c'est pour votre culture…
Lien : https://cestpourmaculture.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lutin82
  08 janvier 2017
Baxter et moi, je vais finir par penser que cela fait deux. Jusqu'à présent impossible de"rentrer" dans un de ses récits.
Une fois encore, le bouquin fourmille d'idées et de concepts intéressant, mais c'est bien trop aride pour satisfaire mon goût de l'aventure stellaire.
Dommage pour moi, cependant les amateurs de hard-sf devraient apprécier bien davantage.
Commenter  J’apprécie          113

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
finitysendfinitysend   22 mars 2015
Une averse de matériau de construction fondu s'abatit sur le plan des singularités.
Commenter  J’apprécie          140
Th0uar_V1kTh0uar_V1k   16 août 2012
Les Qax préparaient la destruction non seulement du genre humain, mais aussi de toutes les réalités alternatives où celui-ci aurait pu survivre. Au lieu de perpétrer un génocide, il s'agissait d'assassiner le réel.
Plus que tout jusque là, le plan du gouverneur bouleversa le diplomate. Comment un être sensible pouvait-il évoquer des évènements aussi répugnants - détruire des espèces, des planètes, des lignes temporelles - dans le langage de la logique, de la science ?
Merde, protesta-t-il en son for intérieur, il envisage tout bonnement d'éteindre le potentiel d'innombrables milliards d'âmes encore à naître...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
finitysendfinitysend   03 février 2016
Ils avaient blindé leur chair , endurcis leurs organes internes - et quitté leur planète tel des ballons colossaux .
Commenter  J’apprécie          90
finitysendfinitysend   13 mars 2015
Elle se dirigea vers le bord du vaisseau de terre.
Commenter  J’apprécie          200
finitysendfinitysend   03 février 2016
- Les humains ne vivent plus eternellement .
Commenter  J’apprécie          160

Videos de Stephen Baxter (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stephen Baxter
Découvrez le premier extrait de Premiers nés de Arthur C. Clarke en livre audio chez Hardigan.
Et n'oubliez pas, vous pouvez télécharger GRATUITEMENT votre premier livre audio sur audible.fr ! ? http://bit.ly/2k3xtYv
Sortie en JUIN 2016 !
--------------------------------------------------------- ? de quoi ça parle : ?
Les Premiers-Nés - la mystérieuse espèce extraterrestre, déjà connue par les fans de science-fiction pour avoir édifié le monolithe noir de 2001 : l'Odyssée de l'espace - ont hanté l'?uvre de Sir Arthur C. Clarke, monstre sacré de la SF, pendant des décennies. Avec L'?il du Temps et Tempête solaire, les deux premiers volumes de la trilogie de L'Odyssée du Temps, Clarke et Stephen Baxter ont imaginé un futur proche dans lequel les Premiers-Nés tentent d'arrêter l'avancée de la civilisation humaine en employant une technologie indiscernable de la magie (en vertu de la célèbre troisième loi de Clarke). Cette fois, ils ont envoyé une "bombe quantique" vers la Terre, un instrument que les scientifiques humains peinent à comprendre, impossible à stopper ou à détruire -et qui anéantira le monde. La quête de réponses désespérée de Bisesa l'envoie d'abord sur Mars puis sur Mir, elle-même menacée de destruction. L'extinction semble inévitable... Mais un allié inattendu surgit des profondeurs de l'espace, à des années-lumière de là.
---------------------------------------------------------
Pour retrouver tous nos ouvrages chez Audible c'est par là : ? http://bit.ly/AudibleHardigan
---------------------------------------------------------
Passez nous dire bonjour sur Facebook : http://facebook.com/playhardigan Suivez nous sur Twitter : http://twitter.com/playhardigan Rejoignez le cercle sur Google+ : http://google.com/+HardiganFrance
---------------------------------------------------------
Les musiques utilisées, le contenu des livres audio est copyright Hardigan et nécessité une autorisation pour diffusion. Hardigan est une marque protégée.
+ Lire la suite
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4004 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre