AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Dominique Haas (Traducteur)
EAN : 9782258079236
560 pages
Presses de la Cité (15/10/2009)
3.62/5   135 notes
Résumé :
Et si la montée des eaux due au réchauffement climatique arrivait plus tôt que prévu ?

2016 : Lily, Helen, Gary et Piers, quatre scientifiques retenus en otages depuis cinq ans, sont libérés. A leur sortie, ils découvrent avec stupeur un monde au bord du chaos: le niveau des eaux est monté d'un mètre, provoquant une inondation sans précédent à Londres, l'engloutissement de l'Opéra de Sidney et la disparition pure et simple des îles Tuvalu...
To... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
3,62

sur 135 notes

fnitter
  27 avril 2016
Premier tome d'un diptyque qui avec Arche compose le cycle catastrophe.
Un petit groupe hétéroclite vient juste d'être libéré d'une détention à titre d'otage, par un groupe extrémiste. Il constate qu'en 5 ans, le monde a changé, nous sommes en 2016, il pleut tout le temps, le niveau de la mer aurait monté, mais tout va bien, le gouvernement, la tête dans le sable, veille. Vraiment ? Au fil de l'histoire, sur plusieurs dizaines d'années, le niveau monte. 5 mètres, 100 mètres ? 1000 mètres ? Plus ?
Pris en charge par un visionnaire milliardaire, l'équipe va assister, en tant que spectateur ou en tant qu'auteur à l'inexorable montée des eaux et aux actions de notre milliardaire, et d'autres, pour survivre à ce qui pourrait être l'extinction de toute l'espèce humaine. Survivre en hauteur, construire une arche ? Mais de quelle nature ?
Et pendant ce temps, l'humanité part en exode, se meurt, se bat pour sa survie.
Le bon vieux ressort scénaristique du groupe brusquement projeté dans un environnement non familier et hostile (enlèvement, amnésie, coma, cochez la bonne case) permet à l'auteur de poser son histoire et nous expliquer ou faire expliquer les ressorts de cette dégradation (doux euphémisme) des conditions climatiques et de la montée de eaux.
Scientifiquement parlant, c'est assez light, mais l'auteur s'appuie néanmoins sur des théories scientifiques plausibles et déjà publiées. de toute façon, Baxter n'est pas réputé pour sa fantaisie extrême en matière de hard science. Tout reste plausible et assez intéressant à lire.
Les personnages sont bien mis en valeur, avec un background fouillé et une personnalité plus que correctement développée. C'est toujours un plus dans ces histoires où l'incursion du merveilleux, de la surprise est plus limitée que dans la fantasy ou la SF d'aventure.
On pourra regretter quelques longueurs malgré un récit assez rythmé, qui passe d'une situation à une autre, où on investigue avec les chercheurs, où l'on vit avec des réfugiés dans les hauteurs, où l'on marche avec des villes en exode, où l'on navigue avec quelques privilégiés.
Un livre très prenant, qu'on a du mal à lâcher.
C'est du Baxter, pur jus, pas d'humour, un sérieux qui fait froid dans le dos parfois, c'est sombre, triste, mais l'espoir est toujours là et puis, une suite appelée Arche, si ça ce n'est pas de l'espoir...
Pas besoin de zombies pour que le monde sombre dans le chaos. un peu (beaucoup) d'eau suffit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          925
finitysend
  04 mars 2016
Un bon Baxter ..
Ce roman est assez représentatif des structures narratives privilégiées par l'auteur dans ses dernières oeuvres ...
Un cycle avec dans ce tome un grand homme entrepreneur visionnaire qui « contrôle « efficacement la situation ..
Dans ce texte un défaut inhabituel chez l'auteur ! : le recours ostentatoire et régulier à des hasards heureux qui tombent à pic !
Une qualité majeure : le sens of wonder est totalement sous contrôle et donc pas de ridicule outré ( ouf ) ...
Le fait est que ce roman est très prenant car c'est une aventure très rythmée et assez dramatique qui possède une incontestable envergure ..
Le réchauffement climatique fait planer le spectre de la montée du niveau des océans ..
Dans ce roman Baxter expose et exploite un risque plus géologique que en rapport le dégagement de gaz carbonique résultant de l'activité humaine pour justifier de la montée des eaux ...
Ce que n'évoque pas l'auteur dans ce roman ( on ne peut pas tout faire ) : c'est que les océans terrestres pourraient disparaître pour les mêmes raisons mais sur une trame temporelle à l'échelle des temps géologiques ...
L'auteur rejoint une théorie de Gaia améliorée à sa sauce mais c'est digeste et absolument pas fumeux ..
Ce roman est somptueux parce que le lecteur vit pleinement la catastrophe depuis son début et jusque ses ultimes conséquences ..
Les personnages sont assez tangibles et tout à fait fonctionnels ..
Sincèrement je n'ai quasiment pas pu lâcher ce bouquin du début jusque la dernière lettre du texte ...
Pas mal et hautement recommandable ... Un bon Baxter ..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          557
Patlancien
  23 juin 2021
Lire et relire plusieurs fois un même livre, c'est comme voir et revoir plusieurs fois un même film.
« Déluge » fait partie de ces livres que l'on garde dans sa bibliothèque pour avoir un jour le plaisir de le ressortir. L'intérêt de ce livre réside principalement dans son scénario digne d'un blockbuster américain. Stephen Baxter par la précision de son style est capable de nous entraîner au coeur même de l'action, la qualité de ses recherches en matières scientifiques (il fait partie des maitres de la hard science) rend ses visions apocalyptiques terriblement réalistes.
Déluge évoque un sujet d'actualité écologique : l'élévation du niveau de la mer. L'action se déroule de 2016 à 2052 et nous décrit ce que serait le mode peu à peu englouti par les eaux. Il aborde les enjeux économiques, géopolitiques, religieux, les extrémistes fanatiques, Les réfugiés climatiques et les luttes fratricides que provoque la diminution de l'espace vital pour le genre humain. Nous parcourons toutes les capitales du monde qui vont se faire engloutir au fur et à mesure les unes après les autres.
Les personnages qui évoluent dans cet environnent apocalyptique, ajoutent le coté dramatique nécessaire à ce type d'histoire. On se retrouve à leur côté pour vivre cette aventure hors du commun. Ils en deviennent attachants par la force des choses et par la durée de narration du cataclysme.
Bref, un livre très prenant, qu'on a du mal à lâcher. C'est du pur Stephen Baxter avec quelque fois un peu de longueur dans l'écriture que l'on pardonne très vite tant la tension et l'action sont présentes tout au long de l'ouvrage. Les amoureux de la littérature apocalyptique et de fin du monde doivent se « noyer à corps perdu » dans cette aventure diluvienne. Si la conclusion nous laisse un peu sur notre faim, un deuxième tome intitulé « Arche » du même auteur, vient nous inviter à poursuivre le récit pour un nouveau voyage
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          367
Bartzella
  01 novembre 2021
Quelle pépite !
Un vrai roman post-apocalyptique bourré de science, tout est expliqué de façon très concrète, réaliste et rien de ce qui y est relaté ne semble si impossible que cela. En tous cas, voilà des théories qui tiennent la route...Une montée des eaux impossible à arrêter. La face de la Terre telle que vous ne l'aurez jamais vue...
Une lecture en tous points agréable, c'est de l'adrénaline pure. Les personnages sont toujours en train de courir pour sauver leur peau et aucun coin sur la planète n'est épargné. L'auteur met en lumière tous les problèmes qui arriveraient aux sociétés du monde, aussi bien riches que pauvres, en abordant les conflits politiques, les chicanes de territoire, les problèmes économiques, les guerres, la famine, tout a été réfléchi et transposé avec un réalisme effroyable. Nous pouvons également sentir que l'auteur a réellement étudié les cartes du monde, la géographie des villes, les reliefs des montagnes et même des fonds marins. Une science pointue et concise est au coeur de "Déluge".
Le récit s'étale sur plusieurs décennies - de 2016 à 2052 - et parfois, seulement quelques pages traitent d'une année, ce qui a pour effet que l'on ne ressent jamais de longueurs. L'histoire se concentre autour de 8 ou 9 personnages, le reste de l'humanité et ce qui leur arrive fait plutôt partie du paysage, en arrière plan. Nos personnages principaux occupent des fonctions importantes au sein du gouvernement et pour cela, ont le privilège d'être pris en charge avec leur famille par un des hommes les plus riches du monde, dont les moyens et les ressources semblent sans fonds. En pleine crise, ils travaillent pour lui et donc, ne vivront pas les événements de la même façon que le commun des mortels. C'est pourquoi ils sont presque plus témoins que victimes de la destruction de la planète et de la misère humaine. C'est par leurs yeux à eux que l'on voit les effets du tragique et continuel "Déluge". C'est gros. Gigantesque. Diluvien. Stephen Baxter ne nous ménage pas. Une prise de conscience marquée en ce qui concerne les changements climatiques, la pollution et la surconsommation. Un roman dont on ne fait qu'une bouchée !
Merci à Patlancien et Babelio pour cette trouvaille des plus divertissantes ! Un auteur que j'ai aimé découvrir et dont les autres titres semblent tout aussi intéressants. Si vous avez envie d'action dans un contexte post-apocaplyptique, ceci est pour vous ! Un bon choix pour les journées pluvieuses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          267
basileusa
  14 avril 2014
Mon premier Stephen Baxter ( je ne compte pas La longue terre) et j'ai beaucoup aimé !
Il faut dire que je suis assez fan des romans de fin du monde et je n'ai pas été déçue. L'histoire commence avec la libération de quatre otages ,qui vont découvrir que certaines villes subissent des inondations importantes .Mais aussi que le niveau des océans monte et que ce n'est que le début d'une catastrophe qui s'annonce .
Ce qui est intéressant ,c'est de suivre avec eux cette nouvelle situation mondiale : les terres qu'il faut abandonner ,la panique ,la réaction des gouvernements...et la raison de la montée des océans ,qui n'est pas le réchauffement climatique comme on peut le penser !
le petit point négatif ,c'est que les anciens otages sont protégés par un riche homme d'affaires et on ne les sent jamais paniqués ou stressés par la situation alors que les terres habitables disparaissent au fur et à mesure....je suis peut être la seule à trouver flippant de finir sur un radeau au milieu d'un océan infini ou peut être que j'ai été traumatisé par "waterworld" ! Mais bon bref ,comme dans la Bible ,c'est la fin d'un monde qui est décrit dans "Déluge" et j'ai trouvé ça fascinant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
fnitterfnitter   29 avril 2016
Utilisation des bus scolaires pour transférer des prisonniers.
Le problème, ce n'est pas que mes gamins doivent se traîner à pied à l'école, sous la pluie battante, ce n'est pas contre ça que je m'élève. Et ce n'est même pas le fait que le gouverneur a mis en sécurité des voleurs, des assassins et des violeurs avant de s'occuper des gens comme il faut. Non, ce qui me met en rogne, c'est l'état dans lequel ces prisonniers mettent les autobus. Les sièges sont vandalisés, ils font des graffitis obscènes, et il y a des fluides corporels absolument partout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
fnitterfnitter   28 avril 2016
Ce qui n'était pas clair, dans les images de Toodlepip, c'était si l'ourson était mort de cause naturelle, ou s'il avait été tiré par le chasseur inuit qui avait guidé l'équipe de cameramen vers cet endroit reculé de l'Arctique canadien. Ce qui était encore une autre histoire en soi : le dernier Inuit tuant le dernier ours. L'événement fit tellement de bruit qu'il eut les honneurs de la presse internationale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
basileusabasileusa   13 avril 2014
-Presque tout le plastique du monde ,produit depuis les années 1950,un milliard de tonnes de plastiques,est encore là ,quelque part, à la surface de la planète.
-Stupéfiant. Il survit donc à la civilisation qui l'a créé.
-Sans problème. Il survivra largement à l'humanité . Un million d'années,peut-être, jusqu'à ce qu'un insecte évolue et se dote de la capacité à la digérer.
Commenter  J’apprécie          150
fnitterfnitter   30 avril 2016
Les riches croient avoir le choix. Alors que les pauvres doivent accepter leur destin.
Commenter  J’apprécie          482
PatlancienPatlancien   13 mars 2021
Il devait tout de même faire comme si ça l’intéressait, lui avait dit son père, Manco, parce que mémé Lily s’y intéressait, elle. « Et puis, regarde, avait-il ajouté, il y a d’autres personnes que ça intéresse aussi. » Des radeaux étaient venus tourner autour du rocher, une réunion sur la mer, rien que des étrangers, qui convergeaient vers cet endroit. S’ils venaient tous ici, c’était qu’il devait y avoir quelque chose à voir, non ?
Lily était assise sur une chaise, enroulée dans une couverture. Elle avait soixante-seize ans, un âge qu’elle qualifiait d’« impossible ». Elle passait le plus clair de son temps à dormir. Quand elle ne dormait pas, elle regardait approcher le rocher, un point obscur, terne, qui se découpait sur le fond d’océan étincelant, et Boris écoutait docilement mémé Lily lui parler des jours étranges où le monde était plein de terre avec presque pas de mer, où personne ne nageait, où on ne mangeait pas de poisson, sauf si on voulait. En ce temps-là, disait-elle, ce rocher avait divers noms, des vieux noms comme Chu-mu-lang-ma, et d’autres plus récents, comme Everest. C’était un rocher spécial, parce que ce serait bientôt le seul au monde à dépasser de l’océan.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Stephen Baxter (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stephen Baxter
Découvrez le premier extrait de Premiers nés de Arthur C. Clarke en livre audio chez Hardigan.
Et n'oubliez pas, vous pouvez télécharger GRATUITEMENT votre premier livre audio sur audible.fr ! ? http://bit.ly/2k3xtYv
Sortie en JUIN 2016 !
--------------------------------------------------------- ? de quoi ça parle : ?
Les Premiers-Nés - la mystérieuse espèce extraterrestre, déjà connue par les fans de science-fiction pour avoir édifié le monolithe noir de 2001 : l'Odyssée de l'espace - ont hanté l'?uvre de Sir Arthur C. Clarke, monstre sacré de la SF, pendant des décennies. Avec L'?il du Temps et Tempête solaire, les deux premiers volumes de la trilogie de L'Odyssée du Temps, Clarke et Stephen Baxter ont imaginé un futur proche dans lequel les Premiers-Nés tentent d'arrêter l'avancée de la civilisation humaine en employant une technologie indiscernable de la magie (en vertu de la célèbre troisième loi de Clarke). Cette fois, ils ont envoyé une "bombe quantique" vers la Terre, un instrument que les scientifiques humains peinent à comprendre, impossible à stopper ou à détruire -et qui anéantira le monde. La quête de réponses désespérée de Bisesa l'envoie d'abord sur Mars puis sur Mir, elle-même menacée de destruction. L'extinction semble inévitable... Mais un allié inattendu surgit des profondeurs de l'espace, à des années-lumière de là.
---------------------------------------------------------
Pour retrouver tous nos ouvrages chez Audible c'est par là : ? http://bit.ly/AudibleHardigan
---------------------------------------------------------
Passez nous dire bonjour sur Facebook : http://facebook.com/playhardigan Suivez nous sur Twitter : http://twitter.com/playhardigan Rejoignez le cercle sur Google+ : http://google.com/+HardiganFrance
---------------------------------------------------------
Les musiques utilisées, le contenu des livres audio est copyright Hardigan et nécessité une autorisation pour diffusion. Hardigan est une marque protégée.
+ Lire la suite
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4110 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre