AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782290325421
347 pages
Éditeur : J'ai Lu (24/06/2003)
3.98/5   48 notes
Résumé :
Après une première tentative soldée par un cuisant échec, le titanesque projet du voyage vers Mars a bien failli s'écrouler à son tour. Plus aucune erreur n'est désormais permise ; au terme de quinze années d'une entreprise surhumaine, la mission ares doit s'envoler. Une pression supplémentaire dont les astronautes Natalie York et Ralph Gershon se seraient bien passés, alors que l'équipage devant effectuer le vol vers la planète rouge n'a toujours pas été sélectionn... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
fnitter
  02 novembre 2014
Une uchronie très légère : Kennedy survit à son "assassinat" et donne l'impulsion nécessaire pour que le programme Appolo se poursuive par le programme "Ares" : le premier Humain sur Mars en 1985.
J'avais écrit de Mars de Ben Bova : "On pourrait presque croire qu'il s'agit du compte rendu d'une expédition et de sa préparation ou du moins que si une telle expédition se préparait, c'est ainsi qu'elle se déroulerait." Peut-être pour le séjour, mais pour ce qui est de la préparation et des événements qui ont conduit à la décision et la préparation du voyage, cette oeuvre est clairement un cran au dessus.
Des situations ultra réalistes, décrites avec un vocabulaire scientifique et technique parfaitement adapté, au point que régulièrement, les notes en bas de page du traducteurs sont tout à fait les bienvenues. L'auteur a su magnifiquement expliquer et rendre crédible les événements qui ont conduit aux différentes décisions et programmes qui ont mené à "Ares".
De la real politique, les motivations électorales, les groupes de pression... Plus qu'un roman de sf, on dirait un "docu-fiction".
Les personnages sont superbement mis en scène, leur motivation, leur psychologie.
Pour la forme, une alternance de chapitres (minoritaires) sur le voyage proprement dit en direction de Mars et de sa préparation de 1969 à 1985.
Une oeuvre magistrale qui ne donne qu'une seule envie : lire son prochain roman du cycle de la Nasa : Titan.
Seul regret : que Voyage, tome 1 et Voyage, tome 2 (qui n'est que la suite du roman découpé en deux tomes) ne se soient pas appelés : voyage, séjour et retour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          695
finitysend
  18 janvier 2016
Une oeuvre de science-fiction réaliste sur fond de touche d' uchronie .
L'uchronie étant ici à mon humble avis parfaitement contextuelle . Elle colore en effet le récit d'une atmosphère de réalité divergente que l'auteur affectionne habituellement . Mais elle vient surtout , ici autoriser dans cette fiction des choix divergents de ceux qui prévalurent naguère en terme de politique spatiale .
le choix d'une exploration lunaire approfondie et répétée et ensuite d'une navette spatiale pour la gestion de l'orbite spatial proche, au détriment d'une mission habitée sur Mars.
Ce texte est sachez-le , la premiere partie d'un roman artificiellement coupé en deux .
C'est un excellent texte de SF réaliste qui transporte le lecteur dans les méandres aussi politiques que scientifiques et budgétaires de la NASA en passant par les pauses café de son personnel .
Malgré une gestion soignée du contexte général et malgré la bonne facture des personnages , de même que malgré un travail indéniable en vue de démocratiser pour le lecteur , l'accès aux contextes variés et champs spécialisés mobilisés par la trame narrative , le lecteur risque d'être légèrement « gonflé « par cet excellent roman , où le « Pitch » fait très longtemps comme les danseuses à l'opéra : Il chante en effet très longtemps : « partons , partons , partons …. » , sans partir ni vite , ni longtemps ou pleinement , Dirais-je ….
Le style est bien pensé et la construction est sérieuse . Des flash-backs utiles et appropriés donnent au texte une solide profondeur et un certain « mouvement » , une dynamique . de nombreux flashbacks qui se télescopent ainsi entre autres , avec un voyage spatial de 12 mois , qui devient à mon humble avis , assez elliptique de ce fait ( dommage ) .
Voyage 1 et 2 sont de grands textes de SF réaliste sur les politiques spatiales .
A ce titre , ils sont passionnants même si de surcroit , ils sont de fait une sorte de grand oeuvre historique , sur les riches heures de la NASA.
Plus qu'un texte d'exploration de Mars , ce texte traite donc de choix politiques et de contingences technologiques également évidement .
Pour une ballade martienne solidement ancrée sur la planète rouge et sur le goût de son atmosphère , il faudra à mon humble avis se rabattre sur :
-Voyage le tome un de Ben Bova , ou sur : Les enfants de mars de Benford , mais principalement , le tome un de la trilogie martienne de Robinson , et même le tout récent : Seul sur Mars . Des textes soignés qui vous baladeront dans les méandres des canyons de la planète rouge comme si vous y étiez , et en bonne compagnie en plus …
Dans une postface approfondie l'auteur refait l'histoire des incidences de ces choix politiques » et si , et si … ».
C'est passionnant , mais peut-être pas assez trépident pour tout le monde .
Pour lire l'aventure d'une mission spatiale percutante dans le système solaire , rédigée par l'auteur , sachez qu'il y a Titan de Baxter , qui est un texte absolument fulgurant , un hommage authentique à A.C.Clark , qui devrait vous électriser avec son réalisme accomplis et l'adrénaline nécessaire …
Du moins si l'exploration spatiale vous passionne et vous transporte ..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
LeLecteurAugmente
  12 février 2021
Voici donc la suite de Voyage. le découpage en livres et l'épilogue de Stephen Baxter m'ont convaincu du fait que c'était un seul et même livre, et que le découpage en deux tomes, quoique pas si impertinent que ça dans la mesure où il est bien placé, aurait pu ne pas avoir lieu. Nous continuons donc de découvrir la mise en place du voyage vers Mars et l'aller.
Le tome précédent se terminait par une grosse catastrophe : la mort de trois astronautes, compromettant très sévèrement le programme de la colonisation martienne. Toutefois les choses continuent et Natalie York, éminente géologue mondialement reconnue, sera la première femme mais aussi le tout premier être humain à poser le pied sur Mars, au bout de 800 pages de péripéties. La tactique choisie par la NASA pour emmener l'équipage sur notre voisine n'est pas d'attendre qu'elle soit suffisamment proche pour économiser le temps de trajet, mais au contraire d'aller rebondir contre le puits gravifique de Vénus pour prendre de la vitesse et taper juste. Je ne suis pas astrophysicien, je ne sais pas ce que ça vaut comme idée ; je sais que Baxter a fait beaucoup de recherches – comme tous les auteurs de hard science – mais je serais curieux d'avoir l'avis d'un ou une astrophysicienne.
Concernant la psychologie des personnages, que je trouvais trop pauvrement développée dans le premier volet, retrouve ici une bonne place. Je regrette qu'elle soit si tardivement mise en lumière… Même si je peux comprendre qu'en procédant ainsi, Stephen Baxter appuie sur le fait que les personnes qui travaillent pour ou avec la NASA soient des obsédées de la technologie, de l'Espace, etc.
Je ne comprends par contre pas du tout la non-linéarité du récit, des bonds dans le temps d'une année à une autre, d'une situation à une autre. Cet entremêlement n'apporte absolument rien si ce n'est une complexification inutile du récit et des différentes intrigues. D'autant plus que l'auteur s'amuse parfois à essayer de nous faire craindre pour l'avenir de certains personnages. Je pense à Natalie York, première femme à aller dans l'Espace du côté des Américains ; pendant tout une partie du récit il y a un suspens quant à sa sélection ou non pour faire partie de l'équipage d'Arès, le vaisseau qui amène les trois astronautes à bon port. Ce suspens n'a aucun sens, puisque Voyage commence d'entrée de jeu avec le récit du décollage de la fusée du point de vue de Natalie. On sait qu'elle sera prise. Idem pour Ralph Gerson, qui risque sa vie à un moment donné lors d'un essai matériel, on sait qu'il a fait le Vietnam, mais on aussi depuis le début qu'il ira sur Mars. Non, vraiment, ça n'a aucun sens. le seul point positif que j'ai trouvé est le parallèle effectué entre l'alunissage en tout début de roman et l'atterrissage sur Mars à la toute fin.
Le mystère du remplacement de Buzz Aldrin par le fictif Joe Muldoon reste entier. Je pense que c'était pour éviter de fâcher Aldrin si jamais ce dernier lisait le roman, étant donné la psychologie de Muldoon. Michael Collins existe dans la réalité alternative de Voyage, pareil pour Neil Armstrong. Je n'ai pas lu l'épilogue, honte à moi, peut-être que la réponse à ma question s'y trouve ! Ou pas. Il m'a l'air d'être là pour faire la lumière entre les différences concernant notre réalité et notre alternative.
Quoi qu'il en soit, Voyage reste un trajet passionnant dans les entrailles de la NASA, de ses collaborations, de ses péripéties politiques et administratives que l'on soupçonne réelles mais dont on ne connaît jamais vraiment la véritable teneur. C'est une lecture difficile du fait des aspects techniques, mais terriblement prenante. du reste, si j'ai passé un très bon moment de lecture, je n'irai pas jusqu'à dire que je le relirai ! Je suis déjà fier de cette seule prouesse : à vous de la réaliser si ce n'est déjà fait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MagicJoe
  03 décembre 2020
Bon, ben voilà. Grosse claque.
Je ne sais pas trop par quoi attaquer cette critique. La forme ? Allez.
C'est très bien écrit, dans un style que j'ai trouvé tout à fait neutre et simple, sans être plat, un peu à l'américaine (qui a dit Tom Clancy?). Les choix narratifs sont évidents et parfaitement clairs : narration omnisciente, pensées des personnages bien démarquées, dialogues brefs et récurrents...
L'histoire est prenante, découpée en chapitre courts et effectuant des allers-retours entre le "présent" du voyage spatial et le "passé" de sa préparation. L'auteur nous transporte aussi d'un lieu en un autre et ponctue le tout de reproductions de memorandum, lettres officielles et discours politiques (souvent réels) relatifs à ce qui nous intéresse ici.
C'est dynamique, prenant, et pour moi il a été très difficile de lâcher le livre.
Sur le fonds, et bien... Pour moi c'est parfait. Rien ne manque. Baxter semble autant historien qu'écrivain. Quel plaisir de voir mis en scène des projets avortés tels que NERVA ! Quelle jouissance dans la prise de conscience que de tous petits éléments auraient pu tout changer à notre histoire ! Mais cette jouissance est vite accompagnée de frustration quand on voit le gâchis qui a été fait, dans la vraie vie, par des décisions politiciennes...
Cerise sur le gâteau, la postface de l'auteur qui vient préciser clairement la limite entre sa fiction et la réalité, revenant sur notre histoire spatiale et contextualisant le tout. Brillant, clair, limpide.
Je ne m'attarderai pas sur le développement des personnages et leur profondeur, parfaitement raccord avec leur importance dans l'histoire et humains dans leurs réactions et incongruités (Bert Seger, c'est pour toi).
Stephen Baxter, avec Voyage, n'atteint certes pas le niveau littéraire (au sens "artistique" du terme, de la belle phrase et de la tournure poétique) d'un KSR dans sa trilogie martienne ou même d'un Liu Cixin avec son problème à trois corps ; mais il nous propose une uchronie tellement réelle, tellement détaillée, et tellement crédible qu'elle surpasse pour moi tout le reste.
C'est à date ma meilleure lecture de l'année, et les 5 étoiles ne sont pas volées. Bravo ! et merci !
PS: critique copiée sur la page du premier volume du roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Le_chien_critique
  23 février 2017
J'ai lu a voulu s'en mettre plein les poches en découpant artificiellement ce roman en deux tomes.
Impossible de n'en lire qu'un.
Vous pouvez voir ma critique intégrale sur Voyage tome 1 : je suis généreux, je ne vous fais pas le coup de la suite au prochain épisode.
Ceci dit, une formidable roman.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
SpilettSpilett   27 décembre 2009
A moins de cinq cents kilomètres au-dessous d'elle, elle voyait la surface déchiquetée et bigarrée de la planète rouge. C'était la plaine d'Arabia qui glissait sous elle. Une zone circulaire d'un jaune vif bordée sur la droite d'une grosse tache bleu-noir au bord irrégulier, le plateau volcanique appelé Syrtis Major Planum. Ce plateau était la première formation martienne observée au télescope à partir de la Terre.
- Et me voilà en train de tomber en plein dessus ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Charybde2Charybde2   19 juin 2017
Deux jours plus tard, un long télégramme atterrit sur le bureau en acier bleuté de J.K. Lee.
Il fit venir Jack Morgan et lui tendit le message.
Morgan le lut attentivement, tout en surveillant Lee du coin de l’œil.
Le télégramme émanait de Ralph Gershon, l’un des astronautes du comité d’évaluation. Il s’agissait, essentiellement, d’une liste de questions concernant la soumission de Columbia. Beaucoup étaient brutales, et la première constituait une perle en son genre. Traduite du jargon administratif habituel, cela donnait : Comment une bande de rigolos et d’emmerdeurs comme vous peut-elle prétendre mener à bien une entreprise comme la fabrication du MEM ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Le_chien_critiqueLe_chien_critique   23 février 2017
Les constellations proprement dites avaient le même aspect que dans le ciel terrestre. Cela lui rappelait à quel point les distances qu’ils venaient de parcourir étaient infimes à l’échelle de l’univers.
Commenter  J’apprécie          40
Charybde2Charybde2   19 juin 2017
Opérationnel. Romero prononçait pour la deuxième fois ce mot comme s’il s’agissait d’une obscénité. A une époque, elle aurait probablement réagi comme lui. Mais elle pensait que ses vues, aujourd’hui, étaient plus équilibrées. Un programme spatial, particulièrement un programme entièrement nouveau comme celui-là, était fait de compromis entre le côté opérationnel et le côté scientifique. De toute manière, sans l’aspect opérationnel, il ne pouvait y avoir de gain scientifique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MagicJoeMagicJoe   02 décembre 2020
Dès que l'espace cessait d'être le royaume des fusées et de la technologie scientifique de pointe pour devenir quelque chose d'humain, l'opinion publique réagissait.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Stephen Baxter (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stephen Baxter
Découvrez le premier extrait de Premiers nés de Arthur C. Clarke en livre audio chez Hardigan.
Et n'oubliez pas, vous pouvez télécharger GRATUITEMENT votre premier livre audio sur audible.fr ! ? http://bit.ly/2k3xtYv
Sortie en JUIN 2016 !
--------------------------------------------------------- ? de quoi ça parle : ?
Les Premiers-Nés - la mystérieuse espèce extraterrestre, déjà connue par les fans de science-fiction pour avoir édifié le monolithe noir de 2001 : l'Odyssée de l'espace - ont hanté l'?uvre de Sir Arthur C. Clarke, monstre sacré de la SF, pendant des décennies. Avec L'?il du Temps et Tempête solaire, les deux premiers volumes de la trilogie de L'Odyssée du Temps, Clarke et Stephen Baxter ont imaginé un futur proche dans lequel les Premiers-Nés tentent d'arrêter l'avancée de la civilisation humaine en employant une technologie indiscernable de la magie (en vertu de la célèbre troisième loi de Clarke). Cette fois, ils ont envoyé une "bombe quantique" vers la Terre, un instrument que les scientifiques humains peinent à comprendre, impossible à stopper ou à détruire -et qui anéantira le monde. La quête de réponses désespérée de Bisesa l'envoie d'abord sur Mars puis sur Mir, elle-même menacée de destruction. L'extinction semble inévitable... Mais un allié inattendu surgit des profondeurs de l'espace, à des années-lumière de là.
---------------------------------------------------------
Pour retrouver tous nos ouvrages chez Audible c'est par là : ? http://bit.ly/AudibleHardigan
---------------------------------------------------------
Passez nous dire bonjour sur Facebook : http://facebook.com/playhardigan Suivez nous sur Twitter : http://twitter.com/playhardigan Rejoignez le cercle sur Google+ : http://google.com/+HardiganFrance
---------------------------------------------------------
Les musiques utilisées, le contenu des livres audio est copyright Hardigan et nécessité une autorisation pour diffusion. Hardigan est une marque protégée.
+ Lire la suite
autres livres classés : hard scienceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3588 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre