AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2329194803
Éditeur : Hachette Livre BNF (01/10/2018)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
L'Art appliqué français d'aujourd'hui.
Meuble, ferronnerie, céramique, verrerie, tissus
Ouvrage illustré de 213 gravures
par Émile Bayard
Inspecteur de l'enseignement des Beaux-Arts et des Musées. Secrétaire de la Commision de l'Enseignement du Comité technique des Arts appliqués.

Ernest Grund, éditeur
9, rue Mazarine, Paris (VIe)
1925

336 pp.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
JacopoJacopo   12 novembre 2018
Les styles du passé sont la cristallisation des expressions et sentiments d'autrefois. Logiquement s'impose, ainsi, la réalisation d'un art représentatif de notre esprit, de notre goût modernes.
Pour ne point périr, le génie doit céder, dans l'atmosphère des idées autres, adverses ou rénovées, à l'impulsion des artistes et des artisans qui, à l'exemple des saisons, diversifient dans l'oeuvre l'agrément de la vie.
Le printemps défie l'hiver par son attrait, et l'hiver succède harmonieusement à l'automne comme l'été au printemps.
Malgré que l'esthétique du corps humain, — aussi loin que l'on se réfère à un art, —n'ait point changé, il n'en apparaît pas moins que les époques différentes, que les caprices du goût et de la mode ont singulièrement modifié son aspect sur le fond où il se meut.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JacopoJacopo   31 décembre 2018
Le noble métal forgé devait être ressuscité par l'art moderne, au nom toujours de la matière franche. Car la fonte de fer, trop longtemps, déshonora la ferronnerie, du moins lorsque la fonte de fer prétendit à imiter les véritables chefs-d'oeuvre, rampes, balcons, grilles et clôtures, impostes, etc., que le passé nous laissa, battus par le marteau sur l'enclume, étirés, tordus au feu par l'homme de l'art. Ce sont ces pastiches que l'industrie a répandus et dont la banalité des époques décadentes a gratifié nos immeubles à loyer, marquant l'impersonnalité de cette architecture qui, depuis le second Empire jusqu'à nos jours de réaction, a sévi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : VerrerieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Allez-vous reconnaître ce livre en vous aidant du début et de la fin ?

"Jeanne, ayant fini ses malles, s'approcha de la fenêtre, mais la pluie ne cessait pas. [...] Puis elle ajouta, répondant sans doute à sa propre pensée : "La vie, voyez-vous, ça n'est jamais si bon ni mauvais qu'on croit."" Quel est le titre de ce roman ?

Jeanne et le mystère de l'aquarium, de Peter Gabriel
Le Rouge et le Noir, de Stendhal
Moby Dick, d'Herman Melville
Une Vie, de Guy de Maupassant

10 questions
67 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre