AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253003549
Éditeur : Le Livre de Poche (01/01/1975)

Note moyenne : 3.27/5 (sur 62 notes)
Résumé :
Tristan da Cunha, surnommée l'île de La Désolation, offrait au mi-lieu des tempêtes de l'Atlantique sud une vie rude, très primitive, à ses 264 habitants, lorsqu'en 1961 une éruption volcanique contraignit ceux-ci à se réfugier en Angleterre, où ils découvrirent à la fois les merveilles et les méfaits de la civilisation. Dès 1963, n'y pouvant tenir, ils regagnaient leur village ravagé, sous le cratère encore fumant. On put écrire alors que grand-père disait non à n... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Julie87
  27 juillet 2009
C'est une grosse déception! Après avoir lu et apprécié "Vipère au poing" je ne m'attendais pas à quelque chose d'aussi plat de cet auteur.
Tout d'abord, j'ai trouvé qu'il y avait trop de personnages. On s'y perd, on les confond.
Ensuite, aucun de ces personnages n'est décrit. On ne peut pas s'y attacher. Leurs sentiments sont très peu décrits, leur psychologie n'est pas du tout développée (d'où le fait de ne pas différencier les différentes personnes, ils sont simplement cités). J'aurais aimé connaître leur ressenti par rapport au fait de tout quitter pour fuir, de devoir s'adapter à la modernité. J'aurais aimé que l'auteur s'attarde un peu plus à ce niveau.
De plus, on peut dire qu'on assiste à une succession de faits sans pouvoir se sentir concerné car l'auteur ne fait que les survoler. On a l'impression que l'histoire est bâclée, de lire plusieurs fois la même chose. En résumé, c'est mou! J'ai l'impression que l'auteur a pris un article de journal et a essayé de le romancer.
Enfin, si on s'ennuie, il est probable que ça soit à cause du peu de dialogues. Cela aurait donné plus de rythme et aurait rendu le roman plus agréable à lire.
Vous l'aurez compris, je n'ai pas aimé et je ne le conseille pas du tout. Il est rare que je descende un bouquin à ce point mais je m'attendais à beaucoup mieux!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lecassin
  07 décembre 2011
"Les bienheureux de le désolation", roman d'Hervé bazin est basé sur une histoire vraie : en 1961, les habitants d'une petite île, perdue dans l'atlantique sud, Tristan da Cunha, surnommée l'île de la désolation, sont évacués en Angleterre suite à une éruption volcanique. Ils y sont accueillis avec une très grande générosité, s'intègrent assez bien, découvrent la civilisation "moderne"... et décident, deux ou trois ans plus tard, de retourner sur leur île...
On ne lit peut-être plus assez Hervé Bazin. Remarquable auteur. Et pas seulement pour "Vipère au poing".
Commenter  J’apprécie          40
Maphil
  30 janvier 2017
En 1961, le volcan de Tristan da Cunha dans l'île de la Désolation située en le Cap et l'Amérique du sud, s'est réveillé. Cette éruption amène les Anglais à évacuer les 264 habitants et de les amener chez eux. Ces insulaires qui ont toujours vécu suivant les moeurs d'un autre âge, ne peuvent s'adapter aux "bienfaits" de la société de consommation. Ils se sentent perdus dans le vertige et l'agitation de Londres. Leur assimilation est impossible. Deux ans plus tard, ils retournent dans leur île pour reprendre leur existence de jadis et redevenir "les bienheureux de la Désolation". A travers ce fait divers authentique, l'auteur donne une leçon d'énergie, une vraie morale de l'effort.
Commenter  J’apprécie          30
camo77
  14 avril 2012
Ce livre m'a un brin déçue. Disons que je m'attendais à une histoire palpitant pleine de suspense. Et je me suis en fait retrouver avec un livre disons un peu en dessous de ce niveau. Mais il est tout de même bien, même si ce n'est pas le best-seller de Hervé Bazin.
Commenter  J’apprécie          30
emelinedardoff
  14 septembre 2016
Le concept du moderne, développé par le philosophe Rudolf Eucken [*1], fait se confronter deux mots : le réalisme et l'idéalisme sans qu'aucun vainqueur n'en ressorte vraiment puisque le duel s'avère biaisé par cet arbitre qu'est la subjectivité.
Suite de la critique en suivant ce lien :
http://emelinedardoff.blogspot.fr/2016/09/herve-bazin-les-bienheureux-de-la.html
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
lecassinlecassin   13 janvier 2017
Le bonheur dans le dénuement, c'est une réussite ; c'est aussi une leçon vite tournée en scandale par ceux qu'humilie secrètement l'esclavage de leurs besoins.
Commenter  J’apprécie          110
lecassinlecassin   07 décembre 2011
Quand l'ampoule succède à la lampe à huile, le tracteur au bœuf, il s'agit d'un nouveau nécessaire, qui surclasse l'ancien, hors d'époque. Mais le vison, le diamant, le caviar seront toujours superflus.
Commenter  J’apprécie          40
Julie87Julie87   20 juillet 2009
Le paradis après tout, c'est ce qu'on estime tel, même s'il représente le purgatoire d'autrui.
Commenter  J’apprécie          90
camo77camo77   29 mai 2012
"Et la bombe atomique, elle ne vous effraie pas? Du volcan, nous, au moins, nous ne sommes pas responsable."
Commenter  J’apprécie          70
genougenou   12 mai 2013
La sécurité, vous n'avez que ce mot à la bouche. Est-ce qu'un homme peut se sentir un homme en se sentant protégé de tout?
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Hervé Bazin (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hervé Bazin
Vidéo de Hervé Bazin
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Hervé Bazin

Né à Angers en ...

1901
1911
1921
1931

12 questions
40 lecteurs ont répondu
Thème : Hervé BazinCréer un quiz sur ce livre