AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2092521047
Éditeur : Nathan (05/02/2009)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Enquête, complots et histoire d'amour : le destin d'une héroïne passionnée et rebelle au XVIIIe siècle.1759, à Paris : les Philosophes tentent de publier leur Encyclopédie malgré la censure. Judith Amelot, fille d'imprimeur, se passionne pour le métier de son père. Mais ce dernier est brutalement arrêté, accusé d'avoir imprimé des ouvrages interdits. La jeune fille doit assumer seule la responsabilité de l'imprimerie, à dix-sept ans et face à l'hostilité des ouvrier... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
LisMaComedie
  21 mars 2017
J'ai tout de suite été tenté par cette aventure, qui mêle histoire et livre ! La période prérévolution (et Révolution soi-disant passant) me passionne. J'avais extrêmement hâte de découvrir cette période dans un livre…
J'ai immédiatement aimé la plume des deux auteurs, dès les premières pages on plonge dans l'univers de la « Révolution ». Lors de notre lecture on trouve quelques annotations sur certains mots, ce qui aide bien souvent !
J'attendais avec impatience de voir l'envers du décor d'une imprimerie à cette époque, avec la censure et tous autres problèmes que rencontraient les « éditeurs ». La censure est présente à cette période, nos cours d'histoire nous l'ont appris, mais le livre aussi. Notamment avec le fameux Encyclopédie de Diderot et d'Alambert qui a bien fait du bruit et qui d'une certaine manière marque le début de la Révolution, droit, idées, liberté… Tout au long du récit on voit le « combat » mené contre et pour ce livre, la monarchie qui use de son pouvoir pour le censurer et les philosophes plaints de volonté de propager leurs idées pour un monde « meilleur »… Et surtout sans roi (d'où le petit désaccord aha) !
Parlons, du vive du sujet (car là je me suis un peu étalé sur le point de vu historique, et croyez moi, j'aurais pu longuement continuer). Nous pénétrons chez la famille Amelot, charmante famille d'imprimeurs. Qui vit paisiblement, jusqu'au jour où Balthazar, le père de notre héroïne est arrêté sur lettre cachet, sans raison. C'est alors que Judith, âgée de 16 ans, se lance dans le défi de tenir l'imprimerie, soutenu par sa soeur et sa mère. Les personnages ? Tous à fort caractères, et différents. On a la plus petite, joueuse et innocente, la cadette, Esther, réservé et soucieuse. Judith quant à elle, est un personnage bien courageux et encore bien insouciant. Bref, on se doute que faire marcher une entreprise n'est pas une tâche anodine pour une jeune femme de 16 ans, surtout avec des ouvriers assez difficiles. Alors que Judith semble découragée, elle reçoit ses mystérieuses lettres anonymes, ses lettres d'amour. Qui ce cache derrière ces belles phrases ? le séducteur Quattreterre, auteur essayant d'imprimer son livre chez la famille Amelot, l'ami d'enfance de Judith ou encore un des ouvriers ? Tel est la question durant toute l'histoire, cette romance est légère et n'est pas envahissante sur le reste de l'intrigue. Qui essaye tant de nuire à la famille Amelot ? Mais surtout pour quelle raison ? Et oui, car après la malheureuse arrestation du père, une sorte de malédiction semble s'acharner sur cette famille. L'intrigue est prenante, on pense avoir trouvé la solution puis on revient au point de départ… Tout au long du roman Judith évolue, grandie pour à la fin devenir une vraie femme…
C'est donc sans hésiter que je conseille ce livre aux amoureux d'histoires et aux passionnés de livre 😉 C'est avec plaisir que je lirais la suite des aventures du Judith !
Lien : https://lismacomedie.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CelineCDI
  25 février 2013
En 1759, Judith Amelot est fille de libraire-imprimeur. Elle s'intéresse beaucoup au métier de son père et lorsque ce dernier est brutalement emprisonné sans que l'on sache ce qui lui est reproché, c'est elle qui prend le relais pour maintenir l'activité de la librairie. Aux abois, elle est soutenue par des messages anonymes d'un admirateur qui l'encourage mais elle découvre aussi que quelqu'un cherche à saboter son commerce en publiant des textes sulfureux...
A l'époque où Diderot subit les foudres d'une partie du pouvoir pour la publication de l'Encyclopédie, ce petit roman nous en apprend plus sur le métier de libraire au 18e siècle, un métier soumis à bien des contraintes au niveau de la censure. L'intrigue est bien construite, le vocabulaire technique expliqué, on se laisse porter par les rebondissements de l'affaire Amelot avec plaisir et l'héroïne est très attachante. Une réussite !
Commenter  J’apprécie          40
Leslecturesde_steph
  17 avril 2017
Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Nathan de m'avoir envoyé ce roman, j'ai été fasciné par la couverture c'est pour cela que je l'avais demandé. J'ai mis un peu de temps avant de le commencer parce que j'en avais des autres avant à lire. Mais le côté un peu historique du roman me donnait envie en ce moment donc je me suis lancé. C'est une découverte pour moi, j'ai bien aimé l'histoire et je pense que je vais lire la suite d'ici peu.
On se retrouve avec le personnage de Judith, son père est imprimeur et elle se passionne pour son métier. Mais il va être emprisonné sans raison apparente, du coup Judith va prendre le relais pour continuer à faire tourner l'imprimerie. Malheureusement quelqu'un cherche vraiment à nuire à sa famille et va lui mettre des battons dans les roues. On est en plus en pleine période de censure ce qui est assez compliqué pour les imprimeurs.
J'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire d'une part à cause du vocabulaire. En effet, on est en 1759 donc forcément il y a des mots que l'on emploi plus du tout maintenant et pour le coup certains mots je ne les connaissais pas donc il fallait que je cherche leur signification. Cela ralentis obligatoirement ma lecture et du coup je rentre moins facilement dans l'histoire. J'ai eu du mal d'une autre part avec la lenteur de l'histoire, il faut un peu de temps avec qu'il se passe vraiment quelque chose donc c'est un peu ennuyeux. Par contre, une fois l'histoire bien mis en place j'ai vraiment été captivé. Les événements vont s'enchaîner jusqu'à la fin.
Comme je l'ai dis, il y a des difficultés de compréhension avec le vocabulaire assez ancien. Heureusement, il n'y a pas des mots compliqués tout le temps mais je n'aime pas lire un mot que je ne comprend pas.
J'ai bien aimé le personnage de Judith mais je ne me suis pas attaché plus que ça à elle, ni à aucun autres personnages. Il m'a manqué d'émotions et de moments émouvants pour que je puisse m'attacher à ce personnage. Après j'ai trouvé qu'elle se battait pour garder l'imprimerie de son père au détriment de sa vie quelque fois.
Dans l'ensemble j'ai été un peu déçu par cette lecture, avec le vocabulaire et la lenteur du début. Après, on découvre le monde de la censure et c'est ce qui m'a le plus plu dans ce roman, ce côté un peu historique. Ce roman se lit vite malgré tout, il est assez court. La deuxième partie du livre après l'arrestation du père va devenir intéressante et les actions vont s'enchaîner. J'espère que la suite va être un peu mieux.
Lien : https://leslecturesdesteph.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
viou03
  14 octobre 2016
Un roman jeunesse très complet sur cette période troublée où les philosophes à travers l'Encyclopédie veulent faire changer la société et où ils sont décriés .
On découvre Judith, fille d'imprimeur. Elle voit son père être emprisonné sans raison apparente lui qui fait très attention à ce qu'il publie et qui est validé par la censure.
Les auteurs nous livrent ici l'histoire de l'imprimerie, de ses contraintes en intégrant les contre verses sur l'Encyclopédie et sur la popularisation du savoir.
Pour un récit jeunesse, je l'ai trouvé très complet. Etant une passionnée d'histoire et aimant ce qui attrait à l'histoire de l'imprimerie, je me suis passionnée pour les déboires de Judith et sa famille.
Ce récit est fait de complots obscurs. On touche aussi à la place de la femme dans cette société, à la transmission familiale d'un savoir et à la liberté d'expression.
Judith est une jeune femme curieuse, indépendant, courageuse même si elle le nie. A travers les épreuves qui lui sont proposées ici, elle fait face, prendre les rennes : non sans difficulté mais avec beaucoup de détermination. Un personnage qui plaira au plus grand nombre.
La fin du récit adoucit le reste du roman qui est assez sérieux avec un côté sombre avec une belle conclusion pour l'avenir de Judith. J'ai hâte de la retrouver dans le prochain tome qui se déroule en 1762.
Un roman jeunesse bien documenté, qui nous entraîne dans une intrigue complexe sous fond de jalousie et de liberté de penser.
Lien : http://viou03etsesdrolesdeli..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
elicecteur
  19 octobre 2016
"Entre censure et liberté"
Roman original, dont l'intrigue se déroule en 1759, ce qui permet une immersion en cette époque et qui me semble intéressant pour un public adolescent, pas toujours inspiré par l'histoire.....
On y évoque les philosophes qui tentent de publier leur Encyclopédie, dans une période où tout n'est pas publiable.
Le roman se lit facilement, on suit les aventures de Judith, jeune fille de 17 ans, sur fond d'intrigue historique.
A recommander pour les lecteurs, amateurs d'histoire ou tout simplement amateurs d'intrigues.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
TakalirsaTakalirsa   27 juin 2013
Judith, comme pétrifiée, suivit des yeux chaque geste du bourreau qui, après avoir soigneusement tailladé la couverture et laissé de larges balafres sur les pages, prit enfin une torche pour mettre le feu à l'ouvrage. Les roulements des tambours, les cris exaltés des spectateurs hurlant "A mort les hérétiques !" se mêlaient en un infernal charivari.
Commenter  J’apprécie          30
Pays_des_contesPays_des_contes   07 novembre 2016
— Vois-tu, toutes ces manœuvres de Cour ébranlent le monde de la librairie. Imagine un instant que cette condamnation entraîne l'interdiction définitive de L'Encyclopédie : cet ouvrage s'arrêterait au tome VII et au mot "Gythium" !
— "Gythium" ? avait-elle répété en levant le sourcil.
— Ah, ne va pas me demander ce que ça signifie ! Bride un peu ta curiosité, avant que je ne te rappelle les désastres où celle d'Eve nous a tous entraînés ! L'important n'est pas là ! Si l'Encyclopédie s'arrêtait, des dizaines d'auteurs se retrouveraient alors sans ressources et plusieurs imprimeurs en faillite...
Là, se souvent-elle avec honte, elle s'était de nouveau emportée :
— Mais ce n'est pas l'argent le problème, ce sont les livres !
— Voilà bien les femmes ! Mais dis-moi, à ton avis, quel est le nerf de la guerre, qu'est-ce qui fait que l'on continue à diffuser, à publier, à distribuer des écrits ? L'argent, ma toute belle, alors ne sois pas si méprisante lorsque j'évoque les soucis commerciaux de ceux qui prennent le risque d'imprimer tes chères idées
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
TakalirsaTakalirsa   27 juin 2013
Interdire un livre n'empêchera jamais les idées de se répandre.
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : imprimerieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1683 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..