AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jean-Daniel Brèque (Traducteur)
EAN : 9782221087046
470 pages
Éditeur : Robert Laffont (17/02/1999)
3.96/5   23 notes
Résumé :
Mary Choy, flic de choc du précédent roman de Greg Bear, La Reine des anges, enquête cette fois-ci sur le suicide inexplicable d'un multimilliardaire, le financier Crest, dont la dernière action a été de s'offrir les services sexuels d'une star du psychoporn, Alice Grale. Petit à petit, ses investigations la conduisent à découvrir le club secret des Aristos, dont les membres richissimes se font congeler dans les Omphalos, gigantesques mausolées. Tous ont souhaité êt... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
finitysend
  14 novembre 2016
Des visions en mosaïque , du futur : oblique

Ce roman se présente comme un thriller rythmé .
Il est loin de n'être que cela et l'aspect thriller est quasiment secondaire .
En fait nous suivons plusieurs histoires parallèles agrémentées de notes diverses qui dessinent une mosaïque futuriste toujours logées dans l'univers de la reine des anges .
Ce futur est très marqués par les nanotechnologies , les connexions individuelles et collectives avec des univers virtuels , selon un mode plus ou moins profond .
La sexualité dans ces contextes augmentés fait partie des thématiques , de même que la psychologie politique ( avec le clivage entre les « thérapiés » et les non « non therapiés » ) ,
et par l'apparition étonnante d'une psychose épidémique . Enfin le lecteur assiste à l'émergence des penseurs et celle intelligence artificielle dotée de conscience autonome qui les concerne
en même temps que nous suivons l'accès à la conscience d'une machine lancée dans l'espace pour l'exploration du vide spatial .
Je conclue en citant un autre thème passionnant qui est celui des supports biologiques de technologies diverses et variées .
Le roman est très rythmé et palpitant , c'est un exemple aboutis de narration éclatée .
Le récit fait aussi penser à Tous à Zanzibar ( à cause de sa structure ) mais les thématiques sont toutes autres . Il y a cependant une analogie de structure entre ces deux oeuvres .
...................................................................................................................
C'est excellent ! et c'est probablement le réceptacle des plus belles pages jamais écrites sur les nanotechnologies en action ( Yes … ) .
L'auteurs aborde également la problématique des populations laissées pour compte , sur le bord du chemin du développement , et à ce propos , sa vison est je trouve d'une actualité cinglante , à mon humble avis .
..................................................................................................................
Cependant il ne faut pas trop espérer de l'aspect thriller en terme d'intrigue même si c'est un superbe exemple de narration éclatée , et ceci au risque d'être déçu ( avis personnel ) …
Cet environnement futuriste est un must selon mon humble avis , et il est le sujet au centre du roman . Il possède une véritable saveur .
Dans cet univers également : La reine des anges et L'envol de Mars , arpentent ce futur pas très éloigné mais radicalement autre .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
Riduidel
  14 mars 2020
Dans un caveau caché dans le fin fond de l'amérique profond doit se trouver le trésor amassé par d'innombrables nababs qui attendent un avenir meilleur(1). Bien sûr, d'audacieux cambrioleurs rêvent de mettre la main dessus. Ca, c'est à peu près ce qu'on peut trouver sur la quatrième de couverture de ce formidable roman. On y retrouve un certain nombre de personnages déja vus dans [book:La reine des anges] avec lequel [book:Oblique] partage également une vision de la Terre future extrêmement séduisante. Heureusement, [author:Greg Bear] explore ici d'autres aspects de cet univers, infiniment complexe. On entre ici dans la difficile question de l'intérêt de la santé personnelle pour la santé de l'espèce. En effet, une bonne partie du roman se base sur l'existence de thérapies basées sur la correction des potentiels électriques du cerveau(2) par le biais de nanomachines régulant la production de neuro-transmetteurs. Rien que cette exploration fournit une matière dense, riche, dans laquelle l'auteur peut puiser pour épicer de très nombreuses manières son récit. Mais ça n'est pas tout. Comme dans [book:Câblé] ou [book:Tous à Zanzibar](3), et dans d'autres romans, l'auteur utilise ce que j'appelle les Etats-Désunis. On y trouve des états centraux qui se sont séparés de ceux de la côte Ouest (la côte Est n'est même pas évoquée). Cette déconstruction politique permet à peu de frais de juxtaposer de nombreux systèmes, politiques et de valeurs, concernant par exemple l'utilisation des nanomachines, le port d'armes, bref, tant de tendances qui séparent actuellement ces états. Enfin, l'un des éléments les plus intéressants à mon sens (avec les différenters enquêtes menées) est la présence de deux penseurs (4) qui vont jouer un rôle clé à la fois dans le cours de l'intrigue et dans sa résolution. D'abord, Jill qui est plus une réincarnation du Shalmanezer de [author:Brunner] et cet étonnant Roddy qui met en oeuvre des théories du calcul très étranges, mais pourtant séduisantes. Tous ces éléments de contexte et de narration font de ce roman un excellent morceau de cyberpunk, sachant manier avec une aisance évidente les références (très nombreuses) à [book:Tous à Zanzibar](5). A un point tel, d'ailleurs, que je me demande dans quelle mesure [book:Oblique] n'en est pas une brillante réinterprétation au goût du jour. (1) le lien avec les cryonistes me semble aussi évident qu'intéressant.(2) Censées permettre, et c'est une hypothèse de l'auteur, la guérison de très nombreux déréglements psychiques et autres troubles de la personnalité.(3) Je ne me souviens plus précisément s'il s'agit de celui-là, mais il me semble bien.(4) on parle plus classiquement d'IA, mais j'aime bien ce terme(5) Entre Jill-Shalmanezer, le style d'écriture utilisant très précisément l'espèce de zapping mis en place par [author:John Brunner], et la manière dont les différents personnages évoluent et sont utilisés, tout ou presque rappelle l'oeuvre phare de cet auteur.
9782266065337"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
jfponge
  19 avril 2015
Il y a treize ans, Greg Bear décrivait un monde futur, aujourd'hui pas très éloigné puisqu'il le situait vers la moitié du vingt-et-unième siècle. Robots et humains, naturels et transformés, vivent en apparente harmonie dans une société façonnée par les psychologues et régie par des codes destinés à rendre tout un chacun "heureux". Les neurosciences règnent en maître, sous la forme de "penseurs", robots de énième génération qui ont assimilé l'ensemble des connaissances acquises par l'humanité, et gèrent ce monde parfait. On n'y verse pas d'alcool dans les biberons des futurs sous-hommes (comme dans "Le meilleur des mondes" d'Aldous Huxley), mais on y utilise la télé-réalité et les films pornos (en 3D, ça va de soi) pour rendre les gens un peu plus abrutis et surtout peu aptes à développer leur esprit critique. Et pourtant, dans l'Idaho vert, une enclave "écolo" dans ce monde de machines virtuelles et d'humains décérébrés, se prépare une drôle de révolution. Des milliardaires, inquiets de voir l'humanité se dégrader à ce point, décident de constituer une sorte de franc-maçonnerie destinée à préserver les élites (eux, bien sûr) et reconstruire une ère nouvelle au prix d'une destruction de la Terre et de ses habitants. L'Omphalos, un vaste bâtiment en forme de pyramide, dans lequel des niches sont prêtes à accueillir les candidats à la vie éternelle, en attendant la résurrection, est au coeur de ce projet. Tel est l'arrière-plan de ce livre foisonnant, qui laisse à réfléchir (c'est ce qu'on attend de la bonne SF) et nous entraîne dans une suite inextricable de combinaisons psychologiques et de scènes d'action plus tordues les unes que les autres. Comme il est souvent de règle dans ce genre littéraire, les premières pages sont d'un accès relativement difficile, tant le vocabulaire et les concepts de ce monde d'un futur pourtant très proche nous sont étrangers. Une fois passé ce cap, on entre de plain-pied dans le monde du Yox, pour le plus grand plaisir du lecteur. À déconseiller cependant aux néophytes...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
finitysendfinitysend   02 septembre 2012
Comme toujours , l'honneur et la gloire du passé ne sont que des symboles ... , et par conséquent des biens que l'on peut ( que l'on devrait, à en croire certains ) vendre et acheter en bourse .
Commenter  J’apprécie          100

Videos de Greg Bear (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Greg Bear

Halo Cryptum : Master Chief visite les bureaux de Milady
À l'occasion de la sortie en librairie du roman "Halo : Cryptum" de Greg Bear, un hôte de marque s'invite dans les locaux des éditions Bragelonne/Milady pour...
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3622 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre