AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226444157
Éditeur : Albin Michel (26/02/2020)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 24 notes)
Résumé :
C'est en traînant des pieds qu'Agatha Raisin se rend au mariage de son ex, James Lacey. Elle en pince encore pour celui qui l'éclabousse avec son nouveau bonheur. Le jour des noces, coiffée de son plus beau chapeau, Agatha jubile de voir que l'autel est vide : la mariée n'est pas là ! Et pour cause, elle a été retrouvée avec une balle dans le corps avant même de pouvoir dire « oui ». Il n'en faut pas plus pour redonner à Agatha de l'espoir...avant que celui-ci ne re... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
LePamplemousse
  28 mars 2020
Déjà le vingtième tome des aventures d'Agatha Raisin.
Dans ce volume notre héroïne n'est pas au mieux de sa forme. Son ex-mari va se remarier avec une jeunette qui a la moitié de son âge, et son ex-employée Toni connaît le succès depuis qu'elle a monté sa propre agence de détectives privés.
Agatha se sent donc vieille, peu désirable et dépassée sur le plan professionnel.
Elle va bien entendu tenter de résoudre un crime, comme à chaque fois, mais heureusement que ses amis et collègues seront présents car cette fois encore, elle ne va pas passer loin de la mort.
Elle va encore tomber amoureuse du premier venu, mais son charme ne semble décidément pas fonctionner dans cette aventure où on découvre une Agatha fatiguée, en toute petite forme, peu sûre d'elle et presque résignée à devoir vivre une vie de jeune retraitée tranquille.
Commenter  J’apprécie          200
MissSherlock
  22 mars 2020
Je lis les enquêtes d'Agatha Raisin en dents de scie : je saute plein de tomes mais j'arrive quand même à tout comprendre tant la vie d'Agatha est morne et qu'elle répète plus ou moins les mêmes bêtises sans fin.
L'arc narratif de ce personnage est un cercle ! Elle court après James, couche avec Charles, embauche un collaborateur, ledit collaborateur se barre, elle manque de se faire tuer vingt fois par roman et elle découvre le pot aux roses plus ou moins par hasard.
Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'avec Agatha, on est en terrain connu. Pas de surprise, pas de sortie de la zone de confort. C'est ronflant et donc rassurant.
Je n'ai rien contre l'idée de retrouver de temps en temps une vieille copine égale à elle-même (la preuve !) mais là, j'ai eu le sentiment de toucher le fond.
Cette histoire est inepte du début à la fin. Rien ne tient debout et surtout pas les multiples tentatives de meurtres sur la personne d'Agatha. L'épisode parisien est d'une redoutable connerie, j'ai bien failli abandonner à ce moment-là.
J'ai d'ailleurs fini le roman car il se lit à la vitesse d'un TGV et que je n'avais pas mieux à faire - confinement oblige.
Je me dis souvent que ce qu'il y a de mieux dans ces romans, ce sont les couvertures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          149
bookaddict02
  01 avril 2020
Je prends toujours de plaisir à découvrir les nouvelles enquêtes de cette chère Agatha. J'ai lu tous les précédents celui ci n'est pas le meilleur, mais tout de même très agréable à lire en cette période de confinement.
Commenter  J’apprécie          133
Sharon
  08 mars 2020
Vingtième aventure d'Agatha Raisin, et franchement, il m'a fallu beaucoup d'indulgence pour aller au bout de ce récit. Indulgence, parce que j'ai eu l'impression de lire une énième variation sur le couple Agatha/James, et parce que les péripéties ne servent qu'à faire durer une intrigue qui aurait pu se terminer depuis une bonne centaine de pages.
James va se marier, avec une toute jeune femme nommée Felicity. Hélas pour lui, il n'a plus trop envie de se marier, ce sont des choses qui arrivent, mais il y est obligé par sa belle-famille. Agatha plaisante, lui suggérant un moyen de retrouver sa liberté. pas de chance : un strip serveur l'a entendu. Pas de chance pour la fiancée : elle est bel et bien assassinée avant le mariage. Faut-il vraiment que je vous explique qui sont les principaux suspects ?
L'enquête commence, et Agatha se retrouve, comme souvent, embauchée par la mère de la fiancée pour retrouver le coupable. Autant vous le dire, les faits peu réalistes commencent, et je me suis même demandée si l'auteure s'était bien relue, puisqu'elle donne un fait et son contraire deux pages plus loin. Heureusement, c'est fait exprès : Agatha relève cette contraction, et s'interroge sur le sens qu'elle peut bien avoir. Qui ment ? le père ou la mère de Felicity, deux nouveaux riches qui tentent de vivre de manière reluisante, après que monsieur a bâti sa fortune sur ce qu'il faut bien appeler une escroquerie. Ni l'un ni l'autre ne semble vraiment chagriné par la mort de leur fille unique - et Agatha d'en être choquée. Alors, oui, l'on nous dit qu'elle a été à  demi adoptée, c'est à dire qu'elle a été adoptée par l'un de ses deux parents - ou les deux, tant ils sont tous les deux englués dans leur mensonge, au point, du moins pour Olivia, la mère, d'en avoir fait une vérité acceptable à ses yeux. Depuis que la littérature existe, ou presque, des auteurs trouvent normal de traiter différemment un enfant biologique d'un enfant adopté. Je ne dis pas que MC Beaton pensait ainsi, je dis simplement qu'elle montre des personnes qui pensent ainsi. Tout comme elle montre des personnes qui maltraitent leurs enfants. Agatha l'a été, Toni l'a été, et d'autres certainement.
Oui, au milieu d'un récit pour le moins alambiqué, qui mène Agatha en Turquie, en France, dans le petit village de Saint-Clair (sur Epte ?) et en Espagne, nous voyons aussi des êtres humains qui abusent d'autres êtres humains, en toute impunité. Les abus peuvent prendre des formes multiples, le tout est que les responsables le fassent si discrètement qu'ils puissent passer inaperçus aux yeux de la police. Chacun y trouve son compte - sauf les victimes, bien sûr. Il est amusant de voir Agatha, si lucide sur les autres, si lucide parfois sur elle-même, être totalement incapable de voir clair sur sa vie amoureuse. En effet, l'essentiel du roman est consacré aux errances sentimentales d'Agatha, qui lui causeront de nombreux ennuis, et lui montreront des hommes très réactionnaires ou très perchés - pour ne pas dire les deux à la fois.
Je terminerai en donnant la parole à Mrs Bloxby, qui a bien du mérite à rester l'amie d'Agatha : Juste une remarque, Mrs Raisin. Ne laissez pas vos hormones affecter votre jugement d'habitude si sûr. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Luria
  05 mars 2019
Tamtamtadam, Tamtamtadam.
C'est la musique.
Mais si de l'entrée de la mariée.
Je ne crois pas que ce tome soit exceptionnel. Mais il m'a fait oublier le temps, entre deux parties vidéoludiques qui ont le même effet hors monde, faciles d'accès et vite oubliés.
Du temps perdu peut être ?
Qu'importe j'ai ressorti mes crayons
[Lu en Anglais]
[There goes the bride]
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   11 mars 2019
Agatha had persuaded herself that she no longer had any feelings for James because she had fallen for a Frenchman, Sylvan Dubois, whom she had met at Jame’s engagement party.
But stressed out and overworked, she had taken a tumble down the stairs of her cottage, cracking three ribs and severely bruising one buttock.
Urged by everyone to take a break, she decided to go to Paris after finding Sylvan’s phone number through the Internet. They would stroll the boulevards together and love would blossom. But when she phoned him, he sounded distant and then she heard a young female voice call out in English, ‘Come back to bed, darling.’
Blushing, and furious with herself, Agatha found her old obsession with James Lacey surfacing again. It was like some disease, gone for long stretches, but always recurring.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SharonSharon   08 mars 2020
Juste une remarque, Mrs Raisin. Ne laissez pas vos hormones affecter votre jugement d'habitude si sûr.
Commenter  J’apprécie          40
SharonSharon   08 mars 2020
Enfin, et pour la première fois de sa vie, la formidable Agatha Raisin tomba dans les pommes.
Commenter  J’apprécie          00
SharonSharon   08 mars 2020
Nom d'un salopard à sonnettes !
Commenter  J’apprécie          00
Videos de M.C. Beaton (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de M.C. Beaton
Découvrez les nouvelles aventures d'Agatha Raisin et d'Hamish Macbeth
autres livres classés : littérature anglaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Agatha Raisin et la quiche fatale (niveau facile)

Où vivait Agatha Raisin avant de déménager dans les Costwolds ?

Manchester
Londres
Cambridge

10 questions
121 lecteurs ont répondu
Thème : Agatha Raisin enquête, tome 1 : La quiche fatale de M.C. BeatonCréer un quiz sur ce livre