AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782226435934
288 pages
Éditeur : Albin Michel (24/04/2019)

Note moyenne : 3.63/5 (sur 121 notes)
Résumé :
Lorsque Priscilla Halburton-Smythe ramène à Lochdubh son nouveau fiancé, un dramaturge londonien, tout le monde est enchanté… sauf Hamish Macbeth, amoureux transi de la jeune femme. Mais ses affaires de cœur devront attendre un peu : un des invités aux fiançailles de Priscilla, l’affreux goujat Peter Bartlett, est retrouvé assassiné pendant une partie de chasse à la grouse.
Chargé des premières investigations, Hamish Macbeth fait face à une brochette de susp... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
lyoko
  29 juillet 2020
J'ai tellement été intriguée lors du premier tome par ce policier atypique, qu'est Hamish Macbeth que j'ai directement enchainé sur le tome 2;
Il garde encore ici ce côté un peu idiot, mais en fait il n'en est rien. il est d'une logique implacable.
Et puis j'aime bien les failles du personnage. mais surtout je suis sous le charme de sa façon d'être et de son éthique.
Un roman policier avec une petite dose d'humour, une intrigue qui se tient bien et une lecture légère et agréable.
Je sais que quand je lis un MC Beaton, ça se passe bien, ça se lit vite et c'est dépaysant.
Commenter  J’apprécie          610
iris29
  25 juin 2019
Après la pêche, voici la chasse...
Un des invités des Halburton- Smythe , les "aristocrates" du village, est retrouvé mort après une partie de chasse à la grouse. Et ça tombe mal pour notre Hamish Macbeth , lequel est un peu ( beaucoup) méprisé par la famille de celle qu'il aime en secret. Laquelle est venue présenter son célèbre fiancé.
On retrouve tout ce qui fait le charme de cette série : humour anglais, flegme britannique, un petit côté vintage dans les rapports humains . Publié en 1987, ce roman a presque l'air d'être un contemporain de ceux d'Agatha Christie ... D'ailleurs, M.C.Beaton lui emprunte sa façon de rassembler , tout le monde à la fin pour désigner le coupable ( dans les Poirot ).
En refermant ces pages, j'ai eu une furieuse envie de prendre un billet pour l'Ecosse , ses lochs, sa campagne verdoyante ...Une série qui va faire beaucoup pour l'office de tourisme écossaise !
Challenge Mauvais Genres.
Commenter  J’apprécie          360
LePamplemousse
  30 juin 2019
Cette deuxième enquête mettant en scène un jeune policier écossais m'a davantage plu que la première.
Les femmes y sont toujours aussi vieux jeu, en ce sens qu'elles espèrent toutes se faire épouser par un homme riche ou célèbre, mais l'intrigue policière est plus palpitante que celle du premier tome.
Un homme va être assassiné pendant le week-end d'annonce des fiançailles d'une jeune aristocrate du village où vit Hamish Macbeth, le policier qui en pince justement pour elle.
Le mort était odieux et finalement tout le monde ou presque aurait eu une bonne raison de le tuer, mais qui l'a réellement fait ?
L'ambiance de la vie dans un village écossais est toujours aussi bien décrite, l'auteur s'amuse à décrire en détail ce que les gens mangent, ce qu'ils portent, ce qu'ils pensent les uns des autres et c'est assez drôle. Une enquête vraiment plaisante, même si le tout a des airs de comédie des années 50.
Commenter  J’apprécie          340
CallieTourneLesPages
  16 février 2020
Nous avions laissé Hamish Macbeth policier de campagne plutôt mollasson aux dires des villageois mais pas dénué de caractère et assez amusant, transi d'amour pour Priscillla fille du châtelain. Et la voilà revenue au village un an après fiancée à Henry un dramaturge londonien à succès.
Comme le tome 1 nous avons affaire à un groupe de personnages venus passer la semaine au village. Cette fois les invités sont huppés et triés sur le volet pour séjourner au château chez la famille de Miss Priscillla qui présente le fiancé tant célèbre.
Mais cette fois le meurtre arrive très vite. Ce qui est un plus, le roman repose sur l'enquête.Une vraie: accident de chasse ou terrible meurtre ? Hamish MacBeth à nouveau écarté de l'enquête par son rival Blair, ne va pas seulement s'appuyer sur son instinct et le hasard pour démasquer le coupable, il va vraiment mener l'enquête. Son enquête le mènera même à Londres. Deux meurtres sur les bras une même semaine ce n'est pas rien, Hamish s'intéresse-t-il enfin vraiment à son boulot?
J'ai à nouveau été séduite par cette ambiance fin des années 80. le train, les appels dans les cabines téléphoniques, les messages sur bout de papier...
Le roman est bien plus dynamique que le tome 1, même si petit bémol comme les invités du chateau, trop d' interrogatoires c'est trop ! Je suis impatiente de lire le tome 3.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Sharon
  15 mai 2019
Hamish est le personnage le plus sympathique de la série. C'est normal, me direz-vous, il est le héros. Oui, mais Agatha Raisin a beau être l'héroïne de l'autre série de MC Beaton, elle n'est pas toujours sympathique. Lui, Hamish, trouve toujours moyen d'être sympathique, même quand il "trafique" un peu - après tout, il le fait pour améliorer son ordinaire, lui qui aide tellement sa famille, et s'acquitte assez bien de son métier, n'empêchant personne, après tout, de vivre de son mieux.Priscilla, par contre, c'est une autre affaire. Elle semble sortie d'un autre temps, elle est très éloignée des jeunes femmes dynamiques crées par Agatha Christie. Elle a un travail, des amis, et pourtant, elle veut plaire à ses parents en épousant un homme qui leur convienne - elle est fille unique, il est des choses qu'elle pense ne pas pouvoir se permettre. Son fiancé, un dramaturge reconnu, est donc tout à fait acceptable pour ses parents, qui vont en plus avoir le bonheur de recevoir de nombreux invités, heureux pour les fiancés, disons plutôt heureux de rencontrer la coqueluche de tout Londres.Si le thème du premier volume était la pêche, ici, il est question de la chasse, et de la difficulté de trouver le gibier que l'on veut : les grouses sont rares. Les meurtres le sont un peu moins, puisqu'un des invités est retrouvé mort. Les accidents de chasse sont bien plus fréquents qu'on ne le pense, et ont le mérite d'arranger tout le monde, la police en premier. Toute la police  ? Non, Hamish met en doute cette thèse et démontre que Peter Bartlett, grand séducteur et grand goujat a bel et bien été assassiné.L'enquête s'annonce non pas difficile, mais pleine de méandre : pourquoi ne pas revenir tout simplement à la thèse de l'accident ? Il est franchement des personnes qui aiment se compliquer l'existence ! Il est aussi des personnes qui, même si un suspect avoue, est arrêté, continue à enquêter sous prétexte que... N'anticipons pas ! Hamish est sympathique, jusque dans sa manière de profiter de certaines situations, alors que beaucoup des illustres invités des Halburton-Smythe sont des rustres, des pintades de la pire espèce. Quand je vous disais que la saison de la chasse était ouverte....Dernier argument : les Highlands sont toujours décrits de manière somptueuse, et Hamish MacBeth aime toujours autant parcourir la lande, même si c'est à la recherche d'indices.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
CallieTourneLesPagesCallieTourneLesPages   14 février 2020
-Dites donc, c'est ma brosse à dents que vous avez dans les mains! glapit Jérémy, horrifié .
-Ah oui ? Répliqua Bartlett sans se démonter.
Vous n'aurez qu'à bien la rincer, je n'ai quand même pas le sida .
-Vous vous rendez compte de ce que vous faites ? Insista Jérémy dont l'indignation rendait la voix stridente. Vous n'êtes bon qu'à piquer les affaires des autres. Hier, c'était mon blaireau, et aujourd'hui vous frottez vos ongles de pieds crasseux avec ma brosse à dents !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
alapagedesuziealapagedesuzie   02 août 2019
Se faire autant d'ennemis que vous, c'est presque du suicide. Ce n'est pas la première fois que je rencontre des gens qui ne se décident pas à en finir, et qui tourmentent les autres pour qu'ils se chargent du travail à leur place.
Commenter  J’apprécie          50
iris29iris29   25 juin 2019
" Il me semble avoir entendu crier " Tu ne dormiras plus".
Macbeth a assassiné le sommeil."
Shakespeare
Commenter  J’apprécie          120
Enya75Enya75   05 mai 2019
Pour la première fois au cours de cette longue et épuisante journée, le décor charmait le regard d'Henry Withering.
- Que c'est beau ici ! Tu veux bien t'arrêter un moment ?
Le village de Lochdubh, situé au bord d'un bras de mer du même nom, se résumait à un demi cercle de cottages du dix-huitième siècle, dont les façades chaulées luisaient doucement sous le soleil déclinant. Une profusion de roses du pays, blanches et rosées, retombait en cascades par-dessus les clôtures. Les eaux calmes du loch étaient lisses comme un miroir, et il flottait dans l'atmosphère des odeurs de fleurs mêlées de fleurs, d'eau salée, d'algues, de goudron et de fumée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AproposdelivresAproposdelivres   14 février 2020
Henry Withering, dramaturge de son état, se tassa sur le siège passager après un nouveau regard maussade au paysage menaçant. D’un ton plaintif, il demanda à la conductrice du break :
– Dis-moi, ma chérie, on est encore loin ?
– Il nous reste pas mal de chemin, lui répliqua gaiement sa fiancée, Priscilla Halburton-Smythe, mais on devrait quand même arriver avant la nuit.
Henry n’osa pas répondre qu’après leur interminable et fastidieux périple, ils auraient déjà dû atteindre le pôle Nord, et qu’il désespérait de les voir parvenir à destination. Soudain, il se sentit accablé par le paysage, et si déprimé par le changement qu’il semblait produire sur Priscilla qu’il ne trouva plus rien à dire et préféra somnoler un moment. Pourtant, il eut beau fermer les yeux, attentif au bruissement hypnotique des essuie-glaces, il ne réussit pas à s’endormir. L’Écosse avait assassiné le sommeil.
Henry, anglais de souche, avait déjà visité l’Écosse, mais jamais encore il ne s’était aventuré aussi loin dans le Nord.
– Le temps se dégage, fit sa compagne d’un ton détaché et amusé. Tu devrais regarder, le panorama est splendide.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de M.C. Beaton (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de M.C. Beaton
Hamish Macbeth, la série déjantée d'M.C Beaton
autres livres classés : ecosseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Agatha Raisin et la quiche fatale (niveau facile)

Où vivait Agatha Raisin avant de déménager dans les Costwolds ?

Manchester
Londres
Cambridge

10 questions
136 lecteurs ont répondu
Thème : Agatha Raisin enquête, tome 1 : La quiche fatale de M.C. BeatonCréer un quiz sur ce livre

.. ..