AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226450098
306 pages
Albin Michel (02/06/2021)
  Existe en édition audio
3.74/5   158 notes
Résumé :
Belle et rebelle, telle est Lady Rose. Après s'être compromise avec les suffragettes, au grand désespoir de ses parents, la jeune fille de bonne famille fait une entrée désastreuse dans la haute société londonienne... Ce qui ne dissuade pas un Sir aux allures distinguées de lui faire les yeux doux. Très louche, selon le père de Lady Rose, qui charge le capitaine Harry Cathcart, aristocrate désargenté, d'en savoir plus sur le prétendant...

En démasqua... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (78) Voir plus Ajouter une critique
3,74

sur 158 notes

lyoko
  19 juillet 2021
Je me devais d'essayer cette nouvelle série de MC Beaton.
Après avoir lu pas mal de Agatha Raisin et d'Amish McBeth... Qui se ressemblent beaucoup en fait. J'avais un peu peur que les nouveaux personnages de l'auteure soient dans la même ligne de mire.
Mais heureusement, cette fois ci MC Beaton a fait pas mal de changements.
Lady Rose, sa nouvelle héroïne, trop moderne pour son époque ( début XXeme), faisant partie de la noblesse, se pose comme détective et nous emporte dans une histoire intéressante. le personnage rebelle, et contestataire de ses obligations a un caractère bien trempé tout en gardant certaines fragilités.
J'ai apprécié les critiques de la société de l'époque, mais également l'intrigue.
Il faut reconnaître qu'avec les romans de MC Beaton, on reste dans une littérature divertissante : ça se lit bien et vite et sans prise de tête ( un peu comme ses autres séries d'ailleurs).
Mais j'ai trouvé l'auteure plus posée et moins dans le burlesque.
Une belle découverte que cette Lady Rose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          690
iris29
  18 novembre 2021
Publié pour la première fois en Angleterre en 2003, soit onze ans après le premier Agatha Raisin, il sort en France seulement en 2021, et, cette sortie, doit un peu affoler les maisons d'éditions, parce qu'elles se mettent toutes à sortir des romans plus ou moins policiers -historiques. Je ne m'en plaindrais pas, j'adore ça, surtout la période Victorienne, mais je remarque tout de même qu'il y a des modes aussi dans les maisons d'édition, et qu'après Bridget Jones, on a eu tout un tas de romans classés chock-lit, puis après 50 nuances de Grey, tout un tas de ..., etc, etc... Mais comme la mode du moment correspond à mes goûts, je ne me plaindrais pas, bien au contraire, j'en redemmande! Quel régal...
Au début la Lady Rose, on a envie de lui mettre des tartes... Mais au fil du temps, on s'habitue à son caractère gâté, qui n'est autre que le fruit de son éducation, on s'adapte et ça nous fait sourire...
Une Lady qui ne fait rien comme il faut, qui se voit mise pratiquement au ban de la (bonne ) sociétè de son époque, sauvée par le capitaine Harry Cathcart, que son père engage pour "éponger" ses bévues ; un capitaine qui s'engage plus ou moins sur la voie professionnelle de détective privé à force de s'occuper et régler les affaires des autres.
Et Rose, flanquée de sa femme de chambre, de le suivre dans cette voie, posant des questions qu'une Lady ne doit jamais poser.
Du premier bal des débutantes à une invitation dans un chateau où ne sont invités que des raseurs, on suit les rencontres de lady Rose, du capitaine, de Daisy la femme de chambre de mademoiselle et du majordome de Harry , avec beaucoup de plaisir et l'on pressent que ce curieux quatuor, deviendra une fine équipe dont on suivra les aventures de tome 2 en 3 etc... aux côtés de l'inspecteur de police Kerridge qui se prend peu à peu d'affection pour eux. On se demande comment lady Rose va pouvoir échapper à son destin qui est de se marier avec un excellent parti et lui faire une tripotée d'enfants qu'elle refourguera aux nurses et gouvernantes de son futur chateau.
Un premier tome prometteur, tonique, riche, charmant et léger comme une bulle de champagne bue dans une coupe en cristal par une lady à la robe en organza rose poudré...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          480
Zazaboum
  23 juin 2021
Audiolib – Lu par Claire Tefnin – 6 h 22 mn
Quelle agréable surprise ! Et pas que l'interprétation qu'en fait Claire Tefnin mais aussi le sujet et le ton, très différents des deux autres séries de M.C. Beaton.
Nous sommes au tout début du 20ème siècle, les suffragettes sont actives et la société anglaise est en pleine évolution, au grand dam de l'aristocratie et de la grande bourgeoisie.
Lady Rose est une jeune femme qui se révèle rebelle à son milieu, elle milite pour le vote des femmes, elle a totalement raté son entrée dans le monde et doit subir l'opprobre de la dite bonne société parce qu'elle tombée amoureuse d'un coureur de dot, sans vergogne ni morale. Pendant un séjour calamiteux dans la campagne elle finit par s'allier au Capitaine Cathcart, ancien militaire pendant la guerre des Boers et qui devient une sorte de détective privé pour enquêter sur des morts suspectes.
Cette série, qui malheureusement sera courte, est une bonne étude de la société du début du 20ème siècle, la lutte pour le droit de vote des femmes, donc de leur émancipation ; la perte progressive de pouvoir des notables, etc...
Le côté niais d'Agatha Raisin n'est pas de mise et même s'il n'y a pas autant d'humour pince sans rire que dans Hamish MacBeth, il ne manque pas des moments à sourire tant les moeurs de cette époque frisaient le ridicule !
En audio c'est un grand plaisir que j'aurais bien prolongé tant la lecture de Claire Tefnin est agréable et qu'elle ne suscite pas le besoin de réfléchir sur la personne qui parle ! Pour ce qui de l'intrigue je vous laisse le soin de la découvrir vous-mêmes !!
#Meurtreetséduction #NetGalleyFrance
Challenge MAUVAIS GENRE 2021
Lecture THEMATIQUE juin 2021 : Moins de 100 lecteurs
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          332
LightandSmell
  12 janvier 2022
Quand j'ai découvert Meurtre et séduction de M. C. Beaton proposé en libre accès sur NetGalley, je n'ai pas hésité une minute à le télécharger, ce roman étant dans ma wish list. Et je dois dire que je ne regrette pas de m'être laissée tenter, ayant passé un excellent moment avec ce livre audio.
La voix de Claire Tefnin m'a tout de suite plu, celle-ci employant les intonations qu'il faut pour nous mettre dans l'ambiance, et nous donner tour à tour l'impression d'être les témoins privilégiés de conversations feutrées ou, au contraire, de scènes plus mouvementées. En d'autres termes, elle est parfaitement convaincante, j'ai d'ailleurs vérifié sur audiolib qu'elle était la seule créditée, ayant parfois eu le sentiment d'entendre plusieurs narrateurs.
En lisant le résumé, je m'étais attendue à ce que la collaboration entre la très libre d'esprit lady Rose et le capitaine Harry Cathcart survienne rapidement, alors qu‘il faudra attendre un peu moins de la moitié du roman pour qu'elle soit effective. Cela ne m'a pas dérangée, appréciant la manière dont l'autrice nous permet d'appréhender les personnages dans leur vie respective, avant de les découvrir réunis par les circonstances. En effet, si leurs chemins se sont déjà croisés, au grand dam de lady Rose qui se serait bien passée de son intervention dans une affaire de coeur, c'est dans le cadre d'un meurtre qu'ils décident de travailler ensemble.
Il faut dire que les autres invités de la réception ne semblent pas très concernés par cet incident. Pressés de retourner à leurs mondanités, ils préfèrent d'ailleurs parler de suicide plutôt que de meurtre. Heureusement que lady Rose, sa nouvelle femme de chambre Daisy, Cathcart, et son valet Becket, sont sur le pied de guerre, et que ces derniers peuvent compter sur le soutien de l'inspecteur Kerridge… Vu le manque de coopération des invités et d'un hôte bien décidé à jouer de ses relations pour étouffer l'affaire, nos enquêteurs vont avoir du travail pour démêler le vrai du faux, déterrer certains secrets et découvrir la vérité.
J'ai beaucoup aimé l'ambiance huis clos de la seconde partie du roman, avec cette impression de danger omniprésent, mais difficile à identifier, et cette tension qui monte entre les invités, dont le vernis de civilité se craquelle petit à petit. Si on reste dans un cosy mystery et qu'il ne faut donc pas s'attendre à de grosses effusions de sang, l'autrice introduit un réel suspense, poussant les lecteurs à se poser moult questions, et veille à mettre de sérieux dangers sur la route de ses personnages.
À cet égard, j'ai apprécié la témérité de Daisy, une jeune femme que rien ne destinait à côtoyer le beau monde et à jouer l'apprenti détective aux côtés de sa nouvelle employeuse et amie. Maligne, débrouillarde et dotée d'une bonne dose d'espièglerie, elle saura tirer son épingle du jeu et aider efficacement lady Rose. Lady Rose n'est pas non plus dénuée de courage et possède la curiosité et l'audace nécessaires pour mener l'enquête, mais elle va finir par être durement rattrapée par la situation… Il y a une différence entre vouloir jouer les détectives, autant pour tromper l'ennui que curiosité et esprit indépendance, et être confrontée directement à la violence et à la duperie humaine.
M.C. Beaton ne nous propose donc pas une héroïne toute-puissante, mais plutôt une jeune femme courageuse et intelligente, mais qui a été tellement choyée qu'elle n'a pas toujours le sens des réalités et du danger ! le capitaine Cathcart, quant à lui, va vite nous révéler l'étendue de ses talents, cet aristocrate désargenté ayant choisi, de manière fort scandaleuse pour l'époque, de travailler. En cas de scandales à étouffer ou de chien à retrouver, c'est ainsi vers lui que la noblesse se tourne, sans pour autant oublier de le mépriser. Ce personnage, que j'ai beaucoup aimé, est un petit paradoxe à lui tout seul : taciturne mais capable de faire la conversation, provocant mais parfois attentionné, très différent des gens de sa classe sociale, mais attaché à certaines valeurs traditionnelles, notamment vis-à-vis des femmes…
Cathcart va d'ailleurs être déstabilisé par le comportement de lady Rose qui ne correspond pas aux standards de la société dans laquelle elle évolue et a été éduquée. Instruite, trop pour son propre bien, elle lui tient tête, voire le provoque, milite pour le droit de vote des femmes, ne semble pas chercher un mari à tout prix, devient amie avec sa femme de chambre, brisant ainsi la frontière entre les classes sociales, préfère le confort à l'élégance, pose des questions inconvenantes pour une femme… le capitaine n'hésite pourtant pas à travailler avec elle, à, dans une certaine mesure, lui faire confiance et à lui reconnaître un certain courage et une sacrée force de caractère !
La relation chien chat entre les deux apporte du piment au roman et, je dois bien le reconnaître, m'a beaucoup amusée. J'ai aimé leurs échanges de pique, les deux ayant la langue bien pendue… Les préjugés qu'ils nourrissent l'un envers l'autre ne vont pas non plus faciliter la communication entre ces fortes têtes, qui ne sont pas toujours très honnêtes quant à leurs propres émotions et sentiments. L'évolution de leur relation m'a également convaincue, d'autant que l'autrice ne précipite rien, ce qui laisse entrevoir une suite mouvementée et sous tension.
Si j'ai développé une petite préférence pour Rose, tous les personnages, principaux comme secondaires, m'ont plu que ce soit Daisy et son espièglerie, Bucket et son pragmatisme doublé de loyauté, ou l'inspecteur Kerridge aux idéaux d'égalité révolutionnaires pour l'époque. Il aura d'ailleurs bien du mal à cacher son mépris pour les nobles et les riches qui exploitent sans vergogne les moins nantis, et utilisent leur influence pour saper son autorité et son travail. J'ai aimé la critique sociétale et sociale sous-jacente, la personnalité de chacun, et la synergie qui se développe au fil des pages entre les différents membres de cette inattendue, mais très efficace équipe. Et puis, bien qu'on ne puisse pas parler de romance à ce stade, il est indéniable que certaines alchimies se dessinent à mesure que nos protagonistes progressent dans l'enquête…
En bref, Meurtre et séduction devrait plaire aux personnes appréciant les enquêtes menées par des protagonistes hauts en couleur qui semblent quelque peu en décalage avec leur milieu d'origine et leur époque. Non dénué d'humour, de tension, de suspense, d'amitiés inattendues, d'échanges piquants et de complicités naissantes, voici un roman divertissant qui offre également une critique acérée et affûtée d'une société anglaise du début du XXe siècle encore très fortement marquée par sa logique de classe et les inégalités. Bien que ce premier tome se suffise à lui-même, je lirai la suite avec plaisir, impatiente de découvrir les nouveaux ennuis dans lesquels lady Rose ne devrait pas manquer de se mettre, et les circonstances qui devraient indéniablement lui faire (re)croiser la route d'un certain capitaine…
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Sylviegeo
  05 juillet 2021
Charmant et amusant ! Merci à #NetGalleyFrance pour cet audio livre.
Un portrait sûrement assez juste que nous dresse M.C. Beaton des changements à venir de la société anglaise. Lady Rose, comme bien d'autre jeunes filles, tente littéralement de se sortir de son corset...Pas simple et la pression est forte pour maintenir les traditions de cette grande bourgeoisie anglaise.. Joliment lu par Claire Tefnin cet audio livre m'a plu. C'est sans prise de tête et ça goûte les vacances . Lady Rose sympathisante des suffragettes, qui fouine et qui veut en imposer, un bal qui se passe mal, un capitaine, Harry, pas trop mal de sa personne et qui saura réparer les pots cassés, quelques morts dans un château, une romance à venir...Oui voilà des éléments qui savent plaire . Un récit plaisant qui se laisse facilement écouter. Encore un gros merci à #NetGalleyfrance et à Audiolib.
Commenter  J’apprécie          330

Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   18 novembre 2021
" En règle générale, les domestiques des grandes maisons s'attendent à des largesses. Ces gratifications éprouvent diablement la bourse des convives ; et la question de savoir si l'on accepte une invitation est souvent décidée par la négative à l'idée des dépenses qu'elle engendrera, non par les billets de train ou les cabs, mais par les valets de pied et les femmes de chambre."

Lady Colin Campbelle
L'Etiquette dans la bonne société (1911)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
iris29iris29   18 novembre 2021
J'ai quatorze frères et soeurs et, comme dit la chanson, on est pauvres mais honnêtes.
- Votre famille ne vous manque pas ?
- Pas beaucoup. Mon père boit trop et il est toujours au chômage. J'ai l'impression de trimer depuis le berceau. C'est la vie.
Commenter  J’apprécie          170
iris29iris29   16 novembre 2021
Blandon fit son apparition. Malgré sa silhouette élégante, Harry le prit en grippe au premier coup d'oeil. Il avait un regard insolent, l'air entendu de celui qui sait tout et une bouche lippue. Il avait assurement une tête de joueur.
Commenter  J’apprécie          150
iris29iris29   17 novembre 2021
" Nous sommes à un tournant. Si nous continuons sur cette voie insouciante, si les classes aisées continuent de croître en richesse et en nombre, et si leurs responsabilités continuent de s'amenuiser, si les très pauvres demeurent plongés ou plongent encore plus loin dans une misère impiuissante, désespérée, alors je pense que l'avenir ne nous réserve rien d'autre que des conflits brutaux entre classes."

Winston Churchill,
Discours à Leicester, 1909
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
iris29iris29   16 novembre 2021
Elle fixait d'un air lugubre une petite tache de beurre sur l'un de ses gants en chevreau et, pour ce qui lui sembla être la centième fois, maudit les règles absurdes de la haute société, dont celle selon laquelle une lady ne devait pas retirer ses gants pour prendre le thé.
Commenter  J’apprécie          90

Videos de M.C. Beaton (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de M.C. Beaton
Extrait du livre audio "Les enquêtes de Lady Rose, Tome 3 : Raison et châtiments" de M.C. Beaton lu par Claire Tefnin. Parution numérique le 24 novembre 2021.
https://www.audiolib.fr/livre/les-enquetes-de-lady-rose-volume-3-raison-et-chatiments-9791035406660/
autres livres classés : cosy mysteryVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Agatha Raisin et la quiche fatale (niveau facile)

Où vivait Agatha Raisin avant de déménager dans les Costwolds ?

Manchester
Londres
Cambridge

10 questions
172 lecteurs ont répondu
Thème : Agatha Raisin enquête, tome 1 : La quiche fatale de M.C. BeatonCréer un quiz sur ce livre

.. ..